AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226258489
131 pages
Éditeur : Albin Michel (02/01/2015)
4.3/5   5 notes
Résumé :
Vivre avec la maladie de Parkinson, ce n’est pas devenir cette maladie. Face au chaos du corps, Eve Ricard puisse aux sources vives de l’existence pour faire naître une «étoile qui danse», selon l’expression de Nietzsche qu’elle cite en exergue. Après une réédition de Parkinson blues, en première partie de l’ouvrage, elle offre ici une suite où son témoignage, aux accents poétiques, se mêle aux souvenirs d’une enfance entre deux parents hors normes (son père était l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nadejda
  02 avril 2016
Un texte à garder à porter de main, plein de poésie, de joie profonde, où souffle le vent du large qui ouvre les portes et les fait aussi claquer.
Toute personne qui traverse une épreuve, quelle qu'elle soit, peut y puiser. Ève Ricard ranime le souffle de vie par la danse des mots. Elle nous amène à revisiter les contes parfois cruels du pays de l'enfance pour qu'en jaillisse apaisement et réconciliation.
"Celui qui écrit lit pour l'autre, et pose ce qu'il lui dit, juste au rebord de son libre rêve."
" Acceptez que je vous invite ce soir à danser. Vous serez surpris. Venez tous. Allez, éclopés du ciel, de la terre, des océans, de la lumière et des ténèbres, une grande valse vous attend !
Le souffle de la vie y marquera les trois temps. le temps d'attendre, le temps de voir, le temps de rendre."
Commenter  J’apprécie          470
Danieljean
  26 mars 2016
Une étoile qui danse sur le chaos une pure merveille de poésie de vie de lutte contre la maladie devait être recommandé à toutes les personnes malades.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
nadejdanadejda   02 avril 2016
Protester ? Pleurer ? Plutôt établir mon périmètre de liberté.
Vivre et que la maladie ne me colle pas à la peau.
Vivre, et l'accepter dans ma peau.
Vivre sans vouloir autrement.
Vivre et voir autrement.
Sur la ligne brisée du bien et du mal, je ne vois pas, je ne sais pas ce qui est le bien, ce qui est le mal. Je ne vois que la prison des préjugés.
Commenter  J’apprécie          130
DanieljeanDanieljean   26 mars 2016
Il y a des corps pliants,
Des corps pratiques,
Sans mémoires,
Sans histoire,
Ils passent épargnés.
Il y a des visages parfaits,
Des visages clignotants,
Sans rien d’ombre,
Sans rien qui tourne
Ils passent pour passer
Il y a des gens amoureux,
Qui mettent des fleurs
Dans les cheveux de l’aimé
Sans rien dire, Sans compter,
Ils passent et ils aiment.
Il y a des vies bosselées,
Des vies de travers,
Sans cheveux d’Ange,
Sans barbe à papa,
Ce sont des vies que l’on sent passer.
Il y a un temps lâché,
Un temps pour s’en foutre,
Avec les yeux plein de paillettes
Et un cornet de rêves
On le prend comme il est,
Tout défroissé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nadejdanadejda   02 avril 2016
Épigraphe
"Nous devons cesser d'être des hommes qui prient pour devenir des hommes qui bénissent"
Nietzsche
"Mais écoute le souffle de l'espace, le message incessant qui est fait de silence"
Rilke
Commenter  J’apprécie          130
nadejdanadejda   02 avril 2016
Extrait de la préface de Matthieu Ricard, frère de l'auteure :
"La dame des mots", c'est ainsi que te nomma l'un de ces enfants pour qui les mots sont un mystère, des enfants qui souffrent de ne pouvoir s'exprimer, de ne pouvoir s'ouvrir à la lecture, à l'écriture, à un monde si différent du leur.
"Ici, tu sais, on ne rate jamais rien" as-tu dit à l'un de ces enfants dont tu t'es occupée toute ta vie, "puisqu'il existe un lieu où rien n'est jamais raté." Ce lieu, c'est notre nature véritable, la pépite d'or qui est en chacun de nous, même si nous avons oublié sa présence, comme le mendiant qui, à la fois pauvre et riche, ignore le trésor enfoui sous sa cabane. Rentrer en possession de ce qui nous appartient, nature profonde, oubliée, nous permet de vivre une vie pleine de sens. C'est là le plus sûr moyen de trouver la sérénité et d'épanouir l'altruisme dans notre esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nadejdanadejda   02 avril 2016
Être seule n'est pas absence de l'autre, mais le manque de soi. L'unité est un fin tissage.
Commenter  J’apprécie          100

Video de Eve Ricard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eve Ricard
La chronique de Marina Carrère d'Encausse - La dame des mots
autres livres classés : orthophonisteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1468 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre