AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Johan-Frédérik Hel-Guedj (Traducteur)
ISBN : 2253182249
Éditeur : Le Livre de Poche (22/05/2002)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Témoin à sept ans du meurtre de sa mère, Francine Hill, issue d'une famille de la petite bourgeoisie, est confiée à Julia, médiocre psychothérapeute. Deux ans plus tard, celle-ci épouse le père de la petite fille qui vit désormais sous la férule de sa belle-mère, sans aucune autonomie. Orphelin à dix-neuf ans, Teddy Brex, né de parents pauvres, sales et alcooliques, a connu une enfance sans amour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  15 juin 2016
Teddy Brex subit dès sa naissance de graves carences éducatives et affectives, aux irréparables conséquences. Seul un voisin, M. Chance, prête un peu d'attention à cet enfant sauvage, lui enseigne les rudiments de l'ébénisterie dans son atelier, révèle en lui, à travers la perfection des objets réalisés, une sorte de sixième sens artistique, ou plus exactement une aversion viscérale pour la laideur et la médiocrité : "Tout ce qui est hideux mériterait d’être aplati, passé au bulldozer, rasé. Seules les belles choses devraient avoir la permission d’exister afin que, où que l’on regarde, l’œil soit flatté et les sens comblés". Devenu adulte, Teddy, est un handicapé de la relation, incapable d'éprouver une émotion, ignorant les codes sociaux, sans aucune référence morale, sans vie sentimentale ou sexuelle. N'ayant jamais reçu d'affection, il ne peut en donner. Après la mort de ses parents, il vit seul dans le taudis familial qu'il assainit progressivement, entretient soigneusement une Edsel 1957 jaune canari ayant appartenu à son oncle Keith, mort aussi.

Francine Hill connait une enfance à l'opposé de celle de Teddy. Fille unique d'un couple uni et aisé, elle est choyée et aimée. Jusqu'au jour où, à l'âge de 7 ans, depuis la fenêtre de sa chambre, elle aperçoit le sommet du crâne et les chaussures de l'homme qui vient inexplicablement assassiner sa mère. Prise en charge dans les meilleures conditions possibles, cette petite fille aurait peut-être pu surmonter ce traumatisme, si Julia, psychothérapeute et seconde épouse de son père, ne s'était pas emparée de son éducation, développant une possessivité maladive à l'égard de l'enfant, pensant et décidant à sa place, de tout ce qu'elle considère comme bénéfique pour elle, qu'il s'agisse de ses études, sorties, amitiés. Julia l’emprisonne et agit en vigile de groupe d’autodéfense, surveillant le moindre de ses mouvements et tâchant de s’insinuer dans son cœur et dans son âme. Entre les mains de Julia, Francine, douce, réservée, craintive, est un objet manipulé, incapable de construire sa propre vision du monde.

Elle est un très bel objet, au physique parfait, qui attise la curiosité de Teddy lors d'une vente d'oeuvres d'art, au cours de laquelle il reçoit un prix pour la réalisation de son chef-d'oeuvre, un miroir splendidement travaillé et décoré. Car bien sûr, dès les premières pages du roman, on sait que ces deux-là aux enfances tourmentées, vont se croiser, même si Ruth Rendell attend la page 179 pour imaginer leur rencontre : « Et puis il la vit. Elle n'était qu'un être humain parmi d'autres, une espèce qu'il n'aimait guère. Aussi, pendant un instant, il eut peine à la croire humaine […]. Elle était un ange ou une effigie de cire, une statue ou une illusion. Son visage ovale et pâle, ses yeux sombres et brillants, sa bouche rouge et pleine, tout cela composait encore un autre objet de beauté parmi tous ces objets fabriqués, exposés. le plus parfait de tous, le meilleur, celui qui aurait dû remporter le prix, mais un objet quand même ».

Sage comme une image déroule très lentement son intrigue. Ruth Rendell, en observatrice experte des dérèglements psychologiques, des défaillances humaines, prend tout le temps nécessaire pour analyser la subtile maturation de Teddy et Francine et créer des personnages secondaires soignés. Comment va évoluer la fragile idylle naissante des tourtereaux à l'enfance assassinée ? Pourront-ils modifier le cours de leur destin de criminel et de victime ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
emi13
  17 mai 2013

Deux jeunes se rencontrent. Leur histoire d'amour pourrait être parfaite, mais tous les deux cachent des blessures de leur enfance. Teddy à n'a eu aucun amour de ses parents, il a peur des êtres humains. Pour lui sa passion de l'autre est ce qu'il y a de plus beau.
Commenter  J’apprécie          100
pyrouette
  27 novembre 2012
Un pavé passionnant mené d'une main de maître par l'auteur. La somme de deux enfants maltraités, par la vie ou leurs parents, pourrait effectivement être une belle histoire mais n'est qu'un cauchemar, enfin du moins pour Francine. Teddy n'a ni foi, ni loi, a grandi seul au milieu de parents indifférents qui ne se rendaient même plus compte de sa présence. L'ignorance et l'indifférence fabriquent-elles des tueurs en série ? le harcèlement et une certaine pression fabriquent-ils des victimes en série ? le désespoir est omniprésent dans ces deux enfances. Un thriller psychologique, une fresque familiale où chaque personnage est disséqué. Les traumatismes de l'enfance ont de graves conséquences sur une vie d'adulte. A savourer !
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          40
marcheurceleste
  01 septembre 2012
Deux aventures qui se rejoignent finalement. Crimes commis et punis sans l'intervention de personne, comme si c'était parfaitement naturel. Tout ça ne semble bizarre pour personne.
Commenter  J’apprécie          20
Ania-x
  16 juillet 2012
Il y a trois histoires différentes qui se passent en même temps, alors au début de ma lecture j'ai eu beaucoup de difficulté à comprendre ce qui se passait. Cependant, je trouve que Ruth Rendell a bien réussi à décrire les sentiments que ressentaient chacun des personnages, ce qui est agréable pour un lecteur. On embarque davantage dans l'histoire !
Lien : http://passion-lecture.com/s..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   09 juin 2016
Il avait toujours été en désaccord avec ce vide de la législation qui permettait à n'importe qui, selon sa fantaisie, de s'improviser psychothérapeute, d'en prendre le titre, et de s'établir sans détenir aucun diplôme de médecine ou la moindre formation psychiatrique.

Page 50
Commenter  J’apprécie          240
namelessnameless   10 juin 2016
En ce monde, il y a des gens à la tête bien faite, agiles d'esprit et qui, en même temps, sont dépourvus de tout bon sens. Mauvais juges des tempéraments et des situations, incapables de voir à long terme, ils sont à la fois très habiles et très malavisés.

Page 53
Commenter  J’apprécie          200
pyrouettepyrouette   26 novembre 2012
Il découvrait cette sensation de désespoir qui survient lorsqu'on a l'intention de se défaire d'un fardeau, sensation elle-même appelée à disparaître, on en est sûr et certain, pour peu que l'on respecte scrupuleusement certaines étapes, mais alors que l'on anticipe déjà à cette disparition (et le soulagement qui va de pair), on se retrouve tout bêtement dans la même situation qu'avant, dans la même position, indéfiniment. La chose est infaisable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
namelessnameless   11 juin 2016
Les hommes sont avril quand ils courtisent et décembre quand ils convolent.

Page 156
Commenter  J’apprécie          190
pyrouettepyrouette   21 novembre 2012
Loin de l'affaiblir, le désespoir l'emplissait d'une énergie misérable.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Ruth Rendell (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Rendell
Pedro Almodovar - "En chair et en os"
autres livres classés : enfanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Promenons-nous dans les bois" de Ruth Rendell

Comment s'appelle la femme qui devait garder les deux enfant du couple Dade ?

Paula
Joanna
Tania

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Promenons-nous dans les bois de Ruth RendellCréer un quiz sur ce livre