AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2379311366
Éditeur : Humensciences Editions (18/09/2019)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Non, les chasseurs ne sont pas, comme ils le proclament, les « premiers écologistes de France ». Non, la chasse ne protège pas la nature.
Grâce à une approche scientifique, documentée, implacable, ce livre démontre à quel point la chasse est un désastre écologique.
L’élimination des animaux dits « nuisibles » qui ne le sont en fait pas, les « régulations » censées garantir un équilibre écologique qui ciblent certaines espèces en voie de disparition, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PerleDulac
  20 novembre 2019
Lorsque je ferai le classement par préférence des livres que j'ai lus cette année, celui ci figurera assurément dans le top 5 et même très certainement sur la plus haute place du podium.
Bien sûr, étant déjà convaincue du peu d'intérêt de la chasse et plaçant le respect de toute vie au sommet de toutes les vertues, je ne pouvais qu'être en phase avec les propos de Pierre Rigaux.
Il n'empêche que ses arguments sont implacables et irréfutables. Basé sur des éléments scientifiques dont toutes les sources sont citées en fin d'ouvrage et sur son expertise de biologiste et naturaliste, ce livre est un plaidoyer fort contre la chasse, activité pratiquée par une infime partie de la population et subie par une majorité hostile mais encore trop silencieuse.
Un grand merci à M. Rigaux pour avoir écrit tout haut et en termes clairs et précis ce que beaucoup n'arrivent pas à exprimer et à argumenter.
Une lecture à conseiller vivement.
Commenter  J’apprécie          100
RShaka
  12 janvier 2020
Excellent livre, qui démonte et démontre tous les arguments des chasseurs, de façon claire, complète et très documentée. de quoi compléter tout argumentaire contre la chasse, une bible pour les anti-chasse, avec de nombreux exemples.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PerleDulacPerleDulac   17 novembre 2019
Peut on encore parler d'un rôle régulateur de la chasse? L'espèce abattue dans les plus grandes quantités en France est le Pigeon ramier, une espèce sauvage qui n'a pas besoin d'être "régulée". En deuxième place sur le sinistre podium, les faisans communs issus d'élevage. Troisièmes sur le tableau de chasse national, les lapins de garenne partiellement issus d'élevage et dont les effectifs sauvages sont en déclin. En quatrième, les grives musiciennes dont aucun scientifique n'aurait l'idée saugrenue de prôner la "régulation". Cinquièmes, les perdrix rouges essentiellement nées en élevage. Sixièmes, les canards colverts pour la plupart issus d'élevages. Septièmes, les perdrix grises nées pour beaucoup en élevage. Huitièmes, les bécasses des bois qu'il n'y a strictement aucune nécessité à "réguler". Les sangliers n'arrivent qu'en neuvième position.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Sophie_93077Sophie_93077   30 septembre 2019
Ne traitons pas les cerfs, les oies, les grives et les lièvres comme un stock dans lequel on puise, comme la pêche maritime traite les poissons. Ne traitons pas les renards et les martres comme des ennemis. Les animaux libres ont beaucoup à nous apprendre. Le regard d'un chevreuil en lisière de forêt, c'est notre lien aux sous-bois. L'oeil d'une bécasse mimétique, invisible sur le tapis de feuilles mortes, c'est la forêt qui nous voit venir. L'envol d'une sarcelle quand nous approchons de l'étang nous rappelle combien le monde est fragile, combien les animaux ont peur de nous. Ils nous fuient. Vivons avec eux, à juste distance. Ne les poursuivons pas. Croisons leur regard. Ils nous verrons autrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PerleDulacPerleDulac   17 novembre 2019
Les petits carnivores sont aussi accusés de s'en prendre au "petit gibier". Il est vrai qu'une fouine, quand elle ne se gave pas de rats, peut croquer un lapin à l'occasion. Cette notion de défense du "gibier" est récurrente dans l'argumentaire cynégétique : s'il y a trop de gibier, les chasseurs sont là pour le réguler ; si des prédateurs mangent le gibier, les prédateurs doivent être éliminés. L'intérêt écologique d'une telle démarche ne saute pas aux yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Pierre Rigaux (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Rigaux
Pourquoi INTERDIRE la CHASSE ? - avec le naturaliste Pierre Rigaux
autres livres classés : chasseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Pierre Rigaux (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
438 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre