AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Rosso (Traducteur)
ISBN : 2702126294
Éditeur : Calmann-Lévy (30/11/-1)

Note moyenne : 3.18/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Une vieille dame à héritage affligée de manies loufoques tyrannise ses domestiques attentionnés et ses enfants aigris. Lorsqu'elle décide de remplacer la moquette de sa maison victorienne par une épaisse moquette à poils synthétiques, elle ignore que c'est à ses risques et périls... Ainsi commence En toute honnêteté, la première nouvelle de ce recueil où Ruth Rendell sonde les phobies du quotidien : une répétition, une habitude deviennent insupportables et les geste... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
lechristophe
  02 juillet 2016
"En toute honnêteté" est un nouveau recueil de dix nouvelles écrites par Ruth Rendell de qualité et de longueur variables : certaines ne font qu'à peine dix pages tandis que celle sur l'inspecteur Wexford s'étale sur cinquante-deux pages.
J'ai deux remarques préliminaires à faire : premièrement, la quatrième de couverture annonce que la nouvelle "En toute honnêteté" est la première du recueil, or c'est la dernière. Ensuite, les nouvelles "Les mots croisés" et "Liens de sang" sont déjà parues dans le recueil "Amour en sept lettres" sous les titres respectifs "Amour en sept lettres" et "La souris dans le coin", donc il ne reste plus que huit nouvelles originales.
- "Les mots croisés" : Un homme vaniteux qui se croit doté d'un gros QI épouse une oie blanche qu'il cherche à impressionner et qu'il rabaisse constamment. Il parvient à lui faire croire qu'il remplit tous les jours les mots croisés du Times...
- "Fumée" : Une bru s'occupe quotidiennement de sa belle-mère grabataire malgré les nombreuses récriminations de cette dernière. Un jour, elle découvre fortuitement une manière de s'en débarrasser accidentellement, et justement la mégère décède dans l'incendie de sa maison...
- "Bon voisinage" : Une femme est devenue la factotum de ses voisins : elle leur rend de multiples services (baby-sitting, garde d'animaux, jardinage, garde-malade...). Elle a surtout les clés de toutes les maisons et est animée par une grande curiosité...
- "Seuils de tolérance" : Un couple discute de tabagie et d'allergie aux piqûres de moustiques.
- "Les capuchons de la mort" : Par vengeance, un homme rajoute des amanites phalloïdes aux barquettes de champignons du supermarché dans lequel son ex-femme se sert...
- "Prêt-à-porter" : Une femme est victime d'achat compulsif de vêtements.
- "Liens de sang" : Une enquête en une cinquantaine de pages de l'inspecteur Wexford sur le meurtre d'un homme apparemment respecté et respectable.
- "L'amant de Porphyrie" : Courte nouvelle dans laquelle un poème sert de trame à un meurtre.
- "Grandes espérances" : Une veuve nous explique pourquoi elle et sa fille ne regrettent pas le décès récent de son mari.
- "En toute honnêteté" : Une vieille femme tyrannique, affligée de nombreuses phobies et névroses déshérite ses enfants au profit de ses domestiques. Or, un matin, elle est retrouvée étouffée au bas de son lit...
J'ai trouvé que ce recueil était un peu fourre-tout. Il y a d'abord deux nouvelles ("Seuils de tolérance" et "Grandes espérances") dont je n'ai pas vu, compris l'intérêt. Heureusement, ce sont les plus courtes. Ensuite, on trouve des nouvelles typiques du travail de Ruth Rendell sur les obsessions, les névroses ("Prêt-à-porter"), les personnes saines en apparence mais psychotiques ("Les capuchons de la mort", "L'amant de Porphyrie"), les hasards du quotidien ("Fumée", "Bon voisinage") ou avec deux de ces thèmes mêlés ("En toute honnêteté"). Et, last but not least, une nouvelle policière banale avec son personnage d'inspecteur Wexford. L'avantage est qu'elle ne compte qu'une cinquantaine de pages : elle est donc plus dynamique que les romans policiers de 400-500 pages de la série des Wexford qui sont aussi enthousiasmants qu'un épisode de Derrick au ralenti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
XL
