AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782842715014
173 pages
La Musardine (16/02/2012)
3.12/5   12 notes
Résumé :
Érotique - Public averti

Une femme, auteure de livres érotiques, croise dans la rue deux «marginaux» à l’aspect inquiétant. Elle ne les repousse pas, ils se révèlent simplement humains. Tous les trois vont dans une chambre d’hôtel pour faire l’amour et se quittent.
Une autre femme retourne dans la maison familiale abandonnée pour enterrer sa mère. Un homme s’y cache, fuyant on ne sait quelle police. Il est nerveux et impudique. Elle ne le repou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Chrisdu26
  26 décembre 2012
Je vais prendre le risque de poster cette critique au péril de perdre quelques amis, tant pis !
[…] Ni Tabou……… […]

Ames prudes, sensibles ou cathos coincés du cul s'abstenir ! Oups ! 3 amis en moins déjà, dommage le plus intéressant reste à venir.
Il est surprenant de penser et d'entendre encore de nos jours que lorsqu'un homme parle de sexe, il est un Don Juan, mais lorsque ces mêmes mots sortent de la bouche d'une femme, elle est cataloguée dans la rubrique Salope ! Et bien j'assume, j'ai un esprit ouvert et pour moi un chat est un chat, une bite est une bite. Je vous avais prévenu !
[…]Enfin, elle fut au port, et cria longtemps, en croyant éclater. Dans son cul et son con, elle sentit miraculeusement synchrone, les deux queux qui l'avaient enfiévrée, se rendre à la même seconde[…]
Oh ! 2 amis en plus ! Les coquins…
Ce roman ne parle pas d'amour sur le sable chaud ou de bisous langoureux au clair de lune mais belle et bien de baise et dieu que c'est bon. Je n'ai jamais vu autant de synonymes en si peu de pages pour désigner le sexe de l'homme. On passe des noms les plus vulgaires et courants comme chibre, queue, trique, zob, à quelque chose de plus romantique tel que glaive, offrande, totem, très belle tour. C'est un beau cadeau que vous fait Françoise Rey, de comparer votre membre à un glaive ! Vos chevilles vont bien ? « Offrande », n'exagérons rien, il y a erreur sur la marchandise là !
Les scènes de copulation sont disséquées 24 mots seconde pour se transformer dans votre tête en 24 images seconde. Pas besoin de film. Quelle endurance, à peine le temps de reprendre son souffle.

[…] Ni honte…….… […]
Ce roman est divisé en quatre histoires bien distinctes, mais vont-elles se lier ou se délier?
Loubards magnifiques : Deux loubards, un homo et un hétéro vont rencontrer une écrivaine. Un trio qui va devenir un seul être.
Squatter providentiel : Martin et l'insaisissable Joséphine. Vont-ils en rester au plaisir solitaire ?
Agresseurs inspirés : Scène de viol, certes, mais la victime ne se fait-elle pas prendre à son propre piège?
Harders princiers : Ma préféré, celle de Maria et Enriche. Quelle preuve d'Amour !
Aucune scène n'est choquante, violente, vulgaire, cela n'engage que moi bien entendu. le seul hic qui m'a surpris est que le préservatif est inexistant ! Dangereux par les temps qui courent.
Ce roman est écrit simplement, crument, on va droit au but c'est-à-dire, sexe à l'entrée, sexe en plat principal sexe au dessert et cerise sur le gâteau, vous l'avez deviné encore du sexe. Françoise Rey mêle érotisme, sensualité mais également de l'émotion sans pudeur, mais avec beaucoup de sensibilité, si, si je vous assure. Des personnages attachants comme vous et moi vont se croiser, se reconnaitre, s'aimer, s'envoyer en l'air pour une folle et douce nuit. Allez, qui ne s'est jamais dit ne serait-ce qu'une fraction de seconde en croisant le regard d'une belle femme ou d'un bel homme : Waouh la vache!!... Et bien dans ce livre, les rencontres vont droit au but, pas de tabou. le sexe n'est pas sale au contraire, il libère. Alors c'est vrai, je vous l'accorde ce n'est pas le livre du siècle, c'est un roman pour passer un bon moment et se libérer l'esprit. Je l'ai lu en 3 heures et n'en mettrai pas plus pour l'oublier.
Allez ! je vois bien que tu le veux ce livre. C'est bien toi qui dis sur ton billet «Du sexe, non du cul, oui, c'est ça, du cul et de la baise ! Oui, de la baise et ceux qui me connaissent ici vous diront que ça n'est pas pour me déplaire.» Bon, ce n'est pas du Bukowski, mais du sexe tu veux ? Alors du sexe tu auras ! Tu me feras une belle critique, comme tu sais si bien les faire, pour faire oublier la mienne et surtout pour notre plus grand plaisir. Pour ceux qui veulent ce livre, ne soyez pas timide, on peut faire suivre. Il parait que ce sont ceux qui en parle le plus qui en font le moins… Et ben je laisse planer le doute ! Et puis entre nous, on s'en fout non ! Tout Amour consenti est beau. Là où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir ! Mais s'il vous plait les jeunes et moins jeunes pour vos jours et nuits de folies, un seul mot d'ordre : SORTEZ COUVERT !
Une pensée chaleureuse pour mon dictionnaire qui est toujours là pour m'aider à corriger mes fautes, mes maladresses et mes débordements. Dans les pages de son coeur à la lettre - A- on peut lire la définition :
« Ami, ie» : Quelqu'un qui vous connais bien et qui vous aime quand même.
Mais ne cherchez plus. Ce dictionnaire n'est pas en librairie. Ce n'est ni le petit Robert ni le Larousse. Il est bien mieux que tous ces dicos réunis : C'est mon Encyclopédie manU. Alors MERCI manU, MERCI pour tout, encore et encore !
NB – Merci également à ceux qui font encore partis de ma liste d'amis, au plaisir de lire et de vous lire !
[…] Ni Regret………….. […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          487
Titania
  03 juillet 2016
Pour réchauffer l'atmosphère, voici la chronique érotique de la saison !
Je suis tombée par hasard, un jour de pluie, sur cet ouvrage coincé entre deux dictionnaires dans une maison de vacances, assez haut sur les rayonnages, à l'abri des lecteurs innocents.
Je cherchais quelque chose de "sentimental-pas compliqué" pour lire sur la plage, et j'ai trouvé ce livre original, très bien écrit, très loin des conventions du genre, cent mille fois mieux qu'After ou Cinquante-six nuances...Elle a du vocabulaire Françoise Rey, et quand c'est bien écrit, je pars avec un auteur n'importe où .
On met un peu de temps pour comprendre les liens entre les personnages, chaque chapitre fonctionne comme une brique de l'édifice qui éclaire ce qui précède d'une perspective nouvelle.
Les rencontres, fruits du hasard entre toutes ces personnalités blessées par la vie sont pleine d'humanité. Ils sont bien ordinaires, et ont vécu des choses terribles. Point de milliardaire élégant, de château dans des décors de rêve. On a des hôtels médiocre, des maisons en ruine, trois délinquants en fuite, un écrivain, des acteurs porno qui culpabilisent, des enfances brisées, une vengeance dure et sordide qui tourne mal. le sexe peut être une violence inouïe qui détruit jusqu'au tréfonds de l'âme. Il peut être aussi une rédemption. C'est parfois drôle, comme cet acteur porno plutôt prévenant pour toutes ses partenaires . L'auteur explore des univers étonnants.
Plein de ces passés très compliqués, Ils ne font pas l'amour selon les schémas classiques du genre, les partenaires sexuels s'enrichissent l'un de l'autre . Ils fondent dans le plaisir minutieusement décrit, lentement savouré, comme un nouveau départ, une forme de résilience.
" l'amour médecin" en somme, source d'inspiration pour l'écrivain, qui transcende dans un roman cette rencontre qui a changé son regard sur la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Jean-Charles
  19 août 2012
Je remercie Babélio et La musardine pour m'avoir envoyé ce livre que j'ai mis énormément de temps à chroniquer.
« Elle marchait dans une grande avenue piétonne de Bruxelles, dont elle n'avait même pas regardé le nom. L'eût-elle regardé qu'elle ne l'eût pas retenu. » C'est ainsi que commence ce livre.
Si c'est un livre érotique, il n'est pas ordinaire, il raconte quatre histoires, quatre nouvelles qui au premier regard semblent n'avoir aucun lien et pourtant s'enchaînent les unes aux autres.
Quand des garçons en marge ont intérêt à se faire oublier et qu'ils rencontrent une femme mûre qui les livre à ses fantasmes les plus fous, dans une partie de sexe étonnante, c'est l'explosion des sens. La femme, écrivain célèbre, venue à Bruxelles pour une émission télévisée, les initiera à des plaisirs qu'ils ignoraient. Si l'un est macho autant que l'autre est gay, avec talent elle inversera leur rôle pour une nuit.
Le macho ne manquera pas de lui dire : « Ce sont les hommes qui rendent les femmes féminines. » ou bien il l'incite à raconter : « Je veux que tu me dises tout ce que tu ressens, tout ce qui te passe par la tête. »
Dans la deuxième nouvelle, une mère oblige par testament sa fille à faire la veillée funèbre avant sa mise en terre. La maison se trouve en pleine campagne et est squattée par un jeune qui veut se faire oublier. Pétris de bonnes intentions, les jeunes onanistes, malhabiles dans les affaires de sexe réussiront cependant à se faire plaisir alors qu'à l'étage la mère repose dans son dernier lit.
L'autre nouvelle raconte le viol d'un enfant par un G.O. de club de vacances. La mère se laissant suborner par le pervers qui n'a auprès d'elle que des éloges pour son fils. Certain que l'enfant ne parlera pas il profite de la situation. Mais voilà la vengeance est un plat qui se mange froid et la punition viendra bien des années plus tard. L'auteure décrit le justicier ainsi : « Il ne ferme jamais les yeux, il regarde, au contraire, et on a l'impression que tout l'excite, les défauts, les faiblesses lui sont un prétexte érotique (..) il aime tout ce qui dérange la prunelle et déçoit le fantasme. »
Quant à la dernière nouvelle, un jeune maçon s'amourache d'une jeune fille au passé de « hardeuse ». A leur première rencontre, l'auteure confie : « C'est exactement ce qu'elle avait imaginé. Les mains de ce garçon étaient dotées d'une intuition, d'une sensibilité, d'un génie enfin qui, miraculeusement, la révélaient à elle-même (..) Elle avait l'impression qu'en la touchant il la mettait au monde. » Par amour, il épousera la carrière de « harder », et deviendra un acteur adulé. Il quittera son amour lorsqu'elle sera enceinte, pour ne pas que son honteuse carrière nuise à l'éducation de son enfant. Ce fils qui reprendra plus tard le flambeau en étant aussi « harder ».

Livre érotique écrit par une femme, comme Histoire d'O ou Emmanuelle ou encore La punition, etc. Serait-ce à dire que les femmes savent manier le sexe et la plume mieux que les hommes ?
J'ai bien aimé lire ce livre d'abord parce que le style est plutôt intéressant et que l'auteure manie les mots avec brio.
Si les histoires de viol et de vengeance que le livre véhicule ne sont pas à mettre entre toutes les mains, je tire néanmoins mon chapeau pour avoir oser les aborder.
Un livre à lire à l'occasion.

Lien : http://hisvelles.wordpress.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Emmalife
  26 juin 2012
J'ai découvert ce livre grâce à l'opération Masse Critique, je ne connaissais pas non plus l'auteur, Françoise Rey.
L'amour en marge appartient à la catégorie des livres "pour adultes avertis", bref, c'est un roman érotique. Effectivement, rien à redire, il tient ses promesses, l'auteur explore toutes les facettes des fantasmes qui nous trottent dans la tête (enfin, ceux et celles qui l'avouent), hommes ou femmes.
En l'occurence, dans ce roman, Françoise Rey fait rencontrer à son héroïne une belle brochette de marginaux en tous genres, tous prêts à céder à ses moindres désirs.
C'est un livre à lire à deux, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteur qui mêle une pointe d'humour à ses scènes très crues, et finalement, pour Françoise Rey, le sexe est à la fois jouissif et ludique.
A ajouter, le livre est joli, avec une trés belle jaquette et une photographie en noir et blanc.
Commenter  J’apprécie          40
sayv
  29 août 2020
1er livre vraiment érotique adulte. Pas mal. Je prefere a ceux new adult qui reste leger niveau description ! La au moins on est pas déçue !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Chrisdu26Chrisdu26   20 décembre 2012
Alors pourquoi ?
Pourquoi quoi ?
Pourquoi vous êtes restés ?
Ils échangèrent un long regard.
Moi, finit par avouer le blond, dans un élan de sincérité sans forfanterie, moi j'aurais bien envie de te faire l'amour pour de bon, à ma façon, au moins une fois.
Elle se tourna vers le brun.
Moi, murmura-t-il pour répondre à sa question tacite, personne ne m'attend ailleurs. Et puis, il désigna le blond d'un mouvement de menton, j'aimerais bien lui faire plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Chrisdu26Chrisdu26   23 décembre 2012
Si j'étais danseur, je travaillerais avec mon corps, je gagnerais ma vie en l'exhibant dans ses performances. Je tiendrai des femmes dans mes bras.....très intimement serrés...tout le monde trouverait ça naturel...où est la différence ?
-La différence c'est le cul, quand même !
-Ce n'est pas ma faute si on en fait un tabou ....
-Alors vous n'avez pas de tabou ?
-En ce qui concerne mon art, non. Je ne me compromettrai jamais à des choses cruelles ou dégrandantes. Mais, pour le reste, pas de tabou.
Ni tabou, ni honte, ni regret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Chrisdu26Chrisdu26   20 décembre 2012
Tu me fais marrer, dit amèrement Joséphine. Tu crois que les gens qui couchent ensemble échangent ? Ils restent la plupart du temps chacun dans leur tête, ils se servent de l'autre comme d'un objet qui les excite et les assouvit. ils se passent des films à l'intérieur, et finalement, ils sont tout seuls. La jouissance, c'est une affaire perso. Ca se partage pas.
Commenter  J’apprécie          160

Video de Françoise Rey (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Françoise Rey]
Entretien avec Françoise REY à propos de son livre "En toutes lettres" (aux éditions Ramsay).Elle parle de l'histoire de son livre, de sa manière d'écrire, du langage et des romans érotiques.
autres livres classés : érotismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
326 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre