AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Stalingrad Khronika tome 1 sur 2
EAN : 9782800149707
72 pages
Dupuis (19/08/2011)
3.09/5   27 notes
Résumé :
Hiver 1942.
Sur les rives de la Volga, la ville de Stalingrad voit s'affronter les forces du IIIe Reich et celles de l'armée soviétique ; l'enjeu est décisif pour la suite de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce contexte où la vie humaine pèse peu de poids face à la symbolique de la victoire, une équipe de cinéastes russes est chargée de réaliser un film de propagande. Caméra au poing, Kazimir, Yaroslav, Simon et Igor, quatre hommes aux idéaux contradictoires,... >Voir plus
Que lire après Stalingrad Khronika, tome 1 : Première partieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
D'entrée, le graphisme crée une atmosphère de ville en guerre, tout un travail à coup de surfaces frottées, de coups de pinceau secs et agressifs, un trait vif et naturel, des lumières arides, les illustrations font ressortir la violence du moment. C'est ce qu'il faut pour me mettre dans l'ambiance.

C'est Stalingrad, fin 1942, pendant la bataille qui mit fin à l'avancée des Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. À des fins de propagande, une équipe de cinéma russe est chargée de réaliser un film sur les évènements. Une équipe de bras cassés, un mauvais réalisateur, neveu d'un cadre du parti, un second cinéaste sorti du goulag, un officier chargé du bon déroulement de la mission et un soldat pour les guider dans la ville en ruine. Évidemment, ce tournage ne va pas être simple, animosité entre les personnages, difficultés sous le feu ennemi, mais aussi sous les contraintes militaires et les diverses influences politiques.

La lecture de ce premier tome m'a bien plu, les tensions et les situations sont traitées avec un humour cynique, un peu désabusé, il y a du rythme, des moments forts, et les illustrations servent avec justesse le propos, je m'attaque directement à la suite.
Commenter  J’apprécie          250
Cette histoire de tournage de film pendant le siège de Stalingrad ne m'a pas particulièrement passionné. Pourtant, j'avais aimé le film Stalingrad et je sais que le sort de la Seconde Guerre Mondiale s'est joué en partie dans cette ville. L'idée était intéressante mais on s'ennuie très vite à la lecture. Les personnages enchaînent des dialogues et se disputent sous le fracas des balles ennemies etc…

On a très vite envie de sortir de cette bd stérile qui n'apporte pas grand-chose. On ne se sent pas impliqué et l'intérêt diminue très vite. Bref, il y a des oeuvres qui sont passionnantes et d'autres qui ne le sont pas. Ce ne sont pas les lecteurs qui ont un problème mais la façon d'amener le récit. Bref, la réalisation serait en cause. Un comble pour une histoire de tournage…
Commenter  J’apprécie          50
Je ne voulais pas être trop sévère mais, pour être honnête, à part le sympathique dessin d'un Bourgeron plus consensuel qu'à l'habitude, le reste m'est passé au dessus du cigare et je me suis emmerdé ferme.

Le sujet, assez original, est bien tenté mais dans le traitement cela pêche carrément. On devine les intentions d'un auteur se concentrant sur les hommes et leurs tiraillements moraux. Entre leurs aspirations personnelles, le devoir, les convictions politiques, ou la nécessité de survie. Mais ce contexte historique à peine esquissé, l'aspect militaire carrément élagué, des caractères suggérés dans l'exposition de rapports humains trop brefs voire creux, et flirtant dangereusement avec le caricatural, annihilent toute tentative d'instaurer une tension psychologique efficace. La chape de peur, d'étouffement, de sensation d'inéluctable que doit délivrer cette scénographie guerrière (à Stalingrad en plus !) n'est pas transcrite ; je ne suis jamais entré dans le trip. Et comme il ne se passe finalement pas grand chose...

Il faudra vraiment plus de profondeur ou d'action pour sauver la suite...
Commenter  J’apprécie          30
Si le très bon one-shot de Borris et Céka (Lutte majeure) revenait sur le siège historique subi par Leningrad durant la deuxième guerre mondiale, ce diptyque invite à suivre l'étrange mission de quatre soldats soviétiques au coeur de la bataille de Stalingrad. le décor est donc à nouveau celui d'une ville assiégée par les troupes du IIIe Reich, mais ce sont une nouvelle fois les fins propagandistes de Staline qui nourrissent l'intrigue. Si Lutte majeure se concentrait sur l'organisation du concert historique, joué ce fameux soir du 9 août 1942, Sylvain Ricard et Franck Bourgeron imaginent cette fois quatre soldats soviétiques obligés de tourner un film de propagande en plein hiver de cette même année 1942.

Délaissant les affrontements entre nazis et soviétiques, ils se concentrent sur les tensions qui règnent au sain de cette équipe de tournage et dévoilent lentement le passé et les origines des différents personnages. le lecteur a donc surtout droit à un (excellent) tome de mise et place, mais ne parvient pas encore à deviner où les auteurs veulent l'emmener.

La mise en images très théâtrale de Franck Bourgeron et l'aspect caricatural des personnages accentuent le côté surréaliste de cette mission ordonnée par Staline. Les ruines de Stalingrad qui servent de décor à cette saga rappellent toute la difficulté de cette mission dont on est curieux de connaître le fin mot.

Vivement la suite !

Retrouvez cet album dans mon Top de l'année !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          10
Commandité par le camarade Staline Himself, une équipe de tournage du pauvre doit magnifier les troupes soviétiques qui combattent et les immortaliser sur pelicule. A eux maintenant de faire face, outre aux dangers des affrontements, aux rancoeurs personnelles et autres luttes de pouvoir, et, surtout à l'absurdité du système qui peut faire déporter n'importe qui pour une parole déplacée ou un acte jugé anti-patriotique. Comme La Mort de Staline, sorti il y a quelques temps, une fois de plus des auteurs français se frottent au régime stalinien en employant un ton décalé. Il vaut mieux le prendre comme ça me direz vous, et le résultat, si pas aussi enthousiasmant que la série sus-citée est des plus réussi, mais attendons la suite (et fin) pour prononcer un avis définitif.
Lien : http://bobd.over-blog.com/
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (8)
ActuaBD
26 octobre 2011
Si les dialogues sont un tantinet bavards, l’album pétille de dynamisme et d’esprit loufoque, avec une mise en scène élégante et aérée. Le travail de Bourgeron, à l’aise avec les personnages orientaux, colle fort bien à l’ambiance ironique développée par Ricard. Et pour ne rien gâcher, le tome 1 se clôt sur un véritable suspense...
Lire la critique sur le site : ActuaBD
LeMonde
05 octobre 2011
Ce premier volet est tendu comme un fil barbelé, l'expression des visages, des trognes devrai-je dire, suffit à exprimer toute l'horreur et l'absurdité de la situation. Un album éprouvant, fort, au plus près de l'âme russe écartelée entre l'obéissance aveugle à un système monstrueux qui combat un autre système qui ne l'est pas moins et la volonté de survie.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BoDoi
28 septembre 2011
Fable absurde et petit théâtre philosophique, ce premier tome d’un diptyque fonctionne en tableaux successifs, dans des décors de neige sale et de bâtiments écroulés. […] Un album malin et élégant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDSelection
09 septembre 2011
Sylvain Ricard est un scénariste souvent très convaincant, surtout quand il s’adonne à la reconstitution d’évènements historiques ou de conflits contemporains.
Lire la critique sur le site : BDSelection
Sceneario
30 août 2011
Avec Stalingrad Khronika, les deux auteurs nous entraînent au beau milieu de la bataille de Stalingrad en suivant ces quatre personnages dans une première partie fort réussie et dont nous attendons la suite avec impatience. Une oeuvre à ne pas manquer donc !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BulledEncre
30 août 2011
Quand Histoire et Aventure se rencontrent, cela donne des pépites comme celle-là !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Auracan
29 août 2011
Sylvain Ricard a élaboré un scénario vif, bien écrit, d'une grande finesse, à la limite de la comédie. Son texte est sublimé par une mise en images à forte personnalité de Franck Bourgeron, jouant avec brio avec sa caméra, mettant en lumière l'expression des personnages et plaçant les décors délétères dans une ombre presque fantomatique.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest
19 août 2011
Si nous sommes loin de l’heureuse découverte qu’avait été Extrême Orient, il y a un certain plaisir à retrouver le graphisme de Frank Bourgeron au service du scénario de Sylvain Ricard. Ne le refusons pas et espérons que la partie finale sera à la hauteur de nos espoirs !
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Mon enfant, je sais que c’est pour la mère patrie que tu vas donner ta vie, tout le monde ici sait que tu ne reculeras pas, tout le monde ici est fier de toi, ton père est mort, tes frères sont morts, venge nous des hordes fascistes !
Commenter  J’apprécie          40
- C'est du chantage, non ?
- Allons, tout de suite les grands mots, le parti est au-dessus de ça.
- Comment le parti appelle ça, alors ?
- Une promesse de réhabilitation.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Sylvain Ricard (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Ricard
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • La peste d'Albert Camus aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19668-poche-la-peste.html • le hussard sur le toit de Jean Giono aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19639-poche-le-hussard-sur-le-toit.html • Coupable ? de Laurent Loison aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1032960-nouveautes-polar-coupable-.html • La Cité de feu de Kate Mosse et Caroline Nicolas aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1031543-nouveautes-polar-la-cite-de-feu.html • Les recettes de la vie de Jacky Durand aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1035880-divers-litterature-les-recettes-de-la-vie.html • Virus - 1. Incubation de Sylvain Ricard et Rica aux éditions Delcourt https://www.lagriffenoire.com/137273-achat-bd-virus-t1-----incubation.html • le fléau de Stephen King aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/14884-livres-de-science-fiction--le-fleau-t1.html • Les Gosses de Valérie Clò aux éditions Livre de Poche 9782253179207 • Une vie et des poussières de Valérie Clo aux éditions Buchet Chastel La Griffe Noire, UNE VIE ET DES POUSSIERES - CLO, VALERIE • Belle-Amie de Harold Cobert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1034360-divers-litterature-belle-amie.html • Bel-Ami de Guy de Maupassant et Jean-Louis Bory aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/47574-poche-bel-ami.html • Jackie et Lee de Stéphanie des Horts aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1034862-divers-litterature-jackie-et-lee.html • Karl et moi de Baptiste Giabiconi aux éditions Robert Laffont 9782221246894 • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, @Gérard Collard & @Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsfolio #editionsslatkineetcie #editionssonatine #editionsdelcourt #editionslivredepoche #editionsbuchetchastel #editionspocket #editionsalbinmichel #editionsrobertlaffont
+ Lire la suite
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (55) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5295 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}