AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253262329
672 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (03/06/2020)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 764 notes)
Résumé :
À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leur origine.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (255) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  04 juin 2020
— Ah, mais non ! Pas toi ! Ne me dis pas que tu vas lire ce roman qu'on voit partout !?
— Et pourquoi pas ? Tu m'emmerdes avec tes a priori !
— Oui mais là, je suis sûr que c'est mièvre à souhait comme truc !
— C'est ce que je croyais mais je me suis sacrément fait avoir !
— Mouais, tu dis ça parce que c'est ton éditeur ! On connaît la chanson !
— Oh là là, mais quel rabat la joie celui-là ! J'étais déjà une lectrice Charleston (voir épisodes précédents) depuis belle lurette! Et puis, là c'est en poche ! Ça ressort pour l'été !
— Et ça parle de quoi ?
— Alors, c'est l'histoire de Maia et ….
— Comme l'abeille ? C'est pas folichon…
— Bon, ne me demande pas alors … Bref, Maia, donc, pas l'abeille, une fille, son père meurt et elle se retrouve fort dépourvue.
— Comme la cigale donc, va falloir choisir. Abeille, cigale, tu me files le bourdon…
— T'as fini ? Je peux continuer ?
— …
— Elle part sur les traces de ses origines car elle a été adoptée. La Maia, elle va partir au Brésil…
— Danser la samba ? Maia va au Brésil, elle danse la samba, elle va de ville en ville pour apprendre le pas ! Maiiiiia va au Brééééésil …
— Arrête ! Lucinda Riley, elle sait raconter son histoire, elle t'embarque, comme une bonne série d'été ! Tu poses le cerveau et tu pars en voyage ! le point de départ, je t'avoue que j'étais un peu inquiet car le coup du milliardaire qui adopte sept nanas aux quatre coins du monde …
— Ah, tu vois, c'est …
— Laisse-moi terminer. Je peux pas dévoiler tout ce qui se passe mais la partie qui se déroule dans le passé m'a juste captivé ! J'ai appris plein de trucs et j'ai tellement voyagé. La Suisse, le Brésil, Paris des années 20 et tout ça dans un seul bouquin !
— Si tu le dis … En tous cas, moi, j'arrête de te suivre ! Ce n'est même pas une chronique que tu fais là, c'est pitoyable. Et le pire, c'est que tu te crois drôle …
— C'est pas grave ! Vu que c'est une saga, mon nouveau petit « guilty pleasure », je vais lire la suite, j'aurai l'occase de revenir par ici en remettre une couche, vu qu'il y a sept tomes je crois. Et je lis encore ce que je veux, non ?
— Ouais, ouais, et ta soeur …

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8211
tutesvuquandtaslu
  06 janvier 2021
J'ai lu Les sept soeurs de Lucinda Riley
Alerte ! Alerte !
Non, vous ne rêvez pas, elle a lu un livre, disons-le, romantique !
Que personne ne me jette la pierre, j'ai été influencée par nombre d'entre vous.
Le premier de 6 ou 7 tomes. L'histoire de six sœurs.
Une histoire d'amour impossible jadis.
Une histoire d'amour aujourd'hui.
Le lien ? Une arrière grand mère et son arrière petite fille.
Une histoire, une enquête sur les origines d'une jeune femme adoptée bébé.
Nous irons dans le Rio de Janeiro, le Paris des années 20, juste avant la crise.
C'est ce côté historique qui m'aura le plus marquée. La chaleur, le soleil, les odeurs et les couleurs de Rio m'ont fait voyagée.
L'art, la culture, le politiquement correct des artistes de l'époque m'ont fait rêver du Paris d'avant.
Les allers et retours dans le passé sont passionnants et oui, il y a une histoire d'amour mais l'on y trouve surtout L Histoire, celle des artistes du temps jadis, du traitement des femmes au debut siècle dernier et de la priorité donnée au devoir plutôt qu'au bonheur.
Les 660 pages en poche passent très vite.
Lirais-je les autres tomes ? Mystère..
L'avez-vous lu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          604
jeunejane
  30 avril 2020
"Les sept soeurs " s'ouvre sur le décès du père de six filles adoptées à qui Pa Salt ainsi surnommé par ses filles a donné à chacune un des prénoms de la constellation de la Pléiade : les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque. La septième soeur semble manquer au tableau.
Le premier tome est consacré à Maïa, l'aînée, qui vit une existence solitaire de traductrice dans le beau château de son père situé sur le lac de Genève.
L'avocat chargé de la succession lui remet une lettre et deux objets de son passé qui vont lui permettre de retrouver ses racines.
Elle effectue un voyage à Rio où elle va aller à la rencontre de son passé.
Des lettres de son arrière grand-mère vont lui être remises.
Elle va découvrir les secrets de sa famille et l'époque de 1929.
Très intéressant pour moi , c'est l'histoire de la construction du Cristo de Rio sculpté par un atelier français et édifié par un ingénieur brésilien.
La personnalité de l'arrière grand-mère Isabela, écrasée par l'autorité paternelle, est très attachante et m'a obligée à comprendre un pays, une époque.
J'ai mis trois étoiles car le voile posé sur le mystère de la vie du père de Maïa ne se lève pas d'un iota.
Il faut bien nous promener un peu jusqu'au sixième tome, enfin ceux et celles qui le désirent.
Je comprends pourquoi on est resté si longtemps penché sur le vie de l'arrière grand-mère en raison des deux objets donnés à Maïa mais son origine plus récente et l'endroit où son père l'a adoptée est bien floue et très vite abordée.
Cela m'a vraiment déplu.
Challenge pavés 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Bazart
  05 juin 2015
Genève juin 2007. A la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Alpièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis un magnifique château sur les bords du lac Léman.
Les jeunes femmes reçoivent en héritage un indice qui va permettre de retrouver leur famille et enfin connaitre leur histoire. Pour Maia, l'ainée c'est au pied de Criso Redentor, au sommet du mont Corcovado dominant la plage d'Ipanema que tout a commencé. Maia jeune femme moderne va replonger dans le passé sur les traces d'Izabela son arrière-grand-mère belle jeune fille de la bonne société brésilienne qui s'est battue pour aimer et vivre librement.
Avec ce tome 1 d'une série qui doit en compter 7 ( quand même), bienvenue dans la jet-set, bienvenue dans le monde d'en haut, bienvenue dans un superbe roman-photo sur papier glacé.
Jonglant entre deux continents, entre deux époques et deux parcours de femme, Lucinda Riley nous fait rencontrer Paul Landowski et Heitor Da Silva Costa, les architectes du Christ Rédempteur, nous croiserons Jean Cocteau, nous applaudirons Ravel créant son Boléro à la Closerie des Lilas sous l'oeil attendri d'un jeune peintre déjà célèbre prénommé Pablo et nous serons émus par les destins si,…. comment dire,…romantiques de Maia et Izabela.
Amour gloire et beauté ; le chroniqueur, qui est dans un bon jour, va oser, pour ce gros roman, la métaphore pâtissière : le chou à la crème de la boutique du coin n'est pas le gâteau le plus fin qui existe et pourtant parfois on le dévore avec plaisir en s'en mettant jusque-là.
C'est ce qui vous attend si vous ouvrez « Les sept soeurs », comme Lucinda Riley a décidé de consacré un roman à chacune des soeurs d'Alpies et le sucre appelant le sucre, gare au diabète de type 2.
L'écrivaine possède indéniablement un réel talent pour accrocher le lecteur et le faire voyager élégamment et même si ce dernier sait qu'il n'est pas en train de lire « Gatsby le Magnifique », une question demeure, non résolue, : mais diable, d'où vient l'argent de papa d'Alpièse ? »
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          423
Missnefer13500
  06 décembre 2018
Si j'aime tous les genres littéraires, j'ai un petit faible pour les sagas familiales qui nous plongent dans le passé et mettent en avant les femmes.
Dans La jeune fille sur la falaise, l'auteure s'attache justement au statut des femmes au siècle dernier et l'évolution de la place de la femme dans la société. Pas toujours évident. Elle reprend, ici, la même trame et insiste sur l'importance des origines pour tout un chacun, mais aussi sur celles des parents d'adoption. Et de se poser ces questions : qui sont véritablement nos parents ? Ceux qui nous mettent au monde, ou ceux qui nous élèvent et nous chérissent ? Peut-on vivre sans connaitre nos origines ?
Dans ce premier opus, Lucinda Riley nous présente la fratrie composé de 6 soeurs et non pas 7 comme l'annonce le titre, suscitant rapidement notre curiosité. le père qui vient de décéder est un personnage très énigmatique que même ses propres filles ne connaissent pas vraiment. Quel secret cache cet homme mystérieux qui a adopté, élevé, aimé des enfants ramenés de ses voyages autour du monde à qui il a donné les noms des Pléiades. Une petite leçon d'astronomie et de mythologie s'impose et le lecteur de se demander pourquoi ce choix saugrenu. Nous avons donc, de la plus âgée à la plus jeune : Maïa, Ally, pour Alcyone, Star pour Aspérode, CeCe pour Célono qui n'ont que quelques mois d'écart et se comportent comme des jumelles, Tiggy pour Teygete, Electre la benjamine. Une Mérope manque à l'appel et pourtant son nom apparaît sur la sphère armillaire, objet d'une grande importance dans cette énigme. Et de nous poser cette autre question : pourquoi Pa Salt n'a-t-il adopté que des filles ?
Beaucoup de questions, il ne manque plus que les réponses . L'auteure nous révélera quelques indices pour les trouver alors que nous suivons Maïa dans la quête de sa famille.
L'ambiance est magique, un peu féerique, avec le refuge et lieu de vie de nos protagonistes, au nom mythique d' Atlantis, des références à la mythologie, et l'auteure en fin de roman nous surprend avec ses explications sur certains de ses choix et nous renvoi sur son site, dans lequel on en apprend beaucoup sur la conception de cette saga.
Vous l'aurez compris, ce roman est ludique et éducatif. Lucinda Riley ne fait pas les choses à moitié. Elle mêle personnages fictifs à personnages ayant existé et nous transporte dans le passé à travers un voyage au Brésil à l'époque contemporaine et celle de la construction du Christ Redempteur qui surplombe Rio. Tout ceci ne fait qu'aiguiser ma curiosité et ma soif de connaissances.
C'est aussi à Paris dans les quartiers populaires, à la Closerie des Lilas, quelle nous fait rencontrer des artistes célèbres, écrivains, musiciens, sculpteurs, peintres... J'avoue avoir été surprise de trouver ce restaurant en plein coeur de Montparnasse alors quartier artistique, alors que je l'imaginais à Montmartre.
C'est à travers les lettres de son arrière-grand-mère que Maïa va nous ouvrir la porte sur la condition féminine dans les années 1920. Une époque à laquelle elles n'avaient pas droit au chapitre, d'abord sous la coupe du père pour passer à celle du mari. L'amour n'a pas sa place dans les projets de mariage. Encore moins quand on fait partie des nantis, soit par la fortune, soit par les origines aristocratiques.
Nous rencontrons donc Izabel, une jeune fille de 18 ans qui va être sacrifié à l'autel de la position sociale, auprès d'un mari aimant, mais qu'elle n'aime pas en retour, puisque son coeur est pris ailleurs. Romance classique mais touchante et vraisemblable sous la plume de Lucinda Riley, en tenant compte du contexte historique dans laquelle elle la situe. On note un remarquable travail de recherche qui donne toute sa crédibilité à l'aventure avec le contexte social et politique, le décor et les ambiances Brésiliennes tant passés que contemporaine pour les chapitres au présent et la romance de Maïa avec Floriano son bel écrivain et historien qui l'aide dans sa quête. Alors on se promène sur la plage d'Ipanema, découvrons le site du plus célèbre monument du Brésil, l'ambiance festive des quartiers, les favelas... à la fois dans les pas de Maïa, mais de ses ancêtres aussi.
Dans cet opus l'auteur s'attache à nous donner un aperçu des personnalités de ses héroïnes, toutes uniques et semblables à la fois, déterminées qu'elles soient du présent où du passé et là encore, on devine l'attachement de Lucinda Riley à ces femmes d'hier qui se sont battues contre les préjugés sexistes du passé et grâce auxquelles la condition féminine a progressé. Cependant l'amour y tient une grande place, on perçoit sa quête infinie et les conséquences quand il est perdu. C'est l'histoire d' Izabel mais aussi de Gustavo.
Qu'en sera-t-il de l'histoire d'amour de Maïa ? Trouvera-t-elle le bonheur et la paix maintenant qu'elle a partagé son sombre secret ?
Le dénouement ouvre la porte à l'opus concernant Ally. Mais certains mystères planent encore en ce qui concerne l'identité de Pa Salt, des raisons de ces adoptions,bien plus encore maintenant que j'ai découvert les aventures de Maïa, et quelques petits points de détails me titillent. J'ai besoin de quelques confirmations sur des hypothèses. Mais je crains qu'il ne me faille aller au bout de la saga pour découvrir ce mystère. Je suis persuadée que Lucinda Riley va nous offrir quelques éléments au court des tomes suivants pour en découvrir l'issue finale.
Un coup de coeur pour ce premier tome d'une saga magistralement menée, éducative, ludique entre monde fictif et réel, magie féerie et mystère. Une saga particulièrement romantique avec plusieurs thématiques sérieuses dont la perte d'un être cher et autres tout aussi sérieuses... qui se dévore. J'espère que les autres opus seront à la hauteur de celui-ci, j'ai toujours crainte que les histoires s'épuisent et que mon intérêt s'amenuise au fil des tomes. C'est toujours un risque dans de longue saga comme celle-ci.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   30 avril 2020
Vous êtes un vrai Brésilien ?
- D'après vous, qu'est-ce que c'est , un vrai Brésilien ? Nous sommes une race de métis, de nationalités, de religions et de couleurs différentes. Les seuls vrais Brésiliens sont les nativos, les indigènes qui ont été massacrés par les Portugais quand ils ont débarqué pour s'approprier les richesses de notre pays, il y a cinq cents ans.
Commenter  J’apprécie          242
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   05 septembre 2015
"Je crois fermement que lorsque quelqu'un est né créatif, dit Laurent, son âme est comme un ciel rempli d'étoiles filantes; un globe en constance rotation vers la muse qui capte son imagination."
Commenter  J’apprécie          130
EupheneEuphene   10 septembre 2019
- Et, ne l'oublie jamais, il est important que l'homme soit plus amoureux de la femme que l'inverse.
- Pourquoi dis-tu cela, Mae ?
- Parce que, ma chérie, le cœur des femmes peut être inconstant et aimer plusieurs fois. Les hommes montrent moins leurs émotions, mais lorsqu'ils aiment, ils aiment en général pour toujours.
Commenter  J’apprécie          50
LeslecturesdeLilyLeslecturesdeLily   05 septembre 2015
"Je crois fermement que lorsque quelqu'un est né créatif, dit Laurent, son âme est comme un ciel rempli d'étoiles filantes; un globe en constance rotation vers la muse qui capte son imagination."
Commenter  J’apprécie          80
BislysBislys   22 mars 2019
Quelques minutes plus tard, Laurent revint chargé d'un plateau sur lequel il avait posé deux baguettes, deux gros morceaux d'un fromage très odorant, un pichet en terre cuite et deux verres. Après avoir posé le tout sur la table, il remplit généreusement les deux verres d'un liquide jaune doré et lui en tendit un.
- Vous buvez du vin même quand vous ne mangez que du pain et du fromage? s'émerveilla-t-elle.
- Mademoiselle, nous sommes français. Nous buvons du vin avec n'importe quoi, n'importe quand. Santé, dit-il en levant son verre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Lucinda Riley (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucinda Riley
Lucinda Riley - Les Sept sœurs
autres livres classés : brésilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1173 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

.. ..