AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
De Couronnes et de Gloire tome 1 sur 8
EAN : 978B01H46DGQC
(14/06/2016)
3.43/5   42 notes
Résumé :
?Morgan Rice a imaginé ce qui promet d'être une autre série brillante et nous plonge dans une histoire de fantasy avec bravoure, honneur, courage, magie et foi en sa destinée. Morgan Rice a de nouveau réussi à produire un solide ensemble de personnages qui nous font les acclamer à chaque page .... Recommandé pour la bibliothèque permanente de tous les lecteurs qui aiment les histoires de fantasy bien écrites.?
--Books and Movie Reviews, Roberto Mattos (pour 'L... >Voir plus
Que lire après De Couronnes et de Gloire, tome 1 : Esclave, Guerrière, ReineVoir plus
Le Code arcane, tome 1 par Zales

Le Code arcane

Dima Zales

3.59★ (134)

2 tomes

Mystiques, tome 1 : Le septième sens par Richardson

Mystiques

Kim Richardson

3.42★ (130)

3 tomes

Relentless, tome 1 par Lynch

Relentless

Karen Lynch

4.38★ (922)

7 tomes

Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,43

sur 42 notes
5
2 avis
4
1 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
1 avis
Une lecture en demi-teinte alors que le résumé m'avait donné très envie de le lire.

Dans un royaume qui pourrait se situer à une époque moyenâgeuse, avec un roi cruel et un peuple au bord de la rébellion, Ceres se retrouve entre deux camps : celui de son ami de toujours et celui du Prince Thanos.

Voilà un récit qui semblait plutôt intéressant. J'ai adoré les premières pages qui posent du récit et qui présentent les personnages importants. Après ces pages d'introduction, l'action devient de plus en plus présente et très rapidement, je ne savais plus où donner de la tête et quelle information retenir vu qu'il se passe beaucoup trop de choses en l'espace de quelques pages.

Ceres passe des moments très difficiles, même si elle se fait tout le temps sauver à temps ! Elle a vraiment une de ces chances ! J'en suis même venue à regretter cette facilité dans ses sauvetages, laissez-la un peu dans la merde et elle recommencera sûrement ce qu'elle a fait au début du bouquin (scène que j'ai adoré d'ailleurs !) parce que là, le complexe de la demoiselle en détresse (alors qu'elle sait se battre !) commence à lui monter à la tête… Toutes les dix pages, Ceres se fait capturer, emprisonner et même condamner à mort pour être sauvée quelque page plus loin… Forcément l'auteure n'allait pas tuer son personnage dès sa première capture mais que c'est énervant quand elle se fait TOUT le temps capturer !

En plus de ces captures incessantes, Ceres est coincée entre l'amour pour son ami d'enfance, Rexus et l'amour pour le Prince Thanos. Enfin, est-ce vraiment de l'amour pour l'un et pour l'autre ? On ne sait pas vraiment, Ceres est très confuse et change d'avis quand elle est en compagnie de Rexus ou de Thanos.

Parlons de Thanos tient ! Alors qu'il est décrit comme super fort et qu'il sait super bien se battre, c'est sûrement l'un des personnages les plus faibles ! Oui, oui, il est faible face à la reine, face au roi, face à sa fiancée, bref il ne se bat jamais contre ce qu'il pense être injuste et pense qu'il vaut mieux se plier aux ordres que d'être emprisonné et tué. Bon bah… Quel héroïsme et quelle dévotion, hein !

Malgré les mystères qui s'épaississent au fil du livre, comme la haine de la mère de Ceres envers celle-ci, ses pouvoirs qui apparaissent et disparaissent quand ils veulent, l'assassinat supposé des parents de Thanos, je ne pense pas lire la suite.

En conclusion, un début prometteur qui me fait penser à Red Queen de Victoria Aveyard mais qui n'arrive pas à tenir ses promesses.
Commenter  J’apprécie          51
À Delos, la jeune et jolie Cérès, 17 ans, est la fille d'un modeste fabricant d'armes qui fournit la cour royale. Elle rêve de devenir guerrière. Mais dans cette société archaïque, c'est totalement interdit à une fille. Alors, déguisée en garçon, elle s'entraine au maniement des armes en général et de l'épée en particulier. Avec ses deux frères, Sartès et Nisos, elle assiste aux « Tueries » qui sont de nouveaux jeux du cirque dans lesquels des esclaves s'affrontent jusqu'à ce que mort s'ensuive alors que leurs maîtres festoient et parient sur eux. Un jour, son père lui apprend qu'il doit partir travailler dans un autre royaume et qu'elle devra rester auprès de ses frères et de sa mère qui la déteste au point de bientôt vouloir la vendre comme esclave…
« Esclave, guerrière, reine » est le premier tome d'une saga de fantaisie relativement bien menée. En effet, tous les ingrédients indispensables à une bonne recette de ce genre, (une héroïne aussi vaillante qu'attachante, douée de pouvoirs extraordinaires, une société injuste et en proie à une rébellion mâtée dans le sang, des combats, des guerres, des complots plus quelques pincées de magie) sont réunis et pourtant la mayonnaise ne prend pas vraiment, car il manque le minimum syndical en ce qui concerne le style. Les coquilles sont innombrables tout autant que les barbarismes, erreurs de syntaxe, de vocabulaire et de conjugaison. Sans doute est-ce dû à des problèmes de traduction. le lecteur a même l'impression de lire un texte traduit par un simple logiciel « Google » ! L'ennui, c'est que cela gâche complètement le plaisir et ne donne pas du tout envie de poursuivre avec les tomes 2 et suivants.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
Commenter  J’apprécie          90
Voici une oeuvre pas si bien notée sur les différentes plateformes livresque qui pourtant m'a séduite. Est-ce l'alternance entre le format audio et digital qui m'a permis de m'immerger complétement dans cette histoire, c'est possible. Mais j'ai adoré l'univers créé par Morgan Rice dans ce roman. Médiéval Fantasy : le monde, les personnages, les coutumes sont clairement identifiés et mis à leur juste place.

Comme vous l'aurez compris dans mon introduction dans ce un roman, tout y est : une jeune fille défavorisée, aimée par son père, haïe par sa mère (j'ai ma petite idée de pourquoi cette femme veut se débarrasser de sa fille, mais pas de réponse claire dans ce premier tome), un quartier pauvre, une volonté de liberté, un don magique inconnu et non maitrisé, une monarchie exécrable, Rexus le meilleur ami amoureux et Thanos le prince singulier. Mais rassurez vous, ici même si les sentiments de Ceres ne sont pas très clair envers ces deux beaux males il n'y a pas de triangle amoureux et c'est plutôt positif.

J'ai pu voir des critiques de ce roman qui disaient que ce livre avait beaucoup de stéréotypes, qu'il manquait de style, que l'histoire était trop facile, que Ceres subissait. Je ne suis pas tout à fait d'accord même si chacun à le droit d'avoir son propre avis.
Alors oui, parfois ça passe un peu vite même trop vite. Les scènes s'enchainent à un rythme incroyable, Ceres passe de place en place en quelques paragraphes, elle secourt, et s'enfuie, elle est emprisonnée et libérée en un claquement de doigts et oui, moi aussi j'aurai bien aimé souffler et j'aurai aimé que l'autrice prenne un peu plus de temps dans ces chapitres où tout se bouscule. On ressent l'imagination débordante de Morgane Rice qui des fois à du mal à canaliser, mais l'avantage c'est qu'on ne peut pas s'ennuyer.

Il y a aussi quelques incohérences par ci par là, mais elles sont vites oubliées pour découvrir le reste qui ne manque pas de charme. C'est vraiment le genre de livre que j'aime prendre pour oublier le quotidien et surtout il est difficile de la lâcher.

Je ne connaissais pas Morgan Rice qui est une auteure indépendante qui ne publie qu'en auto édition mais quelle imagination !!! Lorsque j'ai fini le roman je ne voulais qu'une chose connaitre la suite - 8 volumes au total. Je ne les ai pas encore, j'ai hâte de me les procurer. Cette histoire reste quelque part dans ma tête et malgré les lectures qui se suivent j'ai très envie d'y retourner : connaitre le destin de Ceres, savoir si elle va canaliser son pouvoir et l'identifier, quels sont les décisions que va prendre Thanos à l'encontre de ses parents, où cela va les mener.

C'est donc un coup de coeur pour ce roman "simple" mais avec énormément de rebondissements avec un personnage avec un caractère fort dans un monde de fantasy même si parfois l'auteur a tellement à raconter qu'elle bâcle certaines scènes.
Lien : https://exulire.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          40
Ceres est une protagoniste qui semble intéressante à suivre au début du roman... puis ça part un peu loin, un peu vite. J'ai lu la deuxième moitié du roman en diagonale et j'en ai surtout retenu les points négatifs: chacun des personnages semble totalement inconstant, surtout Ceres qui se dit folle amoureuse d'untel à une page pour finalement se tourner vers un autre à la suivante.

Je recommande ce livre aux lecteurs ayant envie d'une histoire simple à suivre voire "facile", dans le sens où c'est tout de même agréable de ne pas avoir à relire une page pour comprendre où va l'histoire, et les personnages restent attachants - pour ma part j'avais juste trop d'attentes et me voilà déçue, mais pas d'avoir découvert l'univers d'armes blanches et d'ambiance médiévale qu'est celui-ci :)
Commenter  J’apprécie          30
Ceres mène une vie difficile, torturée par sa mère et rejetée par une société misogyne. Tout son pays est pauvre, les enfants meurent de faim, la royauté se gave en laissant agoniser le peuple. Elle trouve refuge auprès de ses frères, de son meilleur ami Rexus et de son attrait pour les combats armés. C'est ce dernier qui l'amène à travailler au sein du palais royal, auprès du prince Thanos.

L'héroïne, qui se veut pourtant être forte (elle sait se battre à l'épée dans un monde où cela est interdit aux femmes quand même !), ne se sert finalement que très peu de cette force. Elle est sans cesse sauvée, ne rencontre jamais de vraie difficulté si ce n'est au début de l'ouvrage. Elle se laisse porter par les vagues, obéit docilement aux ordres.

J'ai toutefois apprécié le semblant d'ambiguïté vis à vis de ses relations avec Rexus et le prince Thanos. le lecteur n'est pas tout de suite convaincu qu'elle est amoureuse, les choses se construisent, c'est tout de même agréable. On aura quand même vu moins trouillard que Thanos qui, bien que présenté comme très courageux, ne sait pas tenir tête à grand monde.

À côté de ça, le livre souffre de problèmes de style, avec des tournures parfois étranges et plusieurs typos. Ça peut arriver, mais vu leur redondance, il y a sûrement eu un problème de relecture.

L'histoire me semble quand même dans l'ensemble assez facile, avec des personnages un peu plats et parfois à la limite du caricatural (l'héroïne puissante au passé tragique que personne n'aime, c'est du vu et revu). Quelques mystères restent inélucidés (les pouvoirs de Ceres, l'absence de ressemblance avec ses parents...) mais je m'arrêterai là.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
-Sartes! hurla encore Ceres. Je t'ai dis de reculer...
Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. Juste à ce moment là, la prierre que Sartes serrait dans le mains se détacha et, avant que quiconque aie pu réagir, il chuta par dessus la balustrade et tomba dans l'arène où il atterrit avec un bruit sourd.
-Sartes ! hurla Ceres en se levant brusquement, horrifiée.
Ceres regarda vers le bas et vit Sartes, trois mètres en dessous, se redresser et s'adosser contre le mur. Sa lèvre inférieur tremblait mais il ne pleurait pas. Il ne disait rien. Se tenant le bras, il regarda vers le haut, le visage tordu de douleur.
Ceres ne pouvait supporter de le voir là-dessous. Sans réfléchir, elle tira l'épée de Nesos, bondit par dessus la balustrade entra dans l'arène d'un bond et atterrit juste devant son frère cadet.
Commenter  J’apprécie          10
Un homme désespéré recourt à des moyens désespérés.
Commenter  J’apprécie          92

Les plus populaires : Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (123) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2429 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}