AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362661253
Éditeur : Talents Hauts Editions (02/04/2015)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Moi, j’aime pas la danse. Mais Maman adore. Alors tous les mercredis, j’enfile mon tutu. Mais j’aime pas les tutus. Ça gratte et c’est rose. » Des cours ennuyeux au grand écart qui fait mal, la narratrice ne nous épargne rien, jusqu’au spectacle de fin d’année qui ne va pas se passer tout à fait comme prévu. Fou rire garanti.
À partir de cinq ans.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Melisende
  24 avril 2015
Pour ce petit album jeunesse, les éditions Talents Hauts reviennent avec une jeune héroïne qui n'aime PAS la danse. Eh ben moi, comme la maman, j'aime la danse. Mais j'aime aussi l'humour, l'ironie et l'autodérision alors j'étais curieuse de mettre le nez dans ces 32 pages pour découvrir comment cette petite fille allait aborder l'année de cours et le spectacle de fin d'année !
C'est amusant, c'est indéniable. Les situations qui s'enchaînent prêtes à sourire et la petite rouquine que l'on suit et qui n'a pas la langue dans sa poche, apporte beaucoup de fraîcheur. La voir se tortiller dans des positions improbables parce que son tutu rose la gratte ou l'observer attentivement tenter de réussir quelques pas de base, voilà qui en fera rire plus d'un, c'est certain.
Le texte, court mais percutant, accentue ce côté humoristique. Les phrases sont brèves et donc dynamiques, parfaites pour les plus jeunes lecteurs. Il y a quelques mots de vocabulaires appartenant à la danse classique (entrechats, arabesque...) qu'il faudra peut-être expliquer aux novices (attention à la chute si vous tentez la démonstration !) mais sinon, aucune difficulté notable.
La jeune héroïne est la narratrice du texte, l'aventure qui se revêt du "je" est donc encore plus facile à suivre et nul doute que plusieurs enfants se reconnaîtront dans cette petite fille qui n'aime pas la danse mais qui se retrouve contrainte de suivre les cours toute l'année, pour assouvir les désirs de sa maman. Ici Stéphanie Richard nous parle de la danse, mais cette activité pourrait être remplacée par n'importe quelle autre... bien qu'il soit assez facile de caricaturer la danse classique, les extrêmes n'étant jamais loin dans cette discipline.
J'aime passionnément la danse (classique et tous les autres styles) mais je sais prendre du recul sur ce sport exigeant, surtout avec les plus jeunes ; et je suis consciente - comme beaucoup je l'espère - que certains parents vivent leurs envies par procuration, ce qui n'est jamais bon. de ce fait, un petit album humoristique sur le sujet était plus que le bienvenu et fonctionne à merveille... jusqu'à la chute qui, pour ma part, m'a un peu déçue.
Je trouve qu'elle n'ouvre pas assez les choses positivement. Bien sûr, cette petite fille et son entourage l'ont très bien compris, la danse ce n'est pas pour elle, il vaudrait peut-être mieux qu'elle se tourne vers une autre activité (le théâtre ?) mais j'ai trouvé le dénouement un peu brutal et peut-être un peu trop "négatif" ? Je ne suis pas une experte et c'est une impression tout à fait personnelle car beaucoup d'autres lecteurs, mamans et enfants, ont adoré d'un bout à l'autre.
A noter que les illustrations, vers lesquelles je ne me serais pas tournée naturellement en librairie, ont finalement su me séduire et me convaincre. Ces grandes jambes interminables et souvent entortillées chez notre héroïne, ces airs malicieux et plus ou moins concentrés... autant de détails qui participent à l'aspect amusant de l'histoire et qui séduiront petits et grands. Sans parler des couleurs choisies, alternant entre le rose, le jaune et le bleu : gaies et douces à la fois, parfaites pour l'attrait et le confort de lecture.
Ce n'est pas un sans faute pour moi, le dénouement m'ayant légèrement laissée sur ma faim, mais J'aime pas la danse m'a fait sourire plus d'une fois et revient avec beaucoup d'humour, à la fois sur l'exigeante discipline qu'est la danse classique et les choix que les parents font pour leurs enfants, parfois assez malavisés.
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Albertine22
  13 avril 2015
Reçu dans le cadre de la dernière opération Masse Critique de Babélio, cet album pour les petites filles qui ne rentrent pas forcément "dans le moule" tient toutes ses promesses ! La jeune demoiselle qui fait le zouave sur la couverture "souffre le martyr" chaque mercredi quand arrive l'heure d'enfiler son tutu et de se rendre au cours de danse. Sa prof Claire se désespère devant les piètres qualités et le manque évident de motivation de sa jeune élève. Il faut dire que la miss serait plus à l'aise à l'école des clowns qu'à exécuter entrechat, arabesque ou rond de jambe... mais sa mère ADORE la danse et rêve de voir sa fille briller au gala de fin d'année ! Peut-être aurait-elle dû s'apercevoir que sa petite n'était pas son mini-moi ? le spectacle en juin va lui réserver une drôle de surprise...
J'ai beaucoup aimé cet album. L'histoire racontée par Stéphanie Richard rappelle aux mamans qu'il faut laisser aux enfants le choix de leur loisir. C'est joliment dit, le style est parfois proche de la poésie. Les dessins de Gwenaëlle Doumont apportent un contrepoint comique qui réjouit les zygomatiques du lecteur. L'héroïne a une "bouille" de crapule, ses facéties au cours de danse et au spectacle plairont certainement aux demoiselles qui n'aiment pas les tutus roses qui grattent !
Merci aux éditions Talentshauts pour cet album qui valorise la différence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nyenna
  13 mai 2015
Cet album est raconté à la première personne, c'est la jeune héroïne qui prend la parole pour nous faire part de son aversion pour la danse classique qu'elle pratique pour faire plaisir à sa maman qui vit sa passion par procuration.
Cette petite fille n'entend pas les choses de la même façon et les cours de danse s'apparentent plus à un moment de torture que de plaisir d'autant que la demoiselle n'a pas vraiment de don pour cette activité. Ces efforts pour tenter de tenir des postures peu académiques prêtent souvent à sourire.
Le dessin est amusant, les couleurs sont tendres, les phrases courtes, cette petite histoire aura sans doute du succès au près des jeunes lecteurs.
Cet album a cependant eu pour moi un goût de trop peu, la chute est un peu brutale et j'aurais aimé que notre jeune héroïne trouve sa voie. Les enfants ne sont pas obligés de pratiquer une activité mais tout le monde a un centre d'intérêt non ? J'aurai aimé que le centre d'intérêt de cette petite fille soit mis en avant et que l'issue ne soit pas seulement qu'elle gâche le spectacle et arrête la danse. J'aurai aimé qu'elle nous fasse part de sa passion, quelle qu'elle soit.
Merci à babelio et aux éditions talent Hauts de m'avoir permis de découvrir cet album.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sabaha
  24 juin 2015
Est-ce parce que je n'ai jamais été branchée danse, parce que ma fille ne l'est pas plus ? Je ne sais pas, mais je me suis bidonnée. Stéphanie Richard aborde le thème avec beaucoup d'humour. de l'humour fin, comme j'aime (oui, il faut bien aimer quelques petites choses tout de même !). Les illustrations de Gwenaëlle Doumont prennent parfaitement le relais, avec plein de petits détails bien trouvés.
https://lavalsedespages.wordpress.com/2015/06/03/jaime-pas-la-danse/
Commenter  J’apprécie          10
Malice
  16 avril 2015
Les éditions talent Hauts aiment aller contre les stéréotypes. Oui, il existe des petites filles qui n'aiment pas la danse, et plus particulièrement la danse classique. C'est le cas, de la petite fille pour qui la danse classique s'est pas son truc ! En faite, et Gwenaëlle Doumont, illustratrice la très bien rendu dans son illustration. C'est surtout sa maman qui rêve de voir sa fille danseuse. Elle est très émue quand elle tient dans ses mains le tutu de sa petite fille.
Claire est le parfait stéréotype de la prof de danse, filiforme. Notre petite fille n'est absolument pas enthousiaste de faire de la danse, alors elle fait tout de travers et aussi le pitre, au grand désespoir de sa professeur de danse Claire.
Un petit album jeunesse plein d'humour, une belle tranche de vie d'une petite fille qui aurait aimé faire autre chose que la danse le mercredi.
Lien : http://livresdemalice.blogsp..
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   16 juillet 2015
La fraîcheur des illustrations et l’enchaînement percutant de bons mots contenteront à coup sûr les yeux et les oreilles de jeunes lecteurs aspirant à une société un tantinet moins stéréotypée.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
beamag87beamag87   03 avril 2015
Ma prof Claire me regarde d'un drôle d'air.
J'ai l'entrechat raplapla,
l'arabesque grotesque,
le rond de jambe qui tremble,
et le demi-plié tout entortillé.
Commenter  J’apprécie          110
autres livres classés : danseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (23) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15572 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre