AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01H46DGQC
Éditeur : (14/06/2016)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
?Morgan Rice a imaginé ce qui promet d'être une autre série brillante et nous plonge dans une histoire de fantasy avec bravoure, honneur, courage, magie et foi en sa destinée. Morgan Rice a de nouveau réussi à produire un solide ensemble de personnages qui nous font les acclamer à chaque page .... Recommandé pour la bibliothèque permanente de tous les lecteurs qui aiment les histoires de fantasy bien écrites.?
--Books and Movie Reviews, Roberto Mattos (pour 'L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MissEcho
  11 avril 2017
Une lecture en demi-teinte alors que le résumé m'avait donné très envie de le lire.
Dans un royaume qui pourrait se situer à une époque moyenâgeuse, avec un roi cruel et un peuple au bord de la rébellion, Ceres se retrouve entre deux camps : celui de son ami de toujours et celui du Prince Thanos.
Voilà un récit qui semblait plutôt intéressant. J'ai adoré les premières pages qui posent du récit et qui présentent les personnages importants. Après ces pages d'introduction, l'action devient de plus en plus présente et très rapidement, je ne savais plus où donner de la tête et quelle information retenir vu qu'il se passe beaucoup trop de choses en l'espace de quelques pages.
Ceres passe des moments très difficiles, même si elle se fait tout le temps sauver à temps ! Elle a vraiment une de ces chances ! J'en suis même venue à regretter cette facilité dans ses sauvetages, laissez-la un peu dans la merde et elle recommencera sûrement ce qu'elle a fait au début du bouquin (scène que j'ai adoré d'ailleurs !) parce que là, le complexe de la demoiselle en détresse (alors qu'elle sait se battre !) commence à lui monter à la tête… Toutes les dix pages, Ceres se fait capturer, emprisonner et même condamner à mort pour être sauvée quelque page plus loin… Forcément l'auteure n'allait pas tuer son personnage dès sa première capture mais que c'est énervant quand elle se fait TOUT le temps capturer !
En plus de ces captures incessantes, Ceres est coincée entre l'amour pour son ami d'enfance, Rexus et l'amour pour le Prince Thanos. Enfin, est-ce vraiment de l'amour pour l'un et pour l'autre ? On ne sait pas vraiment, Ceres est très confuse et change d'avis quand elle est en compagnie de Rexus ou de Thanos.
Parlons de Thanos tient ! Alors qu'il est décrit comme super fort et qu'il sait super bien se battre, c'est sûrement l'un des personnages les plus faibles ! Oui, oui, il est faible face à la reine, face au roi, face à sa fiancée, bref il ne se bat jamais contre ce qu'il pense être injuste et pense qu'il vaut mieux se plier aux ordres que d'être emprisonné et tué. Bon bah… Quel héroïsme et quelle dévotion, hein !
Malgré les mystères qui s'épaississent au fil du livre, comme la haine de la mère de Ceres envers celle-ci, ses pouvoirs qui apparaissent et disparaissent quand ils veulent, l'assassinat supposé des parents de Thanos, je ne pense pas lire la suite.
En conclusion, un début prometteur qui me fait penser à Red Queen de Victoria Aveyard mais qui n'arrive pas à tenir ses promesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BVIALLET
  19 mars 2017
À Delos, la jeune et jolie Cérès, 17 ans, est la fille d'un modeste fabricant d'armes qui fournit la cour royale. Elle rêve de devenir guerrière. Mais dans cette société archaïque, c'est totalement interdit à une fille. Alors, déguisée en garçon, elle s'entraine au maniement des armes en général et de l'épée en particulier. Avec ses deux frères, Sartès et Nisos, elle assiste aux « Tueries » qui sont de nouveaux jeux du cirque dans lesquels des esclaves s'affrontent jusqu'à ce que mort s'ensuive alors que leurs maîtres festoient et parient sur eux. Un jour, son père lui apprend qu'il doit partir travailler dans un autre royaume et qu'elle devra rester auprès de ses frères et de sa mère qui la déteste au point de bientôt vouloir la vendre comme esclave…
« Esclave, guerrière, reine » est le premier tome d'une saga de fantaisie relativement bien menée. En effet, tous les ingrédients indispensables à une bonne recette de ce genre, (une héroïne aussi vaillante qu'attachante, douée de pouvoirs extraordinaires, une société injuste et en proie à une rébellion mâtée dans le sang, des combats, des guerres, des complots plus quelques pincées de magie) sont réunis et pourtant la mayonnaise ne prend pas vraiment, car il manque le minimum syndical en ce qui concerne le style. Les coquilles sont innombrables tout autant que les barbarismes, erreurs de syntaxe, de vocabulaire et de conjugaison. Sans doute est-ce dû à des problèmes de traduction. le lecteur a même l'impression de lire un texte traduit par un simple logiciel « Google » ! L'ennui, c'est que cela gâche complètement le plaisir et ne donne pas du tout envie de poursuivre avec les tomes 2 et suivants.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ElineTirant
  25 novembre 2017
Une histoire qui, dès le commencement, nous embarque. Très chouette histoire et originale. Je suis juste un peu déçue des quelques répétition.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ElineTirantElineTirant   10 février 2018
-Sartes! hurla encore Ceres. Je t'ai dis de reculer...
Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. Juste à ce moment là, la prierre que Sartes serrait dans le mains se détacha et, avant que quiconque aie pu réagir, il chuta par dessus la balustrade et tomba dans l'arène où il atterrit avec un bruit sourd.
-Sartes ! hurla Ceres en se levant brusquement, horrifiée.
Ceres regarda vers le bas et vit Sartes, trois mètres en dessous, se redresser et s'adosser contre le mur. Sa lèvre inférieur tremblait mais il ne pleurait pas. Il ne disait rien. Se tenant le bras, il regarda vers le haut, le visage tordu de douleur.
Ceres ne pouvait supporter de le voir là-dessous. Sans réfléchir, elle tira l'épée de Nesos, bondit par dessus la balustrade entra dans l'arène d'un bond et atterrit juste devant son frère cadet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : arèneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1313 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre