AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355042039
Éditeur : Rue du Monde (17/05/2012)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Après Thomas, narrateur du tome 1, voici Polly (Liza dans l’univers virtuel de La Cité) aux manettes du n° 2. L’adolescente vit sur une petite île anglaise près de Guernesey et LA CITÉ est son rêve : enfin, la liberté !

Elle y retrouve JC et Harry (Thomas dans la vie), puisque hélas Arthur reste introuvable. Avec eux, elle met en oeuvre ses pouvoirs pour élucider l’enlèvement d’Arthur, le vol de la Mémoire de LA CITÉ, le rôle complexe de Jonathan… Ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  28 août 2016
Bien que déçue par le premier tome de "La Cité", j'ai décidé de laisser sa chance au second tome car celui-ci était très bien noté sur internet. Malheureusement, je n'ai pas été satisfaite de cette lecture. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, cependant je pensais réellement m'aligner aux avis que l'on trouve sur les blogs ou les sites littéraires, car ils faisaient l'unanimité...
Tout d'abord, j'ai été surprise, car je pensais n'avoir que Polly/Liza en narratrice racontant la même histoire mais de son point de vue comme avec les sagas "U4" et "Blue cerise" où chaque protagoniste a la parole dans "son" roman... Ce ne fut pas le cas, car Thomas/Harry est également narrateur (c'est indiqué grâce à un petit symbole d'étoile ou de soleil). Je me suis demandée pourquoi le premier tome n'avait pas suffit à ce personnage, car je souhaitais vraiment en savoir davantage sur Polly. Finalement, il s'avère que chaque tome ne peut pas se lire individuellement. "La bataille des Confins" est bien la suite du précédent. Même si les trois-quarts se passent au même moment que "La lumière blanche", le reste de l'ouvrage est une suite et apporte de nouveaux événements ainsi que son lot de révélations. J'ai été un peu gênée, car je m'étais fait une image erronée de la série. de plus, j'ai eu la sensation de schéma similaire, puisque Polly a, comme Thomas, une famille et un ami qu'elle va délaisser à cause du jeu... Cette fois-ci, il s'agit de Ben, son meilleur ami, malheureusement amoureux d'elle alors que ce n'est pas son cas...
Globalement, l'action dans le jeu ou en dehors m'a moins plu qu'avec Thomas. Certes, les pouvoirs entre compagnons ont été mieux expliqués ici, néanmoins la jeune fille se pose énormément de questions sur elle-même ou sur le jeu, si bien que le rythme est très lent voire comporte des réflexions redondantes. Elle ne cesse de se demander si elle va continuer ou non de jouer... Tout en y retournant quand même. Bien qu'elle soit davantage consciente de son addiction que Thomas, elle reste tout de même prisonnière de la Cité puisqu'elle ne peut s'en passer. Ainsi, elle va passer la plupart de son temps à réfléchir. le gros de l'action survient surtout au moment où la narration s'alterne, c'est-à-dire, vers la moitié du récit...
Par contre, j'ai aimé le fait que l'on puisse voir les liens entre la jeune fille et les garçons. Cela permet de comprendre pour quelles raisons ils sont si proches (hormis leur amitié imposée par le jeu). Les révélations sur la mort, la violence entre joueurs ou la traduction instantanée des langues m'ont également intéressée. Ce sont des éléments qui manquaient au premier volume. D'ailleurs, j'ai trouvé que le petit résumé en début de roman était le bienvenu, même si c'était encore très frais dans ma tête. Enfin, j'ai été ravie de retrouver les nombreux témoignages des joueurs sur les forums souvent mis en début de chapitres.
Il n'y a pas que de mauvaises choses dans ce récit, toutefois j'ai quand même été déçue... Je pense tout de même poursuivre cette saga, car elle est disponible à la médiathèque et semble bien notée sur la toile. Peut-être que les trois autres personnages me satisferont davantage ?

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
murielan
  04 janvier 2013
Deuxième tome de la cité dans lequel on suit désormais aussi le parcours de Polly/Liza.
Dans le jeu La cité, de nouveaux personnages apparaissent : les Ombres (des avatars déboussolés et maniplulés, mais par qui...), le Planificateur et l'Oracle.
Nos 3 héros sont toujours à la recherche d'Arthur et ne peuvent compter que sur leurs pouvoirs et les nombreuses informations (vraies ou fausses) données dans les forums. Chacun essaie de comprendre quel est finalement le but de ce jeu virtuel capable de dévoiler des secrets de famille...
Un roman toujours aussi plaisant, avec de nombreuses références aux ouvrages de Tolkien et de Victor Hugo, une fin qui laisse en suspens l'intrigue et qui donne à nouveau envie de découvrir le dernier tome de cette trilogie.
Commenter  J’apprécie          110
lirado
  23 juin 2019
En commençant ce deuxième tome de la Cité je ne m'attendais pas à le finir dans la foulée. Et pourtant. Comme pour le premier tome, La Bataille des confins capte notre attention du début à la fin dans un enchaînement de rebondissements et un mystère autour du jeu qui s'épaissit à chaque chapitre un peu plus.
Prise par l'histoire que vivait Polly/Lisa, le personnage central de ce second opus, je n'ai pas pu m'en extirper avant d'avoir atteint, 230 pages plus loin, le point final. Une fin qui ne laisse évidemment qu'une envie : s'emparer du troisième tome de la Cité. Dans ce second tome, on retrouve aussi Thomas, personnage centrale de la Lumière blanche, même s'il a beaucoup moins d'importance on est content de le retrouver et de savoir comment son expérience du jeu évolue. Il vient contrebalancer l'histoire de Polly et tout comme elle soulève d'autres questions.
Ce second tome de la Cité entretient avec brio l'action, les rebondissements, le mystère. Alternant les passages dans La Cité et hors de celle-ci, Karim Ressouni-Demigneux nous fait découvrir le quotidien de Thomas et Polly, en parallèle de leurs aventures au sein du jeu. Un choix qui n'est pas vraiment dû au hasard car le réel rattrape petit à petit nos joueurs. de quoi être encore plus intriguant. le jeu est mystérieux, étrange et singulier. Personne ne sait quel est son but et pourtant, tout le monde semble fasciné.
L'univers est glaçant, il plane au dessus une ambiance un peu (beaucoup) inquiétante et dérangeante car La Cité ne paraît pas être un jeu ordinaire. Tout comme le livre, ce jeu sort du lot ! Cette ambiance et le rythme de l'histoire contribue pour une grande part à faire de ce second tome un roman passionnant dans lequel on se glisse facilement et dont la lecture, par un style très aéré, est très fluide.
J'ai bien aimé les petits travers des jeux vidéos que Karim Ressouni-Demigneux énonce dans l'utilisation de la Cité comme les amitiés qui se délitent (ce sera le cas et pour Thomas et pour Polly) ou l'addiction au jeu (le manque se fait vite ressentir pour les joueurs) mais l'auteur montre aussi des points plus positifs de ces jeux comme se réunir et collaborer ensemble pour résoudre un mystère, se faire des nouveaux amis, accepter les différences, dépasser la barrière des langues, des cultures...bref s'allier pour trouver le mystère de la Cité. Pour Polly, être au coeur de la Cité est même synonyme de liberté car le reste de l'année elle vit sur une petite île dont elle ne sort que très peu.
En conclusion, le second tome de la Cité est un livre captivant et haletant qui plonge le lecteur dans un récit surprenant avec un thème qui ne peut qu'intéresser les jeunes : les jeux vidéos en ligne. Bien plus fort que World of Warcraft et autres jeux MMPORG, La Cité est un jeu qui se vit à 100% et riche en énigmes à résoudre. Une seule envie à la fin de cette lecture : avoir la suite en main !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
djdri25
  03 juillet 2013
La cité 2...
On y retrouve cette fascinante interpénétration du réel et du jeu déjà présents dans le tome 1.
Le but du jeu reste toujours un mystère et les personnages bravent le danger pour le découvrir... Ce jeu en ligne fait d'ailleurs de plus en plus d'adeptes sur le Net.
Le suspense, l'action, l'aventure sont toujours au rendez-vous, l'amitié aussi ainsi qu'un un amour naissant.
Les changements de point de vue narratif rythment le récit, Liza, une jeune anglaise qui s'ennuie reprend du flambeau pour nous raconter l'histoire et devient l'un des personnages principaux de ce tome, on y retrouve également avec plaisir Thomas/ Harry, le héros du premier volume ainsi que JC, tous trois à la recherche d'Arthur disparu.
Ce changement de point de vue nous pousse nous lecteur à entrer dans l'action par la lecture...Une sorte de mise en abyme.
Ce jeu exerce une fascination sur les personnages et sur le lecteur.
A mettre entre toutes les mains de 7 à 77 ans.
Je débute la lecture du tome 3... A suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cible95
  25 septembre 2012
COUP DE COEUR
Polly, qui s'ennuie dans sa petite vie trop tranquille, est rapidement devenue fan du jeu La Cité comme Thomas. Dans ce jeu, elle est Liza, l'amie de Harry et JC (les personnages du tome 1). Ensemble ils cherchent la vérité sur ce qui est arrivé à Arthur. Aurait-il délaissé le jeu et son avatar serait ainsi devenu une ombre, déambulant jusqu'au « bord » de la Cité ? de troublants éléments de la vie privée des joueurs, qu'eux-mêmes ignorent, ressurgissent dans le jeu…
Ce volume est construit sur l'alternance des points de vue internes de Thomas et de Polly. Cela donne une dynamique intéressante au récit. Un bémol cependant, je reste en peu déçue par la « bataille » annoncée dans le titre : à force de faire des références à Tolkien, je m'attendais à quelque chose d'époustouflant, mais elle dure à peine 10 pages, et encore… Mais le monde de la Cité qui m'avait tant plu dans le tome 1 s'étend et s'étoffe davantage. Et d'un point de vue littéraire, en plus des références à la Terre du Milieu, l'auteur rajoute cette fois des références à Victor Hugo. Bref, vivement la suite !
Dès 12 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   19 décembre 2012
Nous obtenons seulement quelques éléments de réponses mais, dans l’ensemble, le suspense reste entier. Nous devrons donc patienter encore quelques mois pour découvrir la conclusion de cette trilogie.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
murielanmurielan   04 janvier 2013
De toute évidence, l'Oracle n'était pas un joueur - ou alors un joueur bizarre : quand Boris avait réussi à défaire sa chaîne, il avait refusé de partir et était resté dans l'obscurité à réciter de manière hésitante :
"- C'est... ici que... cha...cun... se crée..."
Commenter  J’apprécie          80
SaiwhisperSaiwhisper   28 août 2016
Je me souviens très précisément du jour de ma naissance. De ma naissance dans La Cité. J'ouvrais les yeux, une goutte d'eau tombait sur mon front et je n'osais pas bouger, à peine respirer. Assise, ou plutôt allongée dans un fauteuil de cuir aussi profond qu'une chaise longue, je regardais, au plafond, les gouttes tomber, lentement, je sentais l'eau tiède glisser sur mes joues, me caresser la peau pendant que les minutes passaient et je pensais - je me le rappelle et me le rappellerai toujours - qu'il s'agissait de mes larmes, de toutes les larmes que je ne verse jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Laureline_15Laureline_15   06 avril 2014
L'oeil d'une mouche est composé de six mille facettes. Il est six fois plus sensible qu'un oeil humain. On ne saura jamais ce que voit une mouche, mais ce que l'on sait, c'est qu'elle voit des fréquences d'ultraviolets que nous ne voyons pas. Quand une mouche voit une fleur, elle ne voit pas la même fleur que nous. La fleur vue par la mouche n'a pas la même forme ni les mêmes couleurs que la fleur que nous voyons. Mais qui a raison, la mouche ou nous ? Où es le réel ? Où est la vérité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   28 août 2016
Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour sera pour moi comme la nuit.
Commenter  J’apprécie          30
djdri25djdri25   03 juillet 2013
AVERTISSEMENT
Si vous lachez ce jeu, vous allez errer dans LA CITE parmi les ombres.
Commenter  J’apprécie          52
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Auteurs proches de Karim Ressouni-Demigneux
Quiz Voir plus

La Cité, Tome 1 et 2

Dans quelle ville vit Thomas ?

Paris
Sark
Tokyo
New York

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : La Cité, tome 1 : La lumière blanche de Karim Ressouni-DemigneuxCréer un quiz sur ce livre