AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791022402903
Éditeur : Michel Lafon (15/11/2018)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Le jour des 18 ans de Samantha, le temps s'arrête, piégeant la jeune femme dans un monde pétrifié durant 48 heures. Elle réalise qu'elle est à l'origine de ce phénomène. Mais alors que monsieur Delatour, son professeur de physique, convoite son pouvoir, Samantha se rend compte que son pouvoir bute sur le nouveau de la classe, le mystérieux Matthias.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
pititecali
  07 août 2017
Quelle déception ! Une histoire beaucoup moins mûre que ce que j'avais espéré.

En voyant la couverture et le résumé de cette nouveauté, je m'étais dit que "chouette, il semble assez mature pour un jeunesse". Et ça m'a plus que tentée. Un fantastique young-adult avec des personnages déjà à la fac, et donc pas trop ados, ça, ça me tentait plus que bien !
La dégringolade fut assez rude.
Alors qu'on soit bien clair, je ne dis pas que c'est un mauvais livre. C'est pourquoi j'ai quand même mis deux coeurs, et pas zéro ou un.
Je suis certaine qu'un public beaucoup plus jeune (15 ans ?) accrochera beaucoup plus certainement que moi. Toutefois, ayant vraiment trouvé ma lecture pénible et peu distrayante, (avis perso et donc très subjectif, comme toutes les chroniques sur internet) je ne pouvais décemment pas mettre une note plus élevée sans me fourvoyer dans une indécente malhonnêteté.
Première impression à la lecture : le style d'écriture m'a vraiment semblé immature. Les tournures sont souvent maladroites. Je dois dire que le langage utilisé, à vouloir trop faire "jeune" (ou carrément gamin ?) n'a vraiment pas aidé à apprécier la plume de l'auteure. Bon, je ne suis pas sûre qu'un autre choix me l'aurait fait aimer, hein. Ca discute à coup de "je vais le pêcho" et de "putain mais lâche-moi, tu me gonfles !"
Alors bon, oui, il faut adapter son style dans les dialogues pour les rendre crédibles, mais il ne faut pas oublier que ce ne sont pas des lycéens de la ZUP, nos persos, ils sont à la fac, on est quand même plus mûr que ça, à la fac, non ? (et encore, je ne vous donne que 2 exemples que j'ai en mémoire, ce ne sont pas forcément les plus "parlants")
Bref, ça commençait assez mal.
Seconde impression : les personnages ont 12 ans ou quoi ? J'ai choisi ce roman parce justement les persos à la fac, c'est censé être plus sage, plus mûr. Oulah ! Grossière erreur. Sam est juste insupportable ! Une vraie girouette ! Elle traite tout le monde, ses amies, son meilleur ami, son amoureux, comme une gosse de 6 ans traite ses copines dans la cour de récré. Je l'adore, je le déteste, je l'adore, je le déteste, je l'aime troooop, arggg non, je le hais ! Une gamine pourrie gâtée. Caprice, sur caprice, sur caprice. Son comportement est résolument à la base de mon avis sur ce livre, ce personnage m'a insupportée au plus haut point.
Les personnages secondaires ne sont pas en reste, mais à un niveau bien moindre tout de même. de ce côté, Sam a vraiment la palme.
De plus, le second côté qui m'avait séduit de prime abord, outre l'âge plus adulte des personnages, était l'idée du pouvoir fantastique de Sam. Quelque chose d'un peu plus "sérieux", ai-je pensé, que ce qu'on voit d'habitude en fantastique young-adult. le contrôle de l'espace-temps. Merde, c'est sérieux, ça, non ?
Oui, peut-être, mais ça n'a aucune importance, car dans ce roman, l'aspect SF n'est qu'un détail. du moins jusqu'aux 4/5ème du livre où cet aspect semble se débloquer subitement. Clairement, les pouvoirs surnaturels ne sont ici qu'une excuse à l'étalage d'une romance pré-ado prout-prout et inintéressante (je n'étais pas du tout venue là pour ça !) qui m'aura fait lever les yeux au ciel un nombre incalculable de fois.
Cet incessant ballet de sentiments "je t'aime/moi non plus" n'est absolument pas crédible, et limite insupportable. On a vraiment l'impression que ça sert à noircir des pages. C'est très contrariant. A 18 ans, on n'en est plus là, quand même. L'auteure tente d'expliquer cet état de fait à la fin mais non. Ca ne fonctionne pas. L'impression qui reste à la fin est vraiment que Sam est une indécise bipolaire et qu'elle devrait voir un psy. Et malheureusement, c'est cela, le gros de l'histoire. Avec un arrêtage de temps toutes les 82 pages environ, pour pas qu'on oublie quand même que c'est du fantastique.
Bref, peu de choses m'auront plu dans ce livre. Peut-être dû à mon grand âge, peut-être pas. Je pense que cette histoire peut plaire à des lecteurs de 14/15 ans, qui n'en sont encore qu'à imaginer leur lointain avenir à la fac, mais par la suite, à moins d'être vraiment peu exigeant, j'ai bien peur que ce livre ne vous déçoive. Enfin, j'imagine que ça peut dépendre aussi de ce qu'on y vient chercher. Personnellement, j'ai l'impression que l'emballage m'a sérieusement menti sur le contenu.
Il m'aura fallu un mois entier pour lire ces quelques 316 pages ! Je lis de moins en moins, ce n'est plus un secret, mais là, c'est vraiment la cata. Franchement, j'ai trouvé cette lecture assez pénible, car pas du tout crédible, pas franchement nourrissante littérairement parlant, des personnages tellement énervants qu'on n'en ressent aucune empathie/sympathie pour eux et qu'on reste totalement en dehors de l'histoire, qui, de toute façon, - l'auteure n'ayant pas assez développé son idée SF - n'est pas à la hauteur de nos espérances.
Même si tout cela semble se décoincer dans les dernières pages, où on commence à comprendre les choses par rapport aux pouvoirs temporels à peine éffleurés dans les précédents chapitres (je vous assure, c'est carrément anecdotique dans quasiment tout le livre !), c'est trop tard, beaucoup trop tard, le livre est quasiment fini et l'opinion du lecteur est faite.
A mon avis, l'idée de base n'était pas mauvaise du tout (je pense d'ailleurs que ce résumé va allécher bon nombre de lecteurs qui risquent d'être ensuite déçus), la preuve, elle m'a tout de suite intéressée, a attisé ma curiosité et je visualise encore maintenant bon nombre de chemins qu'aurait pu prendre cette histoire pour s'en sortir honorablement, mais la voie choisie n'était pas la bonne. Enfin, à mon sens, j'entends (subjectif, toujours !).
Je n'aime pas être aussi négative sur un livre, mais ici, malheureusement je ne peux pas faire autrement. Et d'après les quelques avis en cours de lecture que j'ai vu passer, j'ai bien peur de ne pas être la seule.
Je vous laisser décider par vous-mêmes bien sûr, et je serais même ravie que vous m'aidiez à voir ce livre autrement, en me partageant vos avis si vous le souhaitez :)
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lire-une-passion
  20 août 2017
Lorsque j'ai lu le résumé de ce livre, je me suis dit que j'allais forcément aimer, parce que le thème me plaisait beaucoup au premier abord. Mais en voyant tous les avis négatifs tomber sur la toile, je dois bien avouer que j'avais un peu peur de le commencer. Néanmoins, je voulais me faire mon propre avis, et malheureusement, cet avis rejoint la plupart des autres : une grosse, grosse déception.
Samantha vient d'avoir 18 ans, et si elle pensait passer un jour d'anniversaire banal, elle se trompe. En effet ce jour-là, le temps s'est figé autour d'elle. Sa famille, les humains, la nature. Tout, sauf elle. Alors que la vie reprend son cours, Sam se rend compte qu'elle est la principale actrice de ce phénomène. Alors qu'un de ses professeurs semble s'intéresser de plus en plus à elle, elle va vite s'apercevoir que le petit nouveau de la classe, Matthias, ne se fige pas, contrairement au reste des gens. Reste à savoir qu'elles en seront les conséquences.
En tout cas, pour ma part, ce livre a eu des conséquences désastreuses sur moi. Bon, je vais être honnête : le début m'a beaucoup plu, cette idée que le temps se fige pour une raison obscure était vraiment bien trouvée. On va dire que les trente premières pages étaient vraiment intéressantes, parce que centrées exclusivement sur ce qui arrive à Samantha. Et puis... l'arrivée de Matthias et l'hécatombe commence.
Comment vous raconter la criante déception que j'ai eu avec ce livre. J'en ai eu des déceptions, hein, mais celle-là, je crois qu'elle dépasse tout ce que j'ai pu lire depuis des années. Vous le savez, j'adore, j'aime, je suis amoureuse des romances. J'essaye d'en lire le maximum, dès que je peux. Mais alors ici... que vous dire à part que cette « romance » n'avait clairement rien à foutre dans cette histoire. Que le côté fantastique n'était qu'une simple excuse pour introduire une romance insipide, cul-cul prout et sans saveur. Se servir d'un thème qui plaît énormément aux gens pour introduire une romance qui n'a vraiment rien à fiche dans ce genre d'histoire est vraiment dommage et menteur sur l'intrigue principale.
Car oui, peut-être parlons-nous de ce pouvoir qui fige le temps, mais sur, allez... 70 pages, au maximum ? le reste du temps, nous avons les stéréotypes de la romance à l'eau de rose : tomber amoureuse au bout de 5 minutes, l'avoir dans la peau au bout de 6 minutes, être en colère parce qu'il ne nous regarde pas au bout de 7 minutes, être en colère (encore) parce qu'il nous accorde trop de temps au bout de 8 minutes.
Je sais que je parais dure dans cette chronique, que vous n'avez pas l'habitude de me voir ainsi, mais vraiment, je me suis sentie flouée dans cette lecture, à tel point que je ne compte plus le nombre de fois où j'ai soupiré et levé les yeux au ciel. Tromper ainsi le lecteur en promettant quelque chose de fantastique pour finalement nous offrir une romance qui n'avait strictement pas sa place, n'est clairement pas cool de la part de l'auteure. Pourquoi caché la vraie intrigue de ce roman ? Ça ne peut que aller à contre sens de ce qu'elle recherche.
Je ne pourrais même pas vous parler de l'intrigue, parce que pour être honnête, je ne l'ai pas terminé. J'étais tellement énervée de m'être faite avoir comme ça. La romance m'a clairement et tout simplement énervée. Moi, je voulais une histoire où le temps est figé, je voulais une intrigue fantastique, avec des personnages qui ont de vraies valeurs, pas quelque chose comme ça...
En résumé, on peut clairement dire que cette lecture est ma plus grosse déception depuis des années. Je me suis sentie flouée. Moi qui attendais une intrigue autour du temps figé, je me suis retrouvée avec des personnages sortant tout droit du primaire (et non pas de l'université comme c'est noté) avec une romance insipide et qui n'y avait pas sa place et un côté fantastique qui a été complètement mis de côté et qui tient à peine sur 70 pages. Je suis vraiment déçue et énervée de cette lecture et ça ne m'était jamais arrivé.
* Je remercie Michel Lafon et Camille pour leur confiance !*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Clo916
  18 août 2019
Timelapse est une histoire originale, ayant pour sujet le temps, et plus précisément sa maîtrise. Pour résumer en quelques mots l'intrigue, Samantha découvre le jour de ses 18 ans qu'elle a le pouvoir d'arrêter le temps, de figer les gens et tout ce qu'il y a autour d'elle. Tandis qu'elle pense être seule, elle découvre alors qu'elle ne l'est peut-être pas, et qu'elle a encore bien des secrets à percer à jour pour en comprendre tout l'enjeu.
Mon avis concernant le livre va peut-être en étonner certains, mais ce n'est que mon ressenti personnel, que je partage et je vais essayer au maximum d'être neutre et de ne pas spoiler l'histoire (en cas de spoile, je masquerais bien sûr les parties concernées !).
Bien, pour aller du plus superficiel au plus profond, je vais commencer par parler du style d'écriture auquel je n'ai pas trop accroché. Les conversations entre Samantha et ses proches, en particulier ses amis, sont relatés dans un vocabulaire vraiment « adolescent » (avec des « Hey, gros ! », des « genre », etc.) Bien sûr les personnages sont des adolescents, et donc ça tient la route de tenir un vocabulaire d'adolescent, mais ça m'a pas mal freiné dans ma lecture. J'avais du coup beaucoup de mal à plonger dans l'histoire et à apprécier les personnages.
Puisqu'on en parle, venons-en aux personnages. Pour être tout à fait honnête, je n'ai apprécié aucun personnage. Entre leurs sautes d'humeurs intempestives, leur agressivité injustifiée, leur immaturité et leur simple bêtise, j'ai eu du mal. Pour certaines situations, j'admet que c'était plutôt une différence de caractère entre moi et Samantha : là où elle pardonne, et se jette en larmes dans les bras de celui qui avait (maintes fois) brisé son petit coeur ; je l'aurai simplement envoyer balader avec une gentille petite gifle bien méritée.
Ensuite, concernant l'intrigue et son développement, j'ai là aussi eu du mal. A vrai dire, je n'ai montré de l'intérêt pour l'intrigue seulement à la moitié de ma lecture ! Avant cela, l'histoire reste toujours un peu la même à mon goût : embrouilles sur embrouilles, entraînant toujours plus de larmes, mais se concluant sur une réconciliation… pour finalement repartir dans ce cercle infernal des embrouilles et autres disputes. En fait, je trouve que l'intrigue n'est pas développée du tout. Entre le premier chapitre, et le dernier, a-t-on seulement appris le pourquoi du comment ? Pourquoi a-t-elle ce pouvoir ? L'intrigue est totalement délaissée, au profit des amourettes des différents personnages. Nous ne commençons à avoir des réponses seulement une dizaine de pages avant la fin… Pour parler du dénouement, ça a vivement éveillé ma curiosité et mon intérêt je dois dire ! Je rentrais enfin un peu dans l'histoire, avide d'en apprendre un peu plus et de savoir de quoi il retourne. La fin m'a cependant laissé un goût plutôt étrange… Etonnée, surprise, mais en même temps totalement sur ma faim ! C'est comme une météorite qui se serait abattue. On comprend certes l'origine des pouvoirs sur la maîtrise du temps, mais la toute fin m'a laissé pantoise. Pourquoi ? Comment ça peut être possible ?

Pour conclure, je dirai que ça a été assez décevant, et que l'intrigue de base intéressante et originale, aurait vraiment gagnée à être mieux développée, et à moins se reposer sur les états d'âmes des personnages..
Alors, peut-être n'ai-je pas été suffisamment attentive, et que je suis réellement passée à côté de quelque chose. Ou peut-être y a-t-il une suite et que je ne suis pas au courant … ? Si quelqu'un à des réponses à me donner, ou qu'il souhaite en discuter par messages privés, n'hésitez pas :) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paulinedumont86
  09 août 2017
Nadia Richard, Timelapse, Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine, Paris, 2017
J'ai pour habitude de toujours trouver des points positifs sur chacun des romans que je lis, même si je n'adhère pas complètement à l'histoire. Après tout, certains romans, s'ils ne me plaisent pas ou peu, si les héros, l'histoire ou le style ne m'ont pas convaincue, peuvent plaire à d'autres. Et j'arrive toujours à y voir des choses intéressantes. J'avoue que pour ce roman, ce sera malheureusement plus compliqué. Et c'est un "malheureusement" sincère, le pitch m'ayant enthousiasmée, aimant lire ce genre de romans young adult de temps en temps. Dommage.
Aujourd'hui, Sam, étudiante à l'université, fête ses 18 ans. Alors qu'elle se prépare rapidement à aller au restaurant avec sa famille, le temps s'arrête. Elle se retrouve coincée dans un monde fait de poupées de cire stoppées en plein mouvement. Elle semble être la seule à être épargnée. L'incompréhension fait place à la peur. Que va-t-il se passer maintenant ? le temps va-t-il repartir ? Va-t-elle devoir continuer seule dans ce monde devenu sans intérêt ? Mais sans savoir comment, le temps reprend ses droits et repart pile à l'instant où il s'était arrêté. Sam pense pouvoir laisser ça derrière elle, mais elle se rend rapidement compte qu'elle est la cause de cet étrange phénomène. Tout se complique quand un nouveau venu, charmant de surcroit, s'installe à côté de chez elle et fréquente son université. Or, Matthias ne semble pas touché par son pouvoir, voire lui aussi en posséder un. Mais le plus étrange peut-être est le comportement d'un de ses professeurs, M. Delatour, qui commence à s'intéresser à elle. Que se passe-t-il ? Que lui arrive-t-il ? Pourquoi elle ? Et qui est vraiment M. Delatour ? Pourquoi, alors qu'elle aurait connu Matthias étant enfant, n'en a-t-elle aucun souvenir ?
Le résumé était donc assez prometteur, offrant un mystère, plein d'énigmes à creuser, des personnages assez intéressants, et un univers avec une pointe de surnaturel qui avait su marquer mon intérêt. Or, le tout est malheureusement sans relief, d'une platitude exaspérante. Et sans aucune crédibilité.
Je suis très dure avec ce roman et je n'aime pas ça. Il est vrai qu'une fois embarquée dans l'histoire, elle se lit. On veut savoir ce qu'il va se passer, ce que l'auteur nous a concocté. C'est le genre de roman qui se lit bien malgré tout, surtout en vacances. Ca détend. Mais on se rend bien compte que quelque chose cloche : l'université où se rend chaque jour Sam n'est pas crédible, mêmes cours tous les jours aux mêmes horaires, on se pense plus dans un lycée que sur un campus ; l'histoire surnaturelle qui sous-tend le tout, si elle peut paraître intéressante de prime abord, devient vite sans queue ni tête. La fin tombe comme un cheveu sur la soupe, et si on comprend le rôle de ces pouvoirs de contrôle du temps, si on comprend les motivations du professeur de Sam, le tout est mal agencé et bien peu crédible.
Il n'en reste pas moins que le personnage de Sam est attachant, sa relation avec Matthias l'est également, et on se prend à détester les midinettes écervelées qui gravitent autour de Matthias. Je dois avouer que le mystère qui plane à un certain moment sur Matthias est assez prenant, mais j'ai été finalement assez déçue de la révélation : ajouter du surnaturel sur une histoire autour du contrôle du temps ne fait que complexifier une intrigue qui n'avait pas besoin de l'être. Cela ne fait qu'ajouter du surnaturel à une histoire dont l'intrigue principale aurait méritée d'être plus travaillée. Parce que finalement, c'est bien la romance, les réactions de Matthias et celles des jeunes filles qui gravitent autour de lui qui prennent le pas sur le reste. Et ce professeur, qui a clairement quelque chose à cacher, vous l'aurez compris, développe une stratégie pour atteindre Sam à la limite du harcèlement et du détournement de mineur.
Si nous revenons rapidement sur la fin, je dirais juste que je cherche encore à la comprendre. Aurais-je manqué quelque chose ? Je me le demande ! Ce que je peux simplement dire, c'est qu'en fermant le livre, je me suis demandée : tout ça pour ça ? Ou il manque un chapitre pour nous éclairer, ou il aurait fallu trouver une autre fin. Quelque part, on a l'impression que l'auteur ne savait pas bien où elle allait elle-même et qu'elle n'avait pas vraiment construit son intrigue.
Restons-en là, vous aurez compris que je n'ai pas été convaincue du tout par ce roman. Si il se laisse lire, il ne me laissera pas un grand souvenir. Dommage.
Lien : https://breveslitteraires.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gr3nouille2010
  12 août 2017
À défaut d'une couverture qui aurait pu me taper dans l'oeil, c'est le résumé qui m'a tout de suite attirée. J'adore les histoires qui concernent le temps parce qu'il y a matière à faire, matière à nous surprendre. Malheureusement, mon enthousiasme est rapidement descendu, d'abord à cause du style d'écriture, et ensuite par l'histoire en elle-même. Je ne serai finalement pas aller plus loin qu'un peu plus de la moitié de ma lecture...
Le jour de ses 18 ans, Sam se rend compte que le temps s'est arrêté. Pendant 48 heures, le temps s'est figé : les gens, les voitures, les animaux... Elle finit par comprendre que ce phénomène provient d'elle, mais elle ne sait pas comment manifester ce don. Après plusieurs tentatives, elle y arrive un peu au hasard, sauf en ce qui concerne le nouveau, Matthias. Elle se pose alors beaucoup de questions sur lui, et sur leur professeur qui n'a pas l'air étranger à ce phénomène étrange...
J'espérais tellement de ce roman... Ce n'est même pas que j'en attendais beaucoup puisque je ne connais pas l'auteure et que ce n'est pas la suite d'un autre roman, mais je ne pensais pas décrocher si vite et m'ennuyer autant...
Le problème qui s'est vite posé, c'est le manque de maturité du style d'écriture. Les personnages sont censés être à la fac mais, que ce soit dans la narration ou dans les dialogues, on les voit bien plus jeunes, à cause de leur façon de parler mais aussi des sujets abordés et de leurs comportements respectifs.
Le thème principal de cette histoire, c'est le temps. Qu'on le fige, qu'on l'accélère, qu'on le traverse... il y a de quoi faire. Eh bien, on assiste plutôt à une romance pendant, au moins, plus de la moitié du roman (je ne pourrai pas dire si c'est toujours le cas plus loin, je me suis arrêtée à ce niveau-là) et je ne l'ai même pas trouvée franchement intéressante... Entre un meilleur ami jaloux sans grandes raisons, des "copines" jalouses également sans grandes raisons non plus et pas mal de "je t'aime, moi non plus" pas clairement explicites, j'ai trouvé le temps long... L'intrigue n'avançait pas ou, du moins, elle a été effacée par les sentiments des personnages et leur petite vie tranquille. Éclipsé, le fantastique...
J'ai bien essayé de prendre des raccourcis en lisant essentiellement les dialogues (avant de décider d'arrêter ma lecture) mais je crois que c'est ce qui m'a le plus dérangé dans ce roman, la platitude des conversations...
Cette histoire manque cruellement d'action, d'émotions et de maturité. Heureusement, l'écriture est fluide, ça se lit vraiment vite mais ça ne m'a pas empêchée d'en avoir marre... Lassée par le comportement des personnages, par le manque d'infos cruciales alors que les détails futiles je dirais étaient racontés en long, en large et en travers ; lassée par le manque d'action et par la romance qui, je trouve, n'avait pas son importance ici.
Ça a été difficile de supporter les personnages également... Quoique Matthias était bien le seul à ne pas m'énerver. Sans que je me sois attachée à lui, il était tout de même sympa à suivre. Non, le pire de cette histoire, c'est le comportement des femmes...
Sam, pour commencer, est grinçante. Je crois qu'il n'y a pas d'autres mots. Elle se plaint sans cesse qu'elle n'a pas d'amis, à part son meilleur ami Tim, mais vu comme elle traite le peu de personnes qui osent s'intéresser à elle... je ne trouve pas ça étonnant du tout !
Anna est bizarre à cerner... Elle parait très gentille, aimable et serviable mais elle n'hésite pas à faire des coups bas pour autant et, quand elle parle, on dirait une vraie peste. Je pense que c'est la façon dont Sam la décrit et ce qu'elle est vraiment qui font qu'on ne sait pas trop quoi penser d'elle. Les deux sont contradictoires.
Il y a Victoire aussi, qui est censée être la peste de l'histoire (décrite par Sam donc) mais je l'ai trouvée beaucoup, beaucoup moins peste qu'Anna... Elle n'est pas cool mais elle n'est pas très horrible non plus (j'ai trouvé Anna dix fois pire !). Et puis, j'aurais eu Sam en face de moi, je ne sais pas si j'aurais été mieux...
Enfin, Tim, qui avait pas mal d'importance au début aux yeux de Sam, se retrouve vite effacé, pour réapparaître avec quelques crises de jalousie. J'ai très vite eu du mal avec lui, simplement parce qu'il n'est pas souvent montré sous son meilleur jour et que son comportement était bien trop puéril pour que je le supporte.
Dans l'ensemble, tous les personnages n'ont pas un comportement approprié à leur âge. Leurs conversations, leurs mots employés, leur attitude générale ne reflètent pas des jeunes adultes.
Je crois que je vais m'arrêter là... mais voilà mes explications sur le fait que je ne pouvais pas continuer cette lecture... Je retiens tout de même l'écriture fluide de l'auteure et un bon sujet mais je pense que plus de maturité dans le récit en général serait bienvenue, pour avoir envie de continuer à lire jusqu'au bout.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SlaySlay   17 janvier 2018
Et je réalisai soudain ce qui me gênait depuis tout à l’heure.
Il n’y avait plus un son dans la maison, pas un bruit, pas un mouvement.
Pas même le tic-tac de l’horloge.
Commenter  J’apprécie          20
boumabouma   03 juillet 2017
Je buvais ses paroles et son récit. Je n'avais aucun souvenir de cette amitié.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Nadia Richard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nadia Richard
La youtubeuse et star de la série « Cut » Nadia Richard partage son coup de c?ur romanesque pour vous ! Rendez-vous sur https://www.lecteurs.com/article/la-story-litteraire-de-nadia-richard-sous-le-signe-de-lemotion/2443475 pour en savoir plus ! Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/c/Lecteurs Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3474 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..