AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016269235
Éditeur : Hachette (28/02/2018)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Mia est une garce, et elle le sait ! Elle est aussi froide et dominatrice qu’elle est belle et populaire, et enchaîne les conquêtes sans laisser la moindre place aux sentiments. C’est simple, aucun garçon ne lui résiste. Enfin aucun… jusqu'à l'arrivée d'Evan, le très beau « nouveau » du lycée. Heureusement, Mia adore les défis et décide de séduire Evan, coûte que coûte ! Elle se le promet, elle viendra à bout des défenses de ce garçon, quitte à mettre à mal la r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Swendra
  16 février 2018
Il y a des chroniques plus faciles à faire que d'autres. Celle-là est terriblement difficile car, je vous le dit avec ma franchise habituelle, je n'ai rien trouvé à sauver dans ce roman. J'insiste sur le fait que cet avis est strictement personnel, il n'engage que moi, et cette histoire pourra évidement plaire à d'autres lecteurs qui n'ont pas les mêmes attentes. En refermant ce livre, je me suis sentie honteuse d'avoir demandé ce service presse à NetGalley, et à la maison d'édition, car ce n'est pas mon genre de prédilection. J'avais envie de sortir de ma zone de confort, je le regrette…
Tout d'abord, qu'est-ce qui m'a intéressé dans ce roman ? Pourquoi avoir demandé à lire ce titre, puisque ce n'est pas mon genre habituel ? Déjà, la couverture m'a beaucoup attirée. J'aime son côté édulcoré, estival, fun, je trouve qu'elle est en parfaite adéquation avec le titre, qui m'a plu lui aussi. Ensuite le résumé : j'aime les personnages un peu garce, un peu peste, ça change des héroïnes innocentes et naïves qui sont légions dans les romances, et j'avais envie d'une lecture légère sur le quotidien d'adolescents qui découvrent l'amour. Sur le papier, ce livre avait tout pour me plaire.
En résumé, on suit les hauts et les bas de la rencontre entre Mia (la garce du lycée) et Evan (le nouveau), et (sans spoiler puisque c'est une romance) leur histoire d'amour s'étale sur 440 pages + un tome 2 qui viendra ensuite… Mais la découpe du livre m'a beaucoup dérangée. J'ai eu l'impression que le tome 1 s'arrêtait, pas parce que le roman avait trouvé une vraie fin, mais parce que 440 pages c'est déjà long, il faut bien s'arrêter à un moment et garder des choses à dire pour un tome 2. Dommage.
Pour moi, ce roman a manqué de rythme car il accole les unes après les autres une série de péripéties, sans véritable fil conducteur. Or, et c'est ce que je reproche en priorité à ce livre, il n'y a pas de « vrai » final ici. J'ai passé la dernière page en pensant qu'il y aurait eu dix chapitres de plus ou de moins, cela n'aurait rien changé. L'architecture du roman est la même sur 440 pages : Mia ou Evan fait quelque chose qui déplaît à l'autre, ils se déchirent, se pardonnent et à nouveau c'est l'amour fou. Et ce schéma se répète dix fois de suite (j'exagère à peine…) sans qu'aucun des deux n'apprenne de ses erreurs ou ne grandisse suite aux problèmes rencontrés. Les personnages n'ont pas évolué au cours de l'histoire. Ils ont livré à l'autre quelques parts d'ombres, c'est vrai, mais ont toujours les mêmes réactions qu'au début, face aux mêmes problèmes.
L'Amour fou entre Mia et Evan… parlons-en. Je suis d'accord que des adolescents peuvent aimer d'un amour fou, passionné, mais cet amour-là ressemblait davantage pour moi à de l'obsession sexuelle et rien de plus. Mia et Evan veulent se sauter dessus à tout bout de champ, et l'auteure n'est pas parvenue à me faire comprendre ce qui, hormis leur physique (forcément parfait), pouvait les attirer l'un chez l'autre. Parce que oui, Mia et Evan sont des canons, on nous le répète assez. Ils sont beaux, tout le monde sans exception veut coucher avec eux. Cette mise en avant de la beauté (selon des critères qui seraient universels) m'a beaucoup dérangée car elle est uniquement physique. Les personnages, Mia, Evan et les autres, sont tous attirés par l'apparence et le reste… on s'en moque ! En réfléchissant, je serais incapable de citer trois des qualités de Mia, ou trois des qualités d'Evan.
Au cours de la narration, on alterne entre les pensées de Mia et celles d'Evan. D'un point de vue strictement rédactionnel, je n'ai pas vu la différence entre les deux « voix » des personnages. Ils s'expriment exactement de la même manière, et de façon à mon sens beaucoup trop adulte. le vocabulaire utilisé n'est pas celui d'adolescents, il est très littéraire et jamais spontané alors que nous sommes censés nous trouver au coeur de leurs pensées. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : les adolescents ne s'expriment pas forcément « mal » ! Mais il y a certaines réflexions sur l'Amour qui, à mon sens, demandent une maturité qui ne s'acquière pas après seulement deux ans d'expériences amoureuses ou sexuelles. D'ailleurs, j'ai trouvé un peu irréaliste la quantité d'aventures sexuelles que tous les personnages du roman ont accumulées, alors qu'ils sont si jeunes ! On n'est pas tous égaux à ce niveau-là, surtout à cet âge-là, mais j'ai trouvé étrange que tous les personnages du roman aient déjà une vie sexuelle active depuis des mois, alors qu'ils ont à peine seize ans (sachant qu'en France, la moyenne du premier rapport est à 17 ans et demi environ).
En résumé, vous l'aurez compris, je ne me suis pas attachée aux personnages principaux « trop beaux pour être vrais », ils ne m'ont hélas pas fait rêver. J'insiste, ce n'est que mon avis personnel et je serais heureuse d'en lire d'autres, plus positifs sur ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Analire
  17 septembre 2019
C'est avec une pointe de tristesse et beaucoup de déception que je vais tenter de rédiger cette chronique. Car oui, je n'ai pas aimé ce livre, et j'ai lutté tant bien que mal pour en venir à bout néanmoins.
Mia est une jeune adolescente qui se comporte au quotidien comme une vraie garce. Elle n'hésite pas à rabaisser ses camarades, en se moquant à longueur de journées de leurs défauts, ou en les humiliant publiquement sans raison. Quand un jour, un beau garçon nommé Evan fait son apparition à l'école, Mia le prend en grippe. Mais il s'avère que le jeune homme ne semble pas intéressé par la séductrice. Mia, désabusée, elle qui n'a pas l'habitude du rejet et de l'ignorance, va tout faire pour séduire Evan…
De prime abord, ce roman aurait pu me plaire, puisqu'il semblait correspondre à l'un des genres littéraires que j'affectionne : de la romance jeunesse, qui permet la détente et l'évasion. Malheureusement, ses 630 pages ont vite tournées au fiasco total et à la torture. Car oui, Dans la tête d'une garce raconte uniquement les mésaventures de Mia, tentant vainement de séduire Evan… durant 630 pages ! Autant vous dire que je me suis lassé très rapidement de l'histoire, d'autant plus que l'action est presque inexistante.
J'ai eu l'impression que l'histoire n'évoluait pas, que les personnages restaient inchangés tout au long du récit, avec les mêmes réactions, les mêmes comportements, les mêmes paroles parfois. J'avais même la nette impression que certaines scènes du livre se répétaient, tant elles semblaient similaires !
L'histoire était donc peu attractive, mais en plus, les personnages n'étaient pas attachants. Mia et Evan sont les stéréotypes parfaits des deux adolescents beaux gosses lambdas que chaque romanciers utilisent dans ses écrits. Ils n'avaient aucune particularité qui leur était propre pour se différencier de la masse des protagonistes des histoires jeunesse à l'eau de rose. Et malheureusement, ce ne sont pas que les personnages qui étaient constitués de clichés, mais l'ensemble du livre : la garce au physique de rêve qui veut séduire le beau goss ténébreux, l'amour tourmenté des deux jeunes gens, qui ne cessent de se mettre ensemble, puis de se séparer… tout n'est que clichés, tout n'est que banalités et histoires déjà vues.
Un roman jeunesse ennuyant et pas assez travaillé. Souvent la quantité ne signifie pas la qualité, ce livre le prouve une nouvelle fois. Je vous conseille de passer votre chemin avec cette lecture.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
theannashaw
  05 juillet 2018
Comme beaucoup de gens j'ai d'abord connu Laurène Reussard sur Wattpad avec un tout autre roman que celui sur lequel porte la chronique du jour, Seulement trois mois. Je n'avais pas prévu de lire Dans la tête d'une garce de prime abord, un peu lassée par la vague de publication wattpad qui paraissait dans les rayonnages de libraires tous les jours. Mais j'ai eu la chance d'en recevoir un exemplaire par l'intermédiaire de mon travail et je me suis dit : pourquoi pas ?
Mia Castez est belle, elle le sait et en joue, n'hésitant pas à se montrer désagréable avec les gens. Elle n'a pas reçu le titre de « Garce du lycée » pour rien. Mais ce masque de méchante qu'elle porte, n'est-ce pas plutôt une armure pour ne pas revivre les blessures du passé ? Et qu'arrive-t-il à cette armure quand le nouveau Evan lui fait battre le coeur bien plus vite que le reste des garçons ?
Vous le savez j'essaie d'être le plus honnête possible dans mes chroniques et je vous mentirai si je ne vous disais pas que j'étais partie pour lire ce roman avec de sacré aprioris. Déjà parce qu'encore une fois j'ai lu beaucoup de wattpad « made in France » dont j'ai trouvé que la qualité rédactionnelle et narrative laissait franchement à désirer. Mais aussi et surtout parce que les filles qui se comportent comme des garces, je n'ai jamais aimé ça dans les livres. Ce n'était donc pas gagné !
Pour rester dans l'honnêteté je vous dirai donc que j'ai été très agréablement surprise par cette histoire qui si elle possède bien sûr quelques défauts (mais quelle histoire n'en a pas ?) était très loin de l'idée clichée que je m'en était faite et m'a fait passer un très agréablement moment de lecture.
Cela réside d'abord et surtout dans les personnages de l'histoire. Si dans les premières pages j'ai carrément grincé des dents face à l'attitude capricieuse et odieuse de Mia tout comme Evan j'ai petit à petit découvert quelle personnalité attentionnée, tendre et romantique se cachait derrière ce masque. Et comme son entourage proche je me suis attachée à Mia, à son caractère de merde, à son absence de filtre quand elle parle ce qui cause parfois des moments épiques et à tout ce que les gens ne voient pas de prime abord.
Et puis il y Evan bien sûr. Evan qui tolère mais n'excuse pas les caprices et les coups d'éclats de Mia. Evan qui sait parfaitement quand et comment la canaliser et la rappeler à l'ordre ce dont elle a vraiment besoin. Evan qui derrière ses airs de beau gosse et de gendre idéale n'est pas aussi parfait qu'il en a l'air ce qui ne le rend que plus humain et donc plus attachant. On comprend donc très bien que Mia soit tombée folle amoureuse de lui.
Le principal reproche que je pourrais faire à ce roman c'est sa longueur. L'histoire de par sa taille compte quelques rebondissements improbables destinés à garder l'attention du lecteur, ce qui fonctionne à la perfection mais qui m'a parfois un peu gâché le côté par ailleurs très réaliste et donc très touchant de l'histoire.
Un premier roman aux qualités stylistiques et narratives indéniables qui aurait peut être mérité quelques coupes dans l'action pour se concentrer un peu plus sur les sentiments des personnages et leur histoire d'amour. Une très jolie comédie romantique portée par une bonne dose d'humour, des scènes d'anthologie et des personnages attachants au possible. Il me tarde donc de retrouver Evan et Mia dans le second volet de leurs aventures.
Lien : https://mabibliothequerose.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FloppyCorse
  13 mars 2018
Une lecture qui m'a vraiment plu et j'ai beaucoup aimé découvrir « l'envers du décor » de LA garce de l'école qu'est Mia.
En effet, les personnages sont criants de vérité et l'on a l'impression de revoir certains des ados que nous avons côtoyés durant notre adolescence.
Mia est LA garce dans toute sa splendeur : elle est belle et elle le sait, elle est populaire et en profite, sait ce qu'elle veut et fait tout pour l'obtenir quitte à écraser les autres et les blesser. Elle se sert des gens selon son envie et n'a aucun scrupule à les manipuler et les jeter comme des kleenex quand elle le désire !!! J'avoues que j'ai eu du mal au départ avec cette peste sans coeur ou presque et que j'avais envie de lui mettre des baffes pour lui faire comprendre que son attitude était inacceptable. Mais au fur et à mesure j'ai compris que derrière cette personne détestable, il y avais une jeune fille jouant un rôle et que derrière cette façade de pierre avec ses attitudes provocatrices et insupportables, se cache une jeune fille blessée, fragilisée et ayant confiance en très peu de personnes au final. Elle a subi un traumatisme qui l'a forcé à se créer cette carapace, l'image de cette peste pour ne plus souffrir et se protéger des autres… Mais tout va se retrouver chambouler par l'arrivée d'Evan dans sa classe. Qui est Mia ? Pourquoi est-elle devenue cette garce ? Que cache-t-elle au plus profond d'elle ?
Evan est un très beau garçon qui fait tourner toutes les têtes et qui a vraiment gentil fond… Il a appris de ses erreurs et du coup se veut mature… Il se rendra compte que Mia fait tout pour se faire remarquer de lui mais il la voit comme LA garce et ne peut la supporter et encore moins l'apprécier. Mais ça c'était avant qu'il apprenne à la connaître et surtout qu'il découvre la « vraie » Mia, celle cachée derrière cette image de peste, de garce et c'est cette Mia, la « vraie » qui le touchera au plus profond de son coeur.
Mais bien des rebondissements vont rythmer cette histoire et aucun des 2 personnages ne sera épargné… Sauront-ils faire face à ces fâcheux événements ?
L'auteure, Laurène Reussard, nous amène à voir derrière les apparences, à nous mettre dans la tête de cette garce et comprendre comment elle en est arrivée là !!!
Nous vivons leur évolution, leur questionnement, la recherche de leur identité, les sentiments exacerbés par la fin de l'adolescence et le début vers l'état de jeunes adultes…
La plume de Laurène Reussard est fluide, moderne et entraînante. On rentre assez rapidement dans l'histoire et on s'attache aux personnages. Au cours de la lecture, il m'ait arrivé de faire des parallèles avec ma propre histoire.
Je conseille vivement cette histoire aux ados et aux jeunes adultes car durant la lecture ils pourront être amener à réfléchir sur leurs actes et surtout les conséquences de ces derniers.
Lien : https://lecturesaflots.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Desmotsalavie
  18 février 2018
Tout d'abord, un grand merci à Netgalley et aux éditions Hachette Romans pour cette lecture ^^
Cela faisait quelques temps que j'avais envie de relire de la littérature YA/adolescent, j'ai donc été plus que ravie quand j'ai vu que Hachette Romans avait validé ma demande pour ce livre.
L'histoire commence par nous présenter Mia, la « reine » populaire du lycée, parfaite, mais aussi profondément odieuse avec tout le monde. Car Mia est ce qu'on appelle communément une garce, que ce soit avec ses amis, avec ses ennemis, avec ses petits copains, … En Bref, c'est une jeune fille difficile au quotidien. Jusqu'à sa rencontre avec Evan, le nouveau, qui va changer sa perspective.

J'ai beaucoup aimé la rencontre de ces deux personnages, que j'ai trouvé assez comique et très distrayante. On voit qu'il y a une alchimie entre ces deux personnages, qu'ils sont faits pour être ensemble mais que malgré tout cela, il y a quelque chose qui bloque et qui les empêche de vivre pleinement.
J'ai beaucoup aimé le couple Mia/Evan, mais j'ai été assez troublée par la narration : on découvre des ellipses qui ne permettent pas de voir la relation s'approfondir suffisamment et j'ai trouvé cela un peu dommage car ils passent d'ennemis à amis, puis en couple. Un peu rapide.

Au fil du roman, on découvre les déboires de ces deux personnages : leur passé douloureux, leurs doutes, les problèmes de la vie des adolescents, … Une vie bien remplie. Mais somme toute, une bonne moitié du roman se résumé à des scènes de sexe et des disputes pour des raisons assez ridicules et liées à la jalousie de l'un ou de l'autre. J'ai vraiment eu l'impression de tourner en rond pour rien, sachant que les deux personnages finiraient ensemble malgré tout.
Finalement, l'intrigue reprend et le rythme du roman semble s'accélérer face à une nouvelle sous-intrigue et de nouveaux thèmes sont abordés : homophobie, harcèlement, viol, … Ces sujets sont apportés mais ne sont pas creusés et j'ai trouvé cela un peu dommage : c'est évoqué et les personnages ne souffrent mais cela ne dure que trop peu de temps. J'aurais préféré que les personnages soient davantage développés plutôt que d'avoir de multiples disputes entre Evan et Mia.
La fin du roman est assez cliché mais c'est une jolie fin que j'ai bien aimé malgré tout.
Pour conclure, je dirais que Evan et Mia sont un couple adorable, qui essaie de faire face avec les moyens du bord. Dans la tête d'une garce est un roman sympathique, mais trop long et qui ne fait malheureusement qu'évoquer des thèmes qui auraient pu être plus longuement développés. Une lecture en demi-teinte donc.
Lien : https://desmotsalavie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AnalireAnalire   26 août 2019
- Mon coeur bat trop fort. Je crois qu'il va s'échapper de ma poitrine.
Evan sourit, faisant glisser mon pouce le long de sa douce lèvre.
- Ce serait regrettable. Mais dis-moi beauté, je croyais que tu n'avais plus de coeur ?
- Moi aussi, je le croyais.
Je prends une profonde inspiration. Je n'ai pas la moindre idée de ce que je raconte. J'ai juste besoin de tout laisser sortir.
- Et c'est quand la douleur du vide que tu as laissé dans mon coeur se fait ressentir que je me rappelle en avoir un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AurelieToutSimplementAurelieToutSimplement   18 août 2018
Peu de temps après, je me retrouve devant la maison d’Evan. J’entre sans sonner, par habitude, même son père n’est plus choqué de mes manières. La première fois que je suis venue chez lui, Evan m’a dit très distinctement « Fais comme chez toi ». Les invités ne prennent jamais cette phrase au pied de la lettre et les hôtes la disent pour être polis.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   26 août 2019
Parfois, quand on a mal, on oublie que les autres peuvent avoir des problèmes, eux aussi.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : pesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3494 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..