AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur 200 drôles d'expressions que l'on utilise tous les jours.. (21)

lecassin
lecassin   07 octobre 2015
L’académie, qui ne goûte guère les mots empruntés à l’anglais, recommande l’expression « goudron de houille », bien moins synthétique que « coaltar ». Dirions-nous certains matins difficiles que nous sommes « dans le goudron de houille » ?
Commenter  J’apprécie          402
gill
gill   10 octobre 2015
Commettre un acte ou tenir des propos au fort retentissement, défrayer la chronique, c'est faire grand bruit, que ce ce soit dans la presse, sur Internet ou dans les conversations.
De quoi faire fonctionner le bouche à oreille et enfler la rumeur ...
Commenter  J’apprécie          252
lecassin
lecassin   15 mars 2016
Quand des gens s'assemblent, leur réunion peu prendre vite des allures de poulailler : chacun donne de la voix pour faire l'intéressant. Rien de tel pour lui rabattre le caquet que de lui clouer le bec.
Commenter  J’apprécie          190
lecassin
lecassin   10 mars 2016
Les expressions d'origine militaire passées dans le langage courant suggèrent sagement que, même en temps de paix, l’existence est un combat.
Commenter  J’apprécie          190
SZRAMOWO
SZRAMOWO   11 octobre 2015
Bouché à l'émeri :
Je suis peut-être bouché à l'émeri, mais je ne puis comprendre qu'un monsieur puisse employer trente pages à décrire comment il se tourne et se retourne dans son lit avant de trouver le sommeil !
Lettre des Editions Ollendorf à Marcel Proust dans Proust et Gide, Autour de la recherche.
Commenter  J’apprécie          90
pgremaud
pgremaud   10 octobre 2015
"De toutes les écoles que j'ai fréquentées, c'est l'école buissonnière qui m'a paru la meilleure et dont j'ai le mieux profité. Il n'est tel que de muser, ô mes amis. On y gagne toujours quelque chose."
Anatole France, "Le Petit Pierre"
Commenter  J’apprécie          90
michel.carlier15
michel.carlier15   05 novembre 2015
Faire la manche .
(...) L'expression a des origines fort nobles , chevaleresques même . Au temps de l'amour courtois , lorsqu'une dame choisissait le champion qui aurait l'honneur de jouter pour elle au tournoi , elle lui offrait parfois une manche de sa robe que le preux paladin attachait à son heaume . Dans Perceval ou le Conte du Graal , Chrétien deTroyes relate l'histoire de la Pucelle aux Petites Manches qui , pour s'opposer à Mélain de Lis , le champion de sa méchante soeur , choisit le chevalier Gauvain à qui elle remit "une manche longue et large" , taillée dans "une pièce de soie vermeille" . C'est ce qu'on appelait "défendre les couleurs" de sa dame .
c'est ainsi que manche prit le sens de "gratification , cadeau" . A la Renaissance, époque d'échanges intenses entre la France et l'Italie , le mot franchit les Alpes sous la forme "mancia" , pouboire , aumône , qu'on doit prononcer mantcha . Il fut réintroduit en français , avec sa forme d'origine , à la fin du 17ème siècle . La formule faire la manche appartenait alors à l'argot des saltimbanques et des mendiants , avant de se généraliser .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lilice_brocolis
lilice_brocolis   25 octobre 2015
Coiffer quelqu'un au poteau
[...]
Coiffer quelqu'un au poteau, c'est à la fois le battre de peu (d'une tête) et au dernier moment (au poteau d'arrivée). Autrement dit, c'est gagner d'un cheveu, à un poil près, pile-poil au bon moment.
Commenter  J’apprécie          60
pgremaud
pgremaud   11 octobre 2015
Etre vieux jeu (...)
Le vieux jeu est donc "passé de mode". Mais comme la mode, nous affirme Jean Cocteau, peut se définir comme ce qui se démode, on est toujours le vieux ringard d'un plus jeune, qui le deviendra. Et l'on n'ose pas parler de "jeune jeu", sans doute pour éviter l'allitération.
Commenter  J’apprécie          60
pgremaud
pgremaud   24 octobre 2015
Notre expression ("faire la manche"), qui fait le grand écart entre le héros courtois et le SDF, a donc pour origine la partie du vêtement appelée "manche" qui, tout comme le "manche" du balai, vient du latin "manus" ("main"). Mais entre "le" manche et "la" manche, qui peut être un "bras de mer", c'est une autre paire de manches.
Commenter  J’apprécie          50




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura





    Quiz Voir plus

    200 drôles d'expressions

    DÉCLARER FORFAIT Connaissez-vous vraiment cette expression ? Ce forfait n’est ni un crime, ni un prix fixé d’avance. Quel sport lui a donné un tout autre sens ?

    Le judo
    Les courses hippiques
    La natation
    La formule 1

    8 questions
    903 lecteurs ont répondu
    Thème : 200 drôles d'expressions que l'on utilise tous les jours sans vraiment les connaître de Alain ReyCréer un quiz sur ce livre