AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782747083218
628 pages
Bayard Jeunesse (17/04/2019)
4.16/5   312 notes
Résumé :
Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières...
Mais la découverte d'un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va to... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 312 notes
5
26 avis
4
29 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis

florencem
  08 novembre 2019
Avant toute chose, je tiens à dire que comme beaucoup, je ne m'attendais pas à revoir Jacob et les enfants particuliers pour une nouvelle trilogie. Ce fut donc une agréable surprise. le travail sur l'objet est toujours aussi remarquable, avec une qualité du papier et une mise en page soignée qui fait que l'on a vraiment plaisir à lire La carte des jours. C'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai commencé ce quatrième tome.
Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé La carte des jours. Bien que l'on ne soit plus dans la même ambiance que la première trilogie qui avait un charme désuet, j'ai trouvé intéressant le côté plus moderne de cette suite. Il y a vraiment ce contraste de « Nouveau Monde » avec les Etats-Unis, plus sauvage, plus dangereux et violent. Si les Ombrunes peuvent nous paraître assez strictes et guindées, nous découvrons ici rapidement que sans elles, c'est le chaos total chez les particuliers. Mais avec elles, il y a aussi ce manque de liberté, sentiment que nos héros ont réveillé malgré eux avec leur grande victoire. C'est politiquement nuancé et captivant.
Autre point intéressant : Jacob, et plus particulièrement son héritage. Vivre dans l'ombre de Abe est quelque chose qui est plus que difficile pour l'adolescent, et on le ressent de plus en plus ici. Que ce soit face à ses dons ou bien sa relation avec Emma, il y a une ombre qui perdure et qui gangrène tout. On assiste à des passages durs, émotionnellement parlant, qui sont injustes mais compréhensibles. Jake doit passer un cap où il ne sera pas le double de son grand-père, mais l'héritier avec sa propre voie et faits d'arme. C'est un cap qui s'enclenche doucement dans La carte des jours mais qui est loin d'être très abouti. Pour moi, la suite devra vraiment exploitée cela pour rendre l'histoire plus complexe et intéressante.
Si l'ensemble est plaisant, j'ai tout de même été un peu hérissée par certaines choses. Outre les quelques incohérences qui trainent : Jacob ne dort quasiment pas mais tient le coup… ils ont de l'argent à tout va, mais d'où sort-il ? Ce sont surtout les comportements de nos héros qui m'ont agacée. Miss Peregrine le dira à un certain moment mais malgré leur âge, la troupe est bien encore dans l'enfance. Un point qui est entièrement de la faute de leur tutrice. Même s'il est compréhensible vu qu'ils ne pouvaient pas vieillir, je trouve dommage de les avoir infantilisés et on en ressent beaucoup les effets ici. Franchement, des fois… cela frôle même la stupidité. le manque de bon sens et de maturité n'ont plus ce côté adorable, et avec tout ce qu'ils ont vécu, je m'attendais à mieux. le revirement de situation à la toute fin du tome est d'ailleurs encore pire, car nous assistons à un grand pas en arrière au niveau de l'évolution des pupilles de Miss Peregrine. Donc, une grande déception, pour moi, en ce qui concerne les personnages.
Malgré cette déception, La carte des jours reste une suite vraiment prenante qui annonce de très jolies choses par la suite. La découverte de l'Amérique des particuliers fait voler en éclats tout ce que l'on a connu et nous emmène vers de nouveaux dangers et des perspectives assez révolutionnaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
PhilippeCastellain
  17 novembre 2021
Comme beaucoup de gens, j'ai découvert le monde des enfants particuliers avec le film de Tim Burton. Très réussi, on s'attachait vite aux personnages de Jacob et d'Emma, et Eva Green était – faut-il vraiment le préciser – magnifique. J'ai ensuite avalé les trois tomes, et même si tout ne me plaisait pas dans l'évolution de l'univers j'ai beaucoup apprécié le final. La sortie de ce quatrième opus m'a donc, je dois le dire, laissé perplexe. Y avait-il matière à reprendre une série, même si elle avait bien marché ? On s'attache à ses personnages, que l'on soit auteur ou lecteur, mais ne faut-il pas parfois savoir les laisser ?

Le résultat m'a à demi-convaincu. Les exploits accomplis par les enfants deviennent de plus en plus invraisemblables comparés à leurs jeunes âges, et le filon des vieilles photos bizarres inspirant des personnages particuliers commence clairement à s'épuiser. Pour autant, de bonnes idées émergent. Replaçons un peu le contexte. le monde des particuliers a été ravagé par la guerre. Les méchants ayant été vaincus dans le précédent tome, leur ancien fief est devenu provisoirement le lieu d'accueil des réfugiés et des structures administratives (oui, c'est un monde très organisé). Les Ombrines, les femmes capables de se transformer en oiseaux et de manipuler le temps, qui de tout éternité ont gouverné les particuliers, essaient de réparer les dégâts, mais voient leur autorité remise en cause…



De bons éléments, de quoi renouveler l'histoire et lui donner un nouveau souffle pour cette suite qui prend l'allure d'une seconde trilogie. A voir ce que cela donnera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
StephanieIsReading
  21 mai 2019
Difficile de vous parler de ce quatrième tome sans spoiler (partiellement, ne vous inquiétez pas !) les précédents et les premiers chapitres de celui-ci. Je vous promets que cela n'ôtera rien au plaisir de la lecture, faites-moi confiance !
Après avoir réussi à vaincre les Estres dont le QG se situait dans l'Arpent du Diable, Emma et Jacob ont réussi à sauver leurs amis sauf Fiona qui n'a probablement pas survécu. Jacob retourne chez ses parents en Floride où il compte terminer ses études avant de revoir ses compagnons. Mais ses parents, inquiets de sa santé mentale décident de le conduire à l'asile.
C'est sur le chemin de l'asile que ses amis font irruption, in extremis, dans le présent, dans la rue où il réside. Accompagnés par Miss Peregrine, ils viennent apparemment pour passer quelques jours de vacances. Très vite, on comprend qu'il s'agit surtout de les former à la vie « normale ». En effet, souvenez-vous, les enfants ont vécu de longues années coincés dans une boucle temporelle pour leur sécurité et revivaient en permanence la même journée. Ils ne sont donc pas adaptés au présent et la mission de Jacob est de les former. Par ailleurs, ils doivent participer à la reconstruction de l'Arpent du Diable.
Ce tome revient sur la vie d'Abe Portman (le grand-père de Jacob) et on commence à se demander qui il était vraiment, en quoi consistaient ses activités et s'il avait véritablement renoncé à sa vie d'enfant particulier… J'ai trouvé intéressant de se pencher sur ce personnage qui meurt au début du premier tome car j'entrevoyais quelques zones d'ombre qui laissaient planer le mystère sur son identité.
De ce fait, la relation entre Emma et Jacob se trouve complètement chamboulée car, ne l'oublions pas, Emma avait été amoureuse et avait attendu de longues années le retour d'Abe. Cela ne l'a pas empêchée d'entamer une relation amoureuse avec Jacob. J'avoue que leur relation me mettait assez mal à l'aise car Emma (toujours jeune physiquement car bloquée dans une boucle temporelle) ne voyait pas d'inconvénients dans le fait de sortir avec le petit-fils de son ex… Finalement, les choses semblent moins évidentes lorsque le passé refait surface.
Quoi qu'il en soit, on apprend très vite qu'Abe faisait partie d'une sorte de ligue des chasseurs de Creux qui agissait en marge de l'ordre des Ombrunes. Il semblerait que leur but était de sauver des enfants particuliers isolés et en danger. Jacob et certains de ses compagnons décident de poursuivre le noble travail d'Abe et de son mystérieux associé H au lieu d'obéir aux ordres de Miss Peregrine. Il faut croire qu'en vivant comme des adolescents et en subissant un vieillissement normal, ils finissent par agir comme des adolescents en se rebellant contre l'autorité des Ombrunes bien décidés à rester actifs. Cela va donner un grand coup de pied dans la fourmilière et l'amitié qui les unit sera mise à rude épreuve.
J'ai adoré lire ce quatrième tome même si je regrette qu'on entre dans le feu de l'action assez tardivement. Je dirais même que c'est le tome que je préfère car on découvre une nouvelle facette de la personnalité d'Abe et qu'on rencontre le personnage de Noor qui semble avoir une importance capitale pour la suite de la saga.
Je vous le recommande vivement même si je suis convaincue que les lecteurs de Miss Peregrine… sont d'ores et déjà conquis et désireux de poursuivre l'aventure aux côtés de Jacob et de ses acolytes.
J'ai hâte de lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Zora-la-Rousse
  08 octobre 2020
Grande hésitation avant d'ouvrir ce nouvel opus de Miss Peregrine et des enfants particuliers, j'avais tellement aimé la première trilogie que je craignais d'être déçue par une redite... Mais c'était mal connaître les talents de Ransom Riggs. Et puis, comment résister à l'attraction d'un si bel objet !
Ce fut donc avec joie que je retrouvais Jacob et la bande des particuliers.
Démarrage en douceur avec ce nouvel opus qui reprend exactement là où le précédent s'était arrêté, plongeant ainsi son lecteur dans le connu pour l'emmener doucement vers l'inconnu. On y retrouve cette belle écriture et les mêmes personnages, mais le périple va conduire nos héros au-delà des frontières jusqu'ici connues, aux États-Unis, un nouveau monde où le regard porté sur les particuliers est autre, et où les particuliers eux-mêmes ont des modes de vie et des usages différents, en lien avec leurs histoires propres.
« Pour prévoir l'avenir, il faut connaître le passé, car les événements de ce monde ont en tout temps des liens aux temps qui les ont précédés » selon Nicolas Machiavel. C'est aussi l'esprit de ce tome 4, grandement porté par le passé et la vie d'Abe, et l'influence qu'il a exercée sur le présent et l'avenir proche de nos héros. Ces derniers grandissent, expérimentent, et c'est une vraie joie que de les suivre…
Hâte de lire le prochain tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
emelivres
  18 février 2022
(toutes mes chroniques sur mon blogspot emelivres, des photos sur mon instagram emelivres et des vidéos sur mon tiktok emelivres)
AVIS GLOBAL SUR LA SAGA MISS PEREGRINE SANS SPOIL
Déjà parlons de l'énorme point fort de ces livres (aussi énorme que leurs poids capable de tuer n'importe qui) : le livre en lui-même. J'avais craqué il y a plusieurs années sur la couverture. Et depuis, tous les tomes sortis sont allés dans le même sens : des couvertures magnifiques, des mises en pages incroyables, une police d'écriture parfaitement adaptée, le tout accompagné de photos sur fond sépia qui font leur petit effet. Cela met directement dans l'ambiance.

Comme je l'ai dit juste avant, j'ai acheté les tomes de la première trilogie en 2016, quand j'avais 14 ans. Et c'est bien le problème. J'ai lu à cette époque la saga, qui s'arrêtait alors à 3 tomes avec une fin, et j'avais adoré la classant dans mon top des sagas préférées.
Mais je viens de la relire, pour enchaîner sur la suite maintenant que les trois tomes supplémentaires ont été publiés en grand format, et forcément, cinq ans après, des centaines et centaines de livres lus entre temps, des attentes et exigences différentes, je n'ai plus la même vision sur cette saga.

Ce qui ne change pas, c'est le respect que j'ai pour l'auteur, qui a créé une histoire originale, un univers bien construit, et des personnages aux pouvoirs variés et tous intéressants. Les romans se lisent vite une fois qu'on est dedans, l'écriture est fluide voire assez enfantine, et les pages s'enchaînent sans problème (même si les chapitres un peu longs peuvent déplaire à certains).

Mais malheureusement, ça n'a pas eu le même effet sur moi qu'à ma première lecture. Déjà parce que je me suis rendue compte que c'était beaucoup plus jeunesse que dans mes souvenirs. Et les romans fantastiques qui visent un public jeune sont souvent moins approfondis et surprenants que d'autres pour un public plus averti. Donc forcément, l'intrigue on s'y attend, et même elle paraît parfois un peu surréaliste. Un groupe de gamins de 14 ans de moyenne d'âge physique (on reparlera de leur âge plus tard dans la chronique…) qui arrivent toujours à s'en sortir contre de gros méchants, avec jamais de pertes dans leur groupe, c'est pas trop réaliste. Je pense que c'est parce que tout est fait pour que le lecteur s'attache aux enfants particuliers de Miss Peregrine, et qu'il ne soit pas triste de perdre un personnage qu'il adore (alors que les personnages secondaires on s'en fiche un peu…).

Je me rends compte que je donne mon avis sans expliquer l'histoire avant pour ceux qui ne connaissent pas du tout.
Donc Jacob est un jeune adolescent de 16 ans vivant en Floride, avec peu d'amis (1 seul en fait) et renfermé sur lui-même. Sauf que la mort de son grand-père Abe dont il était très proche va bouleverser sa vie. Notamment parce qu'elle va le traumatiser, puisqu'il y assiste et voit un monstre horrible, avant de penser avoir rêvé cette apparition impensable.
Mais certains indices le poussent à forcer son père à l'emmener sur l'île où son grand-père a vécu enfant, dans un orphelinat entouré d'enfants étranges. Jacob a grandi en écoutant les histoires de son grand-père sur des enfants qui volent, qui avalent des abeilles ou qui font du feu avec leurs mains, en y croyant petit, puis en finissant par penser comme tout le monde que ce sont seulement des contes imaginaires… Mais voilà que sur cette île, il va faire l'impensable rencontre des enfants des photos d'Abe…

Franchement, l'histoire est vraiment bonne. On a des personnages hyper intéressants. Une évolution du héros principal Jacob fulgurante (parce que bon dans le tome 1 il ne sert pas à grand-chose, heureusement qu'il prend un peu de poil de la bête au fil des tomes). Après, parmi ce qui a pu me déranger dans la saga, c'est en partie la quantité de personnages. Au départ, j'ai trouvé super cool de découvrir tous ces enfants particuliers aux pouvoirs divers et variés. Mais au bout d'un moment, quand ils sont tous dans l'aventure, c'est difficile de s'attacher. On a à chaque fois une dizaine de personnages qui font les missions ensemble, mais ça fait beaucoup trop, ça rend les choses moins crédibles parce qu'être discret et efficace avec une colonie de vacances c'est pas gagné…
Parfois, certains d'entre eux sont mis en avant et bien plus présents, Jacob évidemment, mais aussi Emma, Bronwyn, Millard et Enoch (ces deux derniers sont mes préférés) ce qui est bien plus facile à suivre.
Euh par contre juste une remarque comme ça, mais j'ai l'impression que les personnages ne dorment jamais dans ces livres. le peu de fois où ils parlent d'aller se reposer, Jacob n'arrive pas à s'endormir.
Un autre truc difficile à croire, c'est l'âge réel des personnages. Parce qu'à part Jacob, aucun des personnages n'est réellement un enfant. Ils vivent dans une boucle depuis les années 1940, donc même s'ils ont l'apparence d'enfants, ils ont tous plus de 90 ans. Et pourtant ils réagissent comme des enfants. Alors bon, ça fait un peu bizarre. Surtout ce que je trouve dérangeant, c'est la romance entre Emma et Jacob (ce n'est pas un spoil ça arrive en même pas 100 pages), puisque cette dernière était la petite amie du grand-père de Jacob et qu'elle semble toujours amoureuse du défunt… Par contre je vous préviens, si c'est une fantaisy avec une grosse romance que vous cherchez, passez votre tour parce qu'à part un bisous à droite à gauche, vous serez vite déçus.

Bon, après avoir blablaté pendant de longues lignes, je vais essayer d'aller au vif du sujet. Miss Peregrine est une saga très intéressante, bien qu'un peu trop jeunesse pour moi maintenant. Certains tomes sont vraiment super (notamment le 3 et 6 que j'ai particulièrement aimé), d'autres moins bons (je pense au 5) parce que parfois l'intrigue tourne en rond, avec toujours le même sujet qui revient, des missions qui n'aboutissent jamais, et parfois des débuts de nouveautés dans l'histoire qui sont vite balayées pour revenir au sujet central. Par contre, l'évolution des personnages (notamment Jacob) est vraiment cool à suivre. le développement des différentes particularités que l'on peut rencontrer est aussi trop intéressant à découvrir, s'il pouvait y avoir un roman juste sur les différentes particularités qui existent j'adorerais le lire.

Un gros gros point fort au livre ‘Les contes particuliers' qui se lit très vite mais qui est incroyable. Les contes dedans sont très jolis, avec en prime des illustrations magnifiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   06 novembre 2019
- Pas de grossesse spontanée ?
- Vous n’êtes pas sérieuse ! s’est insurgée Emma.
- Ce n’est arrivé qu’une seule fois, à notre connaissance, a dit Miss Peregrine
Elle a posé les biscuits et m’a regardé fixement.
- Le sujet était un homme.
- Je ne suis pas enceint ! ai-je dit, un peu trop fort.
- Dieu merci ! a crié quelqu’un dans le salon.
Commenter  J’apprécie          130
cici899cici899   23 avril 2020
- Comment fait-on cuire un agneau de soixante-douze heures dans une boucle de vingt-quatre heures ?
- La boucle à été faite alors que l'agneau avait déjà rôti pendant deux jours, a expliqué Elmer. De cette façon, nous pouvons manger un agneau de soixante-douze heures tous les jours.
- Quelle brillante idée, a dit Millard.
Commenter  J’apprécie          50
okkaokka   15 juillet 2022
p.493.
- Pourquoi tu ne leur en parle pas ? a demandé Lilly. Ils veulent juste taider.
- Si vous saviez combien de fois j'ai entendu ça dans ma vie... "Ils veulent juste t'aider. Fais-leur confiance. Qu'est-ce que ça te coûte ?" Toujours la même rengaine.
Commenter  J’apprécie          60
MadameRatouMadameRatou   20 avril 2019
Je n'ai jamais prétendu qu'il était facile d'être particulier, a-t-elle dit au bout d'un moment. Il y a beaucoup de choses désagréables et difficiles dans notre condition. Apprendre à vivre avec des gens qui ne peuvent pas nous comprendre et qui n'en ont pas envie est probablement la partie la plus ardue. Beaucoup estiment que c'est impossible et se réfugient dans des boucles. Mais je ne vous vois pas faire ce choix. Vous avez un talent très spécial, et je ne parle pas de votre faculté de communiquer avec les Sépulcreux. Vous êtes capable d'aller et venir facilement d'un monde à l'autre. Vous n'êtes pas destiné à avoir une seule maison, une seule famille. Vous en aurez plusieurs, comme votre grand-père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatouMadameRatou   20 avril 2019
Le passé est beaucoup moins terrifiant que le futur, nous a-t-il expliqué. Même l'époque la plus terrible du passé a l'avantage d'être connue. On peut l'étudier. Le monde y a survécu. Alors qu'au présent, il y a toujours le risque que la fin du monde arrive brutalement.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Ransom Riggs (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ransom Riggs
Extrait du livre audio « Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 6 - Les désolations de l'Arpent du diable » de Ransom Riggs, traduit par Sidonie van Den Dries et lu par Benjamin Jungers. Parution numérique le 28 septembre 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers-6-les-desolations-de-larpent-du-diable/
autres livres classés : boucle temporelleVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Comment s'appelle la directrice de l'orphelinat ?

Miss Josete
Miss Peregrine
Miss Amandine

10 questions
356 lecteurs ont répondu
Thème : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsCréer un quiz sur ce livre