AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782207305201
224 pages
Éditeur : Denoël (15/05/1991)
3.69/5   29 notes
Résumé :
Il y a encore plus difficile que de retrouver une aiguille dans une botte de foin : retrouver les défenses de Malima Temboz, le grand Eléphant du Kilimandjaro, trophée légendaire dont on a perdu la trace depuis plus de trois mille ans dans le fourmillement des mondes unis. C'est pourtant le défi que va relever Duncan Rojas, en cette année 6303 de l'Ere Galactique, à la demande d'un certain Bukoba Mandaka, qui se prétend le dernier des Masaïs. Sherlock Holmes d'un n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ubikson
  09 mai 2016
Il y a des livres, parfois, qui ne me donnent pas envie de les lire. Allez savoir pourquoi.
Sur le coup, on se dit "pourquoi pas ?", on l'achète, et ensuite on n'a plus envie de le lire, parce qu'il y a autre chose à lire, parce que mouais j'sais pas si c'est bien, parce que gnagnagna...
Parfois, c'est justifié, et le livre tombe des mains.
D'autres fois, comme dans le cas d'Ivoire, le récit accroche dès les premières pages, et impossible de le lâcher.
Nous voila donc en 6303 E.G., à savoir de l'Ere Galactique, calendrier qui se base sur un nouveau départ aux alentours de 3 000 ap. J.C.
Duncan Rojas, spécialiste en recherche et identification des spécimens pour Wilford Braxton, un guide de chasse galactique, va se voir proposer une mission un peu particulière : récupérer un trophée de chasse.
Mais il ne s'agit pas de n'importe quel trophée : ce sont les défenses de l'Elephant du Kilimandjaro, le plus gros spécimen de pachyderme de la Terre, et ces défenses ont disparu depuis bientôt 3 000 ans...
La mission de Rojas, et le talent de Mike Resnick, vont nous permettre de retracer l'histoire de ces défenses, explorant ainsi la galaxie et la mémoire de la Terre, à travers une douzaine d'histoires que va traverser cette paire de dents.
Et c'est là le point fort du récit : il ne s'agit pas d'un amas de nouvelles mal reliées entre elle par un pseudo fil conducteur, mais bel et bien un roman puissant et accrocheur qui nous ballade à travers l'espace et le temps, sur la bagatelle de 7 000 années.
Il devient alors difficile de lâcher les recherches de Rojas, et de ne pas s'interroger sur la destinée et les buts du dernier des Masais...
Une perle, tout simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Unhomosapiens
  28 février 2017
Un de mes livres préférés. je ne suis pourtant pas très fan de science-fiction mais cette quête à travers les millénaires et les galaxies me touche particulièrement. Que reste-t-il de vivant dans tout cet espace où la terre n'est plus habitable ? A quoi peuvent se raccrocher les quelques humains perdus au milieu des extra-terrestres, dans les galaxies : Ce Massai, lui, le sait. Ce qui le rattache encore à ses origines : les restes d'un animal depuis longtemps disparu et oublié.
Cette histoire est d'autant plus tragique que Resnick nous ramène régulièrement au XIXeme siècle où tout était encore possible. Mais la bêtise et le profit frappent une nouvelle fois.
Impossible pour moi de ne pas raccrocher avec la réalité écologique et humaine actuelle.
Un livre qui me bouleverse à chaque lecture.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   07 février 2019
— Alors vos souvenirs sont défaillants, répondit le second Ajax. Il y avait Ajax, fils de Télamon, un gigantesque guerrier qui se battait au côté d’Ulysse. C’est lui. Mais il y avait aussi Ajax, fils d’Oilée, qui était petit, mince, et des plus habiles au lancer de javelot. C’est moi. Ensemble, ils étaient connus sous le nom d’Aiantes.
— Je suis complètement fasciné par les noms, dit Fils-de-l’Homme d’un ton enthousiaste. Comment en êtes-vous venus à choisir les vôtres ?
— Athénia nous offre un havre sûr, aussi quand nous sommes dans ce secteur nous prenons des noms athéniens en signe de reconnaissance, dit le second Ajax.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 février 2019
Fils-de-l’Homme farfouilla dans son magot et en retira finalement une exquise figurine d’or. Il la brandit pour que Buko puisse la voir, puis la poussa près de la pierre précieuse après que I’E.T. eut signifié son accord. La Gorgone et les Aiantes suivirent la mise, la première avec un diamant brut, le deux autres avec une délicate sculpture de cristal, et enfin Tembo Laïbon distribua six cartes à chaque joueur, trois découvertes et trois face cachée. Relances et échanges de cartes suivirent, et finalement la Gorgone ramassa le pot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 février 2019
La Gorgone avait perdu gros au cours des deux heures qui venaient de s'écouler et, déjà peu loquace de nature, elle se renfrognait de plus en plus.

Ce n'était pas le cas de la Duchesse de Fer. Plus machine que femme, ses mains de métal s'activer à disposer ses gains en petites piles, ses dents de titane réfléchissaient les éclaires quand elle souriait, son coeur artificiel pompait dans ses veines de plastique un sang chimiquement enrichi et sa voix mécanique emplissait la pièce de l'étrange mélodie de son joyeux babil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GeckoLogiqueGeckoLogique   23 avril 2011
La Gorgone avait perdu gros au cours des deux heures qui venaient de s'écouler et, déjà peu loquace de nature, elle se renfrognait de plus en plus.
Ce n'était pas le cas de la Duchesse de Fer. Plus machine que femme, ses mains de métal s'activer à disposer ses gains en petites piles, ses dents de titane réfléchissaient les éclaires quand elle souriait, son coeur artificiel pompait dans ses veines de plastique un sang chimiquement enrichi et sa voix mécanique emplissait la pièce de l'étrange mélodie de son joyeux babil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 février 2019
« Personne d’autre ? » s’enquit Tembo Laïbon en admirant à travers le hublot une explosion bleutée particulièrement violente. Il se demanda distraitement si les éclairs au-dessus de la vaste plaine du Serengeti étaient aussi sinistres et décida que ce n’était pas possible.« Dernier appel pour les boissons. »Il n’y eut pas de réponse et Tembo Laïbon tapa la commande sur le panneau qui lui faisait face. Un instant plus tard un robot entra dans la pièce, portant un unique verre sur un plateau d’argent poli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Mike Resnick (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mike Resnick
Extrait du grand entretien avec Mike Resnick.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3622 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre