AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Verdure35


Verdure35
  31 juillet 2020
Rude, âpre, voilà ce qui caractérise le livre de cette jeune autrice néerlandaise.
Depuis quelques temps , et dans certains romans qui marquent , on trouve des petites filles qui traversent de rudes épreuves que l'on a du mal à imaginer subies par des enfants.
La gamine de 10 ans qui domine ce livre est la fille d'un couple d'éleveurs de vaches .Ils sont protestants pratiquants, durs à la tâche, et s'ils aiment leurs enfants, à eux de s'en convaincre.
Les hivers sont rudes, la glace profonde , mais cède parfois sous les patins et c'est ainsi qu'un des enfants, Matthis, perd la vie.
Les enfants se débrouillent pour grandir, puis autre malheur , une fièvre aphteuse décime le troupeau de 140 têtes, il faut les abattre...
La petite Hanna s'accroche à sa soeur et le frère aîné Obbe a le moins qu'on puisse dire des idées malsaines et des passages à l'acte cruels et tordus.Dans tout cela, le chagrin muet de ses parents, l'éveil des sens, une certaine culpabilité aussi, donnent à la gamine qui raconte mais ne se nomme pas un besoin d'aimer et de vivre,jamais elle ne quitte sa vieille parka rouge qui protége son corps et son coeur ,mais l'environnement est tellement noir, bestial, qu'il donne peu d'espoir. le langage est souvent cru, les animaux très présents y sont pour quelque chose, quant à l'éducation des enfants , elle n'est assénée par les parents qu'en fonction de la Bible. Tout le monde est malheureux, la parole est rare.
L'ambiance souhaitée par M. Rijneveld est bien rendue, les mots choisis , j'ai apprécié cette lecture, mais presque en apnée.
Merci aux Edts Buchet-Chastel et à NetGalley pour cet envoi.
Commenter  J’apprécie          192



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (19)voir plus