AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352042445
Éditeur : Les Arènes (05/09/2013)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Un livre peut changer votre vie, un libraire aussi.

Tendres et pleines d'humour, ces histoires vraies écrites par trente grands romanciers américains sont autant un hymne à la librairie qu'une invitation à la lecture et à la découverte de nouveaux livres.

Liste des auteurs : Chuck Palahniuk, Isabel Allende, Angela Davis Gardener, Ian Frazier, John Grisham, Jon Clinch, Ron Currie Jr, Laurent Dubois, Dave Eggers, Jonathan Evison, Fannie F... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
fanfanouche24
  21 janvier 2019
"Mais pour moi, les librairies, comme ma première librairie, demeurent des lieux d'authentique émerveillement. Elles me remplissent à la fois de fierté et d'humilité quand, en leur sein, je tombe sur mes propres livres. Les librairies, comme les bibliothèques, sont la manifestation physique de la plus longue, de la meilleure, de la plus palpitante conversation qui soit au
monde. "- Richard Russo, 2012------ (p. 14)
Découragée par un livre prometteur par ses thèmes, mais totalement glacial, ampoulé dans la forme... je me suis réfugiée dans mes réserves d'écureuil... J'ai repris un "petit orphelin" abandonné involontairement...(en 2013, déjà !...)
Un volume très plaisant et réconfortant de 22 textes personnels d'écrivains qui narrent leurs souvenirs et leurs attachements à telle ou telle librairie...Hommages et compliments aux libraires indépendantes de leur enfance comme de leur "double présent " de lecteurs et d'auteurs !!...
Cette publication à la couverture "pimpante" met du baume au coeur, dans un monde qui s'uniformise de plus en plus...Savoir, connaître des libraires
indépendants, passionnés par leur travail... heureux de partager et conseiller leurs clients "fidèles"...rassurent et fait chaud au coeur . Nous voilà réconfortés de savoir que nous avons su protéger quelque îlot où l'on est accueilli, informé... et que le partage , la connaissance , ainsi que la camaraderie sont au rendez-vous, quelque part dans la Ville !!...
" J'ai souvent la crainte que nous ayons perdu cela au cours des années: le libraire qui connaît le nom de ses clients, qui peut vous raconter leur histoire de lecteurs et qui peut, pratiquement en un seul coup d'oeil, choisir un titre dans un catalogue en disant : " Vous savez à qui
ça plairait, ça ?"... La librairie qui s'implique dans la vie de sa ville de manière profonde, personnelle, qui participe à la vie de sa ville de manière que peu d'entre nous comprennent avant qu'elle ait disparu. C'est ce qui est arrivé à Open book. cette alcôve où je suis tombée
amoureuse de la lecture...a disparu. Les libraires qui avaient modelé la vie littéraire de la ville où je vivais ne sont plus derrière leur comptoir. Depuis je suis partie vivre ailleurs, mais je ressens quand même cette perte : c'est comme apprendre qu'un ami avec qui vous alliez en classe, mais que vous aviez perdu de vue par la suite, est décédé. "(p. 230 // Carrie Ryan - Park Road Books - Charlotte , Caroline du Nord )
Le seul petit bémol... ou du moins une frustration réelle se trouve dans la sélection des écrivains américains ; la plupart ne sont pas traduits en français... Néanmoins découvert "La fille du Colibri" de Luis Alberto Urrea [Edit. du Rocher, 2008]... bien tentant !! ...et Dave Eggers... édité par Gallimard ...
Lecture idéale en ces temps de frimas... entre un bon thé, la compagnie silencieuse du compagnon félin, la chaleur de son home et de ses rayonnages amis!!...
"Une librairie est, dans son essence, similaire à tous les romans que vous pouvez choisir d'y acheter. le magasin en lui-même n'est que la page de titre- après tout, vous pouvez trouver n'importe quel livre que vous désirez dans bien d'autres endroits-, et son stock forme la table des matières, le portail vers la véritable expérience. Ce qui fait que l'endroit chante et vit en vous pour toujours, en fin de compte, c'est quelque chose d'autre, de bien plus profond : les personnages que vous y rencontrez, les émotions qui y naissent en vous, ce sentiment d'appartenance- ou de non-appartenance- qui transforme l'histoire d'une librairie en histoire de la vie." (p. 150) [Pico Iyer- Chaucer's Books- Santa Barbara, Californie ]
**** pour prolonger cette lecture, découvrir un ouvrage fort sympathique, en français " Lire, vivre et rêver " sous la direction d'Alexandre Fillon (Les Arènes, 2015) : 21 écrivains racontent avec passion et humour les livres et les librairies qui ont changé leur vie....

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
SeriallectriceSV
  07 octobre 2016
Tout était réuni pour me plaire : un joli titre, une attirante illustration, une quatrième de couverture alléchante, la citation de Robert Whitman en exergue "le commerce des livres est le commerce de la vie"; à l'heure d'Amazon et de ses ventes massives, cette idée semble avoir été perdue en route.
Et bien que nenni, patatras...j'ai lutté pour ne pas lâcher ce recueil avant la fin.
Les auteurs sont conviés à répondre à cette question : quelle est votre librairie préférée? Les témoignages, de quelques pages, s'enchaînent et se répètent sans véritable saveur. Ce n'est que mon petit avis; je n'ai pas ressenti d'émotions particulières, j'avais l'impression de lire un catalogue, une série de devoirs sur table ... j'en attendais certainement trop, j'imaginais une belle aventure quasi amoureuse, savoureuse, piquante.
Trop d'astérisques précisant que l'auteur n'est pas traduit en France. Ils sont bien trop nombreux à mon goût, et bien trop à ne pas être très connus. J'aurais bien aimé lire les confidences de John Irving, Stephen King ou encore Jim Morrison, qui était encore parmi nous au moment de la sortie de ce recueil. Je lirai certainement la version française : "Livre, vivre et rêver" aux éditions Les Arènes, sorti en 2015.
J'ai aimé toutefois certains passages, le fait que les auteurs participant au recueil fustigent à l'unanimité ce diable d'Amazon «Le problème est qu'Amazon est l'exact opposé d'une librairie indépendante. Les librairies indépendantes reflètent généralement la personnalité et l'excentricité de leurs propriétaires, de leurs directeurs, de leurs employés...Emily St John Mandel», les annotations en bas de pages, qui m'ont apporté de nouvelles idées lecture (ma PAL en avait besoin ;-)), et bien entendu l'intention du recueil : un hommage aux librairies indépendantes, aux libraires qui vouent corps et âmes à leur passion du livre, qui s'investissent pour que la littérature de qualité, celle des jeunes auteurs y compris, reste vivante et humaine. Leur travail est admirable. (Je vais d'ailleurs demain à une rentrée littéraire animée par un libraire indépendant - il a toujours des pépites à conseiller, et c'est un vrai bonheur - d'une ville voisine qui se déplace dans la bibliothèque de ma ville... ville qui, à mon grand regret, est dépourvue d'une librairie indépendante.)
Et puis, toutes ces librairies donnent très envie. Pour ma part, je me rendrai déjà dans celle de Paris Shakespeare and Company présentée par Emily St John Mandel.
Je n'ai finalement pas tout à fait perdu mon temps, et j'ai appris un nouveau mot ;-) "Idiosyncrasie", mentionné dans la chronique de Mick Cochrane :
«...c'est MA librairie : Talking Leaves Books. Jonathan Welch (...) explique que son nom vient de la manière dont ceux qui ne connaissent pas les livres définissent leur pouvoir extraordinaire : "Les pages des livres sont vues comme des "feuilles" qui "parlent", transmettant sagesse et esprit." La devise de la librairie est "Indépendante et Idiosyncrasique depuis 1971." »
Ce recueil mérite certainement davantage que mes deux étoiles de part sa très belle et honorable intention. J'ai été déçue, ce sont des choses qui arrivent. Si vous lisez ce livre, un conseil, ne faites pas la même erreur que moi, picorez-le, n'enchaînez pas les récits au risque de vous lasser...
Lien : https://seriallectrice.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Noctenbule
  19 décembre 2014
Lorsqu'on aime les livres, on aime aussi les librairies. Ronald Rice a alors décidé d'éditer un recueil hommage à ces personnes qui donnent un vrai sens aux livres. Partons à la rencontre d'auteurs qui partage leur amour de la littérature.
Trente quatre auteurs américains ont décidé de partager en quelques pages leur passion pour les librairies. Il y a ces lieux qui leur ont fait découvrir des auteurs passionnants, des livres palpitants et surtout des gens qui ont des coeurs en or qui font vivre les mots. Chacun à son tour raconte sa première fois dans une librairie, les fabuleuses lectures qui ont changé leur vie, les lieux qui les ont soutenu et qui ont aimé leurs romans. Ces auteurs ne seraient pas ce qu'ils sont actuellement sans le travail de passionné des libraires et des librairies indépendantes qui sont à l'écoute des gens et des envies.
Un roman qui est une véritable ode aux libraires qui essaient de transmettre leur amour des livres que le lecteur ait 3 ans ou 99 ans. Il y a un toujours un voyage extraordinaire à faire dans le monde des mots. Souvent le plus difficile est de trouver le bon livre. Les professionnels sont là pour guider et également soutenir les auteurs et artistes en les invitant pour des dédicaces et des lectures. Et le livre appelle à nos souvenirs, celui de notre première entrée dans une librairie, de nos ballades dans les rayons en quête de l'appel d'un livre qui sussure à l'oreille "lis-moi"....
Ce livre m'a encore plus donné envie d'aimer mes libraires qui savent toujours bien me conseiller et avec qui j'adore discuter. On oublie souvent ces lieux souvent magique qui apportent tant de réconfort et qui crée des PAL toujours trop grande. Mais que c'est bon d'avoir sous la main une promesse d'une fabuleuse lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
bookworm23
  22 mars 2014
Voici un petit livre qui fait du bien. Dans un contexte, où l'on parle de dématérialisation à tout va, où l'on nous annonce la disparition du livre papier, de la multiplication des grands supermarchés culturels, et des succursales en ligne qui galvaude le marché du livre, et bien ce livre en version papier (je le précise !!) rend hommage aux librairies indépendantes. Il défend leur raison d'être: un lieu de partage entre lecteurs, un lieu de découverte. 34 auteurs américains se sont prêtés au jeu de raconter leurs souvenirs dans leur librairie indépendante préférée. Ces écrivains tous amoureux de lecture nous racontent ce que leur évoque ce lieu fétiche. C'est l'occasion pour eux également de dévoiler les principales oeuvres qui ont eu du poids et qui ont marqué leur vie de lecteur et d'écrivain. Ils nous rappellent à quel point derrière ces librairies, il y a des personnes incontournables sans qui ces lieux ne seraient pas ce qu'ils sont : LES LIBRAIRES, des personnes qui travaillent d‘arrache-pied pour faire en sorte de toujours combler leurs fidèles clients, de créer du lien social autour des livres, de la lecture, et des écrivains et qui luttent pour exister.
Cette lecture est un vrai moment de fraicheur, qui est également l'occasion de découvrir de nouvelles références non négligeables de la littérature américaine. C'est un livre qui trouve dès à présent une bonne place dans ma bibliothèque personnelle. Je vous souhaite de découvrir cet ouvrage et de vous délecter de cette lecture autant que j'ai pu le faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ptitemarjo
  09 juillet 2014
Un véritable plaidoyer pour les librairies.
Je n'avais pas besoin de le lire pour être convaincu de fréquenter ma librairie préférée.
Plusieurs auteurs américains connus écrivent un texte sur leur librairie préférée. Intéressant, mais à lire en plusieurs fois, sinon c'est lassant. J'aurais adoré lire la version française ou Suisse de ce livre.
Commenter  J’apprécie          71
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   21 janvier 2019
Une librairie est, dans son essence, similaire à tous les romans que vous pouvez choisir d'y acheter. Le magasin en lui-même n'est que la page de titre- après tout, vous pouvez trouver n'importe quel livre que vous désirez dans bien d'autres endroits-, et son stock forme la table des matières, le portail vers la véritable expérience. Ce qui fait que l'endroit chante et vit en vous pour toujours, en fin de compte, c'est quelque chose d'autre, de bien plus profond : les personnages que vous y rencontrez, les émotions qui y naissent en vous, ce sentiment d'appartenance- ou de non-appartenance- qui transforme l'histoire d'une librairie en histoire de la vie. (p. 150) [Pico Iyer- Chaucer's Books- Santa Barbara, Californie ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   21 janvier 2019
J'ai souvent la crainte que nous ayons perdu cela au cours des années:
le libraire qui connaît le nom de ses clients, qui peut vous raconter
leur histoire de lecteurs et qui peut, pratiquement en un seul coup
d'oeil, choisir un titre dans un catalogue en disant : " Vous savez à qui
ça plairait, ça ?"... La librairie qui s'implique dans la vie de sa ville
de manière profonde, personnelle, qui participe à la vie de sa ville de
manière que peu d'entre nous comprennent avant qu'elle ait disparu.
C'est ce qui est arrivé à Open book. cette alcôve où je suis tombée
amoureuse de la lecture...a disparu. Les libraires qui avaient modelé
la vie littéraire de la ville où je vivais ne sont plus derrière leur comptoir.
Depuis je suis partie vivre ailleurs, mais je ressens quand même
cette perte : c'est comme apprendre qu'un ami avec qui vous alliez en classe, mais que vous aviez perdu de vue par la suite, est décédé. (p. 230 //
Carrie Ryan - Park Road Books - Charlotte , Caroline du Nord )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24fanfanouche24   20 janvier 2019
Tom Robbins - Village books - Bellingham, Washington

Baptisé dans l'encre et emmailloté dans des langes de poussière, je suis l'un de ces types à qui une bonne librairie sert de temple, de cathédrale, de sanctuaire, de bosquet sacré, de caravane bohémienne, de night-club à Tijuana, de parc de loisirs, de source de santé mentale, de camp de safari, de station spatiale et de champ de rêves intérieur. (p. 217)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24fanfanouche24   21 janvier 2019
Je vous le répète : chez green Apple, aucun livre ne paraît futile. Même sans les milliers de notes-sincères, évidemment, et qui savent susciter notre envie-, quelque chose dans ces murs nimbe d'une aura de merveille et d'inéluctable chacun dans leur choix. Peut-être est-ce l'histoire du bâtiment, qui a connu les tremblements de terre de 1906 et de 1989 et qui est toujours là, avec les traces de ses blessures psychiques. peut-être est-ce l'histoire de l'entreprise, qui est après tout l'histoire des petites entreprises familiales en Amérique. Peut-être est-ce juste l'intuition que tout ce que peut vous proposer une librairie aussi excentrique et aussi bizarre que les livres et les écrivains eux-mêmes, ou que le langage est forcément précieux et que c'est là qu'il faut acheter ses livres. Et si vous y achetez vos livres, elle perdurera, et les petits éditeurs perdureront, et les vrais livres perdureront. Quiconque souhaite autre chose est un imbécile. (p. 92) [ Dave Eggers _ Green Apple Books - San Francisco, Californie ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   17 janvier 2019
Mais pour moi, les librairies, comme ma première librairie, demeurent des lieux d'authentique émerveillement. Elles me remplissent à la fois de fierté et d'humilité quand, en leur sein, je tombe sur mes propres livres. Les librairies, comme les bibliothèques, sont la manifestation physique de la plus longue, de la meilleure, de la plus palpitante conversation qui soit au monde. - Richard Russo, 2012------ (p. 14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1211 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre