AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714453723
405 pages
Éditeur : Belfond (19/03/2015)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 105 notes)
Résumé :
Dans la tradition des oeuvres de Daphné Du Maurier, un roman nimbé de mystère et d'émotion, un suspense psychologique envoûtant pour aborder la jalousie, le désir et les liens du sang.

Pour Lila, tout commence par un paquet déposé sur le pas de sa porte. À l'intérieur, un plan et la clé d'un cottage abandonné près d'un lac. Le legs d'un parent inconnu, une surprise qui ne pouvait pas mieux tomber.
Car, à trente ans, la Londonienne traverse une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
marlene50
  11 avril 2020
Cinq étudiants décident de vivre en autarcie dans une maison isolée près d'un lac, avant d'entrer dans la vie active.
Cela se passe dans les année 1980 et parallèlement nous découvrons Lila,( fille de Simon et Freya qui ont eu une aventure alors qu'ils étaient sous l'emprise de la drogue), 30 ans après, qui hérite de cette fameuse maison, héritage d'un inconnu dont elle en découvrira petit petit la raison .
Les descriptions des cinq étudiants sont plus poussées pour certaines que pour d'autres.
Mais, alors j'ai franchement détesté Simon, beau gosse mais opportuniste et surtout franchement imbu de lui-même qui se déclare chef de la petite communauté et manipule tout ce petit monde, mais principalement et allègrement la soeur de Freya, Kat très amoureuse de lui.
Kat en oubliera toute dignité et même les liens fraternels qui l'unissait à sa jeune soeur à un degré tel, qu'elle se conduira comme la dernière des dernière, vis à vis de celle-ci.
J'avais hâte de connaître la fin qui dévoilera tous les non dits qui ne sont pas jolis jolis.
C'est le moins qu'on puisse dire !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
QueLire
  22 juin 2015

C’est un roman vraiment prenant que nous offre ici Hannah Richell. 2010, Lyla et Simon ont perdu leur bébé, une petite fille qui est morte à l'âge de cinq jours. L’accouchement prématuré est survenu après que Lyla ait fait une chute un escalier. Le bébé n’était pas suffisamment fort pour survivre. Un drame pour la jeune maman qui ne se sent ni comprise ni écoutée par son mari.

Lorsqu’elle reçoit par courrier une clé de maison, elle décide de partir à la découverte de cet héritage non attendu. Il s’agit d’une très vieille bâtisse, au bord d’un lac dans le nord de l’Angleterre. Étrangement, elle se sent liée à ces lieux et décide de rendre vie à cet endroit. Grâce à l’aide d’un voisin, elle se sentira chez elle là-bas.
1980, un groupe d’amis, fraîchement diplômés de l’université, décide de vivre un an en autarcie complète dans une petite maison au bord d’un lac. L’aventure débute dans l’euphorie pour Kat, Simon, Carla, Ben et Mac mais une fois l’été terminé, la vie devient de plus en plus difficile. Il leur faudra gérer la faim, la rudesse d’une vie sans confort et surtout apprendre à vivre ensemble. Fragile, la liaison entre Kat et Simon dont la prestance naturelle a fait de lui le leader du groupe, se voit ébranlée par l’arrivée d’une sixième personne. Jalousie, mensonges et coups du sort feront que l’aventure humaine se transformera en expérience difficile pour chaque membre du groupe.
Pour savoir ce que va découvrir Lila sur les squatteurs des années 80, je vous conseille vivement de lire « La maison du Lac » qui m’a fait passer un très agréable moment de lecture.
Le roman, rythmé par les chapitres alternant entre la vie actuelle de Lila et celle du groupe d’amis est vraiment prenant.
Cette histoire est élaborée comme une enquête, et les révélations sur le passé et le présent, parsemées au grès des pages, nous aident à mieux cerner l’intrigue et le caractère des personnages.
J’ai adoré suivre l’évolution de kat et Simon, qui en quelques mois vont vraiment changer, ce qui va instaurer un climat de tension au sein du groupe.
J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque, pensant lire un roman du style « terroir ». Je me suis laissé attirer par la couverture et je dois dire que je suis heureuse de m’être trompée.
C’est un roman que je conseille pour l’intrigue, excellente, et pour certains personnages qui allient force et sensibilité à la fois.
En conclusion, une lecture qui m’a donné énormément de plaisir.

Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
badpx
  16 janvier 2019
Voici un petit roman bien sympathique qui m'a tenu éveillée quelques soirées : c'est totalement addictif, et j'avais absolument besoin de lire pour savoir, où plutôt pour vérifier ce que je sentais arriver.
Parce qu'il faut être honnête c'est très très prévisible. Et c'est pour moi le plus gros défaut de cette lecture. Et heureusement que je n'ai pas lu la quatrième de couv' avant de tourner la dernière page car j'aurais été encore plus déçue : Non seulement cela ne correspond as à la réalité du Roman mais en plus, une partie de la clé de l'énigme est dévoilée.
Heureusement, pendant un peu plus de 400 pages je me suis reposée au bord d'un lac dans une ancienne bergerie. le paysage est juste assez détaillé pour donner envie de découvrir ce lieu de calme.
Commenter  J’apprécie          181
ingridfasquelle
  29 juin 2015
Après des débuts dans l'édition, en Angleterre, Hannah Richell est partie poursuivre sa carrière en Australie, où elle vit aujourd'hui avec ses deux enfants. Après Un fragile espoir (2014), son premier roman au succès international, La maison du lac est son deuxième ouvrage à paraître chez Belfond.
Dans la tradition des oeuvres de Daphné du Maurier, La maison du lac est un roman nimbé de mystère et d'émotion, un suspense psychologique intense et envoûtant qui aborde la jalousie, le désir et les liens du sang.
Pour Lila, tout commence par un paquet déposé sur le pas de sa porte. A l'intérieur, un plan et la clé d'une maison de berger abandonnée, près d'un lac. le legs d'un parent inconnu, une surprise qui ne pouvait pas mieux tomber. CAr à trente ans, la londonienne traverse une période douloureuse : une tragédie familiale impossible à cicatriser, un mariage au bord de l'implosion, une carrière au point mort... le moment est venu pour elle de prendre du recul, loin de la ville et des siens.
Mais, alors qu'elle prend possession des lieux, Lila va découvrir peu à peu l'histoire de ses anciens occupants, cinq étudiants venus vivre ici clandestinement en 1980. Qui étaient ces cinq jeunes ? Pourquoi ont-ils fui en laissant tout derrière eux ? Et d'où lui vient cette étrange impression que quelque chose la lie à leur destin ?
«Sur le rebord de la fenêtre, une cruche en céramique contient des tiges de monnaie-du-pape très sèches. Elle frôle un disque blanc du doigt, mais ce léger contact suffit à le réduire en miettes. Les fragments tombent à côté de cadavres d'insectes desséchés. Une atmosphère très particulière règne dans cette pièce - ce bouquet, ces vêtements abandonnés, cette lampe à huile et ce verre posé près du matelas - qui emplit Lila d'une profonde tristesse. Cette chambre a été occupée. Une femme a porté cette robe, a voulu embellir sa chambre en plaçant devant la fenêtre ce bouquet dans ce joli pot, à un endroit où la lumière joue avec les transparences. Elle se demande qui a vécu là et pourquoi ces affaires n'ont pas été emportées. Elle a l'impression de faire intrusion dans le passé resté figé et se demande si quelqu'un, quelque part, pense à cet endroit et espère que rien n'a changé.»
«Un frisson la prend, et elle relève la tête vers le lac. Elle a l'impression de connaître cet endroit. Tout ici lui est familier, cruel et pourtant intime; comme la souffrance qui la tenaille.»
Dans la maison du lac, de lourds secrets sommeillent. Des secrets aux conséquences inattendues et dont les répercussions pourraient bien changer la vie de Lila, à jamais...
Célébrée dans le monde entier comme l'héritière de Daphné du Maurier, Rosamund Pilcher ou Anita Schreve, Hannah Richell entremêle habilement les fils du présent et du passé et signe un roman éblouissant et subtil sur l'infidélité, la trahison et la complexité des liens familiaux. Sans aucun doute, l'histoire tragique et magnifique de la maison du lac vous hantera longtemps ! Porté par un souffle romanesque hors du commun, ce page turner touchant et plein de mystère vous tiendra à coup sûr éveillé jusqu'au bout de la nuit !
Un suspense psychologique captivant, à lire absolument !
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
OrlaneBooks
  02 novembre 2016
Après avoir beaucoup aimé un « fragile espoir » c'est avec impatience que j'attendais la sortie en poche du nouveau roman d'Hannah Richel « La maison du lac ».
La maison du lac c'est l'histoire croisée de Lila, jeune trentenaire qui traverse un moment difficile après la perte de son bébé et celle de Kat, jeune femme qui dans les années 80 quitte tout avec une bande de copains pour vivre en total autonomie au bord d'un lac.
Lila vient non seulement de perdre son bébé mais aussi son père. Au décès de celui-ci elle reçoit une enveloppe d'un expéditeur anonyme avec à l'intérieur une clé d'une petite maison. Bien décidée à en savoir plus, elle s'éloigne de son mari Simon, avec qui les relations sont tendues depuis la perte du bébé, et part à la découverte de la maison.
Eloignée de tout, elle tombe rapidement sous le charme de l'endroit avec lequel elle sent un lien familier, une sensation de déjà-vu. Pour se changer les idées, elle décide de se lancer dans la rénovation de la maison.
Bien que souhaitant s'isoler, Lila se noue d'amitié avec quelques habitants du village : l'épicière, William, un voisin et la mère de celui-ci.
Dans la maison, Lila va découvrir un dessin représentant un groupe de 6 jeunes adultes.
Pour le lecteur, le lien est fait avec la seconde histoire qui se déroule en 1980. A la fin de leurs études à l'université 5 copains : Simon, Kat, Ben, Carla et Mac décident de tenter une expérience : vivre en totale autonomie dans une maison isolée au bord d'un lac. Pour cela ils devront apprendre à chasser, pêcher, cultiver des fruits et des légumes et dépenser au mieux le peu d'argent qu'ils ont en leur possession. Une sixième personne va se joindre au groupe : Freya, la soeur de Kat.
Il m'a fallu lire quelques chapitres avant de mon plonger dans ces 2 histoires et m'imprégner de chacune d'elle… Mais une fois imprégnée… impossible de lâcher le livre.
Les personnages sont très bien travaillés. Hannah Richell aborde ici la complexité des relations humaines : liens de parenté, amicaux ou amoureux.
On se doute que passé et présent ont un lien mais lequel ? On a des doutes, on émet des hypothèses, mais jusqu'à la fin le suspense est à son comble.
Cela fait longtemps que je n'ai pas été aussi agréablement surprise par la fin d'un livre.
C'est un roman que je conseille vivement pour passer un excellent moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          64

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
marlene50marlene50   11 avril 2020
Elle avance bras écartés en s'appuyant au vent qui la porte presque et réussit à atteindre la protection toute relative des arbres.
Là, elle s'arrête, les yeux fermés, pour écouter rugir la tempête à la surface de l'eau.
Le froid lui pique les joues, pénètre dans ses os.
Sur le rivage, les arbres craquent, gémissent, les branches se heurtent comme des épées dans une bataille épique.
Elle ouvre en grand les bras, s'emplit les poumons du souffle vivifiant et pousse un long cri.
Le son est emporté par le vent.
Cette puissance qui rend si minuscule la gonfle d'énergie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lau2810lau2810   14 août 2016
Kat serre le bébé sur son coeur et aspire la douce odeur de sa peau.
- Justement, on ne peut pas lui faire un plus grand honneur que de continuer à faire vivre son nom après son départ. C'est fort, comme symbole, tu ne trouves pas ? Pense à Lila, aussi.
- Je ne sais pas ... Je ne sais pas ...
- Fais ça pour moi, Simon, je t'en prie. Est-ce que c'est trop te demander ? Est-ce que c'est difficile d'imaginer que c'est Kat que nous avons enterrée sous les aulnes à la place de Freya ? Je n'ai aucune autre requête. Rends sa mère à Lila. Donne-lui la famille qui lui revient de droit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lailasamburulailasamburu   27 juin 2015
Dans la vie, on ne peut pas éviter tout ce qui nous fait peur.
- Pourquoi pas ?
- Parce qu’on risque de laisser passer sa chance d’être heureux.
Commenter  J’apprécie          100
Annabelle31Annabelle31   01 février 2018
Dans la vie, on ne peut pas éviter tout ce qui nous fait peur.
- Pourquoi pas ?
- Parce qu’on risque de laisser passer sa chance d’être heureux.
Commenter  J’apprécie          60
Annabelle31Annabelle31   31 janvier 2018
Inévitablement, Kat avait rempli un rôle de mère auprès de sa petite sœur, et dans une certaine mesure, elle en avait été heureuse. C’était agréable de sentir que Freya avait besoin d’elle, d’être celle qui la consolait de ses égratignures, qui lui donnait des conseils.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Hannah Richell (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hannah Richell
Hannah Richell Interview
autres livres classés : jalousieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre