AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782408004736
320 pages
Éditeur : Milan (03/04/2019)
3.92/5   110 notes
Résumé :
Soixante secondes.
Six étages.
Trois lois.
Un flingue.

Quand quelqu'un est tué par balle dans le quartier de Will, il y'a trois lois :
1) Ne pas pleurer
2) Ne pas balancer
3) Se venger
Et Shawn, le frère de Will, vient d'être assassiné.

Un roman coup de poing écrit en vers.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 110 notes
5
26 avis
4
17 avis
3
13 avis
2
0 avis
1
0 avis

NathalC
  22 octobre 2020
Un roman moderne, percutant, comme un poème, comme une pièce de théâtre, comme une nouvelle.
Un acte, une réaction, une réflexion.
L'histoire passée fera-t-elle réfléchir l'ado en colère, l'ado révolté, l'ado impulsif qui est persuadé de devoir suivre les lois de la cité, de la société dans laquelle il baigne depuis son enfance.
Le cercle infernal sera-t-il cassé un jour ?...
Un roman qui se lit à une vitesse fulgurante, mais qui marque, qui doit marquer les jeunes lecteurs, qui doit faire cogiter...
Commenter  J’apprécie          450
Mikasabouquine
  20 octobre 2019
Me voilà réconciliée avec le vers libre.
Pour vous exprimer mon ressenti,
au vers libre je vais m'essayer,
mais aucun résultat je ne vous promets.

Mon premier essai dans ce style de plume
ne m'avait pas convaincue.
Aujourd'hui,
je ressors conquise
et vois tout l'intérêt
que peut apporter
le vers libre à un texte.

Une première partie haletante,
poignante
et émotionnellement forte.
Des vers très rythmés
qui jouent en la faveur
de la dynamique du roman.
Par ce biais l'auteur
va droit à l'essentiel
et percute
le lecteur.

Une descente en ascenseur,
une descente en enfer
Une minute,
un compte à rebours
et des étages qui défilent.
Vers qui ?
Vers quoi ?
Vers libre ?

Tension qui monte,
mais ascenseur qui descend.
Roman coup de poing
qui dénonce
les terribles lois
des quartiers
des banlieues
des gangs.
Ces quartiers chauds
où les meurtriers
mènent la danse
au détriment
de jeunes
qui n'ont pas le choix
de suivre
pour survivre.

Seul bémol
rapport contenu/prix
1h de lecture
Quinze euros quatre vingt dix centimes.
En revanche ,
un très beau travail éditorial.
Une couverture juste et jolie
associée à une mise en page
tout aussi réussie.

Conclusion,
une écriture incisive
et un très bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
CDIlyceecarnotbruay
  10 novembre 2020
La descente vers l'Enfer...
Long Way Down est un livre écrit par Jason Reynolds un auteur Américain, né le 6 décembre 1983 à Washington. Il écrit des romans et poèmes pour les jeunes adultes... Long Way Down a été publié en 2017 par l'éditeur Milan. Ce roman fut nommé livre d'honneur Newsberry, livre d'honneur Printz et meilleur travail pour jeunes adultes par les Mystery Waters of America's Edger Awards.
J'ai bien aimé l'oeuvre de Jason Reynolds Long Way Down et je vous le recommande ! le fait d'écrire en vers a rendu ma lecture plus simple. L'histoire est également facile à comprendre.
Dans le roman, il y a également beaucoup d'émotions comme par exemples un deuil , de l'amour ou encore les rapports avec la famille.
Dans le roman, il y a énormément de questions sur la famille , des questions sur la vie.
Attention, l'auteur écrit parfois avec des propos violents ou dans un langage familier avec l'emploi consécutif du mot "flingue" ou la phrase "ces enculés ne l'ont même pas" (page 28) fait référence à la violence et la haine que ressent le personnage.
En lisant le livre, j'ai eu l'impression d'être à la place ou aux côtés du narrateur tellement l'histoire est passionnante et entraînante . J'ai adoré l'intrigue. Je vous encourage donc vivement à le lire !

Le livre narre la descente en ascenseur du personnage principal nommé Will. Il y a sept étages faisant référence aux sept chapitres qui évoque son passé, son présent et nous fait penser à son futur avec des histoires de famille, de la violence ainsi que des révélations tout au long de la lecture.
Un livre plutot étrange
Le livre "Long way down" est un roman écrit par Jason Reynold ,auteur et poète américain .
Il a été publié le 24 octobre 2017 aux éditions Milan .
Jason Reynold est né le 6 décembre 1983 ,il a écrit de nombreux livres dont "Long way down"mais aussi "Ghost" ou encore "Patina"
"Long way down" parle de Will ,un jeune homme de quinze ans qui ,suite à l'assassinat de son frère Shawn ,décide de se venger de son tueur .
Chez eux il y a trois lois :Ne pas pleurer ,ne pas balancer et se venger .
Je trouve ce roman très étrange car ilsort de l'ordinaire avec la facon dont l'auteur a diposé les phrases et mots dans le livre .
Ensuite ,au fur et a mesure de la lecture ,on s'apercoit que l'auteur a une facon très spéciale de s'exprimer ,contrairement aux autres auteurs .
Pour moi l'écriture du livre est trop simpliste .
De plus ,je trouve l'histoire un peu incompréhensible car on ne sait plus distinguer les personnages réels de l'histoire aux "fantomes" que voit Will .
Je trouve aussi que l'histoire est assez ennuyante car la plupart de l'action se passe dans les pensées de Will ce que je trouve dommage .
En revanche j'adore le contexte de l'histoire avec le fait qu'il y ait trois lois par exemple ,ou encore le fait que l'histoire se passe

La douleur du décès

"Long Way Down" a été écrit par Jason Reynols . C'est un auteur Américain de romans et de poésie.Ce livre est sorti aux éditions Milan le 24 octobre 2017.Ce livre a été très apprécié et a reçu de nombreux prix comme « Walter Dean Myers » et le prix « Edgar ». On s'aperçoit aussi que sur le site Babélio , le livre est très bien noté(3,9/5).
Ce livre nous raconte l'histoire de Will , un jeune adolescent américain qui habite dans un quartier américain où règnent drogue , meurtres et trafics en tous genres . Dans ce quartier règnent 3 lois : Ne pas pleurer , ne pas balancer , se venger. Ces lois interviennent donc dans les trafics. Will , petit frère de Shawn était un enfant calme , qui ne traînait pas dans tous ces trafics.Un jour , Will entend dans son quartier des coups de feu , il rentra alors chez lui et trouva alors son frère , mort.C'est à ce moment là qu'il va décider de respecter ces lois…
Ce roman de Jason Reynols m'a vraiment plu , aussi bien par «l' originalité » de l'écriture que par l'histoire.
Ce roman est écrit sous forme poétique , c'est à dire en vers.Le fait que ce soit écrit de cette façon rend le livre très intriguant.Le livre comporte une mise en page particulière.Par exemple il peut y avoir beaucoup de blanc entre les mots ou les lignes et cela nous plonge complètement dans l'histoire .Cette histoire traite de la vie au sein d'un quartier et de trafics en tous genre.Le fait de voir toutes la douleur que les gens subissent à la mort d'une personne chère est atroce.On se rend alors compte de l'importance d'un proche dans une vie et c'est très touchant.Le fait que dans le livre , Will descende de l'ascenseur nous montre sa descente en enfer depuis la mort de son frère. Les ressenties sont forts après la lecture.Le fait de rentrer dans une vie de quartier nous fait « peur » on ressent alors toutes les pressions que peuvent subir ces habitants par les délinquants.On s'aperçoit aussi que les lois mises en place au sein de ces quartiers sont respectées à la lettre , ce qui rend cette histoire pleine de violence.Le fait que Will veuillent se venger nous montre à quel point il souffre du décès de son frère , ça me rend alors très triste pour lui. D'un point de vue pratique , ce livre est très rapide à lire , ce qui est très important pour moi.
Je recommande donc ce livre , pour les émotions qu'il procure ainsi que pour sa vitesse de lecture.
Je lui mets donc une note de 4,5/5.
La citation qui m'a beaucoup touchée est «  On aime toujours plus les gens quand ils sont morts. » ou encore « Ma mère ne cessait de répéter : Je sais que tu es jeune, qu'il faut que tu sortes, mais souviens-toi, quand tu marches dans la nuit, fais en sorte que la nuit ne te piétine pas »
Je vous conseille donc de lire ce livre extraordinaire qui vous procurera d'énormes émotions  !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lagagne
  15 août 2019
Ce livre est étrange... D'abord par sa forme : il est écrit sous une forme poétique, à la manière d'un très long slam. Chaque mot est choisi avec soin, précision. Cela en a fait chez moi une lecture coup de poing. Une fois dedans, je me suis laissé entraîner par les mots, presque à les scander à mi-voix. Une réelle belle réussite.
Étrange ensuite par son contenu, une réalité violente dans laquelle s'immisce le monde des morts. Cette descente en ascenseur est l'occasion d'une réflexion sur le cycle de la violence, amenée par les victimes elles-mêmes, disparues à différents moments de la vie de Will. Ça fait mal, c'est bref et intense, et on se sait pas ce que Will va faire finalement. Mais ce n'est pas le résultat l'important, c'est le cheminement.
Commenter  J’apprécie          160
murielan
  25 mai 2019
Deux jours auparavant, Shawn, le grand frère de Will, a été assassiné dans la rue. Mais dans ce quartier américain où règnent les gangs et les trafics de drogue, tout le monde respecte 3 lois : ne pas pleurer, ne pas balancer et se venger. Se venger, c'est justement ce que décide de faire Will après la découverte d'une arme dans les affaires de son frère. La descente en ascenseur du 7° étage de l'immeuble où il habite est l'occasion pour le jeune garçon de revoir 6 proches (Buck son frère aîné, Dani sa meilleure amie d'enfance, son oncle Mark, son père Mickey, le meurtrier de Buck et bien sûr Shawn), victimes de meurtres, sous forme de fantômes, qui l'interrogent tour à tour sur ses motivations. Ces 60 secondes lui permettent de questionner sa conscience grâce à ses voix intérieures qui l'aident à prendre du recul par rapport à son futur acte.
Ecrit entièrement en vers sous forme de slam, ce roman est une vraie lecture coup de poing qui ne peut qu'émouvoir : on sent bien ce cercle vicieux de la violence et de la vengeance auquel William ne peut échapper.
Tout comme Will, on ressent de la colère envers cet univers si brutal.
Ce long texte poétique est mis en avant par une mise en page soignée et l'utilisation d'un papier tout en nuances de gris.
Original et percutant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Ricochet   20 août 2019
Un roman tour à tour poétique et explosif, écrit comme un slam, pour évoquer la réalité des ghettos et des laissés-pour-compte qui y habitent.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   21 octobre 2020
LES GENS DISAIENT QUE SI RIGGS
se la racontait, c'était parce qu'il était
une tête brulée, mais je pense que c'est
parce que sa mère l'avait inscrit
à la gymnastique quand il était gosse.
Quand tu portes des collants et que tu sais
faire la roue, c'est plutôt une bonne idée
d'apprendre à te défendre.

Ou d'avoir une grande gueule.
Commenter  J’apprécie          100
NathalCNathalC   20 octobre 2020
On aime toujours plus les gens quand ils sont morts.
Commenter  J’apprécie          272
MikasabouquineMikasabouquine   02 août 2019
LES LOIS
N°1 : NE PAS PLEURER

Jamais.
Quoi qu'il arrive.
Jamais.


N°2 : NE PAS BALANCER

Jamais.
Quoi qu'il arrive.
Jamais.


N°3 : SE VENGER

Si quelqu'un que tu aimes
se fait tuer,

trouve la personne
qui l'a tué

et bute-la.
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesDeStanLesLecturesDeStan   07 avril 2019
Ma mère ne cessait de répéter :

Je sais que tu es jeune,
qu’il faut que tu sortes,
mais souviens-toi, quand
tu marches dans la nuit,
fais en sorte que la nuit
ne te piétine pas.
Commenter  J’apprécie          30
TSFHfanTSFHfan   07 juillet 2020
LA HAINE
dans le quartier se transmet
comme un T-shirt de marque. Toujours trop grand.
Jamais repassé.

On en hérite comme un coffre rempli de l'or
des dupés
ou d'une carte au trésor menant nulle part.

Elle est venue frapper contre la vie de mon frère,
a défoncé la porte, a tout dérobé
sauf sa chaîne en or.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jason Reynolds (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jason Reynolds
Lors de la 71ème cérémonie des National Book Awards qui, chaque année, récompense les meilleurs, essais, recueils de poésie, ouvrages à destination de la jeunesse et romans, l'écrivain américain Charles Yu a reçu le prix du meilleur roman pour CHINATOWN, INTERIEUR, traduit en français par Aurélie Thiria-Meulemans et publié par les éditions Aux forges de Vulcain.
Ici, un bref extrait de cette cérémonie. Une introduction du romancier Jason Reynolds, un présentation des finalistes par la comédienne Natasha Lyonne, puis un bref discours de l'écrivaine Roxane Gray. Et enfin, le bref discours de Charles Yu, en anglais.
Pour en savoir davantage sur ce roman, suivez ce lien : https://www.auxforgesdevulcain.fr/collections/fiction/chinatown-interieur/
+ Lire la suite
autres livres classés : gangsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz Long Way Down

Comment s'appel le frère de Will ?

Mark
Shawn
Jason
Dani

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Long Way Down de Jason ReynoldsCréer un quiz sur ce livre

.. ..