  13 janvier 2011
La plupart des personnages rassemblés dans ce recueil souffrent d'obsession : phobiques, compulsifs... ils offrent une large palette des troubles du comportement, des plus apparemment bénins à ceux qui tournent dans certains cas à une pathologique insupportable pour l'entourage et pourrait conduire au meurtre.
Certaines histoires appartiennent d'ailleurs à un registre proche de la thématique de Meurtres et obsessions dans la collection supervisée par Otto Prenzler : le désir obsessionnel et ses conséquences incontrôlables.
Lu également Un parfum bleu foncé, une courte nouvelle dramatique sur le thème de l'obsession.
En trente ans, Ruth Rendell s'est imposée comme la reine de la littérature criminelle. Elle est le seul auteur à avoir été deux fois consacrée par le Gold Dagger Award, décerné par l'Association britannique des auteurs de littérature criminelle. Elle vient d'être distinguée par la reine d'Angleterre qui l'a nommée Companion of the British Empire.
Commenter  J’apprécie          10
bibliophage
  08 août 2009
1er livre que je lis de cette auteur, mais je pense que ce ne sera pas le dernier ! ;-) Ces nouvelles m'ont beaucoup plu, par l'accent mis sur la psychologie des personnages...
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2014
Fiona n'avait pas tardé à comprendre que ce n'était pas par hasard si ce quart de page, celui où se trouvaient les mots croisés - les mots croisés toujours terminés, naturellement -, était ainsi offert à son regard. C'était délibéré, c'était le témoignage de la juste fierté qu'éprouvait Henry à accomplir chaque jour cette prouesse sans jamais faillir, et elle était profondément touchée qu'il tînt à lui mettre sous les yeux la démonstration de ses capacités hors du commun. Peut- être y avait-il là le signe d'une petite faiblesse de sa part, une touche de vanité, mais elle ne l'en aimait que davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2014
Les premiers temps, accomplir toutes ces petites tâches avec ponctualité et efficacité et recevoir en retour, outre l'argent dont elle avait besoin pour vivre, la gratitude de tout le voisinage, avait suffi à sa satisfaction. La conscience qu'elle avait de la dépendance de ses voisins par rapport à elle lui procurait beaucoup de plaisir. Elle leur était peu à peu devenue indispensable, et elle s'en réjouissait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2014
Si personne ne reconnaissait la supériorité de son intelligence, c'était parce qu'il n'avait pas une intelligence supérieure. S'il avait perdu la situation enviable et très bien rémunérée qu'il occupait lorsqu'elle l'avait connu, c'était parce qu'il n'était pas intellectuellement à la hauteur. Elle comprenait tout cela et ne l'en aimait que davantage.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2014
Ce n'est pas ce qu'il y a de mieux dans un couple si l'un des deux se sent tout petit devant l'autre, tu ne crois pas ? L'idéal est de se sentir parfaitement égaux. Mais bien sûr, je suppose qu'il n'y a rien de plus naturel que d'idéaliser son nouveau conjoint quand on est jeune mariée.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   25 octobre 2014
Si tu veux un enfant, c'est uniquement parce que tu crois qu'il aura toutes les chances d'être un petit surdoué, lui dit-il d'un ton taquin.
- Ou peut-être une petite surdouée, observa Fiona, avec une audace inaccoutumée.
- Un ou une, c'est seulement une façon de parler.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Ruth Rendell (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Rendell
Bande annonce d'Une nouvelle amie,un film de François Ozon avec Romain Duris, Anaïs Demoustier, Raphaël Personnaz,adapte de la nouvelle de Ruth Rendell
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Promenons-nous dans les bois" de Ruth Rendell

Comment s'appelle la femme qui devait garder les deux enfant du couple Dade ?

Paula
Joanna
Tania

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Promenons-nous dans les bois de Ruth RendellCréer un quiz sur ce livre