AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782358670012
384 pages
Éditeur : Pinacothèque de Paris (06/03/2009)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :

L'histoire de Suzanne Valadon et de Maurice Utrillo est celle du tournant du siècle à Montmartre. Ce «couple» mère-fils, atypique et bohème, est au centre de tout un univers artistique qui est à cheval entre deux périodes, entre deux mondes. Il illustre comment l'impressionnisme, mouvement bourgeois et installé dans le confort va mettre au monde, par le biais de l'une de ses plus belles égéries Suzann... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Wiewowas
  26 mai 2020
La mère et le fils. Un couple d'artistes, deux styles si différents. La gourmandise des couleurs de Suzanne Valadon et les rues vides aux fenêtres noires sous un ciel plombé chez Maurice Utrillo. Ce livre est court, on n'aurait pas pu faire plus court. C'est un raccourci des misères d'artiste.
Très belle femme, Suzanne Valadon avant de devenir une artiste épanouie est d'abord modèle. Après trois cents lettres d'amour d'Éric Satie, elle épouse un employé de la Banque de France et s'installe bourgeoisement rue Cortot à Paris. Petit, Maurice (né quand elle avait encore 18 ans), vit avec sa grand-mère. Il grandit mal, prostré pendant des heures dans un coin ou piquant des colères terribles. Très tôt Maurice prend l'alcool pour compagnon. « Grâce à son beau-père, il entre au Crédit Lyonnais… où un soir il frappe sans raison l'un de ses collègues à coup de parapluie. On redonne aussitôt la liberté au beau-fils de Monsieur Mousis ».
À l'âge de 21 ans Paul Mousis envoie Utrillo à l'asile. À son retour, alors qu'il erre dans la campagne, il fait connaissance d'André Utter, ancien élève des Beaux-arts. Grâce à lui Maurice se met à peindre dans un style proche des impressionnistes. Mais Suzanne tombe amoureuse d'Utter qui a 21 ans de moins qu'elle. « Elle l'invite à venir poser nu pour un Adam. Elle sera Ève. Divorce d'avec Paul Mousis. » Maurice, jaloux, se sent trahi. Il s'installe en plein Montmartre et coupe son lien avec les impressionnistes. Commence alors la période blanche qui est l'apogée d'Utrillo. le bonheur n'existe pas ! disent ses oeuvres. Il utilise du plâtre pour rendre ses façades les plus blafardes possibles. Les internements s'enchaînent. le personnel hospitalier et les bistrotiers lui prennent ses toiles contre une bouteille. le reste récupère Suzanne, « pour faire bouillir la marmite » car le couple Valadon-Utter doit vivre grand train… Suzanne pose des couleurs avec une brusquerie des fauves, enferme les corps dans un cerne noir. Sa production est d'une qualité hors du commun. Pourtant les toiles de Valadon se vendent mal alors qu'Utrillo commence à intéresser des marchands. En 1918 Utrillo s'échappe d'un asile en pyjama. Il casse verres et bouteilles avec Modigliani.
Après la guerre ses tableaux s'écoulent à prix d'or. Célèbre, Maurice reçoit même la Légion d'honneur. Une veuve fortunée l'apprivoise et ils se marient. Il entre en religion. Mais il finit par s'échapper de la cage dorée...
Et la vie passionnée de Suzanne ? Elle finit seule avec ses chiens, ramène des clochards dans son lit…
L'auteur de ce livre jongle avec ses vastes connaissances en matière de l'art. On est au cirque. Sans larmes, sans grande analyse, il nous divertit. Il y a plusieurs photos intéressantes, en éventail.
Je sais qu'il existe un magnifique portrait d’Éric Satie réalisé par Valadon en 1892-1893 mais il n’est pas dans le livre. Alors que le portrait qu’elle a fait de Maurice en 1921, dans le même esprit, y est, il a même l’honneur d’être sur la couverture !
Avant tout ce livre éveille notre curiosité pour l'étrange tandem Valadon- Utrillo. Et, si on compte Utter, tandem ou trio ?
Je projette de lire le livre d'Alexandra Charvier « Utrillo, Valadon, Utter : 12 rue Cortot : un atelier trois artistes », ainsi que « La trinité maudite – Valadon, Utter, Utrillo » de Robert Beachboard. Je vous dirai des nouvelles !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7611

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WiewowasWiewowas   14 mai 2020
Elle (Suzanne Valadon) s’échappe d’une institution religieuse pour dessiner à la craie sur les trottoirs. La rue est son estrade favorite. Insolente et hardie, elle fréquente des beuglants et les estaminets, descend les escaliers de Montmartre sur la rampe pour écouter les chanteurs au Moulin de la Galette et s’essaie en acrobate au cirque Mollier. Une mauvaise chute de trapèze met fin à sa carrière au bout de six mois. Désormais, elle sera modèle. Mais pas de n’importe quel rapin : elle débute en se déshabillant dans l’atelier de Puvis de Chavanne qui en fait sa muse pour son « Bois sacré » et sa maîtresse. Ils ont quarante ans de différence, mais qu’importe. Renoir l’emprunte à Puvis. Puis c’est au tour de Toulouse-Lautrec de la coucher sur sa toile. Entre temps, elle accouche à 18 ans de Maurice, le 26 décembre 1883. Un jour trop tard pour être un enfant Jésus. Né lui aussi de père inconnu, il reçoit le nom d’ « Utrillo », à l’âge de 8 ans, transmis par Miguel Utrillo, un jeune catalan émigré à Paris, vaguement journaliste, poète et amant de Suzanne.
Souvent absente, Suzanne… À force de courir les cabarets et les ateliers, elle a attrapé le goût du dessin. Elle dessine si bien que même l’acariâtre Monsieur Degas s’émerveille et lui décerne un lyrique : « Vous êtes de nôtres ! ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
WiewowasWiewowas   11 mai 2020
« Litrillo », artiste maudit qui aura eu la palette la plus blanche de son époque tout en menant la vie la plus noire. Meurtri d’être né sans père et d’avoir été délaissé par sa trop jolie mère, il accolait au bas de toutes ses toiles un V protecteur à sa signature. M.U-V : « Maurice Utrillo Valadon ». Comme un génie à deux têtes.
Commenter  J’apprécie          330

Videos de Marc Restellini (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marc Restellini
Giacometti et l’art étrusque à la Pinacothèque
autres livres classés : Quartier MontmartreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
638 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre