AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie-Axelle de La Rochefoucauld (Traducteur)
EAN : 9782368126646
640 pages
Éditeur : Charleston (11/05/2021)
3.96/5   159 notes
Résumé :
Une nouvelle identité graphique pour Lucinda Riley !
Rosanna Menici n’est qu’une petite fille lorsqu’elle rencontre Roberto Rossini, l’homme qui va changer sa vie. Dans les années qui suivent, leurs destins vont être liés par leur extraordinaire talent de chanteur d’opéra et par leur amour obsessionnel l’un pour l’autre – un amour qui affectera leurs vies et celles de leurs proches. Mais, comme Rosanna le découvrira progressivement, leur union est hantée par ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 159 notes

visages
  07 juillet 2019
Rosanna écrit à son fils l'histoire d'amour qui l'a vu naître,son histoire, celle de sa famille. Elle commence à Naples, Rosanna a 11 ans,elle croise Roberto dans une fête familiale et elle sait alors qu'il sera l'homme de sa vie. Dès les premières pages,le plaisir de la lecture est là : l'ambiance napolitaine,la pizzeria de papa et mama,les quartiers populaires mais aussi Posillipo qui domine la baie avec ses magnifiques villas. C'est là, poussée par son frère Luca, qu'elle va faire connaissance avec celui qui deviendra son professeur de chant et la propulsera jusqu'à la Scala. L.Riley nous conte un amour passionnel avec ses escales au paradis mais aussi en enfer. Après Naples nous plions bagages pour Milan, Londre, New York. Nous rencontrons de belles personnes, l'amitié, l'admiration pour les maîtres, la splendeur de l'Opéra...L'auteur sait parsemer son récit de piment pour nous tenir en haleine et nous empêcher de refermer ce livre! Pour tout ceci sans hésitation 4 étoiles ! Même si je dois avouer que j'ai trouvé un réel côté fleur bleu un peu bêta à cette histoire.La plume légère et agréable de La. Riley sait nous provoquer les émotions qui nous font oublier ceci le temps de la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
sarahdu91
  04 décembre 2020
Quand on est une habituée des romans de Lucinda Riley on sait exactement à quoi s'en tenir avec son écriture et on sait qu'on ne sera pas déçue.
Cela dit, j'ai trouvé celui-là un peu trop romancé mais il faut bien noter que c'est l'un de ses premiers titres publié sous le pseudo de L.Edmonds alors on se doit de montrer une certaine indulgence quant à l'écriture ainsi que les tenants et aboutissants. C'est en lisant ce roman que je m'aperçois de l'évolution et la richesse de son écriture et certes j'ai vraiment eu l'impression de lire un roman Harlequin mais je m'en suis délectée, sans aucune gêne et je crois même que j'avais vraiment envie de passer un très bon moment romanesque avec les feux de la passion, les trahisons, la vengeance et toutes les émotions qui peuvent nous gagner à la fin du bouquin.
Eh oui j'ai savouré ma lecture avec plaisir, de temps en temps ça fait du bien.
Commenter  J’apprécie          190
serrescarole
  04 octobre 2017
L'histoire :
Rosanna n'a que onze ans lorsqu'elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique.
La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l'épousera. Elle ignore qu'un douloureux secret lie déjà leur destin…
Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d'intégrer la célèbre école de la Scala… et de revoir Roberto. de Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.
Drames, jalousies, trahisons…
Rosanna pourra-t-elle vivre son amour sans perdre son âme ?
Tout d'abord, il faut savoir que ce roman a été écrit en 1996 sous le titre de « Aria » et publié sous l'ancien nom de plume de Lucinda Riley (Lucinda Edmonds). Étant épuisé et quelque peu oublié, l'auteur a du se replonger dedans pour le retravailler et le remettre au goût du jour avant de le représenter à l'impression suite aux demandes de certaines maisons d'édition.
Ce roman se narre en deux périodes en alternance au fil des chapitres : la première où Rosanna enfant vit à Naples avec sa famille en 1966 et où elle rêve de devenir soprano à la Scala de Milan et la seconde où on suit une correspondance unilatérale de Rosanna à Nico (son fils) lorsqu'elle se trouve au Metropolitan Opera à New York vingt ans plus tard.
L'histoire débute avec Rosanna, jeune italienne de 11 ans, qui grandit entourée de ses parents, qui tiennent une pizzeria à Naples, et de Carlotta et Luca (sa grande soeur et son grand-frère). Au cours d'une soirée, où est présent le ténor Roberto Rossini, Rosanna découvre que sa voix vaut de l'or et elle tombe amoureuse de Roberto (qui a pourtant 20 ans de plus qu'elle). Elle se fait alors une promesse d'enfant : un jour elle épousera Roberto et chantera les plus grands opéras en duo avec lui.
Grâce à son frère Luca, Rosanna prend des cours de chant, grandit et s'épanouit. Elle devient une cantatrice renommée et de grande valeur. Mais au fond d'elle, son unique but est de chanter avec Roberto, pour respecter la promesse qu'elle s'est faite alors qu'elle n'était qu'une enfant. Et si ses sentiments sont toujours aussi forts, elle doit pourtant se contrôler pour ne pas succomber aux charmes de l'homme qui aime séduire et qui est un vrai « coureur de jupons ».
Cependant, Rosanna finit par succomber au charme de Roberto et commence alors une lente descente aux enfers. La vie s'acharne sur elle et ses proches et on découvre au fil des pages que les mensonges et non-dits ont fragilisé l'équilibre familial et personnel de chacun.
Rosanna va se trouver confrontée à un choix difficile et accepter de remettre sa vie en question, quitte à tout perdre !!
Mon avis :
Il est impossible de rester insensible à la souffrance de Rosanna et à la détresse des autres personnages. Ce roman se lit rapidement car les chapitres sont courts.
J'ai souvent eu envie de « secouer » Rosanna qui est une jeune fille fragile et innocente mais qui apprend de la vie au fil des pages. Son personnage prend en consistance petit à petit et si au début du roman Rosanna fait bien gentiment ce que ses proches lui disent de faire, elle finit quand même par prendre ses propres décisions, quitte à faire des erreurs qu'elle paiera très cher par la suite.
J'ai adoré le personnage De Luca, grand frère de Rosanna, qui accepte de mettre sa vie entre parenthèses pour que sa soeur accède à son rêve. Tout au long du roman, il se cherche et pourtant, on réalise que tout au long de sa quête identitaire et spirituelle, il était loin d'imaginer que son plus grand bonheur était devant ses yeux. On rêve toutes d'avoir un grand frère comme Luca.
Roberto est quant à lui l'archétype même de l'homme macho et manipulateur, bien que son amour pour Rosanna soit sincère et profond. Il se laisse mener par ses émotions et son goût immodéré des conquêtes féminines lui sera fatal.
D'autres personnages tels qu'Abbi, Donatella Bianchi, etc… se croisent dans ce roman sur plus de 20 ans d'existence.
Une seule chose m'a gêné dans la lecture de ce roman : ce sont les « cara », « caro » et « mi amore » qu'on trouve à toutes les pages (et en italique) et qui sont bien loin de la façon réelle de parler des italiens. J'ai trouvé ça très « cliché » et ça m'a surpris que l'auteure ne les ait pas supprimés quand elle a réécrit ce roman pour le remettre au goût du jour en 2004.
Ce livre aborde de nombreux thèmes tels que la réussite personnelle aux dépens des autres, la manipulation psychologique, l'abus de confiance, l'influence des autres sur soi-même, le pouvoir aveuglant de l'amour, le mensonge et tout ce à quoi on doit se confronter le jour où la roue de la vie finit par tourner et qu'on doit payer le prix de ses erreurs passées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
djihane
  08 septembre 2016
Quel bonheur de découvrir un autre roman de Lucinda Riley. Quand je lis ses textes il y a une bulle de magie qui se crée autour de moi et je ressens tant d'émotion à découvrir l'une de ses histoires ! Sous cette magnifique couverture se cache une histoire qui m'a bouleversée.
La belle italienne est une réédition d'un texte de Lucinda Riley publié en 1996 sous le nom d'Aria, l'une des premières productions de l'auteure. J'étais curieuse de découvrir un tel écrit car pour moi c'est aller à la découverte de l'essence du talent d'une écrivaine qui m'enchante à chaque lecture.
Le roman relate l'histoire de Rosanna Menici dont la vie va prendre un tournant inattendu lorsqu'elle n'a encore que 12 ans. Elle va rencontrer Roberto Rossini qui se destine à devenir un célèbre chanteur d'opéra. Malgré son jeune âge Rosanna va tomber follement amoureuse de lui mais lui il ne lui accordera aucune attention jusqu'à ce qu'il l'entende chanter. Il sera celui qui la poussera à exploiter son talent pour le chant. Tout ce qu'on attend dès lors c'est que ces deux-là se revoient, car depuis cette fameuse soirée leurs destins sont liés. La belle italienne est un bouleversant voyage dans les profondeurs de l'amour, de la trahison et de la passion sur fond de chants d'opéras.
L'histoire est profondément triste et puissante. C'est une lecture à travers laquelle je me suis investie émotionnellement, le genre de texte qui vous marque. Je ne suis pas particulièrement fan du monde de l'opéra mais Lucinda Riley a un pouvoir extraordinaire: nous faire aimer l'univers dans lequel baignent ses romans. de ce fait, j'ai grandement apprécié l'immersion offerte par l'auteure dans ce monde.
Cette auteure a un talent fou. Une plume magnifique, poétique et imprégnée de beaucoup d'émotion. Son style d'écriture nous procure une totale immersion dans son histoire : on vit cette histoire, on la ressent, on pleure et on sourit au grès des mots de notre conteuse. Les secrets et les trahisons ne sont jamais loin.
L'histoire du roman se déroule sur plusieurs années, on y fait la rencontre de personnages hauts en couleurs. On voit grandir la talentueuse Rosanna, un personnage que j'ai adoré. D'abord fragile et naïve, sa passion pour l'opéra et surtout son amour pour Roberto vont ensuite lui permettre d'éclore. On serait tenté de détester Roberto, un séducteur qui traite mal les femmes, il s'en sert pour ensuite s'en débarrasser. Cela dit, en laissant de côté notre jugement, on ne peut s'empêcher de lui donner une seconde chance. J'ai également adoré ce personnage car son histoire d'amour avec Rosanna est à couper le souffle. Toute la beauté de l'amour se matérialise à travers leur histoire même si elle est aussi teintée de tristesse.
Bien sûr, d'autres personnages aussi attachants et touchants que Rosanna et Robeto peuplent la belle italienne. Je vous laisse le soin de les découvrir, ils sauront vous séduire et vous toucher avec leur histoire. Ce roman est plus qu'un coup de coeur pour moi. Les secrets, les trahisons, les liens familiaux et ceux du coeur s'entrecroisent pour mettre au défi la vie, l'amour et soi.
Lucinda Riley, nous prouve encore une fois toute l'étendue de son talent. Ce roman est bouleversant. La belle italienne met en scène une romance loin d'être prévisible, l'intrigue est complexe et se densifie au fil des pages. C'est une magnifique fresque dépeignant avec force et virtuosité toute la magnificence de l'amour obsessionnel. Passionné et passionnant, ce roman signe l'une des plus belles histoires d'amour que j'ai pu lire dans ma vie de lectrice. Un magnifique coup de foudre littéraire dont seule Lucinda Riley a le secret.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
My-Little-Anchor
  11 septembre 2016
« La belle Italienne » est ma quinzième et avant dernière lecture en tant que Lectrice Charleston 2016. Eh oui, déjà ! Ce qu'il faut savoir c'est qu'en tant que Lectrice Charleston, je m'embarque toujours à l'aveuglette dans les romans proposés et je ne me doute jamais du tournant de l'histoire. J'ai encore une fois été agréablement surprise par l'univers de Lucinda Riley qui m'a derechef embarquée avec elle dans son histoire.
Dans ses romans, il est toujours question de voyage et de patrimoine. On voyage toujours avec les personnages dans un autre pays et on y apprend toujours quelque chose sur la vie culturelle. D'ailleurs, l'auteure a une relation assez intime avec la musique car ce n'est pas la première fois que ce sujet est au centre du roman. Ici, elle nous narre une histoire en plein coeur de Naples pour découvrir le monde de l'Opéra.
Tout d'abord, il faut savoir que ce roman a été écrit en 1996 sous le titre de « Aria » et publié sous l'ancien nom de plume de Lucinda Riley qui n'était autre que : Lucinda Edmonds. Étant épuisé et resté aux oubliettes, Lucinda a du se replonger dedans pour le retravailler afin de pouvoir le représenter à l'impression suite aux demandes de certaines maisons d'édition. Les éditions Charleston ont déjà publié de nombreux romans de Lucinda notamment : « la jeune fille sur la falaise » (il faut absolument que je le lise cet automne) et les deux premiers tomes de « les sept soeurs » que j'ai énormément aimés ! Je pense que c'est tout naturellement que Lucinda s'est tournée vers cette maison pour rééditer cette histoire.
Ainsi, ce roman se narre entre deux périodes : celle où on suit Rosanna auprès de ses parents : Antonia et Marco, son frère Luca et sa soeur Carlotta, en 1966 à Naples, lorsqu'elle est jeune et souhaite devenir une chanteuse, ou plutôt devrais-je dire une soprano, à la Scala, comme Roberto, le jeune homme dont elle tomba amoureuse à l'âge de 11 ans car c'est grâce à lui qu'elle atteindra et vivra sa passion. Il l'avait mise en avant, supportée auprès des gens qu'il connaissait. Et puis de l'autre, on suit une correspondance unilatérale provenant de Rosanna pour Nico lorsqu'elle se trouve au Metropolitan Opera à New York.
Lucinda Riley aborde le thème de la réalisation de soi-même. Jusqu'où est-on capable d'aller pour réaliser ses propres rêves ? Ou bien de les sacrifier ?
Rosanna a toujours voulu chanter mais son père n'a jamais approuvé cette passion par manque de moyens. Pourtant, elle sera épaulée par son frère pour y arriver. Malgré tout, lorsque Rosanna doit prendre son envol, elle est désorientée, perdue voire totalement chamboulée car ses parents ne sont pas au courant et cela la met très mal à l'aise.
Une fois son envol pris, sa vie va changer. Rosanna va vite devenir une des meilleures voix d'Opéra. Tout dans sa vie va se passer au mieux mais, pourtant, de lourds secrets existent au sein de sa famille et de celle de la personne avec qui elle partage sa vie. Rosanna va alors assister à une terrifiante descente aux enfers... Elle doit prendre sur elle et voir son rêve de toujours anéanti...
J'ai trouvé le personnage de Rosanna à la fois très fragile mais également très fort. Sa descente aux enfers a été très poignante puisque même si dans sa vie les souvenirs l'anéantissent, du côté de sa famille, la vie la tue à petit feu. Il semblerait que la vie s'acharne sur elle et ses proches alors qu'ils ont toujours tout fait pour que chacun d'entre eux soit heureux. Cependant, au fil du roman on se rend compte qu'aucun d'eux ne l'a été à cause des évènements tragiques qui ont fragilisé l'équilibre familial et personnel.
Il est dur de rester insensible à la souffrance de Rosanna ainsi qu'à la détresse des autres personnages.
J'ai trouvé ce roman profondément triste et poignant. Il y a beaucoup de thèmes abordés dans ce livre notamment tout ce qui touche à l'amour et nos réactions vis-à-vis de ce sentiment mais aussi à tout ce qu'on peut sacrifier pour lui. Les chapitres sont courts et se lisent à une allure incroyable ce qui nous permet d'être rapidement immergé dans l'histoire.
De plus, j'ai beaucoup aimé le personnage De Luca. Il a toujours été là pour sa soeur , ou plutôt ses soeurs, au point de se sacrifier. Tout au long du roman, il se cherche et dès qu'il pense avoir trouvé ce qui le rend heureux, il va tout quitter pour vivre sa vie. Pourtant, on se rend compte que tout au long de sa quête identitaire, il était loin d'imaginer que son plus grand bonheur était devant ses yeux...
Lucinda Riley a le don d'écrire magnifiquement bien et de nous emporter avec elle dans chacun de ses romans ! Elle nous dépeint des portraits hauts en couleur, forts et réalistes et n'hésite pas à aborder les thèmes de la réussite personnelle en dépit des autres, la manipulation psychologique, l'abus de confiance, l'influence des autres sur soi-même, le pouvoir aveuglant de l'amour...
Lien : https://my-little-anchor.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Lexx54000Lexx54000   24 janvier 2017
C’est un coup de cœur pour ce roman très touchant, sensible et fort à la fois, émouvant, à la plume délicate et envoutante.

Première lecture de Lucinda Riley pour ma part, et je ne suis pas du tout déçu.
La Belle Italienne m'a complètement envoutée, l'histoire est belle, on s'attache très vite aux différents personnage mais surtout à l'histoire d'une vie, celle de Rosanna et des trahisons, des complots qui se déroule toute une longue de sa vie.

Lucinda Riley nous fait découvrir l'univers de l'opéra, les bons côtés comme les mauvais. Mais aussi, la découvrir de Naples, ville natale de l'héroïne de cette histoire.
Je vous conseille fortement cette lecture, un roman merveilleux et captivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2016
Ils avaient commencé à s’embrasser dans sa limousine et, une fois arrivés à l’appartement de Roberto, ils avaient filé droit dans son lit. Abi poussa un soupir dans l’obscurité. La douleur fugace de la perte de sa virginité avait vite été effacée par le plaisir, ainsi que par l’euphorie qu’il l’ait choisie, elle.
Commenter  J’apprécie          30
Annabelle31Annabelle31   03 mars 2018
Il était rare que le public de La Scala soit complètement captivé, mais là, en regardant autour de lui, Luigi vit que personne ne quittait Rosanna des yeux. Le silence était palpable, comme si deux mille personnes retenaient leur souffle.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2016
Papa était fier d’avoir réussi à sortir de la misère et de pouvoir nous offrir une vie où nous ne manquions de rien. J’étais heureuse moi aussi, mes rêves ne se projetant pas plus loin que le lendemain.
Puis, une chaude nuit d’été, quand j’avais onze ans, ma vie a basculé. Il semble impossible qu’une fille si jeune puisse tomber éperdument amoureuse ; pourtant, je me rappelle parfaitement l’instant où j’ai posé les yeux sur lui, pour la toute première fois…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   25 février 2018
Il dispose en effet des qualités physiques et vocales qui lui permettraient de s’imposer dans le monde de l’opéra, mais sa personnalité… Eh bien, disons simplement qu’il ne s’aide pas lui-même, conclut Paolo en poussant un soupir.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lucinda Riley (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucinda Riley
Le roman De Lucinda Riley, "La maison de l'orchidée" sera disponible le 10 novembre en librairie et en ebook.
Plus d'informations https://bit.ly/lachambreauxpapillons
Pour vous procurer le livre : - Notre site : https://www.editionsleduc.com/produit/2360/9782368125724 - Fnac : https://livre.fnac.com/a14988846 - Amazon : https://www.amazon.fr/dp/236812506X
Retrouvez-nous sur et sur les réseaux sociaux : - Instagram : https://www.instagram.com/lillycharleston/ - Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston - Twitter : https://twitter.com/LillyCharleston - LinkedIn : https://www.linkedin.com/showcase/editions-charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre

.. ..