AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749918898
Éditeur : Michel Lafon (18/04/2013)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 75 notes)
Résumé :
Énigmatique et attirant, le professeur Gabriel Emerson est un homme torturé par son passé. Bien qu'il soit très fier de son prestigieux titre de spécialiste de Dante, il sait qu'il est un aimant aux péchés, et plus spécialement à la luxure.

Quand la vertueuse Julia Mitchell rejoint son séminaire à l'université de Toronto, elle va changer sa vie. À travers leur connexion, Gabriel débute un voyage qui va le forcer à lever le voile sur les mystères de le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Blackbird
  05 avril 2015
Le divin enfer de Gabriel met en scène deux personnages particulièrement opposés. D'une part le Professeur Gabriel Emerson, arrogant, torturé et ayant un léger penchant pour la débauche. D'un autre côté, nous avons Julia Mitchell qui suit les cours du professeur Emerson, elle est timide, prude et modeste, douce et effacée mais au fur et à mesure que l'histoire avance elle devient plus pétillante et sûre d'elle. Alors que l'appartement de Julia est plus que rudimentaire, celui de Gabriel est confortable et luxueux. Cependant Gabriel et Julia sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre. Gabriel va se révéler être tendre, protecteur et extrêmement attentionné. Il s'en suit un amour passionné mais compliqué à cause de l'interdit professeur / élève ainsi que par la personnalité profondément tourmentée de Gabriel.
Le style de l'auteur m'a beaucoup plu, la rédaction est fluide malgré le style soutenu. le récit pique la curiosité grâce aux secrets qui sont distillés progressivement, à aucun moment je ne me suis ennuyée.
Les maintes références à Dante sont captivantes et j'ai particulièrement apprécier de plonger dans cet univers poétique et passionné du XIIIème siècle. Les différentes analyses de l'auteur quant à la dimension mystique que l'on porte à l'être aimé ainsi que l'ardeur amoureuse mis en oeuvre pour que la passion dure toujours et que l'amour soit éternel m'ont beaucoup touché et troublé.
Ce livre m'a également permis de découvrir des artistes que je ne connaissais pas tel que Matthew Barber ou le groupe Hem que j'écoute maintenant régulièrement. J'aime énormément quand il y a des références musicales dans mes lectures et ici elles sont nombreuses et particulièrement éclectiques.
En bref, ce roman est un véritable coup de coeur et je garde un souvenir ému des doux et paisibles moments que j'ai passé en compagnie des personnages. C'est avec un grand plaisir que je lirai les tomes suivants surtout s'ils sont à la hauteur de celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Candyshy
  24 mai 2013
J'attendais ce livre comme un enfant le matin de Noël, je remercie donc les éditions Michel Lafon pour cette opportunité. Je suis un peu déçue, il a du bon mais aussi des bémols et du coup, cela donne une lecture sans coup de coeur et assez mitigée.

Cela a démarré parfaitement, ce qui diffère des autres lectures, romances qui parcourent nos rayons ces temps-ci. Mais attention à ceux et celles qui pensent que c'est une romance érotique : pas du tout. Cependant, je me suis un peu étiolée en tournant les pages. Pourquoi vous allez me demandez ? Je vous explique tout ça, mais récapitulons !

Gabriel est professeur à l'université de Toronto et spécialiste de l'époque de Dante et Béatrice, de la renaissance, des amours, de la religion. Julianne fait son mémoire sur ce même sujet et Gabriel devient son tuteur et professeur. Leur début est très mauvais, leur collaboration démarre très mal. Comble, Julianne connaît déjà Gabriel mais lui n'a aucun souvenir d'elle. Une amie commune va les faire se voir plus souvent, serait-ce cupidon qui frappe ? Pas exactement !
Je vous laisse bien sur libre de découvrir toutes ces cachotteries que je vous fais.

Ce départ m'a beaucoup plu, la plume de l'auteur, le personnage de Gabriel. Il est énigmatique, colérique, sublime, je ne pouvais que succomber. J'avais, dès que je fermais le livre, une envie d'y retourner pour en apprendre plus sur lui, mieux le découvrir et l'apprécier. Vous savez, comme quand vous pensez à votre personnage de lecture et qu'il vous manque.

Julia m'a plu aussi mais sa timidité et ses réactions étaient un peu exagérées. (Même chose pour lui au niveau des réactions) Elle finie par se rebeller un tout petit peu et j'ai adoré. Elle reste très naïve et introvertie, mais ne vous inquiétez pas, on le comprend tout à fait. (Reste vague, c'est fait exprès)
Le mystère autour de leurs secrets respectifs reste une énigme, une grande partie de la lecture, amenant de l'intensité. Ce sont deux être torturés par leur passé, puisant dans l'autre pour éclore.

La plume de l'auteur est plus qu'agréable, on est conquis : c'est soutenu, fluide, tout en passion, rien n'est brut, c'est intense, captivant : j'ai beaucoup aimé. Il exploite la renaissance, Dante, l'amour. Gabriel est brûlant, mais ne pensez qu'ils sont souvent à l'horizontal (ou autre position), ce n'est pas du tout cela.

La relation prend un virage, et là, l'auteur a levé le frein à main. Nous avons des longueurs qui, sans être soulantes, nous donne comme une impression de tourner en rond : sur la répétition de leurs sentiments par exemple. C'était agaçant !
Le côté excessif et redondant de leur romance m'a (quelque fois) fait levée les yeux au ciel, leur comportement mielleux m'a un petit peu agacé et gêné. La description de leurs sentiments mutuels est très (trop) répétitive. le livre est assez volumineux et aurai peut être pu être raccourci pour éviter que le lecteur se lasse (enfin avis personnel bien sur).
Paradoxe, par moment c'est vraiment adorable. C'est aussi un des points positifs : je trouve ça bien que les personnages prennent le temps, l'auteur nous laisse vraiment entrer dans son histoire et ses personnages. (Vous allez me prendre pour une folle et dire que je ne sais pas ce que je veux^^). Je maintiens que c'est un gros point positif : ils ne se jettent pas l'un sur l'autre au bout de quelques pages. On sent le désir mais plein d'autres sentiments et évènements viennent avant. On prend le temps de les découvrir, que l'histoire et leur relation s'installent…qu'ils apprennent à mieux se dévoiler.

Des petits bémols sont venus entacher mon enthousiasme. Là encore, vous savez c'est quand des sentiments vous chagrinent dans votre lecture mais que parallèlement, vous appréciez. Voilà c'est comme ça que je le ressens. Donc vous comprenez la frustration, d'avoir aimé et en même temps la déception sur ces longueurs et ses instants trop mièvres.

J'ai beaucoup aimé cette romance contemporaine : intense, touchante, jolie … et en même temps les bémols que j'ai cités m'ont gênée. J'espérai le coup de coeur vu que je l'attendais impatiemment (il ne faut vraiment pas des fois !). Cela reste une belle découverte, ne vous méprenez pas ! Cette belle plume et ses héros me feront tout de même lire la suite. J'aime Gabriel qui a su faire son effet. Qui sait, je succomberai peut être TOTALEMENT à la suite.
Lien : http://auboudoirdecandyshy.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Alexandra25
  22 août 2014
Ce livre... ça été pour moi une vrai merveille! J'en suis tombée amoureuse. Il m'a transportée, fascinée, émue, tourmentée, bref c'est le genre de lecture qu'on aimerait tous avoir le plaisir de lire.
Il a été intense tant par son histoire que par la profondeur du caractère des personnages. le professeur Gabriel Emerson, est un homme aussi charmant, séduisant mais ô combien torturé par lui même et par son passé dont il ne trouve de fuite que dans la luxure...
C'est une personne qui ne s'aime pas et n'aime pas les attitudes qu'il a pu avoir dans le passé. Il a ce côté un peu vieux-jeu et parfois vraiment théâtrale dans sa manière de tout poétiser, diaboliser, et pourtant il est tellement attachant et intense qu'on ne peu que tomber sous son charme. Quand il va rencontrer dans sa classe Julia Mitchell, elle va éveiller en lui des émotions contradictoires ce qui aura le don de l'agacer... du moins au début, avant de découvrir ce qui les lie...
On découvre avec désir et curiosité à comment leur relation va se mettre en place doucement, entre méfiance, attraction, fuites, tentations. Tout est mis en place sensuellement, graduellement pour nous satisfaire.
Julia qui est une jeune femme profondément gentille et aimante, va avec courage autant subir, accepter les comportements parfois sanguin du professeur tout en le remettant à sa place quand il le faut et ce mélange lui donne une force de caractère qui est fortement appréciable même si elle reste d'une nature pacifiste.
Au delà de la romance et de la sensualité, ce livre met en avant des sujets profonds comme le pardon, l'espoir, la rédemption, ce qui est bien ou mal, la spiritualité, mais aussi l'art. On en a plein la vue sur tous les domaines ce qui est très appréciable. L'écriture est poétique et raffinée et ce fut un réel plaisir à lire.
Je conseille ce livre à ceux et celles qui aiment les romances intenses avec certaines tendances dramatiques sans que ça ne soit trop " sombre " . Celles qui ne sont pas effrayées face au romantisme et à la poésie car elles en seront servit sans pour autant que cela ne tombe dans la niaiserie, tout est parfait, mesuré, ni trop, ni pas assez.
L'ambiance est aussi pesante que légère, retenue que sensuelle. Des mélanges doux et équilibrés qui nous donne à mes yeux, un livre sans défaut et une histoire qui mérite d'être lue. Il aura fait partit de mes coups de coeur de l'année 2013 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MxlleAnaB
  26 décembre 2013
J'avais lu de nombreuses critiques positives de presse et de lecteurs quant à cette série, et j'ai donc décidé de me jeter à l'eau. Pour avoir lu énormément de romance érotique, je dois avouer que Sylvain Reynard a encore su me surprendre, moi qui pensait avoir presque tout vu dans ce genre là. L'histoire de Gabriel et Julia est terriblement émouvante et beaucoup d'éléments nous intrigue dès le début de l'histoire. Spécialiste de Dante et de la Divine Comédie, Gabriel Emerson est un professeur d'université souvent complimenté pour ses compétences, mais aussi pour son physique ravageur du côté de ses étudiantes. Parmi elles, se trouve Julia Mitchell, une jeune femme qui assiste à son cours dans le but de réussir sa maitrise sur l'oeuvre de prédilection de Gabriel. Pourtant, Gabriel ne se doute pas une seconde, que cette jeune fille ravissante mais aussi très maladroite, n'est autre que Béatrice, sa Béatrice rencontré lors d'une terrible nuit et durant laquelle il n'a cessé de l'aimer. Convaincu que tout ceci n'était qu'un rêve, Gabriel apprend que son ange existe bel et bien, et n'a jamais cessé de l'attendre après ces six années qui ont passé. Prétentieux et arrogant au début, Gabriel change d'attitude et retombe sous le charme de Julia, bien décidé à ne plus jamais la perdre. Néanmoins, les règles de l'enseignement supérieur ne laissent aucune place à une histoire d'amour entre élève et professeur. J'ai adoré la personnalité de Julia, à la fois douce et déterminé, ainsi que celle de Gabriel, passionné mais aussi très mystérieux quant à l'origine de ses démons. Sans compter que tout le monde ne veut pas du bien à notre couple (Paullina, Christa…). Paul est un personnage secondaire qui bien que bien intentionné, se révèle parfois exaspérant envers Julia. Quant à Paullina, je dois dire que je la déteste bien plus que Christa, qui d'ailleurs a un passé commun avec notre héros. Gabriel est un homme fait presque exclusivement de contradictions car il est à la fois aimant, imprévisible et très secret…Reste à savoir si Julia pourra être sa rédemption tant attendu et son éternel amour. le voyage de Julia et Gabriel à Florence est vraiment magnifique, car il lui fait vivre une première fois digne d'un conte de fées, malgré son impatience, son désir et les moments d'égarement qui ont bien failli les conduire au delà des limites qu'ils s'étaient donnés. le livre est aussi parsemé de références historiques, artistiques et musicales très riches, ce qui m'a d'autant plus plu. J'ai vraiment hâte de connaitre la suite car notre couple semble avoir encore beaucoup de chemin à faire pour atteindre le paradis éternel dans leur pommeraie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mallow6
  07 mars 2017
Ce livre est une belle découverte. de prime abord, le style d'écriture m'a laissé perplexe et j'ai eu quelques difficultés à entrer dans l'histoire. J'ai particulièrement apprécié lire la première moitié du livre. Mais j'ai eu énormément de mal avec la deuxième. Je n'avais qu'une envie, que le livre se termine. Certains passages auraient pu être coupés et à mon goût il y a quelques pages de trop. Cela reste malgré tout une belle histoire de romance.
Gabriel est un professeur spécialiste de Dante (Un poète Italien). Entre la première et la deuxième partie du roman, il change de façon radicale. Au début il est froid, distant et autoritaire, par la suite il devient doux et romantique. J'ai particulièrement apprécié les pages qui parle de son passé, de sa douleur et surtout de ses erreurs.
Julia est sa belle étudiante aux yeux noisette. J'avoue l'avoir trouvé très agaçante, mais c'est ce qui à mon avis à donné tout son charme au roman. Je l'ai trouvée peureuse et fragile, l'exact opposé de Gabriel. Au fur et à mesure du roman elle devient de plus en plus « forte », mais conservera son extrême bonté et sa timidité. Julia est un ange, Gabriel un démon.
Le livre traite de la relation entre Gabriel et Julia que l'auteur compare à celle de Dante et Béatrice.
Béatrice était pour Dante sa muse, son amante et sa lumière. Il était d'après les écrits en adoration devant elle et lui vouait une passion mystique. Il a d'ailleurs écrit pour elle une oeuvre gigantesque (La vita nuova – 31 poèmes de 42 chapitres).
La relation entre Gabriel et Julia est platonique, malgré la tension sexuelle qui règne entre eux. On découvre une belle romance, qui se construit petit à petit.
L'auteur, Sylvain Reynard, gère à la perfection le parallèle entre le couple Gabriel & Julia et celui de Béatrice & Dante. Je me suis vue à de nombreuses reprises aller lire sur internet l'histoire de Béatrice et celle de Dante afin de pouvoir aborder le lire sous un oeil nouveau.
L'alternance des points de vue est fluide, l'auteur passe du point de vue de Julia à celui de Gabriel tout en intégrant ceux des personnages secondaires. J'ai eu quelques difficultés à comprendre au début du livre le passage d'un point de vue à un autre, mais dès que je suis rentré dans le livre, je n'ai plus eu de difficultés.
Ce livre comporte une somme considérable de détails. Chaque instant est passé au peigne fin, avec d'innombrables descriptions. Par contre quand on rentre vraiment dans les moments de révélations, j'ai trouvé que les détails n'étaient plus assez présents. Pour le coup, je suis un peu déçu du manque de descriptions dans les moments vraiment croustillants, alors que c'est ce qui a un peu alourdi ma lecture tout au long du livre.
Je ne sais pas si je lirais les deux autres tomes, car pour moi ce roman ce suffit à lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BlackbirdBlackbird   28 août 2014
Le torse nu de Gabriel était magnifique. En fait, son buste entier était un modèle de perfection. Il avait de gros bras musclés, de larges épaules et des pectoraux bien fermes. Il lui avait toujours semblé mince, surtout quand il portait un pull ou une veste. Mais il n'avait plus rien de mince, à présent. Absolument plus rien.
Et il avait un tatouage. Ce qui la surprit au plus haut point. Elle avait vu des clichés de Scott et de lui torse nu, des photos de vacances prises avant qu'elle ne s'installe à Selinsgrove, et elle aurait juré qu'il n'en avait pas. Celui-ci était donc récent : il avait moins de six ou sept ans.
Le tatouage se trouvait sur son pectoral gauche, au dessus de son téton, et s'étendait jusqu'à son sternum. Il représentait un dragon enroulé autour d'un énorme cœur, l'écrasant entre ses deux pattes antérieures. Le cœur était très réaliste, non stylisé, et la créature y enfonçait si profondément ses griffes que du sang en jaillissait.
Julia demeura bouche bée devant ce motif aussi sinistre que troublant. L'animal mythique était vert et noir avec une queue acérée et de grandes ailes. Il avait la gueule ouverte et crachait des flammes. Mais ce qui attira le plus son attention, c'étaient les lettres noires inscrites sur le cœur. Elle devina un "M", un "A", un "I" et un autre "A". Maia. A moins qu'il ne s'agisse de M.A.I.A., un acronyme ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BlackbirdBlackbird   28 août 2014
Pendant le repas, alors que Julia repensait à leur premier dîner silencieux, une chanson si douce jaillit soudain des haut-parleurs qu'elle posa sa fourchette pour l'écouter.
Il entendit lui aussi le morceau et se mit à chantonner entre ses dents quelque chose à propos du paradis et de l'enfer, du vice et de la vertu.
Julia fut frappée par l'inquiétante pertinence des paroles. Mais le professeur s'interrompit, soudain peu sûr de lui, et concentra son attention sur sa pizza. Bouche bée, elle se tourna vers lui. Elle ignorait qu'il savait chanter. Et, en entendant sa voix parfaite prononcer ces mots ...
- C'est une jolie chanson. De qui est-elle ?
- Elle s'appelle You and Me. Elle est de Matthew Barber, un musicien de la région. Vous avez entendu ce couplet, celui à propos du vice et de la vertu ? Je crois bien que l'on sait tous les deux auquel d'entre nous chacun de ces termes s'applique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Milka2bMilka2b   14 octobre 2013
En travaillant à son projet, elle se retrouva à contempler tour à tour la toile de Holiday suspendue au-dessus de son lit, et une carte postale qui représentait la sculpture de Rodin, Le Baiser. Rodin avait sculpté Paolo et Francesca de telle manière que leurs lèvres ne se touchent pas. La sculpture n’en était pas moins sensuelle et érotique, et si Julia n’en avait pas acheté de réplique lors de sa visite au musée Rodin à Paris, c’était parce qu’elle avait trouvé l’œuvre trop émoustillante. Et trop déchirante.
Elle s’était contentée d’une carte postale qu’elle avait fixée au mur.
En plus de son « français de boulangerie », elle en savait suffisamment sur cette langue pour se rendre compte que le nom de la sculpture faisait partie intégrante de sa subversion. Car en français, le terme « baiser » pouvait tout aussi bien représenter l’innocence d’une caresse du bout des lèvres que la bestialité de l’acte sexuel. L’innocence et la bestialité étaient représentées dans l’étreinte de ces deux amants dont les lèvres ne se touchaient jamais. Ils étaient figés ensemble à tout jamais, mais séparés pour l’éternité
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BlackbirdBlackbird   24 août 2014
Rachel soupira.
- On dirait que ma famille sort tout droit d'un roman de Dickens, Julia. Non, pire. On est un mélange d'Arthur Miller et de John Steinbeck, avec un soupçon de Dostoïevski et de Tolstoï.
- A ce point ?
- Oui, parce que j'ai l'impression qu'il y a un peu de Thomas Hardy, tapi dans un coin. Et tu sais à quel point je le hais, cet enfoiré de manipulateur !
Commenter  J’apprécie          62
Milka2bMilka2b   14 octobre 2013
Discussion entre Gabriel et Julia :

- On aurait dû te cajoler, t’aimer et te traiter comme une princesse. Comme Rachel.
– Je ne crois pas aux contes de fées, lâcha-t-elle.
– J’aimerais pouvoir t’y faire croire.
Il se pencha et l’embrassa sur le front.
– La réalité vaut bien mieux que tous les rêves, Gabriel.
– Pas si la réalité est un rêve
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : danteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2639 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre