AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dominique Laure Miermont (Traducteur)Jacques Miermont (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
EAN : 9782842058869
128 pages
Éditeur : 1001 Nuits (25/05/2005)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 39 notes)
Résumé :

Il n'est pas seulement précieux que deux êtres se reconnaissent, il est essentiel qu'ils se rencontrent au bon moment et célèbrent ensemble de profondes et silencieuses fêtes qui les soudent dans leurs désirs pour qu'ils soient unis face aux orages. Combien de gens se seront-ils manqués pour n'avoir pas eu le temps de s'habituer l'un à l'autre? Avant que deux êtres aient le droit d'être malheureux ensemble... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
antigoneCH
  15 janvier 2009
"Au milieu du mois de mai 1897, René Maria Rilke rencontre Lou Andreas-Salomé à Munich. Il a vingt et un ans, elle en a trente-six. Rencontre déterminante : quelque temps plus tard, le poète abandonne son prénom pour celui de Rainer, signant là comme une seconde naissance.Car si Lou est l'amante [..] elle est surtout la mère nourricière et libératrice, intimement convaincue de la vocation de celui qu'elle qualifie d'"élu du destin". [...] Au printemps 1900, lors de leur deuxième voyage en Russie, Lou, éperdument avide de liberté, s'éloigne du poète tout en le conjurant de ne pas succomber au pathologique et de progresser seul vers la maturité de son art.
Désormais, elle ne sera plus la femme à laquelle il s'en remet - bien d'autres femmes l'inspirèrent -, mais elle restera la seule référence dans son existence, l'amie, la confidente. Leur correspondance - commencée dès leur première rencontre - reprend trois ans plus tard et ne cessera qu'à la mort de Rilke, le 29 décembre 1926." (extrait du dossier en fin d'ouvrage intitulé Lou et la naissance du poète)
Toujours à la recherche de Rilke, suite à ma lecture des Lettres à un jeune poète, je me suis penchée sur ces lettres là, très différentes.
Rilke n'a plus ici le rôle du maître qui donne conseils et règles d'écriture. Il n'est qu'un auteur à la recherche de son art, qui demande son avis à une amie, seule capable de le "comprendre" et d'écouter ses souffrances, doutes et hésitations.
Du lyrisme des premières lettres, enflammées, nous passons à des propos plus sombres, plus anxieux, ceux d'un auteur en proie à un état poétique déstabilisant, habité par le poids des années et par des questionnements constants.
Proche de Nietzsche, puis de Freud, Lou est pour Rilke l'interlocutrice idéale, intelligente et sensible, attentive, qui permet au poète d'accoucher de son oeuvre.
Ce recueil m'a moins touché que le précédent mais il permet d'apréhender Rilke de manière plus intime et plus réelle aussi.
Un extrait...
"Tu es mon jour de fête. Et quand je te visite en rêve, j'ai toujours des fleurs dans mes cheveux.
Je voudrais mettre des fleurs dans tes cheveux. Lesquelles ? Aucune n'est d'une simplicité suffisamment touchante. En quel mois de mai les trouver ? - Maintenant, je crois que tu as toujours une guirlande dans tes cheveux - ou une couronne...je ne t'ai jamais vue autrement."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Norlane
  08 août 2019
Quelques phrases qui résonnent, se dégagent, sur la création, l'écriture, sur l'amour mais beaucoup de choses incomprises - trop peu de connaissances sur Rilke et Lou Andréas-Salomé sûrement, que les pages "Lou et la naissance du poète" n'auront pas suffisamment comblées. Et puis, comme c'est étrange de lire des lettres sans avoir les réponses !
Il reste le portrait en creux d'un poète maladif.
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   07 mai 2013
Tu donnes des rêves à mes nuits, des chansons à mes matins, des buts à mes jours et des désirs solaires à mes rouges crépuscules. Tu donnes sans fin...
Je suis tout ce que tu veux. Et je serai esclave ou roi selon que tu t'irrites ou souris. Mais ce qui me fait exister - c'est toi.
Commenter  J’apprécie          440
WickPickWickPick   01 décembre 2016
Où vont-ils quand ils marchent si précipitamment à travers les rues? Où dorment-ils, et s'ils ne peuvent dormir, que se passe-t-il sous leur regard morose? A quoi pensent-ils quand ils restent des jours entiers assis dans les jardins publics, la tête penchée au-dessus de mains qui semblent venues de loin pour se rejoindre et se cacher l'une dans l'autre? Et quelles paroles se disent-ils à eux-mêmes quand leurs lèvres font un effort pour se mettre au travail? Tissent-ils encore de vrais mots?... Est-ce encore des phrases qu'ils prononcent; ou bien sort-il déjà d'eux pêle-mêle, comme d'un théâtre en flammes, tout ce qui en eux fut spectateur et acteur, auditeur et héros? Personne ne songe-t-il qu'il y a en leur sein une enfance en train de se perdre, une force qui se détraque et un amour qui s'effondre?
O Lou, je me suis tellement tourmenté, jour après jour. Car je comprenais tous ces êtres, et bien que je fisse un grand détour pour les éviter, ils n'avaient pas de secret pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lucie16Lucie16   02 mai 2011
Je suis à toi comme le bâton est au randonneur, mais je ne te soutiens pas. Je suis à toi comme le sceptre est à la reine – mais je ne t’enrichis pas. Je suis à toi comme la dernière petite étoile est à la nuit, même si celle-ci ignore presque tout de son existence et de son scintillement.
Commenter  J’apprécie          170
PiatkaPiatka   08 mai 2013
Je sais bien que l'impatience porte préjudice à tous ces processus de transformation qui s'accomplissent dans l'ombre, comme dans les cavités du cœur ; et que la patience contient tout : humilité, force et mesure.
Mais la vie passe comme une seule journée, et celui qui voudrait être patient en aurait besoin de mille, alors qu'on ne lui en concédera, sans doute même pas la moitié d'une.
Commenter  J’apprécie          120
Lucie16Lucie16   02 mai 2011
Je pense à toi à chaque moment de la journée, et mes pensées inquiètes accompagnent tous tes pas. Le moindre souffle sur ton front est un baiser de mes lèvres, et chaque rêve te parle avec ma voix. Mon amour est comme un manteau qui t’enveloppe pour te protéger et te réchauffer.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Rainer Maria Rilke (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rainer Maria Rilke
Rainer Maria Rilke : Lettres à un jeune poète (France Culture). Diffusion sur France Culture le 7 juillet 2020. L'écrivain Rainer Maria Rilke dans son bureau, vers 1905. Collection privée. Artiste anonyme. © Getty / Fine Art Images / Images du patrimoine. L’on connaissait les “Lettres à un jeune poète” de Rilke. Pour la première fois, nous aurons accès à l’ensemble de la correspondance avec la parution des onze lettres écrites par le “ jeune poète”, Franz Xaver Kappus. En direct du studio 104 de la maison de la radio. Traduit de l’allemand par Sacha Zilberfarb. Édition établie par Erich Unglaub. Réalisation : Laure Egoroff. Lettres choisies par Pauline Thimonnier. Avec : Éric Caravaca et Grégoire Leprince-Ringuet.
Les “Lettres à un jeune poète” de Rainer Maria Rilke furent publiées pour la première fois en 1929, un peu moins de trois ans après la mort de leur auteur. C’est le destinataire de ces lettres, Franz Xaver Kappus, un lieutenant autrichien, qui les rendit publiques. Elles connurent un succès mondial qui ne s’est jamais démenti depuis. Grâce à l’édition établie par Erich Unglaub en 2019, les lettres de Franz Xaver Kappus sont pour la première fois publiées et offrent l’accès à l’entièreté de la correspondance telle qu’elle a été conservée (1903-1908). Ces lettres de Franz Xaver Kappus renouvellent la lecture des lettres de Rainer Maria Rilke en explicitant le contexte dans lesquelles elles ont été écrites. S’y révèle le lien qui unissait ce jeune lieutenant autrichien en quête de lui-même, au poète déjà reconnu auquel il fit lire ses essais poétiques. Les mots de Rainer Maria Rilke s’en trouvent renforcés dans leur sagesse, leur bienveillance et leur humanité. À paraître en octobre 2020 aux éditions du Seuil, collection “Fiction & Cie”.
Équipe de réalisation : Claire Levasseur et Justine Dibling Conseillère littéraire : Caroline Ouazana
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Poésie allemandeVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Poésie allemande (73)
autres livres classés : epistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre