AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Ruth Rendell (Traducteur)Isabelle Maillet (Traducteur)
EAN : 9782848930794
336 pages
Éditeur : Les Deux Terres (13/10/2010)
3.27/5   44 notes
Résumé :
En cherchant des truffes avec son chien, un homme découvre des restes humains ensevelis. L’autopsie révèle qu’il s’agit d’un homme mort depuis une dizaine d’années, mais rien ne permet de déterminer son identité ou la cause de son décès.

L’inspecteur Wexford et son équipe se trouvent confrontés à un défi de taille quand ils découvrent la liste impressionnante des personnes disparues durant cette période. Leur tâche se complique lorsqu’un second... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,27

sur 44 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
1 avis

Spilett
  11 mai 2013
J'ai beaucoup d'admiration pour Ruth Rendell. Elle nous confectionne des histoires policières parfaitement insérées dans le réel.
Cette nouvelle enquête de l'inspecteur Wexford avance doucement au gré des rapports scientifiques et des investigations sur le terrain. L'auteure nous permet de prendre part à l'enquête car ses personnages ont des comportements normaux, ils se posent des questions simples et réalistes adaptées à la situation. Tout n'est pas résolu pour autant. Elle mêle également à ses intrigues des considérations sur l'évolution de la société anglaise, sur les moeurs de ses contemporains,… Constat sans méchanceté ni parti pris, toujours juste.
Ouvrir un livre de Ruth Rendell c'est l'assurance de passé un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          130
Chaplum
  07 novembre 2010
Ni chair ni sang est une enquête de l'inspecteur Wexford, personnage récurrent de Ruth Rendell. Ce titre est d'ailleurs le dernier paru de la série, du moins en français. Je commence donc, une fois encore, ma découverte d'une série, non pas par le début mais carrément par la fin. Mais dans ce cas, c'est un choix délibéré et réfléchi.
A Flagford, comme chaque année à cette saison, Jim et sa chienne Honey cherchent des truffes sur le terrain à l'abandon des Grimble. Mais cette fois, au lieu d'un précieux champignon, Honey mettra à jour un cadavre, vraisemblablement enfoui là depuis plus de dix ans. Les recherches pour l'identifier ne sont pas aisées, d'autant plus que le voisinage n'est pas coopératif et que la liste des personnes disparues à cette époque ne fournit pas une aide considérable. Les choses se corsent quand un deuxième corps est découvert dans la cave du bungalow qui tombe en ruine sur le terrain.
A cette sombre histoire s'ajoute le drame de l'excision que la fille de Wexford met au devant de la scène en créant une association de lutte contre cette pratique ignoble.
Dans un premier temps, j'ai eu un peu de mal à me plonger dans ce roman, ce que je m'explique mal étant donné que c'est un genre que j'affectionne généralement. Pas le bon moment ? Ou alors le fait de commencer par le dernier volume paru constituait un frein ? Difficile à dire. Mais toujours est-il que j'ai péniblement avancé dans ma lecture des cent premières pages, ne trouvant pas mes marques. C'est vrai que le fait de ne pas connaître les différents personnages récurrents est déstabilisant quand on lit un roman dans lequel ils sont bien installés et où l'auteur estime sûrement que son lecteur les connaît et qu'elle ne doit donc plus les présenter. Mais en plus de ça, je me suis aussi rapidement ennuyée, trouvant que l'enquête s'enlisait, que les policiers tournaient beaucoup en rond à chercher l'identité des cadavres. Et j'en étais là quand enfin le déblocage a eu lieu et que mon intérêt est grimpé en flèche. A partir de là, je n'ai plus lâché le roman jusqu'au dénouement !
Ce roman s'inscrit donc dans la lignée des romans policiers anglais classiques tels que je les aime. Ruth rendell balade son lecteur à travers de fausses pistes, via quelques ficelles plus ou moins habiles. Elle esquisse des personnages hauts en couleurs, dans cette campagne de la région du Sussex, entre ce propriétaire hargneux et qui joue de sa santé, le romancier qui vit avec son épouse et son ex-femme, deux douces fol-dingues ou la veuve pleurnicheuse. Et j'en passe, tout le monde est croqué par la romancière anglaise, qui profite de ce roman pour évoquer le problème de l'excision car la ville où exerce Wexford est habitée par une grande communauté somalienne.
L'inspecteur Wexford, à l'inverse des habituels héros de romans policiers anglais, est marié et vit une vie de famille assez paisible. Ce qui nous change en positif ! Et m'a permis de ne pas avoir eu trop de mal à comprendre sa situation familiale ! Et même s'il aime boire un verre de vin rouge, il n'a aucun problème d'alcoolisme ou de dépression. Ouf !
J'ai donc aimé ce roman policier, même si je me demande si Ruth rendell n'excelle pas davantage dans ses romans psychologiques criminels.
Lien : http://www.chaplum.com/ni-ch..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
freude
  21 mars 2012
Ruth Rendell est une grande dame de la littérature policière anglaise que j'ai plaisir à retrouver de temps en temps, tout particulièrement sa série avec l'inspecteur Wexford. Il y a toujours plusieurs enquêtes dans l'enquête, un contexte social et humain bien exploité, un personnage central qui n'est pas toujours tout blanc , mais qui ne croule pas non plus sous les problèmes personnels et ô miracle qui est marié et plutôt heureux en ménage. Cette enquête se tient bien, le drôle de couple à trois est intéressant, les deux femmes sont terrifiantes, les relations de voisinage bien décrites. Bref une lecture satisfaisante !
Commenter  J’apprécie          70
restling
  19 octobre 2010
Aussitôt reçu, aussitôt lu (et comme ça, je peux vite m'attaquer aux deux Ruth Rendell qui stagnent dans ma PAL). Un grand merci à Babelio et aux Editions des Deux Terres.
En ouvrant le dernier roman de Ruth Rendell, je me réjouissais de retrouver Wexford et Burden, comme des amis perdus de vue depuis longtemps. Et bien, ils n'ont pas changé d'un iota, fidèles à eux-mêmes, pourrait-on dire.
Dans Ni chair ni sang, la police de Kingsmarkham doit résoudre un double problème : deux corps réduits à l'état de squelette, l'un mort depuis 11 ans, l'autre depuis 8 ans. Qui étaient ces hommes ? S'agit-il d'homicides ? Après un si long laps de temps, c'est délicat de mener une enquête approfondie. Alors Wexford applique sa méthode : minutie, organisation et une touche d'intuition. L'enquête se déroule sans heurts, à coup d'interrogatoires ciblés et de recherches.
Ce n'est pas mon aventure préférée du duo anglais mais j'ai passé un bon moment à lire ce roman. Wexford est toujours aussi attachant. J'aime sa lucidité à l'égard du genre humain, lui-même n'échappe pas à ses observations parfois cinglantes.
En parallèle, Ruth Rendell aborde le thème de l'excision des jeunes filles, l'incapacité des services de police à l'empêcher ou à la prévenir et l'incompréhension des familles concernéesde ce que cette pratique traditionnelle peut avoir de barbare.
A mon goût, ce Rendell est un bon cru mais pas un des plus mémorables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lisabeth
  01 novembre 2016
Je suis revenue au polar avec ce livre comme on revient à la maison après avoir pris des vacances. Je crois n'avoir jamais encore lu de Ruth Rendell et me dit que l'histoire est attrayante comme je les aime, je vais passer un bon moment!
Et bien je me suis un peu ennuyée, je n'ai vraiment pas aimé la façon dont était écrite l'histoire, les descriptions trop nombreuses qui ne doivent selon moi leur raison d'être qu'aux nombres de lignes qu'elles noircissent. Les passages du coq à l'âne, récurrents qui veulent ajouter du style et du mystère ( c'est mon impression mais bon, ça n'engage que moi ) sont fatigants inutilement. J'en suis même venue à mettre en cause la traduction tant je trouvais que les phrases étaient pas trop bien construites et que la lecture était rendu indigeste.
L'intrigue pourtant est pas mal, la 2ème histoire en trame de fond ( mais qui arrive trop tard et n'est pas exploitée) sur l'excision est bien choisie aussi mais tout ça ne fonctionne pas sur moi !
J'ai hésité entre 2 étoiles et 3 étoiles .
Alors soit ce livre est très moyen à médiocre , soit le genre commence à ne plus me plaire suite à mes évasions de cet été qui m'ont ouvert un autre horizon sur les livres et à ce qu'ils peuvent m'apporter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fred68pianofred68piano   06 janvier 2015
Il trouva le mari et la femme das des fauteuils disposés l'un en face de l'autre, devant la cheminée au milieu de laquelle trônait un vase rempli de fleurs séchées. Barry pensa qu'il y avait quelque chose de pathétique dans leur façon de se placer à cet endroit particulier, vraisemblablement par habitude, dans la mesure où ils avaient dû toute leur vie apprécier de s'asseoir près du feu. Pathétique peut-être, mais pas tragique, car de son point de vue, il régnait une chaleur étouffante dans la pièce.Le vieil homme et son épouse, tout ratatinés et usés, n'en étaient pas moins enveloppés de plusieurs épaisseurs de gilets foulards et autres écharpes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
morinmorin   02 janvier 2013
Notre éducation ne nous permet pas d'aborder ce sujet dans notre communauté. Ce serait sans doute moins pénible si nous pouvions en parler, mais personne ne le fait. Au mieux, il arrive qu'une jeune fille demande à une autre : "est-ce que tu as été excisée ?"
Commenter  J’apprécie          21

Videos de Ruth Rendell (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Rendell
Pedro Almodovar - "En chair et en os"
autres livres classés : excisionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Promenons-nous dans les bois" de Ruth Rendell

Comment s'appelle la femme qui devait garder les deux enfant du couple Dade ?

Paula
Joanna
Tania

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Promenons-nous dans les bois de Ruth RendellCréer un quiz sur ce livre