AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Sylvain Repos (Autre)
EAN : 9782205082401
160 pages
Dargaud (29/01/2021)
3.75/5   111 notes
Résumé :
Japon, 2241. Suite à la « 3e crise de l'homme », la surface de la Terre est devenue inhabitable pour l'être humain. Parmi les ruines, ne restent que des robots. Mais l'un d'eux (un Yojimbot, robot samouraï) tombe inopinément sur Hiro,un jeune garçon, et son père qui cherchent à échapper à une troupe armée. Le Yojimbot se défait de l'escouade et sauve l'enfant. Il va vite comprendre que, de la survie d'Hiro, dépend le sort de l'humanité.... Un premier tome au rythme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 111 notes
5
5 avis
4
10 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
1 avis

Erik_
  10 novembre 2021
Nous sommes dans un Japon du futur qui a été déserté par l'homme suite à une catastrophe de grande envergure. Visiblement, on aurait menti aux survivants pour dire que l'air était contaminé par des radiations ce qui n'est pas vraiment le cas. Cependant, la planète est encore occupée par des robots qui se prennent pour des samouraïs avec un code de l'honneur. Voilà pour le décor !
A vrai dire, j'ai trouvé cette aventure qui met en scène un pauvre petit garçon dont le père vient d'être tué assez sympathique malgré les événements dramatiques. Il s'agit d'un survival assez original qui met en scène les fameux Yojimbot qui sont ses robots protecteurs face à des drones tueurs. Les scènes de combats sont particulièrement réussis.
J'ai bien aimé également le graphisme avec ses décors mi-apocalyptique et mi-traditionaliste japonais même s'il paraît parfois assez enfantin. Il plaira sans nul doute aux plus jeunes. En tout cas, c'est lisible et cela donne même un certain cachet à cette histoire de science-fiction anticipation.
On a envie de connaître la suite car c'est véritablement captivant. C'est tout bon pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
FMK
  02 mars 2021
Voici une nouvelle saga, tout premier album d'un illustrateur français nourri à une tonne d'influences pop culture. J'ai entendu parler du titre sur les réseaux, et après avoir vu l'ouvrage en librairie, je n'ai pas pu résister !
Dans un futur indéterminé, des robots aux allures de samouraïs continuent à vivre, selon leur programme, une existence dénuée de sens dans un immense parc d'attraction abandonné. Un jour comme les autres, après avoir accompli sa routine, l'un de ces robots se retrouve au milieu de la violente arrestation de deux humains par un groupe de militaires lourdement armés. Témoin du sacrifice du père pour sauver son jeune fils et sentant le danger imminent, le robot obéit à l'instinct dicté par son programme et s'interpose avec toute sa dextérité de sabreur pour protéger cet enfant sans défense. Après ce sauvetage, la raison d'être de ce "yojimbot" devient la suivante : aider le jeune Hiro à retrouver la trace d'autres humains, et à s'échapper de l'île. En chemin, ils seront rejoints par d'autres robots empreints de cette même mission, et qui constitueront une véritable escorte métallique pour le jeune garçon. Leur compagnie sera plus que bienvenue, car une mystérieuse organisation militaire est prête à employer tous les moyens pour les empêcher d'arriver à destination…
La première chose qui saute aux yeux, et ce dès la couverture, c'est la qualité graphique de ce titre. Les influences du manga et du comics sont bien visibles, avec une mise en scène percutante, les contours marqués des personnages et des choix de colorisation audacieux. le design des différents robots que Hiro va croiser dans ce tome est varié et très travaillé : ce mélange de mécanique d'aspect grossier et d'accessoires vestimentaires sortis tout droit de l'ère Edo est vraiment très réussi ! Bien que tous les robots soient muets, en dehors des phrases scriptées qui leur sont dictées par leur programme initial, leurs attitudes et postures de combat expriment à elles seules leur éternelle fonction de guerrier. Quant aux scènes d'affrontement, elles en mettent plein les yeux, c'est très impressionnant !
J'ai eu un énorme coup de coeur pour le fantastique décor de ce parc d'attraction abandonné et livré à la végétation, dans lequel se déroule la majorité de l'action. Celui-ci évoque un Japon qui semble ici disparu depuis longtemps, avec ses panneaux d'affichages, ses restaurants, ses échoppes ou ses distributeurs, le tout dans une ambiance digne d'un Miyazaki post-apocalyptique. Quelques vestiges de l'activité du parc subsistent encore : des haut-parleurs diffusent les mêmes messages informatifs en continu comme pour rythmer les journées des robots, seuls habitants de ce vaste et somptueux cimetière mécanique où le temps semble s'être arrêté depuis de très nombreuses années.
