AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749925584
Éditeur : Michel Lafon (16/04/2015)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 15 notes)
Résumé :
" Ceci est un livre pour toi, mon Assia. Quand tu seras grande, il faudra que tu saches. Que tu saches que tu ne vois pas ton père car celui-ci a choisi la voie de la déraison, et que je ne peux vivre sans toi. " Meriam s'est séparée de son mari en 2012. Celui-ci a été embrigadé par le Front al-Nosra, groupe djihadiste en lutte contre le régime de Bachar al-Assad. Elle l'a vu se radicaliser et embrasser les idéaux d'un islam extrémiste qui rejette sa position de fem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
chevrieraudrey34
  19 avril 2015
Un livre superbe !!! Un énorme coup de coeur pour cette maman qui s'est battu pour récupérer sa fille kidnappée par son père.
Un livre ou l'on sent un énorme amour d'une mère pour sa fille, ou l'on ressent la force et l'envie inconditionnelle de retrouver son enfant, sa vie. Un combat dur et intense.
En effet, un papa qui au fil du temps va se retrouver endoctriné par un islam radical et va peu à peu s'éloigner de sa famille, de ses amis et se rapprocher de gourous et d'un groupe djihadiste.
Une mère qui voit se radicaliser son mari et embrasser les idéaux d'un islam extrémiste qui rejette sa position de femme et surtout exclut sa fille de son enfance : Assia ne doit pas jouer avec les autres enfants ni écouter de musique, quant à Meriem, elle est une mécréante car elle veut conduire et travailler.
Il va décider d'emporter sa fille avec lui afin d'en faire une martyre.
Des appels de temps en temps du père d'Assia à Meriem.. Puis de moins en moins... des appels inquiétants qui poussent Meriem à tout envisager pour retrouver son enfant. Meriem décide, sans l'aide des autorités, de partir chercher son enfant.
De la s'en suit une course poursuite contre un islam radicaliste, contre un père endoctriné.
Un livre qui se termine bien mais fait réfléchir. Attention à ne pas tomber dans le panneau de mettre tout le monde dans le même panneau et de faire des amalgames (d'ailleurs Meriem elle-même en parle à plusieurs reprises dans ce livre).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lailasamburu
  04 juin 2015
La présentation du livre et l'interview de l'auteure à la TV m'avaient donné envie de découvrir ce livre, mais je suis réellement déçue.
Trop court à mon goût, un sujet difficile traité bien trop superficiellement ; des mois de bataille juridique et de souffrances d'une mère privée de son jeune enfant au nom d'une idéologie extrémiste auraient mérité un développement plus profond et aussi un partage plus émotionnel des sentiments personnels de l'auteure.
D'autres livres parlant de rapt d'enfants ont bien plus touché ma sensibilité que ce livre-ci.
Un seul point positif que je tiens à mentionner, comme dans une autre critique sur ce site : l'auteur insiste bien sur la nécessite d'éviter les amalgames entre Islam et Islamistes : tous les Musulmans ne sont pas endoctrinés, ni djihadistes ou terroristes.
Commenter  J’apprécie          40
Promenonsnousdansleslivres
  08 juin 2015
Encore un témoignage fort en émotion sur un sujet plus que jamais d'actualité. Lorsque j'ai lu "Dans la peau d'une Djihadiste", malgré que cela soit une enquête menée par une journaliste ça m'avait retourné de lire à quel point il est facile d'endoctriner les gens via les réseaux sociaux, le net et de connaitre les conséquences, et les risques que cette personne a pris sur sa propre vie pour dénoncer la réalité afin les gens connaissent l'organisation de l'Etat Islamique. Alors lorsqu'un père décide de mettre la vie de sa fille en danger sous prétexte d'idéaux non fondés et de radicalisation, cela me scandalise.
Meriam Rhaiem nous explique comment son mari s'est progressivement radicalisé en échangeant sa vie social et professionnel contre une vie d'extrémiste avec pour seul but de quitter la France, " Pays de mécréants" selon lui pour aller faire son Djihad en Syrie. Alors que l'auteure s'oppose fermement à la vie que celui-ci voudrait lui faire mener ainsi qu'à leur fille, c'est à dire un islam pur et dur dans lequel la mixité de l'école, les jouets à représentation humaine, les berceuses... sont proscrit, la séparation s'impose. Meriam Rhaiem repars vivre chez ses parents avec Assia alors âgée de 3 mois, celle -ci accepte les visites de son mari pour qu'il puisse voir leur fille, tout se passe très bien pendant un moment, Meriam pense même que celui-ci est sur le bon chemin pour sortir de cet engrenage jusqu'au jour où il kidnappe la petite fille pour l'emmener droit en enfer.
Un témoignage poignant d'une mère prête à tout pour sauver sa fille de l'enfer et dénoncer la montée de cette radicalisation entraînant avec elle la perte de nombreuses familles . Malgré la peur et la pression celle-ci à su se battre envers et contre tout pour voire sa fille grandir dans un univers sain, loin de la guerre et de la haine, loin de cet islam radical dans lequel son père préférait qu'elle meurt en martyr plutôt qu'elle revienne vivre sur le sol Français. A travers son témoignage Meriam, nous prouve à quel point il y'a encore du travail à faire au niveau de la législation française, un besoin urgent afin de ne plus accepter les comportements extrémistes, de sensibiliser le public fragile face aux dangers de l'endoctrinement.
Lien : http://promenonsnousdanslesl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rika972
  12 avril 2016
Une mère courageuse fait tout pour récupérer sa fille, que son père, qui s'est fait radicalisé, a kidnappé pour l'emmener en Syrie. A travers son témoignage, l'auteur nous fait comprendre qu'il est important de prévenir la radicalisation.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 juillet 2015
Mon islam m’apprend beaucoup de choses telles que le respect, la gentillesse, la solidarité, la vie en société, l’honnêteté…
Ce qui me dérange dans l’expression « islam radical », c’est que les deux mots ne s’accordent pas du tout ensemble. Moi, j’appellerais plutôt ça « secte radicale », car dans l’islam, comme dans n’importe quelle autre religion d’ailleurs, on n’enlève pas un enfant de dix-huit mois à sa mère. Rien ne justifie cet acte criminel !
Dans l’islam, la mère tient une position très importante. Le Prophète, qu’ils prétendent suivre, l’a exprimé : « La mère, la mère, la mère et le père ! » ; « Le paradis se trouve sous les pieds de nos mères. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 juillet 2015
Je pense que « l’habit ne fait pas le moine » : une femme voilée peut être respectable et honnête, comme elle peut vivre dans la cachotterie et le mensonge. Il existe bien des gens, tels des imams, des prêtres ou des bonnes sœurs, qui, malgré leur tenue vestimentaire et leur statut de personnes « pieuses », ne vivent pas dans la sagesse et l’honnêteté.
Pour moi, personne ne peut savoir ce qu’il y a dans le cœur de l’autre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 juillet 2015
Ils rejettent les différences en se fondant sur l’islam, or l’islam enseigne le respect de tous les êtres humains, et même de tous les êtres vivants sur cette terre, quels que soient leur sexe ou leur appartenance religieuse. Et parce qu’ils n’acceptent pas le refus, lorsqu’une personne n’entre pas dans leur cadre, ils la jugent, la condamnent et la considèrent comme une pestiférée.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 juillet 2015
Un amalgame est fait depuis trop longtemps : beaucoup de gens pensent que l’islam est une religion dangereuse. Les événements font peur. Quand j’étudie ces amalgames, je m’aperçois qu’ils sont politiques dans un premier temps. Quand on parle d’« islam modéré », cela me fait bien rire, comme si l’islam, religion de paix, devait être pratiqué avec modération.
Beaucoup croient que des femmes libres qui portent un foulard sont soumises. Pour moi elles sont libres, c’est leur façon peut-être de se rapprocher de Dieu, ou bien leur style vestimentaire, mais toutes celles que je connais sont des sacrées femmes et elles sont libres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   29 juillet 2015
Je n’ai rien contre le voile, s’il n’est pas imposé par autrui. Toute personne a le libre choix de se vêtir comme elle le souhaite. Qu’il s’agisse du voile islamique ou bien de l’habit de bonne sœur : je ne me permets pas de juger.
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : jihadVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1139 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre