AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Reumaux (Traducteur)
ISBN : 2290021482
Éditeur : J'ai Lu (09/03/2011)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
"Ce jour là, je quittai la maison de la mort, en proie à un indescriptible sentiment d'horreur. Il me semblait que j'étais à peine éveillé. J'entendais et je voyais les choses comme sous l'emprise d'un cauchemar"

Une épouse est menacée par une revenante, un hypnotiseur ensorcelle une jeune fiancée, une femme-oiseau use de la "fleur du cauchemar" pour endormir son mari et se livrer à des pratiques occultes... Dans ces onze contes noirs, où la magie et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Northanger
  05 novembre 2014
Intriguée autant par le titre que par la couverture, j'ai décidé de hisser ce livre hors de ma PAL pour le challenge Halloween. Et il faut dire que le titre n'est pas trompeur puisqu'on croise le malin au détour de chaque page, sous des formes très diverses, la plupart du temps dans la campagne écossaise ou anglaise.
Et de fait, c'est un recueil au curieux goût d'authenticité, héritage peut-être des veillées au coin du feu où l'on cherchait à comprendre son environnement en attribuant les bizarreries aux forces obscures ? Ou bien cherchait-on simplement à s'effrayer par plaisir, comme on le fait de nos jours avec un film d'horreur ? Ce parfum de vérité, on le ressent par exemple dans La Tordue de Robert Louis Stevenson, écrite en grande partie en patois.
Je ne me suis pas plongée avec autant de plaisir que je l'aurais voulu dans ces nouvelles, assez éloignées finalement de ce à quoi je m'attendais. Je me suis cependant délectée à la lecture de L'homme au nez de Rhoda Broughton qu'Henry James, par ailleurs son ami, taxait de grossièreté et de vacuité. Et pourtant, j'ai trouvé que cette nouvelle avait plus de fraîcheur que les autres : on y rencontre un couple de jeunes mariés en voyage de noces en Belgique. Cette lecture a été l'occasion de découvrir un peintre romantique, Wiertz, dont le tableau L'inhumation précipitée occupe une place cruciale dans l'atmosphère du récit.
p. 164 « Aujourd'hui, nous avons vu les tableaux de Wiertz. Les as-tu jamais vus, lecteur ? Ils sont relativement peu connus, mais si tu as le goût pour le surnaturel, si tu veux siroter ton content d'horreur, hâte-toi d'aller les voir. »
J'ai beaucoup apprécié également Comment devenir un oiseau, une nouvelle de William Henry Hudson, aux accents « apuléiens ». de la même manière que dans L'âne d'or, une sorcière se métamorphose en corbeau en s'enduisant le corps d'onguent… L'histoire se déroule par ailleurs en Amérique du sud, ce qui apporte une touche d'exotisme au recueil.
Sinon, j'avoue ne pas avoir été enthousiasmée plus que ça par les autres nouvelles. Je recommanderais néanmoins ce livre à tous ceux qui participent au challenge ou simplement à ceux qui sont mordus de fantastique parce qu'il met à l'honneur des classiques du genre (notamment Sheridan le Fanu). La notice biographique consacrée à chaque auteur, instructive et poétique, m'a charmée presque davantage que les nouvelles ! Une lecture mitigée donc, mais pas désagréable pour autant et terriblement de saison !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Tiephaine
  16 juin 2011
La republication d'écrits gothiques oubliés est un pari, car peu d'auteurs ont bénéficié d'un succès d'estime avant d'être relégués au purgatoire des écrivains.
Ceux présents dans ce recueil font partie de cette catégorie. Les lecteurs de Lovecraft connaissent certainement déjà Lord Dunsany, ceux de Bram Stoker ont probablement déjà lu Sheridan le Fanu. Robert Louis Stevenson, quant à lui, n'a plus besoin d'être présenté.
Les autres auteurs, eux, sont moins connus, surtout dans ce registre particulier qu'est le conte d'horreur destinés à un public adulte.
Sans surprise, la qualité des écrits présentés dans ce recueil est très inégale, certains semblant être des écrits de jeunesse (ou le sont effectivement), d'autres donnant l'impression de n'être qu'un brouillon non retouché d'une histoire plus ambitieuse.
Néanmoins, pourtant, les ficelles utilisées sont efficaces, même si elles paraissent aujourd'hui classiques.
A la fois divertissants et intelligents, chaque écrit des Contes Méphitiques est l'occasion de pénétrer avec méfiance dans l'univers sombre d'écrivains fort célèbres à leur époque, et complètement oubliés aujourd'hui, Edgar Poe et Howard Lovecraft étant entre temps passés par là...
Plusieurs de ces contes sont également l'occasion de poser le pied dans le folklore local, qu'il soit gaélique ou irlandais, voire même argentin.
Si la lecture des Contes Méphitiques peut sembler décevante aux amateurs de littérature d'horreur appréciant plus Stephen King que Edgar Poe, elle saura pourtant ravir les amateurs d'un genre contemporain du Romantisme et annonciateur des grandes oeuvres littéraires comme Frankenstein ou le Prométhée Moderne de Mary Shelley ou le Dracula de Bram Stoker.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Florel
  17 novembre 2011
J'étais contente de lire ce bouquin, se sont des textes classiques et méconnus, et en plus la quatrième couverture était alléchante. Sauf que dans la réalité, la couverture est plutôt menteuse.
Certains textes ne sont pas mal, mais voilà le frisson promis par la quatrième couverture n'était pas au rendez-vous. Je m'attendais à des vrais frissons, mais à part quelques scènes tous justes étranges, ce livre n'a rien d'un livre affreux. Ce sont pour la plupart des nouvelles avec une histoire d'enfer ou de diable, mais d'un diable qui n'a rien d'effrayant, pas plus que l'enfer d'ailleurs.
En fait ces textes jouent tellement, sur les éternelles images du diable et de l'enfer, du bien et du mal, avec lesquels les curés et autres prélats, ... suite sur le blog
Lien : http://voyagelivresque.canal..
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Engagement en littérature

"L'Encyclopédie", dirigée par Diderot et Jean Le Rond D'Alembert, paraît de 1751 à 1780. Quel est le sous-titre de l'ouvrage ?

Dictionnaire critique des hommes, des idées et des choses
Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers
Dictionnaire illustré des pensées, des savoirs et des pratiques

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , engagement , engagé , engagement social , engagement politiqueCréer un quiz sur ce livre