Mais qu'est-il donc arrivé à l'humanité ? En quelle année sommes-nous ? Quel est le but de cette organisation militaire qui pourchasse Hiro avec une telle violence ? Si vous cherchez des réponses à ces questions dans ce premier tome, vous ne les trouverez pas. C'était peut-être la volonté de l'auteur de ne pas dévoiler, pour le moment, le contexte de l'intrigue à ses lecteurs afin qu'ils se concentrent sur le style graphique et l'ambiance, ou bien qu'ils se sentent, comme Hiro, perdus devant le "silence métallique" qui donne son titre à cet album. J'espère juste que ces informations viendront assez rapidement par la suite : elles aideront à mieux comprendre les enjeux de l'intrigue, quitte à relire le tome pour un point de vue plus éclairé sur la situation. D'autant que ces quelques pistes sont données dans la page de présentation de la série sur le site de l'éditeur, mais sont étrangement absentes de la quatrième de couverture…
Au-delà de ces éléments explicatifs un peu absents, on retrouve avec plaisir les thématiques classiques des récits de SF sur les robots, comme par exemple la question de la conscience, les trois lois de la robotique et la communication avec les humains. Ces interrogations servent de base à ce récit initiatique, où un jeune humain se retrouve seul au milieu de robots qui ne sont pas doués de parole. Petit à petit, après un temps d'adaptation où Hiro devra faire lui-même les questions et les réponses, il va apprendre à communiquer avec ses nouveaux compagnons et progressivement s'attacher à eux. Un attachement que l'on devine réciproque, mais est-il uniquement dicté par le programme inscrit dans les circuits de ces machines ?
J'ai vraiment beaucoup apprécié cette entrée dans l'univers de Yojimbot. Sylvain Repos livre ici une oeuvre graphiquement époustouflante et pétrie de multiples influences, d'Asimov à Otomo en passant par les films de Kurokawa, Gunnm et Ghost in the Shell (le nom que donne Hiro au robot qui lui sauve la vie est plus qu'évocateur !). L'intrigue reste encore bien mystérieuse et de très nombreuses questions attendent des réponses, qui viendront à n'en pas douter dans les tomes suivants ! En attendant la suite, vous pouvez, comme moi, suivre le webtoon gratuit Yojimbot Stories, dont les événements se déroulent avant ce tome 1.
Lien : https://lesaffamesdelecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
jamiK
  01 juillet 2022
Yojimbot est une distopie, l'histoire se passe au japon, dans une sorte de parc d'attraction désafecté habité par des robots. Un jeune garçon et son père sont pourchassés par des soldats, les robot vont prendre la défense du garçon.
Le dessin est très efficace, un trait sûr et minutieux, une colorisation détaillée, un jeu de trames, beaucoup de mouvement et un découpage dynamique de la mise en page, on sent l'influence du manga et du comics. C'est moderne et frais.
Je suis beaucoup moins convaincu par l'histoire, le scénario n'est qu'un support pour mettre en scène ce graphisme, ce n'est pas très consistant ni très original, poursuite, puis baston avec beaucoup d'effets, re-poursuite, re-baston… Les bagarres se succèdent, un tiers du bouquin, on se croirait dans un jeu vidéo, et ça ne va pas beaucoup plus loin. Trop léger, il n'en ressort pas grand chose.
Commenter  J’apprécie          150
yanndallex
  18 février 2021
Dans un japon post apocalyptique, des robots samouraïs d'un autre temps, continuent d'habiter les lieux… Nommés Yojimbots, ils respectent à la lettre le code d'honneur de ses guerriers légendaires.
Un jour, l'un d'eux découvre un enfant et son père. Ceux-ci semblent traqués par des soldats et des machines.
Le robot devant protéger la vie des humains à tout prix, s'engage alors dans une lutte pour sauver ce jeune garçon de la mort.
Mais quelle agréable surprise !
Pour sa premiere oeuvre, Sylvain Repos nous livre une perle dans cet océan de nouveauté BD !
1er volume d'une saga prévue en 4 tomes, on en prend plein la vue.
On y découvre alors un graphisme incroyable, dynamique et élégant, rappelant un mix de style manga.
Les protagonistes sont touchants, et on se prend d'affection pour ce garçon et sa troupe de robots tous plus classes et héroïques les uns des autres.
Et cette multitude de couleurs tellement bien choisies, vivantes, encourageantes. Elles nous donnent de l'énergie pour recharger les batteries, et nous invitent à poursuivre l'aventure sans interruption !
Le scénario se déroule dans un monde post apocalyptique très influencé probablement par les succès manga SF (Akira, Gunnm, etc…) mais tellement plus joyeux !
Les duels de sabre et les engagements pour une cause juste rappelleront probablement les histoires et films de gloire pour cet empire du soleil levant médiéval.
Ce récit est aussi doté d'une poésie magnifique et d'un humanisme intense, et l'on ne peut que s'attendrir lorsque les vielles mécaniques se voient affublées d'un petit nom !
En bref c'est magique et j'ai adoré ! Une belle réussite !

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
JCLDLGR
  10 janvier 2022
Avec ses dessins et son scénario rétro-futuristes, cette BD me rappelle mes lectures de Spirou il y a quelques dizaines d'années.
Il s'agit, pour le très jeune Hiro, perdu dans un parc d'attractions en ruine, d'en sortir, avec l'aide de deux vieux robots dressés à la défense, au langage particulièrement succinct.
Mais comme le lieu est contrôlé une autre créature très jalouse de son pouvoir et secondé par de très méchants drônes, c'est un long combat qui s'engage.
Pas trop de surprises, chaque étape dans l'escalade des attaques donne lieu à une escalade dans la défense. C'est bien fait, visuellement très réussi, mais sans surprise,  comme un grand escape game. La fin ne semble qu'un nouveau début, donc à suivre.
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (5)
LaLibreBelgique   15 mars 2021
Le Français Sylvain Repos a digéré le meilleur des deux écoles pour créer une nouvelle saga postapocalyptique.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LesComics   05 mars 2021
Un récit d’aventure dans un univers post apo absolument original et grisant. Le rythme du récit est parfaitement maitrise et bénéficie d’un visuel incroyable ! Si pour l’instant les réponses aux questions sons absentes la hype est la pour la suite !
Lire la critique sur le site : LesComics
LigneClaire   12 février 2021
C’est un scénario qui évolue vite, nerveux, inventif et qui est séduisant, accrocheur. On est pris par l’intrigue qui se dévoile peu à peu, ces robots devenus un peu des émules de fer des Sept Samouraïs. Le technologie décrite est plus que crédible.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest   09 février 2021
La narration est bien gérée, avec un rythme alerte qui ne néglige cependant pas les moments plus contemplatifs, le résultat est équilibré. Dans une ambiance post-apocalyptique au cadre original, ce récit initiatique trépidant séduira tous les âges. À suivre…
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   09 février 2021
Le scénario, simple en apparence, distille des indices sur un univers maîtrisé et une intrigue plus complexe qu’on a hâte de découvrir dans les tomes suivants.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FMKFMK   02 mars 2021
Protocole 01 : unités humaines en danger. Recherche des services de secours à proximité. Veuillez patienter… Service indisponible. Nouveau protocole. Priorité absolue, initiatives personnelles autorisées, usage de la force autorisée, limite de vélocité désactivée… Bonne journée à tous.
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   10 novembre 2021
Ces hommes dans la forêt, on leur dit de courir, ils courent. On leur dit de tuer, ils tuent... En vrai, les robots dégénérés, c'est eux !
Commenter  J’apprécie          80
ColibrilleColibrille   26 mars 2021
- Tu sais... Ces hommes, là, dans la forêt. On leur dit de courir, ils courent. On leur dit de tuer, ils tuent... En vrai, les robots dégénérés, c'est eux...
Commenter  J’apprécie          10
duncan89duncan89   10 avril 2021
On va vraiment passer un très bon moment tous ensemble. Grâce à vous, je vais ressortir tous mes jouets.
Commenter  J’apprécie          10
JCLDLGRJCLDLGR   10 janvier 2022
SCAN NEGATIF.
AUCUNE TRACE DE
LíUNITE HUMAINE #149
DANS UN PERIMETRE
DE 5 KM.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Sylvain Repos (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Repos
Sylvain Repos - Yojimbot Vol.1
autres livres classés : robotsVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Sylvain Repos (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre