AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2930657073
Éditeur : murmure des soirs (01/01/2012)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Onze nouvelles.

Des personnages très différents évoluant tous dans des quartiers de Paris et confrontés à des phénomènes ou des situations extraordinaires.

A mi-chemin entre la littérature fantastique et le conte.

Du merveilleux qui puise ses racines dans le scientifique.

Une femme disparaît quand elle se met en colère.

Un scientifique démiurge s’inocule un produit qui abolit la membrane cell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
archibald77
  04 décembre 2012
j'ai découvert la maison d'édition "murmure des soirs" récemment et j'ai commencé l'exploration par ce premier recueil de nouvelles de Jean-Marc Rigaux. 11 nouvelles, toutes tintées de fantastique et qui utilisent pour la plupart un fond scientifique comme départ. J'ai bien aimé ce recueil, malgré d'importantes disparités entre les nouvelles, tant dans la qualité de l'écriture que dans le choix des sujet, ça va de l'histoire fantastique très fouillée, à la nouvelle sentimentale vaguement érotique, en passant par des critiques sociales et de lute des classes. le style d'écriture de Jean-Marc Rigaux est particulièrement recherché et bien travaillé, j'aime beaucoup son coup de plume.
Je suis très content d'avoir découvert cet auteur, malgré une grosse déception à la lecture de la toute dernière nouvelle.
Commenter  J’apprécie          10
Corneille2015
  04 septembre 2019
Disciple de Marcel Aymé et de Paul Morand, Jean-Marc Rigaux nous promène dans l'espace-temps de nos travers. Tantôt tendre, goguenard, critique ou fantastique, l'auteur excelle à la première personne du singulier en ce petit chef-d'oeuvre "Les lunettes qui déshabillent" ("C'était demain" page 45 et suivantes, Edition "Murmure des Soirs" 2012) : " (...) ... Il me tourna le dos et m'exhiba ses fesses nerveuses. (...) ... Je transperçais les tristesses sous les sourires étonnamment sincères. La jubilation sous la froideur. le vide sous le mimétisme de la vie. Les imperfections sous les oripeaux. L'orgueil sous la gentillesse. C'était le plus répandu."
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AveclesourireAveclesourire   21 juillet 2016
Chaque franchissement de frontière est un risque. Pour la première fois de sa vie, il en avait pris un. Il saisit un bloc-notes, rédigea sa lettre de démission. Il avait un petit capital suffisant pour vivre de ses intérêts. Il enfila son pardessus.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : camps de concentrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
321 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre