AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782017071280
Éditeur : BMR (15/05/2019)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Une poignée d’habits détrempés, une voiture au réservoir à moitié plein et sa chienne Sita, voilà tout ce qu’il reste à Zélie. Mise à la porte de chez elle après une dispute houleuse, sans personne sur qui compter, elle décide de suivre la trace d’une mystérieuse lettre qui la conduit dans un petit village de campagne.

Là-bas, le pire se produit, et Sita est renversée par un chauffard. C’est alors que Mathias, jeune vétérinaire qui habite en face, pre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  08 août 2019
Je remercie chaleureusement les éditions BMR pour l'envoi, via net galley de L'oiseau rare de Emilie Riger que j'avais, je l'avoue, totalement oublié de chroniquer !
Mise à la porte de chez elle après une dispute houleuse, sans personne sur qui compter, Zélie décide de suivre la trace d'une mystérieuse lettre qui la conduit dans un petit village de campagne. Elle a avec elle, en tout et pour tout : une poignée d'habits détrempés, une voiture au réservoir à moitié plein et sa chienne Sita !
Une fois arrivée au village, la chienne Sita est renversée par un chauffard. C'est alors que Mathias, jeune vétérinaire qui habite en face, prend sous son aile l'animal blessé et sa maîtresse.
Mais la plus cabossée des deux n'est pas celle que l'on croit... Tout le village va bientôt s'occuper de la jeune fille farouche qui va vite s'avérer être un souffle puissant pour dépoussiérer les blessures et les secrets...
L'oiseau rare est un très joli roman qui m'a captivé de la première à la dernière page.
Certes, l'histoire est simple mais je l'ai trouvé réussie. Un peu prévisible mais c'est une romance, difficile de faire hyper original dans le genre. J'en lis beaucoup, il est rare que je sois surprise. Pas de surprise mais cela ne m'a pas du tout empêché de passer un bon moment de lecture.
De plus, j'ai apprécié les personnages. Nous avons deux personnages principaux très sympathiques : d'un coté Mathias, un jeune vétérinaire qui a l'habitude d'aider les autres et de l'autre Zélie un oiseau un peu blessé, remplit de fêlures.. Mathias réussira t'il à apprivoiser Zélie ? le village est bien décidé à aider cette jeune fille qui aura pu plus mal tomber..
C'est la première fois que je lis un roman d'Émilie Riger mais je recommencerais avec plaisir car j'ai apprécié sa plume.
Je mets quatre étoiles et demie à L'oiseau rare, que je recommande aux amateurs et amatrices du genre :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
gabrielleviszs
  29 juin 2019
Je remercie Netgalley ainsi que la maison d'éditions BMR pour cette découverte. J'avais envie de changer de thème, entre plusieurs thrillers et de science-fiction, je me suis dit qu'un peu de douceur ne me ferait pas de mal.
Zélie se retrouve à 26 ans dans la rue, avec sa chienne Sita suite à une énième dispute. Ses affaires sont jetées par la fenêtre, ses habits, son ordinateur... La pluie n'arrange rien, en plus du fait que tout ce qui se casse est broyé. Elle n'a plus de famille, pas d'amis, coupée en quelque sorte du monde, elle se retrouve seule, sans aide. Elle n'a plus que sa voiture et par chance ses clés sur elle. Elle s'y installe pour la nuit avec sa chienne, attendant de savoir ce qu'elle va bien pouvoir faire. Au réveil, l'humidité a tout imprégné. Elle retrouve une lettre dont seule l'adresse du destinataire, un notaire, est visible. Plusieurs centaines de kilomètres la séparent de ces lieux, mais elle n'a plus rien à perdre. Elle enclenche la première et débarque dans un petit village trop tard. Elle va devoir attendre que le jour se lève, sauf que sa chienne se fait renverser par un chauffard, qui bien entendu ne s'arrête pas. Par chance, un vétérinaire habite tout près de l'accident et se charge de la chienne. Après qu'elle soit passée sur le billard, elle va devoir prendre du repos. Et ce ne sera pas la seule, car Zélie tombe gravement malade et demeurera inconsciente durant plusieurs jours. Commence alors une histoire où il faudra apprivoiser cet oiseau tombé trop loin du nid sans savoir voler.
Le livre est écrit à la première personne, nous suivons donc Zélie, mais également Mathias, le vétérinaire et une surprise pour la fin. Ainsi nous avons ce qui se passe dans leur tête et je dois avouer que c'est un véritable bazar dans la tête de la miss. Après toutes ces épreuves, elle ne sait plus quoi faire, sachant qu'elle n'a pas d'argent, que son travail est fichu (elle est/était serveuse dans le restaurant de son conjoint) et doit payer les frais pour Sita entre autres. Mathias ne demande rien, il est même bénévole la plupart du temps en dehors de son cabinet, donc un animal de plus ou de moins, cela ne lui fait rien. Bien sûr lorsque la demoiselle lui tombe littéralement dans les bras, à cause d'une forte fièvre, il ne cherche même pas à savoir qui elle est : il fait en sorte qu'elle soit soignée. L'histoire est simple, deux âmes perdues qui s'apprivoisent. Il y a bien entendu des complications qui proviennent essentiellement du côté de la jeune femme. le fait de se retrouver à la rue n'a rien de fantastique, même si ce qui en découle va se révéler bien plus beau. J'ai trouvé que le surnom de "moineau" va très bien à Zélie, elle est fragile, tremblante, ne voulant pas déranger, essayant de faire de son mieux pour aider, cherchant un peu de chaleur humaine après en avoir si longtemps privé.
Zélie a peur de tout ce qui s'approche de trop près d'elle. Sa confiance dans les hommes est ébranlée. Ce n'est pas qu'elle en croit plus en l'amour, au contraire, elle se sent coupable si son couple n'a pas fonctionné. Pour elle c'est SA faute à elle si elle se retrouve dans cette situation. Elle a dû mal faire, elle n'a pas dû être celle qu'il fallait, celle qui ne faisait pas assez d'effort, elle est nulle, n'est pas capable de... Je vais m'arrêter là car dans une relation il faut être deux pour que cela fonctionne et deux pour que tout dérape. Zélie a été malheureusement maltraitée mentalement. Certains hommes sont capables de retourner n'importe qui, de les manipuler à leur guise pour en faire de parfait robot. Capable de détruire les pensées de quiconque en un claquement de doigts. Zélie est la victime et non celle par qui tout a été détruit. Elle va devoir réapprendre depuis le début. C'est tellement ancré en elle que ses réflexes la font devenir invisible. Mais pas aux yeux de Mathias.
La rencontre entre les deux est due à un accident, celui de Sita qui est tout autant fragilisée que sa maîtresse. Mathias est vétérinaire, jeune, ayant son propre cabinet dans un village où chacun paye comme il peut les soins prodigués à leur animal. Il est bénévole par moment et il peut partir plusieurs mois à l'étranger. Il a une vision des choses intéressantes, apprend énormément à chacun de ses voyages. Il est calme, posé, attentif (sauf quand cela le touche personnellement, il est capable d'avoir des oeillères qui lui font perdre pied.) Il est tout de même possessif, jaloux et n'hésite pas à montrer ce qu'il ressent devant ses amis et le village entier, ce qui peut faire peur à une jeune femme qui ne sait pas où elle en est.
C'est naturellement que les deux vont se rapprocher. L'amitié est ce que Zélie peut offrir, lui veut plus. Elle a besoin de se reprendre en main, de recommencer à zéro d'elle-même. le fameux "NON" est respecté, Mathias est un homme que l'on peut qualifier de bien. le désir est malgré tout prenant. Mais, car il y a toujours un mais, l'incompréhension du passé de Zélie est un sacré morceau entre les deux. Il ne comprend pas pourquoi elle n'est pas partie et le jugement est fatal. J'ai beaucoup aimé mamie thym qui elle aussi a besoin de s'occuper les mains depuis le décès de son animal. Zélie est une nouvelle mission pour cette femme âgée qui voit en cette jeune femme une petite fille. Cette combinaison entre ces deux personnages marche du tonnerre, toutes les deux ont besoin l'une de l'autre à sa façon. le côté maternel, le besoin d'aider l'autre pour oublier sa tristesse et cela fonctionne très bien ! Et puis autant bien le dire, cette femme de caractère, Adélaïde de son vrai prénom, a toujours LA solution : les crêpes ! Rien que pour cela, j'irai bien faire un tour chez elle, histoire de me réconforter avec ses douceurs.
Nous avons également Christine, Tim, Marc, Fanny qui ont leur importance dans l'histoire. Christine est une vraie boute-en-train. Sans s'en rendre compte, elle prend également sous son aile Zélie qui voit en elle une potentielle amie. Tim est le médecin du village qui lui aussi est attaché à sa maison, son patrimoine, son secteur. L'histoire de Zélie est assez rude dans le sens où elle apprend énormément sur sa propre famille : sur sa grand-mère, sa mère. C'est tout un monde qui s'écroule pour elle. Il n'est pas évident d'en apprendre autant et de se reconstruire. Savoir pardonner, savoir SE pardonner est toujours une étape compliquée. Son passé n'est pas des plus exaltant, son présent semble plutôt fébrile, très juste, il suffirait d'un rien pour qu'elle sombre. Son futur reste incertain, il va lui falloir travailler pour mettre de côté ses pensées de dénigrement pour avancer.
Il est vrai que dans un village, la générosité n'a pas disparu. Il est rare de se retrouver avec des gens égoïstes. le village entier reste aux petits soins de Zélie. le "moineau" a trouvé une famille de substitution, des gens avec qui elle peut être en confiance. Chacun a sa propre histoire et certains comprennent parfaitement la situation de la jeune femme contrairement à Mathias. La lecture reste fluide, j'ai eu envie de savoir comment Zélie allait s'en sortir, car il ne s'agit pas uniquement de la relation entre elle et lui, mais de sa propre vie. le récit aborde des sujets complexes qui auraient pu faire sombrer le lecteur. La maltraitance mentale, le renfermement sur soi, reprendre confiance en soi sont des étapes difficiles à surmonter. Par chance il y a des pointes d'humour et le fait d'avoir deux personnages qui racontent leur point de vue apporte une fraîcheur.
Par contre, il y a beaucoup trop de coïncidences qui arrangent bien l'histoire. le vétérinaire jeune qui vit dans une campagne profonde, comme par hasard dans CE village où il y a un passé commun (je vis dans ce type de village et dans ce cas, je dois habiter un hameau, car nous n'avons rien de tout cela ^^), le fait que nous apprenions bien des détails grâce à un journal intime. Là, je vais chipoter, mais comment une personne qui a un bras dans le plâtre et qui doit obligatoirement marcher avec une béquille de l'autre arrive à ramener deux tasses en même temps comme si de rien n'était ? Des détails apportés qui m'ont paru trop gros.
Petit plus : Quelques chapitres d'une autre romance publiée chez BMR. Elle me disait quelque chose, maintenant je sais pourquoi, mais je ne peux pas en dire plus !
En conclusion, une romance douce avec des ennuis qui reviennent très vite, des obstacles à surmonter avant de pouvoir toucher du doigt le bonheur. Nous savons très bien comment ce type de romance termine, ce qui est agréable c'est de lire le chemin parcouru. Il faut du temps pour apprivoiser un moineau, encore plus lorsque ce dernier a eu le malheur d'être maltraité.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-oiseau-rare-emilie-collins-a165755686
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mariechrist67
  25 août 2019
C'est la première fois que je lis Emilie Collins.
L'oiseau rare est un roman feel good. Il se décline en deux voix ! Zélie et Mathias.
Le roman commence mal, Zélie se fait jeter de chez elle par son mari, Marc, avec perte et fracas, ses affaires jetées par la fenêtre, elle dehors avec son chien sous une pluie battante, il ne lui reste que sa voiture et ses quelques affaires, en piètre état et, heureusement, sa chienne Sita.
Zélie trouve dans ses affaires la lettre d'un notaire et elle décide, ne sachant où aller, de se rendre dans la localité de celui-ci. A son arrivée, la chienne se fait tamponner par une voiture, ça paraît sérieux. Mathias, vétérinaire, passe au bon moment (et au bon endroit) et héberge Zélie et Sita, qu'il soigne et opère. Mais Zélie est elle aussi en mauvais état et il fait venir son ami Tim pour la faire soigner.
C'est une histoire simple, un village qui se solidarise pour aider Zélie, quelques aléas, et ..........je n'en dirai pas plus, tout se finit bien. Une fin bien entendue que j'avais devinée rapidement.
C'est bien écrit, c'est fluide, on le lit vite. pas de surprise (c'est un peu dommage !). Ce roman est reposant. Emilie Collins a écrit d'autres romans je me suis promise d'en lire un autre pour me faire une opinion plus approfondie.
Amateurs de romans feel good bien écrits je vous recommande l'oiseau rare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
FloppyCorse
  10 juillet 2019
Une auteure dont j'avais entendu parlé mais que je n'avais jamais lu jusqu'à ce roman et dont j'ai énormément apprécié la plume. Ajoutez à cela un résumé qui a attisé ma curiosité et cela donne une très bon moment de lecture à travers cette romance poétique et toute en douceur...
L'oiseau rare c'est la rencontre entre 2 personnes au moment où l'une des 2 aura vraiment besoin que l'on prenne soin d'elle et qu'on l'aide à refaire confiance envers les autres... 
Zélie Bach, 26 ans avait tout pour être heureuse ou presque... enfin ça c'était sur le papier car mariée à un pervers narcissique qui l'a éloigné de toute sa famille et ses proches, elle se retrouve à la rue avec sa chienne Sita, sous la pluie avec ses quelques affaires jetées par la fenêtre par ce dernier et sans rien en poche de plus que sa voiture. Alors qu'elle broie du noir, elle retrouve une enveloppe dans sa poche qu'elle a reçu il y a quelques jours d'un notaire mais seul problème la lettre est illisible et seule l'adresse de ce dernier apparaît dessus. Voilà Zélie en route pour connaître le éléments de cette lettre. A peine arrivée à l'adresse inscrite sur l'enveloppe, lieu qui lui semble familier alors qu'elle est sûre de ne jamais y être venue, un événement tragique va faire s'effondrer le peu de courage qu'avait notre jeune héroïne. Un chauffard va accidenté sa chienne avant de prendre la fuite et là tout son monde s'effondre... mais c'était sans compter sur l'aide de Mathias, vétérinaire de ce patelin, qui va tout faire pour opérer et sauver la vie de Sita mais également prendre soin de la pauvre Zélie, qui trempée de la tête aux pieds, est souffrante. Enfin guérie Zélie va avoir du mal à rester là chez Mathias qui lui donne provisoirement un toit et les traitements adéquates pour Sita car elle ne peut le payer vu qu'elle n'a plus rien. Ils trouveront une solution qui convient aux 2 et leur cohabitation va faire place petit à petit à une alchimie entre ses 2 personnes... Alors que physiquement elle est au plus bas, Zélie va nous montrer ses force de caractère et une remise ne question sera nécessaire surtout que Mathias n'a pas l'air de la laisser indifférente mais au vu des montagnes qu'elle a hissé autour d'elle et de son coeur, ce dernier devra se montrer très patient et "l'apprivoiser" s'il veut qu'elle lui donne sa confiance.
Concernant Mathias, vous l'aurez compris c'est le sauveur aussi bien de Sita que de Zélie... C'est un jeune vétérinaire de 30 ans, respecté par tous car il est gentil, avenant et très humain : il prend soin de ses proches mais pas que car il est à l'écoute de ses clients. D'ailleurs il n'hésitera pas à porter secours à Sita sans rien demander en retour mais aussi accueille Zélie, qu'il ne connaît pas, se rendant bien compte qu'au final la maîtresse est bien plus cabossée que la chienne. C'est un homme altruiste, plus douer à écouter que par les mots et on verra ce dernier point dans certaines situations. Un personnage touchant et attachant qui a un charme naturel et qui fait craquer tout le monde, même nous lectrices lol Il mettra tout en oeuvre pour que Zélie fasse les bons choix concernant son avenir mais aussi il prendra tout son temps pour l'approcher et l'apprivoiser comme on le ferait avec une "bête" fragile et blessée tel "Un moineau"n surnom qui sera donné à Zélie et qui lui ira finalement bien.
Une complicité qui s'installe petit à petit ce qui nous attire à suivre cette évolution entre eux... Mais leur passé va les rattraper et les mettre face à leurs peurs les plus profondes.
En entrant dans la vie de Mathias, Zélie se fera de nouveaux amis et verra son avenir différemment et avec plus d'entrain.
D'ailleurs les personnages secondaires ont eux aussi une place importante dans l'histoire et apportent chacun un ptit quelque chose à cette dernière. J'ai été touché par le personnage d'Adelaïde qui donne un coup d'oxygène aussi bien dans la vie de Mathias que de Zélie. Elle est la grand-mère que l'on rêverait tous avoir, celle qui sait écouter, conseiller et toujours là pour les personnes qui lui tiennent à coeur.
L'intrigue de départ pourrait paraître simple avec une jeune femme blessée qui va rencontre un homme qui saura lui redonner l'envie de vivre et confiance en elle et envers les autres mais les thèmes abordés tout comme les différents personnages en font une histoire plus profonde et enjolivée par les mots justes et sincères de l'auteure. Des rebondissements et des révélations m'ont surpris et m'ont tenu en haleine tout au long de ma lecture. En somme, une histoire pleine de sentiments forts, de bienveillance et qui saura vous transporter dès les 1ers chapitres.
La plume d' Emilie Collins est poétique, magnifique et prenante. J'ai beaucoup aimé le choix de l'auteure de nous conter cette histoire du point de vue des 2 personnages.
En conclusion, je ne peux que recommander la lecture de "L'oiseau rare" à tous les amateurs de belles histoires remplis de sentiments et d'amour.
Lien : https://lecturesaflots.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
callysse
  22 juillet 2019
Je tiens tout d'abord à remercier Netgalley et les éditions BMR de m'avoir permis de découvrir ce roman.
Ce livre renferme beaucoup de choses : une couverture lumineuse qui te réchauffe le coeur, une douce romance, une (re)découverte de soi, une panoplie de personnes secondaires empli de bonté et de gentillesse et une très jolie plume qui ne manque pas de poésie. Emilie Collins a préféré s'intéresser à la reconstruction de Zélie plutôt qu'à la noirceur de son passé et j'ai aimé cela. Elle n'en fait pas trop et cette histoire est aussi ensoleillée et emplie d'optimisme que sa couverture le laisse penser.
J'ai passé un très bon moment en compagnie de Zélie et j'ai aimé voir ce moineau craintif et chétif retrouver ses ailes afin de s'échapper de la cage dans laquelle elle s'était peu à peu laisser enfermer. J'ai aimé la voir se redécouvrir, trouver qui elle est et ériger des défenses efficaces contre les personnes qu'elle sait plus fortes qu'elle. Moineau elle restera mais cela ne signifie pas qu'elle ne peut pas s'affirmer et trouver des moyens pour se protéger. J'ai aimé son évolution et j'ai apprécié qu'elle ne pardonne pas si facilement les erreurs stupides de Mathias.
Si j'ai adoré la douce Zélie, j'ai un peu moins apprécié Mathias. Il n'est pas méchant, au contraire c'est un gars adorable avec le coeur sur la main. Empli de bonté, il agit sans demander de contrepartie parce qu'il est comme ça, extrêmement généreux envers autrui. Mais il agit parfois de manière trop impulsive et stupide. Il ignore les signaux évidents que lui envoient Zélie et Sita grâce au langage du corps parce que son ego blessé n'arrive plus à réfléchir convenablement et devient aveugle. J'avoue qu'il m'a énormément énervée et déçue lors de ces moments. Mais c'est quand on se retrouve dans des situations anormales que nos défauts ressortent et nous jouent de mauvais tours. Et Mathias va malheureusement apprendre cette dure leçon. S'il n'y avait eu que ça, je l'aurais surement aimé tout de même car son imperfection l'a rendu plus complexe à mes yeux. Sans cela, il aurait pu paraître fade. Mais il y a malgré tout quelque chose chez lui qui m'a dérangé tout le long de ma lecture : son insistance. Je l'ai trouvé plusieurs fois beaucoup trop pressant envers Zélie. Alors que celle-ci lui fait comprendre qu'elle a besoin de temps, chose qu'il a parfaitement assimilé, il ne peut s'empêcher de s'obstiner et de tenter certains rapprochements. Sans le point de vue de Zélie, j'aurais eu l'impression qu'il la forçait et j'avoue que cela m'a parfois gênée et mise mal à l'aise. C'est pour cela que malgré sa générosité et son altruisme, je n'étais pas sous le charme de ce personnage. J'aurais préféré qu'il laisse Zélie faire le premier pas. Leur romance n'en aurait été que plus belle.
En revanche, il y a bien une chose que j'ai adoré chez lui : sa manière très particulière qu'il a de comparer sans cesse les gens ou des situations à des animaux ou à la vie animale de manière générale. J'ai adoré ses métaphores très imagées et sa façon d'observer les gens. Ses proches sont également fantastiques et j'ai aimé qu'ils l'engueulent à ma place. Plein de bon sens, ils se chargent de le remettre sur le droit chemin quand il s'en est trop écarté. Et ils intègrent et aident Zélie avec une sympathie tellement naturelle que ce roman me redonne foi en l'autre. Je les ai tellement aimé que découvrir leur propre histoire ne me déplairait pas, surtout celle de leur ami médecin. Mais de tous ces personnages secondaires, celui que j'ai le plus aimé, c'est Adélaïde, une dame aussi envahissante qu'adorable dont l'arrivée de Zélie va souffler un vent frais dans sa vie morose. le genre de mamie qui nous fait constamment lever les yeux au ciel et sourire en même temps. Et qui te fait des crêpes pour te remonter le moral.
Pour conclure : Une jolie romance toute douce à la plume poétique qui m'a mis du baume au coeur. Si j'ai eu du mal à accrocher au personnage de Mathias, adorable mais trop insistant, j'ai en revanche adoré Zélie ainsi que les personnes fantastiques qui la prennent sous leurs ailes. J'ai apprécié également que l'auteure ne s'attarde pas sur le passé douloureux de Zélie, préférant ainsi se concentrer sur sa reconstruction et sur la lumière qui illumine son avenir plutôt que de donner de l'importance à la tristesse de son ancienne vie.
Lien : https://callysseblog.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   21 mai 2019
« Ce soir, en le voyant dévorer mon épaule dénudée, explorer mes jambes à la lisière de son tee-shirt, je me suis rendu compte que celui qui m’a recueillie est un homme, et pas seulement un bon samaritain. Que son torse est large et confortable, que serrée dans ses bras je me sens en sécurité. J’ai vu que ses yeux noisette étaient parsemés de paillettes dorées, que ses cheveux bruns s’ébattaient en mèches rebelles qui seraient tellement douces sous mes doigts. Aussi douces que le sourire dont il m’enveloppe sans cesse.
Je m’abandonne un temps aux battements de mon cœur, à cette trépidation de mon corps qui fourmille jusqu’à la pointe de mes pieds. A ces vagues de rêve ourlées d’écume qui viennent caresser mon imagination. Je me laisse griser par l’attente, l’espoir et l’envie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatolineLiliMatoline   20 mai 2019
Zélie :
«…— Vous êtes…
— Vétérinaire, me coupe-t-il. Avouez que ça tombe plutôt bien, non ? Son nom ?
— Sita, je souffle dans un murmure.
Ses grandes mains l’auscultent avec douceur, alors qu’il lui parle d’une voix très basse qui semble l’apaiser.
— Je vais devoir l’endormir.
Des courts-circuits explosent dans ma tête.
— Non, je ne veux pas ! Sauvez-la, vous devez la sauver !
Surpris, il se redresse.
— Je dois l’endormir pour l’opérer.
Les jambes en coton, je porte ma main à ma bouche et recule jusqu’à une chaise où je me laisse tomber.
— Oh mon Dieu, j’ai cru que… Oui, bien sûr, endormez-la. (Je rapproche ma chaise pour poser une main rassurante sur Sita, qui ne me quitte pas des yeux.) Ça va aller, ma belle. Quand tu te réveilleras, tu auras encore un peu mal, mais on prendra le temps qu’il faut pour que tu te remettes. Chuuut, c’est ça, dors, ma belle.
Je ne veux pas voir ce qu’il va faire avec ce scalpel tranchant qui brille sous la lumière crue. Alors je me penche jusqu’à poser mon nez sur son museau et je ferme les yeux, concentrée sur le souffle régulier de ma chienne. Je dois m’endormir, car tout à coup, sa main sur mon épaule me secoue doucement.
— J’ai fini. Je vais l’installer pour la nuit et on en saura plus demain matin. En attendant, rentrez chez vous pour dormir. Vous habitez loin ?
Hébétée, je tente de rassembler mes esprits. Nulle part, c’est loin ? ...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2019
J’ai un mal de tête atroce et je me sens aussi faible qu’un nouveau-né. Groggy et le corps douloureux, j’essaie de prendre des repères, mais tout ce qui m’entoure est inconnu. J’ai de vagues souvenirs du temps qui vient de s’écouler même si je suis incapable de le mesurer. Une voix qui vient régulièrement me parler. Des ombres qui m’ont pourchassée dans mon sommeil. Des courants d’air froids sur ma peau. Un parfum de femme. Rien que des échos un peu flous. Le vieux papier peint à fleurs semble tout droit sorti d’un film des années 1970 et ma grand-mère devait avoir le même édredon de plumes tout gonflé – oui, je m’en rappelle, elle en avait un comme ça, même si le tissu était différent. Mais je ne peux pas être chez elle, parce que ma grand-mère Eugénie est morte depuis des années. Alors où suis-je, bordel ? La porte de la chambre s’ouvre et une vieille dame apparaît dans l’encadrement. En me voyant réveillée, elle pousse un cri de joie et entre précipitamment. Elle touche mon front, regonfle l’édredon, tapote ma main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2019
Elle se trouble et je décide de faire semblant de ne pas m’en rendre compte. Même si elle est confiante avec Adélaïde et moi, je la sens sur le qui-vive à la moindre alerte. Je donnerais cher pour connaître son histoire. Elle est intelligente et débrouillarde, pleine de courage et bosseuse. Comment a-t-elle atterri dans une voiture, loin de chez elle ? Qu’est-ce qui l’a brisée au point de la faire tomber du nid ?

— Pourquoi tu me dévisages comme ça ? Qu’est-ce que je disais ? Sur le qui-vive.

— Parce que je suis content. Tim est un excellent médecin et Adélaïde une garde-malade parfaite. Tu n’as presque plus de cernes et tu tousses beaucoup moins.

— Le thym en infusion, c’est quand même un peu bizarre, avoue-t-elle avec une moue sceptique.

— Attends de passer à l’étape « reprendre des forces », Adélaïde te fera sûrement de la tapenade d’orties. (Elle écarquille les yeux.) Si, je t’assure. C’est bourré de vitamines et reminéralisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 juin 2019
Elle relève la tête pour me répondre tout bas.

— Peut-être parce que je pense que je suis facilement remplaçable.

Ses mots, sa voix cassée et ses yeux qui débordent de souffrance, ça me retourne les tripes. Ça me fout en l’air. Comment peut-elle imaginer un truc pareil ? Comment peut-elle croire qu’il suffit de s’assoir sur la même chaise qu’elle pour prendre sa place dans mon cœur, dans ma vie ? Je vois ses joues détrempées par les larmes, son corps craintif qui se referme sur lui-même, ses yeux qui s’agitent alors que des pensées toxiques la démolissent. Ce sont ces foutues séquelles. Ces blessures qui mettront du temps à cicatriser, qui parfois se rouvriront pour une maladresse, un malentendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Émilie Riger (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Émilie Riger
Après "Les Délices d'Eve", Émilie Collins reviendra dans la collection &moi le 7 mars avec une nouvelle romance intitulée "Coeur à corps" autour d'un personnage de photographe. Un projet inédit pour la maison d'édition puisque le texte est illustré de photographies qui donnent une dimension supplémentaire à l'histoire et au couple d'abord antagoniste formé par la farouche Romane et le ténébreux Erik Barn. L'auteure et son compagnon, le photographe amateur Ergé, ont travaillé main dans la main pour mener ce joli projet ensemble. Ils nous en disent plus ici.
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3730 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..