AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754821651
Éditeur : Futuropolis (11/10/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Violette Morris est l’une des sportives françaises les plus titrées de l’histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï... Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle ? L’assassinat de cette "femme à abattre par tous moyens" ne cache-t-il pas autre chose ? Hors norme, sa p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
temps-de-livres
  08 novembre 2018
Le 12 septembre 1945, 6 corps sont retrouvés dans l'Eure. Si cinq d'entre eux sont les cadavres d'une famille, la sixième personne est Violette Morris. Que faisait-elle ici ? Pourquoi a-t-elle été abattu ? Son amie Lucie Blumenthal décide de mener l'enquête.
Le trio Rey-Galic-Kris se reforme après Un Maillot Pour L'Algérie. Chercher les failles de l'histoire, les faire remonter à la surface pour que rien ne soit oublié. Voilà à quoi travaillent ces auteurs. On se souvient des scénarios de Kris comme Notre Mère la Guerre ou Un Homme est Mort. D'autre part, dans une interview, Bertrand Galic disait vouloir raconter les vaincus. Dans ce premier tome de Violette Morris, que s'est-il passé pour qu'une célébrité des années folles soit passée sous silence ?
Cette première partie (sur quatre) raconte les premières années de Violette Morris. Les auteurs ont choisi de le faire via Lucie Blumenthal. Ex-avocate radiée du barreau pendant la guerre à cause de son ascendante juive, elle est devenue détective privée, après l'armistice. Elle fut aussi l'amie d'enfance de Violette. On suit le parcours de cette dernière via des flash-back. le pensionnat, le sport, la vie maritale, la première guerre mondiale. Tout en elle montre à quel point elle était hors-normes. de son physique à son caractère, elle ne correspondait pas à son époque et les dernières cases montrent qu'elle veut désormais être libre !
L'art de la bande dessinée, c'est de raconter en images. On dessine, on met des dialogues, mais il suffit d'une image pour que tout soit dit. C'est le cas ici et ce, dès la couverture. On y voit cette femme qui ne semble pas à son aise dans son accoutrement féminin. Cette couverture m'a immédiatement fait penser au manga Family Compo de Tsukaja Hojo. On y voit une famille de travesti qui, le temps d'une scène, doit revêtir les habits de leur sexe de naissance. Est-ce-une coïncidence ? Quant à la quatrième de couverture, c'est une image qui n'existe pas dans l'album. L'intérieur d'une 15CV, le pare-brise cassé et ensanglanté. Les agresseurs, ce sont des résistants, qui n'ont pas de visages, des anonymes, que les auteurs ne connaissent pas encore. On peut applaudir pour cet assemblage couverture/quatrième de couverture. Mis côte à côte, l'ensemble montre comment s'est déroulé la vie de cette femme.
Si nous sommes dans une fiction historique, c'est bien une enquête qui se déroule et les personnages n'hésitent pas à régler l'addition avec leurs congénères, collègues, « amis ». le découpage permet de montrer les différents points de vue des personnages, mais souvent en plan rapproché. Ce parti-pris donne un tempo vif à la lecture tout en assurant une ambiance sourde, presque froide. Pour alléger cet ensemble, la partie portant sur le passé de Violette Morris se veut plus léger, dynamique. Pour passer d'une époque à une autre, les auteurs utilisent aussi bien le son que le dessin. Des astuces simples et efficaces, mais qui démontrent combien ils ont travaillé pour que cet ensemble fonctionne !
Javi Rey avait montré sa patte sur Un Maillot pour l'Algérie. Si on reconnaît son trait dans Violette Morris, le traitement graphique a changé. L'ensemble est rendu plus rude, âpre, permettant au lecteur de se fondre dans l'ambiance de l'album. Quant aux scénaristes, ils ne sont pas en reste. Les dialogues, le découpage sont parfaitement mis en place.
Le premier tome se clôt avec le dossier historique de Mari-Jo Bonnet. S'il ne contient « qu'une » dizaine de pages, il permet de montrer les origines de la famille de Violette, le contexte social et l'évolution de notre personnage.
On se plaint souvent du premier tome. Il sert de mise en bouche, de présentation. Ici, il n'en est rien. A mi-chemin entre enquête policière et biographie, il retrace avec brio les premières années de Violette Morris et les efforts de Lucie Blumenthal pour découvrir la vérité. Un album dense, mais qui sera, on n'en doute pas un futur classique du 9e art !
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Shabanou
  25 novembre 2018
Bonjour les lecteurs ...
Voici une belle découverte: L'histoire de Violette Morris dite "La Morris", l'une des sportives les plus titrées de l'histoire ( spécialisée en boxe, lancement du poids, javelot, natation , course à pieds …), assassinée en 1944, sur une petite route de Normandie par des maquisards.
Elle est, en effet, soupçonnée d'intelligence avec l'ennemi. Plus tard, on ira même jusqu'à la surnommer « la hyène de la Gestapo ».
Voilà pour la version "officielle"
Mais est-ce vraiment la vérité?
Car Violette était une pionnière dans cette société d'entre deux guerre où les femmes étaient considérée comme " le sexe faible", avaient peu de droits et faisaient office de potiches.
Violette ne cesse de braver les interdits, que ce soit au niveau sportif, au niveau social ou dans sa vie privée.
Violette est grande gueule, bisexuelle.
bref...
Sa devise : "Ce qu'un homme fait, Violette peut le faire !".
Elle ira même jusqu'à se faire une mastectomie complète, madame ayant de généreux attributs, ceux-ci la dérangeaient pour piloter une voiture de course.
Violette est sur tous les fronts, elle profite de sa notoriété sportive our afficher ses idées, ses révoltes.. Bref elle dérange. Serait-ce une personne à abattre?
Voici donc une petite histoire ( qui se mêle à la Grande) d'une sacrée bonne femme dont je n'avais jamais entendu parler.
Vivement le 2° tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Milie_Baker
  09 octobre 2018
Une superbe bande dessinée sur l'incroyable Violette Morris.
Les auteurs préviennent dès l'ouverture de la BD que même si Violette Morris a vraiment existé, le récit est totalement fictif pour essayer de rendre justice (en quelque sorte) à cette femme hors du commun.
L'histoire sur deux époques, l'une pendant l'enfance/adolescence de Violette Morris (du point de vue de Lucie) et l'autre après la découverte de son corps après l'accident tragique.
Le fait d'avoir découpé le récit en deux parties comme ça est une très bonne idée, car cela nous permet d'avoir une perspective beaucoup plus large, par rapport à l'époque (pendant et l'après-guerre), mais également d'avoir le point de vue d'une personne qui a toujours connu Violette Morris et qui ne s'arrête pas sur les derniers "ragots" dont elle a été victime avant sa mort.
Car si Violette Morris est une jeune femme impressionnante et une figure non-négligeable dans l'émancipation de la femme (surtout dans le sport), elle est dorénavant connue pour avoir trahi la France au profit des Allemands. Mais cette bande dessinée décide de retracer tout son parcours afin de montrer le vrai visage de cette femme qui était en avance sur son temps et qui ne reculait devant rien.
Un peu d'histoire, une femme forte et déterminée, un coup de crayon remarquable, que demander de mieux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
julienleclerc45
  06 novembre 2018
On retrouve ici le talent des auteurs pour mêler l'Histoire et la fiction. Dans Un maillot pour l'Algérie, ils brillaient d'invention. Pour cette plongée dans la biographie d'une athlète très ambiguë, on retrouve la même verve et le même souffle. Ils veulent via le personnage de fiction de Lucie Blumenthal remuer les versions officielles. D'aucun dirait que le conflit mondial a été assez travaillé mais ici, ce n'est pas tant la guerre qui est en question que la Libération de la France, ce moment où De Gaulle a décidé de réunir tous les Français derrière le mot de résistance. Cette fiction permet d'illustrer par la vie (et surtout la mort de Violette Morris) les exactions menées par des hommes et des femmes pour paraître plus résistants que jamais. le coeur de l'histoire est donc la nature humaine, sa capacité d'oubli et de pardon. La volonté des auteurs est donc très forte et marque les premières pages de la BD. Les scènes dialoguées entre Lucie et le commissaire sur la guerre, la Libération, l'oubli sont passionnantes car elles mettent en scène le débat national. Les dialogues sont tenus et les cadrages saisissent le doute, la résignation ou la détermination des personnages. Il y a une force contenue qui imprègne le récit. Mais les flash backs sur la vie de Violette Morris diluent un peu cette puissance. le personnage est très impressionnant et la découverte de sa vie marquante (que ce soit dans le sport face au patriarcat ou dans sa propre vie sentimentale). Il faudra attendre de voir le deuxième tome pour mieux voir le travail d'équilibrage des auteurs dans ces deux rythmes narratifs.
Lien : https://tourneurdepages.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sebastienbeauj
  08 janvier 2019
"Chère Violette Morris,
choisissez votre camp, camarade ! Celui du bien ou du mal ! Celui du héros ou du pestiféré ! Celui du résistant ou celui du collabo ! Ou alors ! Ni l'un, ni l'autre, c'est plus pratique pour passer entre les doutes.
Sachez qu'ici-bas, quelques gaillards (Kris, Betrand Galic et Javi Rey), curieux et la tête bien pleine, ont décidé de vous ériger une statue de papiers. “Violette Morris” écrit sur la couverture de ce premier volet qui en comptera quatre. Car votre vie vaut bien une collection. Ne rougissez pas Violette, vous le méritez, sans doute."
la suite ici : https://blogs.letemps.ch/sebastien-beaujault/2019/01/07/chere-violette-morris/
Lien : https://blogs.letemps.ch/seb..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
BoDoi   07 novembre 2018
Un récit happant. Au scénario, Kris et Bertrand Galic piquent savamment la curiosité du lecteur, insinuant dès le début que leur (anti)héroïne se rangea au côté de la Gestapo pendant la guerre. Mais ils parviennent néanmoins à la rendre humaine, admirable, et surtout ambiguë.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   19 octobre 2018
Même si le jugement est déjà tombé il y a plus soixante-dix ans, cette Première comparution s’avère totalement aboutie et convaincante.
Lire la critique sur le site : BDGest
Lire un extrait
Videos de Javi Rey (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Javi Rey
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Violette Morris : À abattre par tous moyens de Javi Rey et Bertrand Galic aux éditions Futuropolis https://www.lagriffenoire.com/128145-achat-bd-violette-morris-tome-1-premiere-comparution---a-abattre-par-tous-moyens.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Intempérie

Pourquoi le petit se cache-t-il ?

Il ne veut pas rentrer chez lui.
Il joue à cache-cache.
Il a cru qu'on voulait le tuer.

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Intempérie de Javi ReyCréer un quiz sur ce livre