AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791094428504
Fleur Sauvage (18/05/2017)
3.75/5   16 notes
Résumé :
Vous ne parvenez plus à détacher vos yeux de ces images diffusées en boucle sur toutes les chaînes de télévision, celles d’un bâtiment en ruine au-dessus duquel s’élève un long panache de fumée noire, ni de ces quatre caractères chinois en bas de l’écran, kǒng bu xi jī, « attentat terroriste ».
Un Boeing 737 vient de s’écraser sur l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Pékin…
Tel est le point de départ de Blackstone, un techno-thriller para... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 16 notes
5
5 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

Franckync
  10 décembre 2018
Titre : Blackstone
Auteur : Guillaume Richez
Editeur : Fleur sauvage
Année : 2017 :
Résumé : Un Boeing 737 vient de s'écraser sur l'ambassade américaine à Pékin. le monde vacille et la tension entre les deux superpuissances est à son comble. Les experts américains envoyés sur place tentent de démêler un écheveau inextricable. NSA, FBI, CIA, tous les services sont sur les dents et la situation se dégrade encore lorsqu'un chasseur américain est abattu au dessus de la mer de Chine. Pour ne rien arranger, un tueur en série sévit dans la capitale de l'empire céleste ; ses meurtres sont atroces et sème la terreur, ont-t-ils un rapport avec la crise internationale ?
Mon humble avis : Une fois n'est pas coutume, je me suis penché sur un thriller d'espionnage. Un pavé d'un auteur français nommé Guillaume Richez, un second roman à priori, publié chez Fleur Sauvage. Peu enclin à lire ce type d'ouvrage, j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre et je dois avouer que je n'ai pas été déçu par ce Blackstone. En effet, voici un pavé haletant, hyper documenté, qui se lit avec plaisir mais surtout un bouquin d'une efficacité redoutable. A la lecture de ce roman le lecteur est en droit de se demander si Richez ne serait pas : expert en armement, expert en géopolitique, éminent criminologue, expert militaire tant le récit est précis, argumenté et réaliste. Les personnages sont nombreux, j'avoue avoir eu du mal à m'y retrouver parfois mais qu'importe, l'action est omniprésente, on est transporté du coeur d'un sous-marin à des batailles aériennes trépidantes, d'une scène de crime aux arcanes des services secrets internationaux. C'est encore une fois précis, foisonnant et extrêmement jouissif. L'écriture de Richez est simple, très cinématographique, elle sert son propos à merveille et il est très difficile de lâcher l'ouvrage avant d'arriver au terme de cette aventure. N'est-ce pas ce que l'on demande à ce type de bouquin ? Une grande réussite vous dis-je.
J'achète ? : Si tu es fan de Clancy, de James Bond ou de blockbusters, tu ne peux passer à côté de ce Blackstone, un roman addictif où l'action et les rebondissements sont légion. Je ne suis, en général, pas grand fan de ce type de littérature, j'avoue avoir eu un peu de mal à tout assimiler, mais je me suis régalé. Je le recommande donc chaudement. Bravo monsieur Richez, bravo pour la somme de travail qu'on devine immense, bravo pour le rythme, bravo pour l'aventure.
Lien : https://francksbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Julitlesmots
  05 juin 2017
On se retrouve projeté dans un vrai scénario catastrophe !
Guillaume Richez nous embarque dans un thriller palpitant avec de l'action, du suspense, des scènes gores bourrées de sang, mais attention rien qui ne vous empêche de dormir ! Bien au contraire on suit les évènements et on se dit « mais à quel moment ça va exploser ? » Avec ce Boeing 737 qui vient se scratcher sur l'ambassade des États-Unis à Pékin, on est projeté dans une nouvelle guerre froide, dont les acteurs ont changé, mais tellement crédible et tellement collée à la réalité que tout peut arriver ! La guerre est à nos portes et celle-ci serait dévastatrice...
Une tension palpable tout le long de ma lecture ! Lu en 2 jours tellement j'ai été happée par cette ambiance de crise mondiale. Mais c'était sans compter sur le talent de l'auteur, qui nous embarque dans une enquête sur un meurtrier en série et tout prend son sens...
Un livre qui se lit comme un documentaire avec l'histoire de ces dernières décennies en toile de fond ! Une crise majeur au niveau mondial qui est décortiquée avec talent ! On se demande où l'auteur va chercher tout ça et s'il ne s'est pas réincarné en petite souris le temps des événements !
J'ai adoré les passages, dans lesquels Obama prend vie et l'authenticité que cela donne au récit ! Tellement vivant qu'on croit y être et vivre le récit auprès des personnages !
La tension monte peu à peu avec un excellent dosage, mais tellement tendu du string qu'on se dit mais Guillaume Richez va faire péter la bombe !!! Incroyable mais non... Ouf nous sommes sauvés mais jusqu'à quand ?...
Un thriller où la géopolitique a une grande place, bien ancré dans notre réalité, Blackstone, sans nous prendre la tête, fait un exposé des situations tendues dans une région en éternel conflit...
Mais attention Blackstone, ce n'est pas que ça ! Pas que de la géopolitique ! C'est aussi une enquête sur un tueur en série, sur des trafics, des personnages meurtris, des personnages qui meurent ou qui disparaissent !
A cette toile de fond de crise mondiale, une série de meurtres sanglants, dont l'enquête sera menée par des policiers chinois et américains ! Tant qu'à faire autant pimenter le tout...
"Les femmes tu les hais et toute cette colère te rend fou. Tu ressasses sans arrêt le même fantasme morbide. La pression monte de plus en plus. Tu y penses sans cesse pendant des jours et des jours. Quand tu vois une femme qui te plaît tu te dis que ce serait intéressant de lui ouvrir le ventre pour mettre ses tripes à l'air et puis de la sodomiser avec un fer à souder pendant qu'elle est en train de crever comme une chienne. Rien qu'à cette idée, tu bandes, mais te branler en pensant à tout ça ne suffit plus à te calmer."
Un tueur sanglant, un tueur qui peut cacher bien autre chose...
C'est un pavé, mais tellement riche en rebondissements, tellement bien construit, que pas un seul moment l'ennui ne nous pousse à tourner les pages plus vite, bien contraire on le déguste et on prend son temps pour en apprécier chaque passage !
Un scénario digne des grands films, porté par une maison d'édition qui sait appâter son lecteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
UnKaPart
  19 mai 2017
Dès la quatrième, tu sens le roman marqué par la géopolitique contemporaine. Parmi les conflits susceptibles de péter un jour prochain, le match Chine-USA figure en bonne place. La Chine est en bisbille avec plusieurs alliés des USA, entres autres la Corée du Sud et le Japon (contentieux territoriaux pour des îles-confettis, expansionnisme chinois en mer de Chine…). S'ajoutent la guéguerre commerciale, la part conséquente de la dette américaine aux mains des Chinois et depuis quelques mois les envolées de Trump… le tout dans une région où chaque Etat est déjà sur les nerfs because multiples tensions avec les voisins (Corée du Nord qui fait mumuse avec ses pétards, vieilles rancoeurs envers le Japon héritées de la Seconde Guerre mondiale, revendications territoriales des uns sur les autres, zones de pêche litigieuses…). Niveau tension, l'Asie ressemble à un puceau dans une boîte de strip-tease : tendu à mort et prêt à partir au premier stimulus… Et comme toujours, les diplomates préfèrent déployer des porte-avions que des idées constructives… En clair, la prochaine grande guerre entre Etats-nations éclatera en Extrême-Orient.
Quatrième toujours, du terrorisme à coup d'avion dans la poire, tu penses 11 septembre 2001. Vu l'actualité de ces dernières années, je ne crois pas avoir besoin de développer davantage, chacun sait de quoi il retourne.
Bref, un roman bien de son temps.
Blackstone, un roman bien de son genre aussi, puisqu'on retrouve les éléments classiques du techno-thriller, genre qui tourne toujours avec les mêmes codes calibrés, la même palette d'intrigues (terrorisme, géopolitique, intrigues de cabinet…), la même brochette de personnages (le chef de l'Etat, le secrétaire à la Défense, les patrons des agences gouvernementales…), les mêmes enjeux (éviter un attentat, éviter une guerre, éviter l'assassinat de Machin). Ici, attentat terroriste, menace de conflit entre l'Empire du Milieu et les States, FBI, ci-aïe-ay, magouilles politiques, opérations clandestines, agents secrets, agents doubles, triples, quadruples (…), centuples (…), milluples…
Les romans de la période guerre froide ont déjà bien exploité le filon sans l'épuiser pour autant. Blackstone ne se limite pas à ressortir une vieille histoire Popov-Yankees à la sauce nuoc-mam, le roman colle à la situation actuelle. Une forme de réadaptation moderne intelligente, avec de vrais enjeux contemporains, pas du faux neuf avec du vrai vieux.
On sent qu'il y a eu un travail de recherche en amont sans que le texte ne se transforme en exposé encyclopédique ennuyeux ou en résumé superficiel du JT.
La Chine ne sert pas que de décor exotique cliché plein de kung-fu et de nids d'hirondelle. Pour ce que j'ai pu en juger – je suis spécialisé Japon, pas Chine –, le roman est bien documenté, que ce soit le cadre, la culture, la politique… Idem à plus large échelle avec les enjeux géopolitiques et géostratégiques de la région que je connais bien pour passer pas mal de temps dans le coin.
Attention quand même où tu mets les pieds. Sauf si tu t'appelles Chuck Norris, puisqu'on sait tous que tu les mets où tu veux. black$tone est un roman exigeant. A la fois riche dans son background, foisonnant avec ses histoires politico-diplomatico-militaro-et-cetero, soutenu par son lot d'intrigues-péripéties-révélations-retournements-de-situation (j'avais un stock de tirets à finir). Exigeant ne signifie pas incompréhensible ou confus, juste qu'il demande une bonne dose d'attention. Il ne s'agit pas d'un roman pour se vider la tête, faut suivre l'histoire de près. Après, rien d'excessif non plus, pas besoin de douze doctorats ni d'un QI de 280 pour comprendre l'histoire.
Alors Blackstone ? Bien, bien, bien. Pas le roman qui me fera devenir un adepte du genre, mais un bon moment de lecture. M'intéressant de près à la géostratégie et à la géopolitique de la mer de Chine, j'ai trouvé dans ce bouquin une fiction intéressante et bien fichue sur la question (et pas si fictive que ça sur bien des points…). Ceux que le sujet passionne y trouveront leur compte, de même que les amateurs de techno-thrillers, thrillers politiques, romans d'espionnage.
Lien : https://unkapart.fr/blacksto..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Noctenbule
  13 août 2017
Deux ans après son premier roman, "Opération Khéops", Guillaume Richez revient avec un roman plein de suspens et d'aventure. Attachez vos ceintures car vous allez vous en prendre pleins les yeux. On commence par un crash d'un boeing 737 sur l'ambassade des États-Unis à Pékin. A partir de là, l'équilibre politique du monde vacille. Des agents sur le terrain font de leur mieux avec ce qu'on leur donne. Mais leur chemin va être semé de bien des embûches avec des intrigues, des révélations, des meurtres en séries, des manipulateurs, des menteurs... Qui dit la vérité? Qui pense savoir la vérité? Je croyais avoir certaines certitudes au fur et à mesure des pages. Cependant l'auteur est un petit malin. Pourquoi les informations qu'il nous aurait donnés seraient véridiques? C'est pour mieux nous tromper et nous mener à une machination que seul un esprit supérieur aurait pu deviner.
Les pages se tournent assez vite et pleins de films me sont revenus à l'esprit. Bien entendu, "Top Gun" avec la scène de combat en avion américain contre chinois. En lisant les phrases, je revoyais le film avec ces mecs aux égos surdimensionnés. J'entendais même la bande son. Et aussi des films avec Steven Seagal, les Missions Impossibles, les Jason Bourne, Jack Reacher... On pourrait croire qu'il y a une préférence pour les films des années 80/90 avec une ambiance guerre froide. On retrouve les chinois, les américains et les russes. Les méchants sont partout cette fois-ci. L'axe du mal est là mais il n'y a pas d'axe du bien en face. Juste des humains qui veulent toujours plus d'argents, d'influence et de pouvoir. 
Comme dans son premier roman, les femmes ont la part belle. Elles sont belles, malignes, courageuses, battantes et ce n'est pas une paire de testicules qui va se mettre sur le chemin. Cependant, elles sont loin d'être parfaites. Solitude, isolement, alcoolisme.... les bagages ne manquent pas. Sans oublier quand même quelques cruches, avec une forte poitrine, adeptes de la fellations. Un fantasme d'homme qui peut ressortir quand même. Cette partie doit beaucoup plaire aux messieurs et peut être se retrouver dans le chef adepte de pornos en tout genre. 
J'ai adoré le personnage de Rodriguez. Une femme qui a du caractère et qui n'a pas honte de son corps. Malgré qu'elle n'a plus 20 ans, elle fait encore bander bien des hommes. Son désespoir, elle le noie dans l'alcool et elle le tient bien. Et parfois, bien bourrée, elle emmène un homme dans sa chambre. Cependant, quand les horreurs d'un tueur en série commencent à faire paniquer un pays entier et qu'on l'invite à donner un coup de main, son instinct reprend le dessus. Des choses terribles lui viennent à l'esprit. A t'elle un échappatoire à ces cauchemars? 
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NigraFolia
  03 juillet 2017
Lorsque j’ai décidé d’écrire des chroniques sur NigraFolia, c’était notamment pour mettre des thrillers d’exception en avant. On en lit des bons, des moins bons, et de temps à autre, il y a un bouquin qui sort du lot.
Pour le pitch, je vous laisse vous reporter à la 4ème de couv'.
Fait est qu’avec Black$tone, on touche du doigt, des yeux, ce qui se fait de très bon. Je l’ai déjà écrit, s’immerger dans un thriller n’a rien d’innocent. C’est accepter de se faire bousculer dans ses habitudes et adorer cela. A première vue, Black$tone pourrait ressembler à du Clancy ou du Grisham en français. Mais ce serait trop simple. C’est bien plus qu’un roman d’espionnage.
Un avion s’écrase sur l’ambassade US à Pékin et Guillaume Richez jette avec brio des relents de thriller géo-politique, sur fond de conflit entre les États-Unis d’Obama et de Trump et la République populaire de Chine. C’est foutrement documenté, tant culturellement que politiquement. L’ambiance de crise mondiale, le prisme à travers lequel occidentaux et asiatiques se jugent, s’apprécient ou non, est savamment dosé. La construction, rehaussée par une maitrise du style forge une véritable tension. Guillaume se joue du lecteur en le soumettant l’art du climax. On expose les personnages, on les confronte et ensuite seulement au point culminant, on permet au lecteur de résoudre. C'est l'apogée de la peur. C'est cinématographique au possible. Et ici, cela fonctionne vraiment.
Tout cela fait froid dans le dos. Voilà pour l'authenticité.
Mais ce serait trop simple d’en rester là. Le talent de Guillaume réside également dans le fait de construire un excellent page-turner pour tenir en haleine le lecteur. Pour se faire, il entrechoque plusieurs histoires avec brio, pour n’en faire qu’une. Car c’est là que Black$tone dévoile sa force.
Une enquête sur un épouvantable tueur en série, menée par des policiers chinois et américains qui se soupçonnent et se manipulent. Une guerre qui approche en mer de Chine. Une manipulation autour du bureau ovale. Cela fourmille de personnages troubles. Personne n’est innocent. Assassins, psychopathes, manipulateurs. Le lecteur saute d’un chapitre à l’autre, se fait bousculer par de nombreux cliff-hangers.
Les personnages sont minutieusement établis. Influenceurs ou victimes, ils portent tous une longue liste de péchés et d'accidents de la vie. La rédemption serait trop facile. Certains sont appelés à mourir, d’autres simplement à disparaitre. Tous ne sont que de passage dans ce monde complexe et terrible. Nombreux sont ceux qui portent un masque aux yeux du lecteur. Aucun ne semble être véritablement ce qu’il donne à voir au premier regard. Je vous l’ai dit, c’est diabolique. Tous, que cela soit Malone, l’officier de la CIA aux identités multiples, Rodriguez l’agent spécial du FBI, profileuse et alcoolique, les guerriers du SEAL, Sanders, la directrice du Service national clandestin et la sénatrice McGovern, sans oublier le Major Bennet, ou l’incroyable Wade, tous renforcent ce thriller. Chaque présence s’insinue dans le puzzle. Black$tone se gave de tension et de peur, c’est riche en rebondissements. Le lecteur cherche la vérité quand l’écrivain tient les codes dans sa main. Espionnage, technologie, psychologie, Richez nous ballade dans les tourments de notre monde. On y prend un plaisir colossal.
Jetez-vous sur Black$tone, pleurez chez votre dealer de livres, harcelez le, s’il est en rupture, optez pour le téléchargement (https://www.editionsfleursauvage.com). Soutenez Fleur Sauvage, ils ont eu le nez fin, ils ont besoin de nous.
En conclusion, Black$tone est assurément un des thrillers de l’été pour ne pas dire de l’année.
Lien : https://nigrafoliablog.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JulitlesmotsJulitlesmots   18 mai 2017
Les femmes tu les hais et toute cette colère te rend fou. Tu ressasses sans arrêt le même fantasme morbide. La pression monte de plus en plus. Tu y penses sans cesse pendant des jours et des jours. Quand tu vois une femme qui te plaît tu te dis que ce serait intéressant de lui ouvrir le ventre pour mettre ses tripes à l’air et puis de la sodomiser avec un fer à souder pendant qu’elle est en train de crever comme une chienne. Rien qu’à cette idée, tu bandes, mais te branler en pensant à tout ça ne suffit plus à te calmer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   11 décembre 2018
Gary Hopkins était un paranoïaque sournois et manipulateur, il n’avait ni éthique ni scrupules. Il était capable de défendre avec une égale conviction n’importe quel point de vue et son contraire. En privé, il se montrait à tel point libidineux que son entourage conseillait aux jeunes femmes d’éviter de se retrouver seules avec lui, ne fût-ce que dans un ascenseur.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Guillaume Richez (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Richez
Bande-annonce du techno-thriller Blackstone de Guillaume Richez publié aux éditions Fleur Sauvage en 2017.
autres livres classés : techno-thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Guillaume Richez (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre