AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253262329
672 pages
Le Livre de Poche (03/06/2020)
4.23/5   2380 notes
Résumé :
À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève. Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leur origine.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (521) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 2380 notes

La_Bibliotheque_de_Juju
  04 juin 2020
— Ah, mais non ! Pas toi ! Ne me dis pas que tu vas lire ce roman qu'on voit partout !?
— Et pourquoi pas ? Tu m'emmerdes avec tes a priori !
— Oui mais là, je suis sûr que c'est mièvre à souhait comme truc !
— C'est ce que je croyais mais je me suis sacrément fait avoir !
— Mouais, tu dis ça parce que c'est ton éditeur ! On connaît la chanson !
— Oh là là, mais quel rabat la joie celui-là ! J'étais déjà une lectrice Charleston (voir épisodes précédents) depuis belle lurette! Et puis, là c'est en poche ! Ça ressort pour l'été !
— Et ça parle de quoi ?
— Alors, c'est l'histoire de Maia et ….
— Comme l'abeille ? C'est pas folichon…
— Bon, ne me demande pas alors … Bref, Maia, donc, pas l'abeille, une fille, son père meurt et elle se retrouve fort dépourvue.
— Comme la cigale donc, va falloir choisir. Abeille, cigale, tu me files le bourdon…
— T'as fini ? Je peux continuer ?
— …
— Elle part sur les traces de ses origines car elle a été adoptée. La Maia, elle va partir au Brésil…
— Danser la samba ? Maia va au Brésil, elle danse la samba, elle va de ville en ville pour apprendre le pas ! Maiiiiia va au Brééééésil …
— Arrête ! Lucinda Riley, elle sait raconter son histoire, elle t'embarque, comme une bonne série d'été ! Tu poses le cerveau et tu pars en voyage ! le point de départ, je t'avoue que j'étais un peu inquiet car le coup du milliardaire qui adopte sept nanas aux quatre coins du monde …
— Ah, tu vois, c'est …
— Laisse-moi terminer. Je peux pas dévoiler tout ce qui se passe mais la partie qui se déroule dans le passé m'a juste captivé ! J'ai appris plein de trucs et j'ai tellement voyagé. La Suisse, le Brésil, Paris des années 20 et tout ça dans un seul bouquin !
— Si tu le dis … En tous cas, moi, j'arrête de te suivre ! Ce n'est même pas une chronique que tu fais là, c'est pitoyable. Et le pire, c'est que tu te crois drôle …
— C'est pas grave ! Vu que c'est une saga, mon nouveau petit « guilty pleasure », je vais lire la suite, j'aurai l'occase de revenir par ici en remettre une couche, vu qu'il y a sept tomes je crois. Et je lis encore ce que je veux, non ?
— Ouais, ouais, et ta soeur …

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          17212
tutesvuquandtaslu
  06 janvier 2021
J'ai lu Les sept soeurs de Lucinda Riley
Alerte ! Alerte !
Non, vous ne rêvez pas, elle a lu un livre, disons-le, romantique !
Que personne ne me jette la pierre, j'ai été influencée par nombre d'entre vous.
Le premier de 6 ou 7 tomes. L'histoire de six sœurs.
Une histoire d'amour impossible jadis.
Une histoire d'amour aujourd'hui.
Le lien ? Une arrière grand mère et son arrière petite fille.
Une histoire, une enquête sur les origines d'une jeune femme adoptée bébé.
Nous irons dans le Rio de Janeiro, le Paris des années 20, juste avant la crise.
C'est ce côté historique qui m'aura le plus marquée. La chaleur, le soleil, les odeurs et les couleurs de Rio m'ont fait voyagée.
L'art, la culture, le politiquement correct des artistes de l'époque m'ont fait rêver du Paris d'avant.
Les allers et retours dans le passé sont passionnants et oui, il y a une histoire d'amour mais l'on y trouve surtout L Histoire, celle des artistes du temps jadis, du traitement des femmes au debut siècle dernier et de la priorité donnée au devoir plutôt qu'au bonheur.
Les 660 pages en poche passent très vite.
Lirais-je les autres tomes ? Mystère..
L'avez-vous lu ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          784
latina
  01 juin 2021
Quand l'amour rejoint l'Histoire et l'art, cela donne un best-seller.
Oui, je sais, les best-sellers provoquent chez moi une méfiance terrible : trop de romance, trop de clichés, trop de phrases convenues. Trop de lecteurs. Trop d'enthousiasme, feint ou non.
Bref, j'ai commencé cette lecture à reculons, mais comme elle me l'avait été si gentiment proposée, je me suis prêtée au jeu… et à vrai dire, j'ai été assez agréablement surprise, même si souvent, j'ai passé très rapidement des pages mièvres et sans relief.
Les cent premières pages (il y en a 650 à peu près) s'enlisent dans les stéréotypes et la monotonie : Maia, la soeur ainée d'une fratrie de six filles adoptées, apprend que leur père vient de mourir. Celui-ci a laissé à chacune un indice afin de retrouver leur famille biologique respective. Les soeurs se revoient dans la propriété familiale, « Atlantis », au bord d'un lac de Genève. Nous assistons à un défilé de caractères formatés et superficiellement décrits.
Et puis nous suivons Maia au Brésil, d'où provient donc sa famille. C'est là que cela m'a particulièrement plu, car nous faisons un bond dans le temps de son arrière-grand-mère, Izabel Bonifacio. Bond en 1927, alors que le Christ Rédempteur dominant le Corcovado et la baie de Rio n'est pas encore dressé, et qu'un des architectes décide de partir à Paris pour demander de l'aide au sculpteur Landowsky. Je vous l'ai dit, ici l'amour est lié à l'art : la belle Izabel, alors qu'elle s'est fiancée à l'héritier d'une vieille famille portugaise, se retrouve à Paris, et principalement à Montparnasse où elle fait la connaissance de la société joyeuse, détendue et anticonformiste de la Closerie des Lilas ainsi que de l'aide doué du sculpteur Landowsky …
Des imbroglios, des trahisons, des vacheries, des souffrances et de la passion : tout y est pour nous concocter un festival de saveurs parisiennes et cariocas. En vrac : le krach boursier de 1929, les plages immenses d'Ipanema, les favelas, les fermes dans les montagnes où l'on cultive le café, les palais dorés difficiles à entretenir, le Cristo et ses belles mains très fines, mais aussi les Beaux-Arts de Paris, le piano de Ravel, les petits mendiants de Montparnasse…
Bref, l'histoire est passionnante. Mais il y a un bémol : les longues pages où les amoureux de toutes les époques s'aiment, se le disent, se le redisent, n'osent pas se le dire. J'ai trouvé ça d'un mièvre ! Et j'ai soupiré maintes fois en regardant plus loin.
Mais en définitive, je me suis quand même bien dépaysée, et peut-être lirai-je d'ici un mois ou deux d'autres tomes de cette saga, juste pour me détendre et découvrir d'autres contrées et d'autres manières de vivre. C'est tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5714
jeunejane
  30 avril 2020
"Les sept soeurs " s'ouvre sur le décès du père de six filles adoptées à qui Pa Salt ainsi surnommé par ses filles a donné à chacune un des prénoms de la constellation de la Pléiade : les sept filles d'Atlas changées en étoiles selon la mythologie grecque. La septième soeur semble manquer au tableau.
Le premier tome est consacré à Maïa, l'aînée, qui vit une existence solitaire de traductrice dans le beau château de son père situé sur le lac de Genève.
L'avocat chargé de la succession lui remet une lettre et deux objets de son passé qui vont lui permettre de retrouver ses racines.
Elle effectue un voyage à Rio où elle va aller à la rencontre de son passé.
Des lettres de son arrière grand-mère vont lui être remises.
Elle va découvrir les secrets de sa famille et l'époque de 1929.
Très intéressant pour moi , c'est l'histoire de la construction du Cristo de Rio sculpté par un atelier français et édifié par un ingénieur brésilien.
La personnalité de l'arrière grand-mère Isabela, écrasée par l'autorité paternelle, est très attachante et m'a obligée à comprendre un pays, une époque.
J'ai mis trois étoiles car le voile posé sur le mystère de la vie du père de Maïa ne se lève pas d'un iota.
Il faut bien nous promener un peu jusqu'au sixième tome, enfin ceux et celles qui le désirent.
Je comprends pourquoi on est resté si longtemps penché sur le vie de l'arrière grand-mère en raison des deux objets donnés à Maïa mais son origine plus récente et l'endroit où son père l'a adoptée est bien floue et très vite abordée.
Cela m'a vraiment déplu.
Challenge pavés 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          583
Bazart
  05 juin 2015
Genève juin 2007. A la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Alpièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis un magnifique château sur les bords du lac Léman.
Les jeunes femmes reçoivent en héritage un indice qui va permettre de retrouver leur famille et enfin connaitre leur histoire. Pour Maia, l'ainée c'est au pied de Criso Redentor, au sommet du mont Corcovado dominant la plage d'Ipanema que tout a commencé. Maia jeune femme moderne va replonger dans le passé sur les traces d'Izabela son arrière-grand-mère belle jeune fille de la bonne société brésilienne qui s'est battue pour aimer et vivre librement.
Avec ce tome 1 d'une série qui doit en compter 7 ( quand même), bienvenue dans la jet-set, bienvenue dans le monde d'en haut, bienvenue dans un superbe roman-photo sur papier glacé.
Jonglant entre deux continents, entre deux époques et deux parcours de femme, Lucinda Riley nous fait rencontrer Paul Landowski et Heitor Da Silva Costa, les architectes du Christ Rédempteur, nous croiserons Jean Cocteau, nous applaudirons Ravel créant son Boléro à la Closerie des Lilas sous l'oeil attendri d'un jeune peintre déjà célèbre prénommé Pablo et nous serons émus par les destins si,…. comment dire,…romantiques de Maia et Izabela.
Amour gloire et beauté ; le chroniqueur, qui est dans un bon jour, va oser, pour ce gros roman, la métaphore pâtissière : le chou à la crème de la boutique du coin n'est pas le gâteau le plus fin qui existe et pourtant parfois on le dévore avec plaisir en s'en mettant jusque-là.
C'est ce qui vous attend si vous ouvrez « Les sept soeurs », comme Lucinda Riley a décidé de consacré un roman à chacune des soeurs d'Alpies et le sucre appelant le sucre, gare au diabète de type 2.
L'écrivaine possède indéniablement un réel talent pour accrocher le lecteur et le faire voyager élégamment et même si ce dernier sait qu'il n'est pas en train de lire « Gatsby le Magnifique », une question demeure, non résolue, : mais diable, d'où vient l'argent de papa d'Alpièse ? »
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          563

Citations et extraits (111) Voir plus Ajouter une citation
talou61talou61   04 août 2022
L'art devrait être accessible à tous, me disait-il. C'est un cadeau de l'âme du peintre. Tout ce qu'on est obligé de dissimuler n'a aucune valeur.
Commenter  J’apprécie          50
talou61talou61   04 août 2022
La sphère armillaire, qui représente la sphère céleste, existe depuis des milliers d'années. Les Grecs de l'Antiquité s'en servaient pour déterminer la position des étoiles, ainsi que pour lire l'heure.
Commenter  J’apprécie          20
talou61talou61   04 août 2022
Mon physique, en effet, voilà ce qu'on remarquait en premier. D'ailleurs on avait toujours dit "Maïa, la beauté", alors qu'Ally était la meneuse, Star la diplomate, CeCe la pragmatique, Tiggy la protectrice, et Electra la boule de feu.
Commenter  J’apprécie          00
talou61talou61   04 août 2022
Mais nous savons toutes les deux que c'est vraiment rare, voire carrément étrange, qu'un homme célibataire et d'un certain âge adopte six petites filles et les amène ici, en Suisse, pour vivre avec lui.
Commenter  J’apprécie          00
jeunejanejeunejane   30 avril 2020
Vous êtes un vrai Brésilien ?
- D'après vous, qu'est-ce que c'est , un vrai Brésilien ? Nous sommes une race de métis, de nationalités, de religions et de couleurs différentes. Les seuls vrais Brésiliens sont les nativos, les indigènes qui ont été massacrés par les Portugais quand ils ont débarqué pour s'approprier les richesses de notre pays, il y a cinq cents ans.
Commenter  J’apprécie          334

Videos de Lucinda Riley (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucinda Riley
Lucinda Riley - La saga des Sept sœurs au Livre de Poche
autres livres classés : brésilVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1292 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre