AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de kathy


kathy
  15 décembre 2013
Le Grand Palais consacre une exposition à la photographie dans l'oeuvre de Raymond Depardon, depuis ses débuts jusqu'à aujourd'hui.

Les débuts de Raymond Depardon débutent dans les années 50. Il a alors 16 ans. Il a grandi dans une ferme au Garet, tout près de la Saône et photographie alors sa mère, et animaux, le tracteur rouge, la toile cirée de la cuisine. En 1958 il s'installe à Paris, puis travaille en free-lance pour l'agence Delmas, dont l'Afrique est l'un des terrains de reportage privilégié. Il va en 1960, dans le Sahara.

Autre séjour marquant dans un Chili en plein effervescence quand le pays célèbre le premier anniversaire du président Allende en 1971.Il décide de rejoindre les indiens Mapuches qui luttent pour leurs terres.

En 1978, il a voulu prendre ses distances avec le photojournalisme. Il entre alors dans l'agence Magnum. le magazine allemand Stern veut des images de la guerre civile au Liban.

Abordant des thèmes chers à son coeur : les grands espaces et la solitude des villes. Paysages, villes, cafés, intérieurs ou encore portraits, une centaine de photographies, dont la moitié sont inédites, retracent le parcours personnel du photographe.

Amoureux de la couleur il interroge Glasgow par ses clichés. Mais à partir de 1984, après avoir privilégié le noir, il se remet à aimer la couleur, tels les clichés de Glasgow. Il oscillera durant son oeuvre entre ces deux tonalités.

Aujourd'hui encore, à 71 ans, Raymond Depardon ne cesse de parcourir la France et le monde, l'oeil aux aguets, pour transmettre la couleur vibrante, tout simplement.

Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus