AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782843772115
264 pages
Éditeur : Editions Charles Léopold Mayer (13/02/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En 2011, la Commission européenne donne une nouvelle définition de la Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) : la maîtrise par une entreprise de ses impacts. C’est un véritable changement de paradigme vis-à-vis de la conception encore prédominante selon laquelle l’entreprise contribuerait à la société par la maximisation du profit, par le respect des règles et par des actions philanthropiques volontaires.
Mais pour être effective, cette nouvelle perspec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
KamilleB
  20 janvier 2020
Un livre excellent qui permet de mieux comprendre tous les enjeux (brûlants) de la régulation des entreprises multinationales et l'importance des biens communs, de la sauvegarde de la planète. Merci aux deux auteurs pour cet ouvrage engagé, sourcé, solide et limpide, qui aidera les militants à trouver des arguments pour contrer les stupidités de Tonton Albert au repas de famille du dimanche, et peut-être même permettra à ce même Tonton de changer d'avis à la lecture de ces chapitres. Non à l'impunité, oui à la régulation, à la chute du voile corporatif, à la ratification d'un traité contraignant aux Nations Unies et j'en passe !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KamilleBKamilleB   20 janvier 2020
Nos ordinateurs contiennent des métaux rares provenant de
mines situées dans le monde entier ; nos téléphones sont assemblés
en Asie puis importés sur des bateaux battant pavillon panaméen,
grec ou libérien ; nos vêtements sont faits en coton indien, cousus au
Bangladesh, vendus par des marques suédoises ou américaines ; les
services après-vente à distance sont assurés par des sous-traitants
basés en Inde ou au Maghreb. Les produits et services qui font notre
quotidien sont issus de réseaux de production complexes et mondialisés. Des personnes travaillant sous des juridictions multiples et
sujettes à des régimes de droit plus ou moins protecteurs des libertés
et des droits fondamentaux sont ainsi impliquées dans la chaîne de
valeur des biens que nous achetons quotidiennement. S’il est extrêmement difficile d’évaluer la part de l’emploi mondial concerné par
ces chaînes d’approvisionnement transnationales, l’OIT estime que
cela concerne plus de 450 millions de personnes pour l’année 2013.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KamilleBKamilleB   20 janvier 2020
Qu’il s’agisse de grands groupes, tels que la Société générale, 23
Total, Danone ou Bolloré, ou d’institutions engagées dans la transition écologique, telles qu’Enercoop, les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (Amap) ou Ambiance Bois, tous se
retrouvent derrière le vocable d’«entreprises», ce terme recouvrant,
on le voit, des réalités bien différentes. Si des milliers d’entreprises
assurent quotidiennement la production des biens et des services élémentaires qui permettent notre vie en communauté, favorisent-elles
pour autant une vie de qualité pour nous-mêmes, pour nos contemporains et pour les générations futures ? Le changement climatique, la
perte de biodiversité, le développement de chaînes de sous-traitance
mondiales et l’accroissement fulgurant des inégalités mettent en
effet aujourd’hui en cause les fondements de nos sociétés. De plus,
les crises environnementales et sociales nous obligent à étudier la
compatibilité – ou l’incompatibilité – de nos modèles économiques
avec le bien commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KamilleBKamilleB   20 janvier 2020
Si le politique concerne ce qui a trait au vivre ensemble, quelle responsabilité politique portent les employés qui travaillent en entreprise ? Et quelle est la responsabilité que l’entreprise porte – avec d’autres acteurs – vis-à-vis des biens communs mondiaux immatériels et matériels ?
Commenter  J’apprécie          10
KamilleBKamilleB   20 janvier 2020
Puisse ce livre, par l’adoption d’une perspective citoyenne de la
responsabilité de l’entreprise – qui prend en compte la force du droit,
mais aussi la puissance des mouvements sociaux et des initiatives
locales dans la protection des biens communs mondiaux – remettre
en cause les structures de pouvoir, contribuer à renouveler notre
regard sur le rôle des entreprises dans la société et nous aider à repenser notre façon d’habiter la Terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Cécile Renouard (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Renouard
Les Matins de France Culture - Économie sociale et solidaire : l'antidote contre la crise ?
autres livres classés : biens communsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox