AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368650261
Éditeur : Les Editions de la Boétie (09/01/2014)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Boire un verre de vin par jour est-il bon pour la santé ? La viande rouge est-elle si nocive ? Pourquoi l'avocat protège-t-il du risque cardiaque ? Quelles molécules dans la betterave sont-elles anti-cancéreuses ? Les champignons améliorent-ils notre immunité ? Pourquoi l'oignon, comme le pain de seigle, peuvent-ils modifier l'expression de nos gènes ?

Si beaucoup d'ouvrages pointent les vertus de divers aliments "santé", la plupart n'en présentent q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Escapist
  04 mars 2015
En ces temps fascinés par la qualité du contenu de notre assiette, vantant continûment les mérites de l'agriculture biologique et véhiculant des idées plus ou moins faussées, mais à la vie dure, sur certaines habitudes alimentaires, on ne sait plus à qui accorder notre confiance. « Ces aliments qui vous veulent du bien » est là pour rétablir certaines vérités et nous empêcher de croire corps et âmes des rumeurs infondées et parfois nocives à notre bonne santé.

Au fil de courts chapitres variés, le lecteur touche à un vaste panel d'aliments simples et quotidiens qu'il apprend à mieux connaître par une approche poussée. Si de prime abord cet ouvrage est quelque peu scientifique et semble destiné à une infime minorité savante, il n'en est rien. Certes les expressions sont parfois pompeuses et l'on s'embrouille l'esprit à tenter de comprendre le sens final de certaines phrases, tant leur structure et contenu font appel à des notions médicales. Un réel plongeon au coeur des molécules et autres amies des grands biologistes, souvenirs angoissants des longues heures des cours de science du secondaire. Entre les noms barbares des protéines, les appellations cruelles des vitamines et les dénominations perfides des substances adipeuses, il y a de quoi y perdre son latin ! Entre quelques données chiffrées qui ne parleront qu'aux plus familiers du sujet, Denis Riché s'est pourtant appliqué à créer une atmosphère détendue, digne d'une salle d'attente exaltant les douces senteurs d'un jardin zen. Spécialiste de la micronutrition, il traite avec panache et dynamisme un sujet pourtant complexe, s'adaptant à son lecteur novice en la matière en reformulant simplement des expressions à la signification obscure. Amenée à la portée du lecteur lambda, seulement intéressé par le fait de préserver sa santé, cette analyse culinaire se dévore en un rien de temps. Grâce à des chapitres de quatre à cinq pages en moyenne, l'auteur touche à pas moins de trente sujets, variant de la simple pomme de terre aux effluves envoûtants du vin, en passant par le vertueux soja et les exotiques algues. La nonchalance de Denis Riché à traiter un thème est parfois déroutante, mais l'on s'adapte aisément à son style tout à la fois savant et familier et on le remercie d'avoir su favoriser et préserver la flamme de l'humour. Car ce sont avec des expressions piquantes et souvent comiques que l'on aborde les méandres obscures de la nutrition.
La force de cet ouvrage réside donc en sa forte teneur en ironie, mais aussi dans la justesse de ses propos. En tant qu'expert, Denis Riché a su démêler le vrai du faux dans une longue série de recherches et d'analyses visant à extraire la quintessence de chaque aliment. En mettant à mal les préjugés, il rétablit la vérité sur des denrées injustement traitées et boudées et, tout au contraire, réfrène certaines habitudes. Il nous dévoile absolument tous les secrets, et même les plus enfouis, des aliments afin de nous mener à une meilleure connaissance de notre assiette et soutenir une hygiène alimentaire saine. Ses propos trouvent d'ailleurs un meilleur accueil à nos oreilles et, en tant que lecteur, nous sommes plus tentés de le croire sur parole, que son discours s'appuie sur des exemples et des études bien précises (et chiffrées). En réalité, Denis Riché ne cherche pas tant à bousculer les préjugés par des doctrines innovantes que rétablir des principes déjà découverts et qui ont pourtant peinés à trouver un écho auprès du public. de plus, son but visé n'est pas de broder des régimes hollywoodiens en dénigrant chaque nutriment, mais bien de revaloriser certains aliments et de prévenir des risques encourus à la consommation de certains. On prête donc foi à ses paroles avec bien plus de sincérité que dans n'importe quel ouvrage signé de coachs notoires dont nous tairons les noms.
Mais non content de discourir à l'aide de termes parfois trop médicaux, Denis Riché s'est aussi soucié d'alléger ses dires par de petits rappels historiques. Ainsi le chocolat, la carotte et le noni – pour n'en citer que quelques-uns – s'animent et n'ont plus de secrets pour le lecteur. On part gaiement sur les traces de leurs origines et de leur apparition sur les marchés alimentaires grâce à la plume joviale de l'auteur. Toujours avide de savoirs et curieux d'en apprendre plus, on enchaîne les pages avec bien plus de facilité que l'on aurait crue. Petit conseil attentionné à tous les futurs lecteurs : au lieu de se stigmatiser l'esprit – à moins d'apprécier les pratiques vicieuses – lors des paragraphes tendant à trop développer la partie médicale de l'aliment, mieux vaut laisser ses pensées vacantes et faire défiler les phrases en ne les lisant que du coin de l'oeil.
En revanche, on ne félicitera pas les éditions « La Béotie » qui propose un ouvrage peu digne de figurer dans les bacs des librairies. Et la raison en est bien simple : le livre s'emmêle prodigieusement les pinceaux dans l'organisation des pages à partir du chapitre dédié aux épinards. Qu'il est bien agréable de commencer une phrase consacrée à nos chères amies les chénopodiacées et en la clôturant par la qualité nutritive des grenades ! Pour un peu et l'on aurait l'impression d'être pris pour une courge ! Et ce petit désordre se poursuit quelques chapitres plus loin, lorsque le noni vient mettre son grain de sel dans l'oeuf ! de quoi en avoir ras la soupière. On ne bénéficie donc pas pleinement des conseils distribués dans deux-trois chapitres.

Quoiqu'il en soit, c'est sans complexe qu'il faut aborder ce livre qui tente seulement de nous avertir des bienfaits et méfaits de chaque aliment, car, n'en déplaisent à certains, ils en contiennent tous avec plus ou moins d'intensité. Les encadrés à chaque fin de chapitre permettent de résumer rapidement l'analyse de celui-ci, bien que nous leur reprocherons d'employer les vitamines et autres protéines par leurs petits noms respectifs, si doux aux oreilles des savants mais si cruels à celles du lecteur novice. Sans fioritures ni exagérations, il délivre de nombreux conseils qui raviront tous ceux désireux de protéger leur santé, tout en tirant au mieux profit des qualités gustatives de chaque aliment. Un livre qui donne la patate et à déguster sans modération !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
EscapistEscapist   03 mars 2015
Il en va du chocolat comme du vin, plus sa couleur est sombre, meilleur il est pour nos cellules.
Commenter  J’apprécie          32
Lire un extrait
autres livres classés : santéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre