AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749925185
Éditeur : Michel Lafon (26/03/2015)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Comment ne pas paniquer lorsque vous vivez, comme Gratuity, sur la Terre envahie par les Boovs, d'étranges extraterrestres à huit pattes, et que votre mère a été enlevée par ces mêmes créatures ?
Aucun problème : décidée à partir à sa recherche, l'adolescente, accompagnée de son chat lunatique Porky et de Oh, un alien déserteur, maladroit, pot de colle et malheureusement bricoleur, embarque pour un voyage rocambolesque à bord d'une voiture qui à présent vole.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  05 septembre 2017
En route est un très bon roman jeunesse qui m'a captivé de la première à la dernière page.
Gratuity est une petite fille très attachante, quand aux Boovs ce sont des extraterrestres surprenants :)
Tout m'a plu dans ce roman jeunesse, drôle, amusant, et qui permet de passer un bon moment.
Pour info, il existe un film d'animation, En route, tout aussi réussi que le roman :)
C'est avec plaisir que je mets cinq étoiles à ce livre.
Commenter  J’apprécie          130
Sabrinaduhavre
  08 juin 2015
J'ai adoré cette lecture !
J'ai juste passé un moment génial, c'est une très bonne surprise ce roman jeunesse.
C'est un superbe mélange de jeunesse, de science-fiction, de monde post-apocalyptique avec de l'action, de l'émotion, de l'humour et de belles valeurs telles que l'amitié, l'entraide, l'humilité... etc.
La plume de l'auteur est très fluide et agréable.
Le style est humoristique mais pas ridicule ni loufoque, ce qui m'aurait déplu. Ce roman est annoncé pour les fans de Terry Pratchett, pourquoi pas, mais ça n'y ressemble pas de mon point de vue et heureusement, car je n'avais pas du tout aimé le premier tome de sa célèbre saga.
L'histoire est celle d'une jeune fille, Gratuity, qui, après une invasion extra-terrestre, tente de retrouver sa mère, enlevée par ces derniers.
Sur sa route, elle fait la rencontre d'un des envahisseurs, Oh, en fuite.
Leurs aventures vont être intenses et fortes en émotion, ils vont tisser des liens incroyables et essayer de sauver la terre.
J'ai adoré le découpage de ce roman car dès le début, nous sommes quelques temps plus tard, dans le futur et l'héroïne, Gratuity doit participer à un projet scolaire et relater la venue des envahisseurs puis son vécu personnel qui en a découlé.
Elle nous conte alors ses péripéties sous forme d'une rédaction avec avis des professeurs puis réécriture de ses aventures.
On découvre alors au fur et à mesure ce qui s'est passé de façon très drôle et imagée puisque Gratuity illustre ses propos par des photographies qu'elle a prises ainsi que des dessins faits par Oh, l'extra-terrestre.
Et c'est d'un humour !
Je me suis vraiment éclatée !
Oh est touchant, comique, maladroit, brave, inventif, émouvant, attendrissant on ne peut que s'attacher à ce personnage à la bouille si bizarre.
Les dialogues sont savoureux, les quiproquos nombreux et jeux de mots tordants.
Gratuity est courageuse, tolérante, humble, j'ai apprécié cette enfant qui risque sa vie pour retrouver sa mère et sauver l'humanité.
Porky le chat est un personnage plus secondaire mais tout aussi important. Les toutes dernières lignes sont d'ailleurs une ode aux chats, ce que j'approuve totalement en grande amatrice de félins.
J'ai particulièrement adoré le côté sf et post-apocalyptique, il est aussi question de survie, tous les thèmes que j'adule sont réunis dans ce roman.
L'auteur a vraiment beaucoup d'imagination, beaucoup d'humour, c'est une oeuvre très complète qui plaira autant aux plus jeunes qu'aux plus grands.
C'est une petite merveille, un très bon roman très abouti.
Je n'hésiterai pas à lire les futurs romans de cet auteur, c'est certain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pititecali
  29 mars 2015
Vraiment très agréablement surprise par cette aventure très rigolote et très mignonne !

Voilà un SP auquel je ne regrette vraiment pas d'avoir participé ! Quel superbe moment d'évasion plein d'humour je viens de passer !
J'ai pouffé comme une ado à plusieurs reprises, et j'ai du passer pour une folle dans les transports en commun, mais quel plaisir !
En route ! aura vraiment été une excellente surprise et découverte. Bien entendu lorsque nous avons eu la présentation de l'éditeur et le résumé, j'espérais bien que ça saurait me plaire, mais je n'imaginais pas que ça me plairait autant !
Gratuity, Tiff pour les intimes, a 12 ans et c'est une gosse extrêmement débrouillarde. Il faut dire qu'à la maison, seule avec sa maman, c'est elle qui gère beaucoup de choses, voire qui rattrape les bourdes de Maman. Un jour, les Boovs envahissent la planète, et Tiff et sa mère sont séparées quand les Boovs kidnappent cette dernière. Mais Tiff ne se laissent pas impressionner et décide de partir à sa recherche en voiture. En chemin, elle rencontre Oh, un extraterrestre pas comme les autres. Loin d'être agressif, il l'aide à réparer sa voiture pour poursuivre son chemin, et ils décident alors de rester ensemble pour la suite du périple.Le début d'une sacrée aventure, laissez-moi vous le dire !
J'ai trouvé le style d'écriture vraiment sympa, accessible à tous, même aux enfants de 10-12 ans, sans pour autant être niaise ou simplette.
Et j'ai vraiment eu un gros coup de coeur pour les dialogues en général, et les dialogues entre Tiff et Oh, qui sont tout bonnement savoureux. Décalés et pleins d'humour, on se demande comment ils arrivent à se comprendre tant ils sont différents, et pourtant, ça marche, et ils s'attachent l'un à l'autre avec beaucoup de crédibilité. J'ai adoré ces deux personnages qui sont loin d'être aussi enfantins qu'ils ne le paraissent. Ils ont une personnalité bien marquée, sont très attachants, et vivent une aventure pour le moins agitée et rocambolesque. le langage de Oh est irrésistible, car il donne lieu à beaucoup de jeux de mots, de quiproquos.
On décèle même quelque chose de plus profond derrière tout cet humour, une critique de la société actuelle, sans aucun doute, notamment quand Oh déssine pour Tiff l'histoire des Boovs, afin de lui faire comprendre d'où ils viennent et comment ils sont arrivés où ils sont aujourd'hui.
Si l'histoire et les personnages sont tout de même enfantins, le fond, lui, ne l'est pas.On y parle des dérives politiques, de ce que les humains font de la planète (à travers l'expérience des Boovs), de Roswell, de la puissance de l'amitié, du courage...
Vraiment, j'ai été enthousiasmée par l'ensemble !
Le roman est bourré de petites illustrations. Il s'agit soit des polaroids que Tiff prend tout au long de son aventure, illustrant ainsi ce qu'elle nous raconte à l'écrit, soit des dessins, quasiment des bandes dessinées, que Oh réalise quand il n'arrive pas à s'exprimer par des mots.
Ses dessins sont aussi drôles que les dialogues, je les ai adorés. La description des grands méchants Gorgs est vraiment vraiment drôle, par exemple.

Le film d'animation tiré de ce roman doit sortir incessament sous peu (vers le 15 avril il me semble) et j'espère vraiment qu'ils ont su conserver l'esprit du livre, et surtout la teneur des dialogues, car ça nous promet vraiment une bonne tranche de rigolade, même pour les plus petits. J'ai hâte de voir ce que ça donne !


Je vous conseille donc sans regret et avec vigueur ce roman, qui vous fera passer un bon moment quel que soit votre âge, car il y a plusieurs façons d'apprécier ce livre, par rapport à l'âge du lecteur. Les plus jeunes ne retiendront certainement pas les mêmes choses que les adultes, mais prendront le même plaisir, c'est certain !
En tout cas, il vous mettra la pèche, de bonne humeur, paré pour affronter n'importe quelle météo et journée de travail/d'école un peu morose :)
Revenez m'en dire des nouvelles !

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livresquement
  27 avril 2015
Il s'agit d'un road-trip, celui de Gratuity, onze ans, de Porky, son chat, et de Oh, un Boov qui a décidé de l'accompagner pour "la protéger" (même si nous apprendrons vite que là n'était pas sa seule motivation !). La mère de Gratuity ayant été enlevée par les extraterrestres, notre héroïne fera tout pour la retrouver, faisant de nombreuses rencontres sur son passage. C'est une histoire prenante et drôle, remplie de folie. Elle est prenante, parce qu'il se passe mille et une choses tout au long de l'histoire et il ne cesse d'y avoir de nouveaux événements. En plus, je n'ai pratiquement jamais lu de livres avec une invasion d'extraterrestres, donc je découvrais de A à Z ces créatures, qui sont ici nommées Boovs. Drôle, parce que Gratuity et Oh vivent sur différentes planètes (c'est le cas de le dire !) alors, quand tous deux essaient de se comprendre, c'est tout simplement... eh bien... drôle justement. Ce sont deux univers qui se rencontrent et qui apprennent à vivre ensemble malgré leurs différences. D'ailleurs, ce duo m'a beaucoup plu et j'ai adoré suivre leurs aventures.
J'ai mis pas mal de temps à le lire, alors que l'histoire me plaisait bien, en raison du texte qui est assez dense et de la petite police d'écriture. de plus, étant donné qu'il s'agit d'une rédaction, il n'y a pratiquement aucun chapitre (le livre est simplement découpé en 3 parties). Heureusement, pour alléger un peu le récit, on retrouve à de nombreuses reprises toutes sortes d'illustrations : des photos, des dessins, des mini-bande-dessinées... C'est vraiment quelque chose que j'ai beaucoup aimé, car ces illustrations m'ont permise de mieux me représenter les Boovs, entre autres choses.
Un seul bémol, le fait que, par moments, il y avaient vraiment trop de détails et de choses compliquées. Les histoires de clonage, de réparations de voiture et de soucoupes volantes m'ont un peu perdue en chemin. du coup, j'ai eu tendance à survoler ces passages.
En conclusion : Une très bonne lecture qui m'a donné envie de découvrir le dessin animé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Taty-Tyran
  20 avril 2015
Un coup de coeur pour cette expédition fascinante où beaucoup d'émotions diverses filent à 100 à l'heure !
Juin 2013, en Pennsylvanie dans le chaos le plus total suite à l'invasion des Boovs, Gratuity, 11 ans et demi, accompagnée de son chat Porky, décide de rejoindre la Floride en voiture plutôt qu'en fusées booviennes mises à la disposition des terriens, car sa maman a disparu.
Y arrivera-t-elle ? Survivra-t-elle ? Retrouvera-t-elle sa mère ?
Les extraterrestres ont envahi la Terre, les humains doivent tout abandonner pour se regrouper, parqués comme du bétail, dans des camps, impossible pour eux de résister face aux armes innovantes de leurs ennemis. Il faut tout réorganiser, mais à quel prix ?
Nous sommes aux côtés de cette fillette, très futée, débrouillarde, intelligente et extrêmement polie, dans son engin qui roule puis qui flotte par sa rencontre mouvementée avec un drôle de Boov se nommant Oh, un peu différent de ses congénères, qui s'incrustera comme passager. Porky l'adopte aussitôt, pourtant Oh n'a pas de « bonbons ».
Entre eux au départ, le mot d'ordre est méfiance, cependant peu à peu naîtra de l'amitié voire même des liens fraternels.
La quête de Gratuity est d'être de nouveau réunie avec sa mère, mais elle ne sait pas si elle est saine et sauve. Malheureusement pour atteindre son but, beaucoup d'obstacles se mettront sur sa traversée, aussi bien des protagonistes pleins d'ambition, des loufoques et une nouvelle espèce de conquérants…
Ce roman est présenté sous forme d'un sujet « expliquer le jour férié Smekday » auquel des collégiens doivent rendre une rédaction, la meilleure intégrera la capsule temporelle nationale à Washington qui sera enterrée puis ouverte dans 100 ans.
Divisé en trois parties : le jour même de Smekday, puis à l'atterrissage des envahisseurs, et enfin l'histoire complète qui ne sera jamais dévoilée ni dans cette capsule ni autre part, seuls vous lecteurs, connaîtrez toute cette aventure !
Ce n'est pas qu'un récit divertissant, même s'il est vraiment rempli d'humour très craquant, car certains dialogues entre Gratuity et Oh amènent à la réflexion sur les ressources de notre planète et sur nos habitudes, avec d'autres personnages cela nous entraîne sur ce qu'on a fait ou laisser faire dans le passé et le présent.
Cela ouvre notre esprit afin de poser un regard différent sur l'inconnu sans se fier automatiquement à l'apparence, j'ai trouvé qu'il y avait de très beaux passages de tolérance.
Adam Rex a une imagination débordante, un voyage sur les chapeaux de roue et grâce auxquels il effectue un grand pas dans la littérature Science-Fiction Jeunesse par ce premier livre, actuellement en salle de cinéma !
De superbes illustrations et photos réalisées par Gratuity et Oh agrémentent joliment et nous permettent de mieux visualiser leur univers.
Lien : http://encoeurdeslivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
pititecalipititecali   26 mars 2015
- Bon... dis-je, tenant fermement la poire à jus. Alors si j'ajoute une petite bulle ici...
- Non, non, intervint Oh, tentant de dissimuler un sourire derrière sa main.

C'était sans doute une habitude humaine qu'il avait prise, car un sourire de Boov fait un mètre de large, alors que ses mains ne sont pas plus grosses que des raviolis.

- Cette bulle doit aller sur l'autre
- La chevaucher.
- Oui, la chevaucher. La petite bulle doit être à cheval sur la grosse.

Je fis un nouvel essai, mais pressai trop fort la poire.

- Trop gros, trop gros ! s'exclama Oh, dont la main-ravioli cherchait à présent à réprimer un rire, ce qui lui fit émettre un bruit de trompette.
- Arrête, ce n'est pas si drôle que ça, quand même. Je fais des efforts, là.
- Oui... mmfffpfrrrr.... ouiiiii, je suis désolé, dit-il, bondissant sur place. C'est que tu n'as pas écrit "Gratuity", là, mais un gros mot pour désigner le coude.
- Les Boovs ont un gros mot pour désigner le coude ?
- Oui.
- Votre race est très avancée.
- Tu vois ? C'est ce que je disais.
- Enfin bref, laissai-je tomber en posant la poire. En tout cas, tu n'as pas le droit de rire, un point c'est tout. Je ne me débrouille pas plus mal en boovien que toi en anglais au début.
- Arrête, je suis une star en anglais.
- Pas d'accord. Ce n'est pas comparable. Il faut dix-sept bulles différentes, de la bonne taille et à la bonne place, pour écrire "Gratuity" en boovien, tandis qu'en anglais, il ne faut que deux lettres pour écrire "Oh". Et toi, tu écris ça n'importe comment ; un smiley qui sourit et le symbole de la livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pititecalipititecali   26 mars 2015
Le Boov donna l'impression de réfléchir un moment, puis son regard s'illumina.
- Ah ! "Ma maman" ! s'exclama-t-il joyeusement. Elle est où donc, maintenant ?
Je lui répondis par un cri et en donnant un coup de pied dans la porte du congélateur.
- Aha, dit le Boov, en hochant la tête, comme si j'avais dit quelque chose d'important. Je peux aller dans le dehors, maintenant, alors... ?
- Non ! hurlai-je. Tu ne peux pas aller dans le dehors ! Tu n'iras plus jamais dans le dehors !

Apparemment complètement surpris, le Boov se mit à paniquer.

- Mais alors... mais alors... je vais devoir tirer avec mon pistolet !

Je fis un bond en arrière, les mains levées. J'étais tellement emballée par mon idée que j'avais oublié ce détail.
Je baissai les yeux sur l'endroit que j'imaginais être ses hanches, puis fronçai les sourcils.

- Tu n'as même pas de pistolet !
- Oui, OUI ! s'écria-t-il, hochant vigoureusement la tête, comme s'il venait de me démontrer qu'il avait raison. PAS DE PISTOLET ! Alors je vais devoir... je vais devoir...
Il tremblait de tout son corps.
- ... TIRER SUR TOI DES RAYONS LASERS AVEC MES YEUX !

Je m’effondrai sur les étagères d'un rayon. C'était nouveau ça !
- Tirer des rayons lasers ?
- TIRER DES RAYONS LASERS !
- Tu sais faire ça ?

Le Boov hésita un instant, les yeux agités, puis répondit :
- Oui...

Je plissai les yeux et lançai à mon tour :
- Si tu tires des rayons lasers avec les yeux, je serai obligée de... TE FAIRE EXPLOSER LA TETE !
- Les humains ne peuvent pas expl...
- Si on peut ! Nous aussi on a des pouvoirs ! Mais on ne le fait pas souvent, parce que c'est impoli.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pititecalipititecali   26 mars 2015
8 choses que vous avez toujours voulu savoir sur les Gorgs sans oser leur demander, de peur de prendre un coup de poing en plein visage.

Le saviez-vous-t-il ?

1 - Beaucoup croient que Gorg est un nom de race ou d'espèce. Erreur fréquente ! Dans toute la galaxie, on les nommes les Preneurs...
... Mais ce sont en réalité des Nimrogs.
... Qui aujourd'hui, se prénomment tous Gorg.

2- QUELLE TAILLE ?
Les Gorgs mesurent plus de deux mètres et pèsent un kiloboov. En unités gorgs, ils mesurent exactement un gorg et pèsent environ un gorg.

3- Les Gorgs ont l'odeur d'un bouquet de lilas... saupoudré de cannelle... et enterré sous un gros tas de nourriture pour chien avariée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pititecalipititecali   26 mars 2015
- Si tu cherches du détrouage écrabouillable rose, j'ai tout fourré dans la boîte à gants, dit-il soudain. Tu vas devoir prendre du marron.

Je fis un bond et renversai la boîte à outils puis je dévisageai Oh comme si j'avais affaire à un fantôme. Le fait qu'un extraterrestre était en soi au moins aussi bizarre qu'un fantôme ne me frappa que plus tard.

- Quoi ? dis-je.
- Tu vas devoir utiliser du marron.
- Du marron. Mais du marron quoi ?
- Du détrouage écrabouillable. J'ai fourré tout le rose dans la boîte à gants.

Il discutait tranquillement, les bras croisés par-dessus le rebord de la vitre, comme s'il n'était pas plongé jusqu'à la taille dans des eaux bouillonnantes pendant un ouragan.
J'eus un mal fou à avaler ma salive. J'étais certaine qu'il s'était noyé.

- Et pourquoi le détrouage rose est fourré dans la boîte à gants ?
- Ca vibrait.
- Le détrouage ?
- La boîte à gants, dit Oh, en se hissant à l'intérieur.
- D'accord... Sinon, juste pour en finir avec ça, le détrouage écrabouillable, c'est...
- Ce qu'on fourre dans des endroits pour ne plus qu'ils vibrent.
- Oui, forcément.
- C'est ça que tu cherchais, je suppose ? C'est la seule chose qui manque dans ma boîte à outils.

C'est à cet instant que je me suis jetée dans ses bras. Sans y réfléchir. Je l'ai serré fort contre moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pititecalipititecali   26 mars 2015
Je m'assis sur le sol froid en linoléum et avalai une des ces barres énergétiques roses, tandis que Porky vidait une boîte de pâtée au poisson.
- Je crois que nous n'atteindrons pas la Floride.
- Miaou ?
- La Floride. C'est là que nous sommes censés aller. Un grand Etat plein d'oranges.

Porky retournant à son repas, je mordis une nouvelle fois dans ce qui me faisait de plus en plus l'effet d'une gomme géante.

- Nous pourrions peut-être rester ici. Cet endroit est situé assez loin de la ville. Les Boovs ne nous remarqueront peut-être pas.
- Miaou.
- Bien sûr que c'est possible. Nous nous installerions dans une maison. Ou un hôtel. On trouve probablement plein de boîtes de conserve dans cette ville.
- Miaou miaou ?
- Très bien, puisque tu es si malin, donne-moi une seule raison pour laquelle ça ne marcherait pas.
- Miaou.
- Tu parles, tu dis ça à propos de tout.

Porky se mit à ronronner et s'installa pour faire une sieste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Adam Rex (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adam Rex
How To Get Your Picture Book Published- Advice From Adam Rex
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14684 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre