AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Rimbaud : Oeuvres, tome 1 (7)

brigittelascombe
brigittelascombe   12 octobre 2012
Les parfums ne font pas frissonner sa narine;
Il dort dans le soleil,la main sur sa poitrine
Tranquille.Il a deux trous rouges au côté droit.

(extrait de Le dormeur du Val)
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombe
brigittelascombe   12 octobre 2012
Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue:
Rêveur,j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas,je ne penserai rien:
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin,bien loin,comme un bohémien,
Par la nature,-Heureux comme avec une femme.
Commenter  J’apprécie          40
RJuillet
RJuillet   11 janvier 2013
Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue,
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irais loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la nature, heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombe
brigittelascombe   12 octobre 2012
Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava,dispersant gouvernail et grappin.

Et dés lors,je me suis baigné dans le Poème
De la mer,infusé d'astres,et lactescent,
Dévorant les azurs verts;où,flottaison blême
Et ravie,un noyé pensif parfois descend;

Où, teignant tout à coup les bleuités,délires
Et rythmes lents sous les rutilements du jour
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres
Fermentent les rousseurs amères de l'amour!

(extrait de Le bateau ivre)
Commenter  J’apprécie          10
coco4649
coco4649   02 mars 2015
Les Mains de Jeanne-Marie



L'éclat de ces mains amoureuses
Tourne le crâne des brebis !
Dans leurs phalanges savoureuses
Le grand soleil met un rubis !

Une tache de populace
Les brunit comme un sein d'hier ;
Le dos de ces Mains est la place
Qu'en baisa tout Révolté fier !

Elles ont pâli, merveilleuses,
Au grand soleil d'amour chargé,
Sur le bronze des mitrailleuses
À travers Paris insurgé !

Ah ! quelquefois, ô Mains sacrées,
À vos poings, Mains où tremblent nos
Lèvres jamais désenivrées,
Crie une chaîne aux clairs anneaux !

Et c'est un soubresaut étrange
Dans nos êtres, quand, quelquefois,
On veut vous déhâler, Mains d'ange,
En vous faisant saigner les doigts !

p.155-156
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombe
brigittelascombe   12 octobre 2012
-Ô buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes,et tu bruis
Quand s'ouvrent lentement tes grandes portes noires.

(extrait de Le buffet)
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombe
brigittelascombe   12 octobre 2012
Et le poète dit qu'aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit,les fleurs que tu cueillis,
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter comme un grand lys.

(extrait d'Ophélie)
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Rimbaud

    Quel est son prénom ?

    Charles
    Arthur
    Paul
    Alphonse

    10 questions
    323 lecteurs ont répondu
    Thème : Arthur RimbaudCréer un quiz sur ce livre