AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Johan-Frédérik Hel-Guedj (Traducteur)
ISBN : 2253182362
Éditeur : Le Livre de Poche (16/04/2003)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Mariée depuis six mois, Clodagh vit à Londres où elle exerce le métier, rare pour une femme, d'électricienne. Pourtant, son passé de jeune fille casse-cou fut marqué par un accident qui coûta la vie à son petit-ami lors de l'escalade d'un pylône électrique.

Ses parents, inquiets pour leur réputation, et qualifiant son comportement de criminel, l'expédièrent à Londres chez Max, un intellectuel revêche et Selina, une actrice desoap operaquelque peu név... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
sabine59
  14 juillet 2018

On retrouve l'univers particulier de l'auteure, oppressant, toujours avec cette fine observation de la vie intérieure des personnages.
Danger de mort: le titre fait allusion à une expérience traumatisante que la narratrice a vécue durant son adolescence. Elle a incité son petit copain d'alors à monter sur un pylone et il s'est électrocuté.
Depuis, elle n'arrive pas à avoir une vie normale et on suit ses errances, son trajet incertain et sa rencontre déterminante avec Silver, qui l'entraîne dans des virées étranges sur les toits de Londres, où une faune de jeunes un peu en perdition se donne rendez-vous.
L'angoisse monte, associée à la violence et la trahison, et ce sera le drame qui le touchera tous...
Il y a un climat nostalgique et poignant dans ce livre qui présente une jeunesse blessée, qui refuse le monde des adultes mais ne sait pas trouver son identité. Intéressant!
Commenter  J’apprécie          252
Meps
  13 mai 2017
Que c'est agréable de lire un livre qui tient ses promesses tout en vous surprenant. Quand on lit un livre s'annonçant comme thriller, on attend d'être entrainé de chapitre en chapitre et tenu en haleine. C'est bien le cas ici, avec de nombreux mystères qui restent présents tout au long de la lecture. Mais ce qui en fait l'originalité, c'est finalement une certaine banalité de l'histoire en elle même, c'est la façon dont les destins de personnes étranges traversent nos vies pas toujours trépidantes. Les personnages sont bien dessinés, même si parfois assez caricaturaux. L'héroïne est attachante en ce qu'elle nous ramène aux errements de notre jeunesse et de notre recherche d'identité. Un bon moment en somme.
Commenter  J’apprécie          20
Joelle75
  03 septembre 2014
D'ordinaire, j'apprécie énormément Ruth Rendell, la finesse de ses descriptions de l'âme humaine, son humour, mais là, je n'ai pas accroché : plein de longueurs, peu d'humour, peu de suspense.
Commenter  J’apprécie          40
Lilou08
  01 août 2012
livre pesant et assez long à lire. Suspens surtout psychologique, il ne se passe pas grand chose et on se demande où veut arriver la jeune fille qui écrit son journal. Après le drame du fameux pylône et de la mort de son ami Daniel, elle essaie de faire des études, est claustrophobe, rencontre des marginaux et tombe amoureuse de Silver...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2016
Les frênes sont difficiles à escalader parce que, à l'inverse de l'orme, ils n'ont ni petites branches ni pousses sur leur tronc.Il en va de même des hêtres et des platanes que j'avais baptisés, lors de ma première visite à Londres, les " arbres camouflage ".quand j'ai escaladé mon premier pylône, j'avais à peu près douze ans.Pour cette fois-là, je ne suis pas montée bien haut, seulement à la première traverse. La clôture dressée en surplomb m'en a découragée.
C'était avant que je ne me déplace en permanence munie d'une paire de cisailles. Je m'étais juchée sur la barre et j'avais lu le petit écriteau rectangulaire sur lequel était imprimé en noir sur fond jaune : ACCÈS INTERDIT. DANGER DE MORT. A douze ans, vous ne croyez pas à la mort, ou alors vous l'imaginez réservée aux vieux, pas à vous et à vos amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2016
Vous, les fumeurs, vous croyez que votre manie n'a pas d'odeur, en quoi vous vous trompez. C'est déjà assez pénible chez un homme, mais venant d'une femme, c'est repoussant.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2016
Ce rêve où les examens approchent de façon inquiétante et où vous n'avez rien préparé, car non seulement vous n'avez rien révisé mais vous connaissez à peine les sujets ou les réponses aux questions qui vous seront vraisemblablement posées, ce cauchemar menaçait de devenir ma réalité
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2016
Les choses ont une façon de se décider d'elles-mêmes pour peu que tu les laisses au repos.C'est comme les messages qu'on laisse sur le répondeur ou les lettres que les gens vous envoient. Ne réponds pas, et rien de terrible n'arrivera. Si j'étais toi, j'oublierais et je me dirais "amuse-toi". Dans la vie, c'est comme ça qu'on s'en sort, je trouve. En s'amusant. En se marrant. Et surtout, il ne faut pas s'en faire. Moi, je ne m'en fais jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 janvier 2016
Il n'est pas nécessaire de croire aux fantômes pour en voir un.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ruth Rendell (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Rendell
Bande annonce d'Une nouvelle amie,un film de François Ozon avec Romain Duris, Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz,adapte de la nouvelle de Ruth Rendell
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Promenons-nous dans les bois" de Ruth Rendell

Comment s'appelle la femme qui devait garder les deux enfant du couple Dade ?

Paula
Joanna
Tania

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Promenons-nous dans les bois de Ruth RendellCréer un quiz sur ce livre