AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782811611194
224 pages
Éditeur : Pika Edition (18/09/2013)
3.84/5   61 notes
Résumé :
Vampire, elle n’aurait jamais dû le devenir. Son existence est une abomination pour les créatures de la nuit. Elle chemine entre les ombres d’un monde pour toujours hors de sa portée, prédateur pris au piège dans le corps d’une enfant. À la fois, orpheline, victime et monstre… Voici l’histoire de Claudia.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 61 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis

nekomusume
  29 septembre 2013
Partie pour voir Anne Rice et l'ayant manquée, je suis tombée sur ce petit ajout à Entretien avec un vampire.
Le personnage de Claudia est une abomination qui n'aurait jamais du être créée pour la communauté vampirique. Dans le roman, elle apparaît en retrait, comme un personnage secondaire mais pétrit de noirceur malgré une apparence juvénile. Pourtant elle reste fascinante, attirante, angoissante.
Ce roman graphique répare le manque, en offrant sa vision de l'histoire, de sa conception à sa disparition. Toute sont évolution sous la férule de Lestat et de Louis, son éducation, ses désirs, ses motivations...
L'être qui nous est présenté sous les traits d'une enfant adorable associé à sa nature vampirique qui en fait une redoutable prédatrice est déjà en lui même une figure de cauchemar, la plus grande animalité sous des dehors angéliques. Mais au fur et à mesure du temps qui s'écoule, elle reste figée dans son corps d'enfants, mais son esprit, lui, évolue. Alors commence la tourmente, la recherche de réponses, l'aigreur et la jalousie. Louis, toujours faible est un jouet entre ses mains, comme entre celle de Lestat ou d'Armand, et finalement c'est bien Claudia la tête pensante du complot. Malgré sa noirceur, ses accès de fureur, sa perversité et son don de manipulation, elle possède aussi de nombreux atouts, son courage, sa persévérance qui font qu'elle ne laissera aucun obstacle se dresser sur son chemin, son amour pour Louis... même si son destin est court et tragique, elle reste une figure charismatique du cycle des vampires.
Le format bande dessinée quand à lui se prête assez bien à l'histoire. Un roman ou une nouvelle aurait apporté trop de redites par rapport au roman dont est issue l'histoire/de cette façon, nous avons la même histoire sous un regard différent à plusieurs points de vue.
Les dessins sont délicats, sublimant la beauté des personnages, leurs conférant la beauté du diable, dans un dégradé de gris particulièrement élégant avec parfois une tache de rouge qui éclate au milieu de la violence d'une scène. Tout cela contribue à fournir un livre de grande qualité, par le dessin, le contenu, la qualité de la matière.
Ayant lu entretien avec un vampire il y a de nombreuses années, j'avoue avoir apprécié de me replonger dans cette univers par cette lecture rapide mais néanmoins forte.
À voir pour les nostalgiques des vrais vampires, fourbes, retors, manipulateurs, affamés, mortels et craignant le soleil....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
Saiwhisper
  30 mars 2018
Lorsque j'étais adolescente, j'avais lu toute la saga des vampires d'Anne Rice ainsi que quelques tomes mettant en scène des sorcières comme Merrick… J'étais très fan de cet univers vampirique et me délectais régulièrement des adaptations cinématographiques (même si je ne les trouvais pas forcément parfaites). Puis, en grandissant, j'ai ouvert ma passion du fantastique à d'autres créatures de la nuit, si bien que j'ai complètement délaissé les buveurs de sang… Néanmoins, ce n'est pas pour autant que j'ai oublié les personnages inventés par Anne Rice ! Claudia, faisait partie des protagonistes m'ayant le plus marqué : une femme éternellement prisonnière dans le corps d'un enfant. Celle que l'on ne peut s'empêcher de prendre pour une poupée alors qu'elle est une adulte… Celle qui a tellement influencé la vie de Louis… Alors, lorsque j'ai vu qu'il existait une adaptation graphique, je me suis hâtée de la découvrir ! Quel plaisir de replonger dans cet univers ! Mes souvenirs sont rapidement revenus.
Le coup de crayon d'Ashley Marie Witter est sublime ! Elle a un style semi-réaliste manga et a réalisé un très beau travail avec les vêtements, les cheveux de Claudia, les expressions ou les décors. J'ai été sous le charme ! À la manière d'un album photo, l'illustratrice a privilégié des teintes sépia, ce qui donne une très belle atmosphère à la bande dessinée. À plusieurs reprise, elle a également utilisé le rouge, la couleur du sang. Cette teinte ressort énormément des planches, si bien que certaines pages sont vraiment impressionnantes ! Par exemple, la scène avec Lestat et les enfants tués à l'absinthe est très saisissante ! On ressent vraiment de l'effroi, tandis que les visages des protagonistes sont très expressifs. J'ai d'ailleurs été convaincue par la représentation d'Armand, de Lestat et de Louis. Claudia est telle que je me l'imagine : jolie, fougueuse, manipulatrice, violente et magistrale ! le seul défaut de cet ouvrage concerne certaines bulles dont les couleurs ne se voient pas toujours très bien… Par exemple, je n'ai pas aimé lorsque les bulles étaient noires et le texte rouge… C'est tout simplement illisible à moins d'avoir le nez collé au livre… Heureusement que les trois-quarts du texte sont en noir et blanc !
Que ce soit au niveau du dessin, du scénario ou du texte, l'oeuvre de base est fidèlement respectée. Je recommande vivement aux fans d'Anne Rice de découvrir cette adaptation graphique… C'est une bonne façon de plonger sa lecture ou de raviver des souvenirs. Voilà une histoire vraiment sombre, vengeresse, torturée, remplie d'amour et de haine…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Bouvy
  06 mars 2016
Ce roman d'Anne Rice est devenu un Grand classique du genre. Il fut aussi rendu populaire grâce au film réalisé par Neil Jordan et sorti en 1994. Dès lors, nous pouvons nous demander pourquoi encore une nouvelle adaptation et aussi pourquoi la lire ? Pour ceux qui ne connaissent pas ce roman, c'est sans aucun doute une façon de le découvrir. Pour les autres, ce doit être la qualité du média qui doit les séduire. Est-ce vraiment une bande dessinée ou serait-ce plutôt un roman illustré ? Je pencherais pour la deuxième solution. le scénario est plus fidèle au roman que le film. L'adaptation est moins libre donc l'histoire est sans surprise. Il reste donc les illustrations. Elles sont de facture classique, sur des tons sépias si ce n'est les larmes et le sang, qui, teintés de rouge, ajoutent une dimension dramatique aux images. Les paysages et l'architecture sont bien rendus. L'époque de l'action est bien située grâce au style du trait. On peut sans doute reprocher que les dessins sont un peu trop baroques, s'ils avaient été plus épurés, je pense que l'oeil du lecteur serait plus concentré sur les personnages. Dans l'ensemble, c'est tout de même une belle réalisation graphique mais j'ai trouvé cette bande dessinée ennuyeuse. J'aurais sans doute préféré une adaptation moins classique, plus tournée vers la modernité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Alexielle63
  09 octobre 2013
Ayant lu Entretien avec un vampire, je trouve le personnage de Claudia tantôt fascinant et terrifiant, tantôt cruelle et fragile. C'est un personnage marquant, même si elle disparait trop vite. Ce manga est donc une bonne occasion de la faire revivre et surtout, de vivre son histoire à travers ses yeux à elle et non plus seulement à travers ceux de Louis. C'est ce qui m'a attirée vers ce livre, en plus de sa magnifique et sombre illustration, qui n'est pas sans rappeler les oeuvres de Victoria Francés, une illustratrice que j'adore ! Très vite, mon attrait s'est changé en déception : je pensais en apprendre davantage sur Claudia, avoir droit à des scènes inédites et finalement, celles-ci ne sont pas légion. C'est donc une adaptation très fidèle mais qui du coup, ne semble pas apporter grand-chose de plus à l'histoire d'origine (à part donc les illustrations d'Ashley Marie WITTER). Puis, au fur et à mesure de mon avancée dans cette lecture, la déception s'est envolée pour faire place à l'émotion. On vit ici l'histoire de Claudia de l'intérieur, et non plus par l'intermédiaire d'un de ses pères vampires. de plus, ces scènes inédites que j'attendais arrivent plus tard, dans le ressenti de la femme vampire, dans ses motivations qui s'éclairent ici d'un nouveau jour et prennent tout leur sens. On comprend ainsi pourquoi elle a changé Madeleine, ce qui n'est pas évoqué dans l'oeuvre d'origine, comment elle a vu Louis s'éloigner d'elle et lui préférer Armand, ses tout derniers instants. Bref, c'est elle qui raconte et cela la rend encore plus touchante. La Claudia cruelle et capricieuse s'efface vite devant une Claudia plus fragile, en quête d'elle-même, une femme brisée qui ne sera jamais complète, jamais totalement adulte, toujours dépendante d'un autre pour pouvoir exister, une Claudia amère et pleine de rage devant le sort que ses pères la condamnent à vivre. Et c'est encore plus éprouvant, bouleversant que ce que l'on peut lire dans Entretien avec un vampire car ce que l'on devinait est ici vécu en même temps que la « jeune » héroïne, à travers elle. Il n'y a plus aucune distance, plus aucun filtre de perception. J'ai donc beaucoup aimé, d'autant que c'est un personnage très charismatique, et que j'avais déjà beaucoup apprécié lors que ma lecture du premier tome des Chroniques des vampires.
Bref, pour les fans d'Anne Rice c'est un livre à ne pas négliger et pour les autres, c'est peut-être une bonne entrée en matière.
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
pititecali
  04 mars 2014
Un bon 5/5 bien tassé pour cette adaptation graphique qui tient toutes ses promesses.

Ce livre a intégré ma PAL après un coup de coeur "couverture" en librairie. Je dis "couverture" mais je dois dire que j'ai aussi craqué sur le concept de pouvoir admirer une adaptation graphique d'un des romans d'Anne Rice que j'ai le plus apprécié.
Alors ouaip, cette couverture m'a sauté dessus. Je la trouve GENIALE ! Hyper sombre, et pourtant, cette petite blondinette a tout d'une poupée lumineuse ! Très énigmatique, et mystérieuse, bien dark, le titre qui claque, le nom de l'auteure - que tout le monde connaît - bien en avant... A partir du moment où je l'ai vu, impossible pour moi de le reposer bien sagement.
Et c'est avec grand plaisir que je l'ai dévoré aujourd'hui.
Les dessins a l'intérieur sont superbes, le papier faussement vieilli, jauni, les planches bicolores (pas noir & blanc, mais du même genre, plutôt sépia, quoi) avec UNE SEULE couleur (qui revient régulièrement :) le rouge figurant le sang. le trait de crayon est super sympa, on n'est pas déçu par rapport à la couverture (comme ça a pu être mon cas sur des BD, ou mangas, achetés sur un coup de tête, grâce à l'illu de première de couverture et qui m'ont super déçue par rapport à ce que j'ai pu trouver à l'intérieur... )
On est ici dans la peau de Claudia, la petite fille transformée par Lestat et élevée par Louis comme sa fille dans Entretien avec un vampire. On voit le monde et l'univers des vampires par ses petits yeux, d'abord plutôt innocents, puis perdant leur humanité petit à petit. Claudia est une petite immortelle un peu cruelle, et en même temps un peu immature, son âge physique la dessert, ce corps immuable qui finit par ne plus représenter la personne expérimentée qu'elle devient la révulse, et la colère et la haine grondent dans cette silhouette enfantine qu'elle traîne comme un boulet.
Du sang, des meurtres, des vampires totalement "Anne Rice"... Entretien avec un vampire, l'histoire de Claudia m'a fait passer un très bon moment, je me suis régalée les yeux et l'âme, en retrouvant des vampires "originels", comme je les aime.
Je n'ai rien de plus à ajouter, si vous avez aimé lire du Anne Rice, je pense que vous aimerez ce roman graphique. Lancez-vous, c'est un petit bijou esthétique qui aura fière allure dans votre bibliothèque !

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
ActuaBD   14 août 2014
Ce manga se révèle trop court. On passe rapidement sur certaines choses qui auraient valu d’être plus approfondies. Claudia est un personnage très intéressant, peu développé dans le roman et qui méritait bien son petit moment de gloire. C’est chose faite avec ce très beau manga, esthétiquement parlant.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
paraty62paraty62   09 mars 2014
Tels étaient mes souvenirs les plus lointains, embellis, certainement ,avec le temps. Après cette première nuit, je vécus entièrement sous leur aile... Ou en tout cas ,c'est ce que je pensais. Louis ,ce cher Louis, se tracassait pour moi telle une mère soucieuse, me serrant contre lui dans son cercueil dès le point du jour. C'est Lestat en revanche, qui m'enseigna ma véritable nature.
Commenter  J’apprécie          60
paraty62paraty62   09 mars 2014
-Il est malade?
-Oui Claudia. Il était malade, et maintenant il est mort. ... Tu vois ,ils meurent quand on boit leur sang. ... Bon,Louis s'apprêtait à nous quitter. Il allait s'en aller ,mais plus maintenant. Car il veut rester pour s'occuper de toi et veiller à ton bonheur. ...Tu ne pars plus ,Louis, n'est-ce pas?
Commenter  J’apprécie          50
paraty62paraty62   09 mars 2014
- C'est notre fille. ... Tu vas vire avec nous, maintenant. ...Voici Louis ... Et moi ,c'est Lestat . ...Ta maman t'a confiée à nous. Elle veut que tu sois heureuse. ... Et elle sait que nous pouvons te rendre heureuse.
Commenter  J’apprécie          40
paraty62paraty62   09 mars 2014
-Claudia, écoute moi. ... Reprends-toi, Claudia. .... Tu es malade. Tu entends? ... Il faut que tu m'écoutes pour aller mieux. ... Tu dois boire.
Cette voix ... et la faim ... rien d'autre n'existait à cet instant.
Commenter  J’apprécie          40
EscapistEscapist   28 avril 2016
L'enfer c'est la haine, ce sont les gens qui vivent ensemble dans la haine perpétuelle.
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Anne Rice (87) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Rice
Anne Rice discussing the future of the Mayfair Witches, October 2015
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Anne Rice et son oeuvre

Anne Rice est devenue célèbre grâce à ses Chroniques des Vampires, quel est le titre du tout premier tome ?

Lestat le vampire
Entretien avec un vampire
Le Lien maléfique
Vittorio le vampire
La Reine des damnés

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thème : Anne RiceCréer un quiz sur ce livre

.. ..