AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266128148
672 pages
Pocket (01/07/2004)
3.86/5   22 notes
Résumé :

De l'euphorie des années folles à la fin des années soixante, de Paris à Leningrad, de Leipzig jusqu'en Sibérie, Valentine ou le Temps des adieux retrace la saga mouvementée d'une dynastie de fourreurs parisiens et brosse l'inoubliable portrait d'une femme incomprise et insoumise. Paris 1921. Au lendemain de son mariage avec l'héritier de la prestigieuse Maison Fonteroy, la jeune Valentine découvre le carcan d'un m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
charlottelit
  12 août 2021
d'accord avec Plumagile. Pas envie de quitter ce livre sauf page 459.
l'histoire de différentes familles qui survivent parfois à certaines guerres contre les nazis ou en Russie.
Les histoires d'amour font du bien mais on n'oubliera jamais
l'horreurs des fourreurs qui tuent tant d'animaux pour fabriquer des vêtements. Apparemment cela ne se fait plus en France.
L'horreur des guerres qui font mourir tant de personnes.
belle écriture
Commenter  J’apprécie          290
PLUMAGILE
  05 juillet 2014
Malgré le titre, pour moi, c'est Camille l'héroïne-phare de ce roman. Elle nait à la page 79, d'une mère qui ne sait pas l'aimer, et on va la suivre au cours des saubresauts de l'Histoire, jusqu'en 1968. Elle va exercer le métier de fourreur et diriger la maison Fonteroy dont elle organisera les 200 ans. le fil conducteur de ce roman est l'amour, celui qu'on recherche chez une mère, celui qu'on éprouve pour une femme qui ne sait donner en retour, celui d'hommes et de femmes que la guerre ou la folie meurtrière des hommes enlèveront trop tôt, laissant des plaies difficiles voire impossibles à refermer. On suit les différentes branches de la famille entre la Sibérie, l'Allemagne et la France, tous personnages avec des caractères bien trempés.
C'est un très beau roman, bien écrit, qui nous enveloppe dans son atmosphère intime et que l'on peine à lâcher, fût-ce quelques minutes. Je vous le recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          40
LaureLiseuseHyperfertile
  13 juin 2021
J'ai acheté ce livre de 660 pages en 2015… Près de 6 ans plus tard, je suis enfin en mesure de vous en parler ! Beau record et clairement le nombre de pages est souvent ce qui me décourage…
Je suis entrée tout doucement dans cette histoire qui nous présente dès le départ plusieurs personnages et lieux : Valentine, jeune parisienne qui se marie à l'héritier d'une maison de fourrure au début des années 20. le frère de son époux, Léon, a disparu avant la première guerre mondiale et ils ne l'ont jamais revu. Nous suivons aussi, à Leipzig, Eva, chanteuse et son époux qui seront peu à peu impactés par la venue du nazisme. Et nous partons également en Russie avec Ivan et Anna.
Peu à peu, les liens se dessinent entre les histoires au fur et à mesure que la seconde génération naît puis grandit : Peter en Allemagne, Sergueï en Russie et Camille, la fille de Valentine qui sera à mon sens bien plus l'héroïne du roman que sa mère qui est pourtant celle qui est mise en avant dans le titre du roman. J'ai aimé plein de choses dans ce roman : l'histoire de la mode et de la fourrure en particulier avec un savoir faire bien particulier qui nous est présenté dans ce roman.
C'est aussi un roman historique comme je les aime, qui va nous animer pendant plusieurs décennies, la seconde guerre mondiale, la séparation de l'Allemagne post guerre, la renaissance et la reconstruction douloureuse des pays et de leur économie. Et bien sûr, il y a ces liens passionnants entre les personnages, des histoires d'amour jamais faciles, des douleurs, des secrets, des liens familiaux fragiles et parfois source de tensions bref une fresque entre trois pays vraiment captivantes et qui justifie bien ces 660 pages !
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mimosa99
  24 février 2015
Du mal à m'y mettre, le récit devient intéressant vers le milieu du livre, à partir des premières rafles de juifs. Ce qui est intéressant par la suite c'est d'avoir les différents points de vu dans la seconde guerre mondiale, d'une famille française en France, d'un couple allemand non nazi avec le fils enrôlé et sur le front russe, et d'une famille, trio russe, en Sibérie plus précisément, avec un fils enrôlé également, contre les allemands. On se rend compte des situations dans tous les camps, c'est plus cela qui est intéressant dans le livre que l'histoire en elle même.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PLUMAGILEPLUMAGILE   02 juillet 2014
Il découvrit avec effroi que sa mère existait en dehors de lui, par elle-même, qu'elle pouvait donc le juger et peut-être le trouver faillible. (...) S'il pouvait la décevoir, il pouvait aussi la rendre fière de lui. Il s'agissait donc d'un combat, comme dans la cour de récréation quand cette brute de Fisher lui tapait dessus. Désormais, l'amour de sa mère ne lui serait plus jamais acquis, il devrait se battre pour le mériter. La révélation eut sur lui le même effet qu'un coup de tonnerre, ébranlant ses convictions enfantines et lui laissant entrevoir toute la misère et la grandeur d'être un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PLUMAGILEPLUMAGILE   02 juillet 2014
Lorsqu'elle faisait l'amour avec Alexandre, il lui arrivait de penser à André, de même que, dans les bras de son mari, elle songeait toujours à Alexandre. Elle s'étonnait de sa duplicité, de cette impudeur de l'esprit, persuadée que les femmes infidèles devaient au moins avoir la décence de ne jamais mêler en des instants aussi intimes, le souvenir de leurs époux aux ébats de leurs amants.
Commenter  J’apprécie          10
PLUMAGILEPLUMAGILE   03 juillet 2014
La mort de vos parents vous laisse-t-elle jamais indemne ? Elle vous force toujours à trouver de nouveaux repères, à vous réinventer.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Theresa Révay (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Theresa Révay
Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/theresa-revay-la-course-parfaite-53094.html
Depuis vingt ans, Theresa Révay s'est imposé comme un auteur majeur fédérant autour d'elle un public fidèle et enthousiaste, friand de ces romans historiques dans lesquels elle raconte les 50 premières années du XXème siècle. Depuis « Valentine ou le temps des adieux » à « La nuit du premier jour », ce ne sont pas moins de huit titres qui font de Theresa Révay une digne héritière d'Henri Troyat ou de Maurice Druon. Emportés par le vent de l'Histoire, les personnages qu'elle invente nous entrainent aux quatre coins du monde et nous font vivre leur passion, dans des décors et des ambiances parfaitement reconstitués, avec un souffle romanesque qui ne trahit en rien une belle qualité d'écriture. Quant à la précision historique, fruit de recherches de longue haleine qui caractérise le travail de Theresa Révay, elle est reconnue par les spécialistes des périodes dans lesquelles elle place ses intrigues. On ne s'étonnera pas ainsi que la romancière ait reçu le prix Historia en 2014 pour son livre « L'autre rive du Bosphore ». Romancière jusqu'au bout des ongles, Theresa Révay ne s'était jamais aventuré dans la biographie, même si l'envie n'était pas loin. Mais le hasard fait parfois bien les choses. Pour l'écriture de son précédent roman, Theresa Révay côtoie dans ses recherches Nathalie Mathet dont le beau-père n'est autre que François Mathet, le célèbre entraineur hippique. A écouter la jeune femme lui confier des secrets de famille, la romancière se dit qu'il y a là matière à un nouveau livre. Voilà comment nait « La course parfaite » publié chez Tallandier. Né en 1908, engagé dans l'armée française en 1939 en tant qu'officier de cavalerie, assistant impuissant à la débâcle, François Mathet se fait un nom dans le monde des courses. Il a un don particulier pour comprendre les chevaux, les entrainer et leur faire gagner les plus grands prix. Veillant sur les chevaux de l'Aga Kahn ou de la famille Rotschild, il fut aussi celui qui entraina Yves Saint Martin sur la plus haute marche du podium, faisant de lui le plus célèbre jockey français. C'est l'histoire de cet homme discret, taiseux mais passionné et généreux que raconte Theresa Révay, l'histoire d'un homme qui se calque sur celle de son époque et que traversent les grandes personnalités d'alors. Une biographie passionnante qui ravira les passionnés de chevaux et de sports équestres mais aussi tout ceux qui s'intéressent aux destins exceptionnels liés à la grande Histoire. « La course parfaite, François Mathet, portrait du maitre entraineur » de Theresa Révay est publié chez Tallandier.
+ Lire la suite
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre