AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253937531
480 pages
Le Livre de Poche (07/06/2023)
4.61/5   273 notes
Résumé :
UN ROMAN POIGNANT ENTRE LA POLOGNE OCCUPÉE ET LA FRÉNÉSIE DE LA VIE MODERNE

Depuis la naissance de son deuxième enfant, Eddie, la vie d’Alice a complètement basculé. Face à ce garçon autiste devenu sa priorité, tout le reste passe au second plan, y compris sa fille et son mari. Mais quand Hanna, sa grand-mère adorée, lui demande de se rendre en Pologne pour retrouver des êtres chers de sa jeunesse, elle ne peut lui refuser cette dernière volonté et se... >Voir plus
Que lire après Tout ce que le coeur n'oublie jamaisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
4,61

sur 273 notes
5
73 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ce roman se présente sous la forme beaucoup utilisée du passé/présent, lorsqu'un personnage du présent va être amené à faire des recherches dans le passé pour comprendre telle ou telle situation liée à une époque révolue. le passé nous est alors conté en parallèle, jusqu'au dénouement qui rejoint alors le présent. Ici, on alterne les chapitres pour passer d'une période à une autre, de la seconde guerre mondiale au présent, d'un continent à l'autre pour découvrir l'histoire de ceux qui ont vécu la guerre et leur descendance.

Intéressons-nous à ce personnage féminin qui sera notre narratrice du présent, il s'agit d'Alice, une mère au foyer de deux enfants d'une dizaine d'années. Alice ne travaille pas, se consacrant toute entière à l'éducation de ses enfants et d'autant plus en s'occupant de son fils, Eddy qui souffre d'un trouble de l'autisme. Depuis qu'il a été diagnostiqué, elle ne vit que pour lui, pour lui faciliter la vie, pour faire en sorte qu'il puisse ne pas se sentir mal au quotidien, en oubliant les autres et en s'oubliant elle-même. A travers le portrait de cette femme de nos jours, nous abordons bien des thématiques liées à la maternité, et j'ai retrouvé bien des émotions éprouvées en tant que mère en la lisant. Un fait va venir toutefois contrecarrer ses habitudes bien rodées, sa grand-mère Hanna, sa Babcia, a fait un AVC et elle va exprimer, autant qu'elle le peut suite aux séquelles de cet AVC, ce besoin de retrouver quelque chose en Pologne, son pays natal. Alice va alors prendre la décision un peu folle, mais poussée par une sorte d'instinct de partir en Pologne sur les traces du passé de sa grand-mère et de son grand-père qui n'ont jamais voulu parler de ce qu'ils ont vécu lors de la seconde guerre mondiale.

C'est donc armée de peu d'informations, quelques noms et adresses qu'elle va se rendre en Pologne, et qu'elle fera son enquête. Nous suivons alors cette femme qui a pris la décision de laisser son fils, dont elle avait la charge seule, tandis que son mari s'en désintéressait, pour partir mener une quête qui semble bien difficilement réalisable. Au delà de cette vie de famille qu'est la sienne que nous aurons l'occasion de découvrir avec intérêt, et qui lui prend tout son temps et son énergie, elle va être plongée dans un passé tourmenté où il est difficile de faire la part des choses tant il s'est passé d'événements perturbants. Les archives et les preuves de ce qu'il a pu se passer ont été malmenées par des conditions de vie dans un pays qui a été ravagé par la guerre. Si nous avons connaissance d'éléments qu'elle va apprendre tant bien que mal en menant son enquête, la façon dont tout cela s'est passé nous sera contée par ses découvertes mais aussi par le récit au passé du point de vue d'une autre jeune femme qui a vécu en Pologne du temps de la guerre.

C'est ainsi que nous découvrons ce passé en parallèle du présent. C'est auprès d'une jeune femme, Alina jeune polonaise que l'on appréhende toute jeune adolescente qui nous serons confrontés à la montée du nazisme et l'occupation d'un pays qui a tant souffert, la Pologne. L'attrait dans ce récit sur la seconde guerre mondiale, c'est de découvrir quelles étaient alors les conditions de vie des polonais face à cette invasion des allemands, on se rend compte alors de cette façon ignoble dont le peuple de ce pays a été traité. Alina est donc bien jeune quand cela se produit, et sa famille fera tout pour la protéger de tout ce qu'il se passe, la laissant parfois même dans l'ignorance de bien des faits, ce qui la met sans cesse en position délicate, car elle aimerait que l'on la considère un peu plus. Alina juste avant la guerre, vit ses premiers émois auprès d'un polonais Tomasz Slaski, à qui elle sera promise, une fois que celui-ci sera revenu de ses années d'études. C'est cet amour qui les unit qui guidera chacune des actions et des pensées de la jeune femme dans une dure vie à laquelle elle sera confrontée. La guerre vient vite à être déclarée, et la Pologne est le premier pays à en souffrir et toutes les perspectives d'avenir sont alors mises à mal.

D'un chapitre à un autre, d'Alice à Alina, nous découvrirons l'histoire de familles qui ont vu leur vie changer suite à cette période difficile que fut la guerre. le récit qui se déroule en Pologne durant ces années de guerre est poignant et nous n'aurons de cesse d'être maintenu dans le suspense des conclusions de cette histoire avec cette peur que la vérité ne soit pas si évidente que cela à découvrir. Nous avançons dans le roman, avec ce plaisir et cet intérêt certain pour les deux récits de ces femmes remarquables et admirables qui sont confrontées à la réalité de leur vie. Il n'est pas question de comparaison, mais de découvrir deux portraits de femmes de générations et de conditions de vie différentes mais qui seront amenées toutes deux à agir pour le bien d'autrui. L'histoire éprouvante d'Alina qui voit les siens disparaitre et mourir, tandis qu'elle tente de survivre face à l'Allemagne, est déchirant et pourtant bien le reflet de ce que les polonais ont vécu durant ces années de guerre. Nous découvrons alors son personnage, mais aussi les membres de sa famille, ceux qui entourent Tomasz ainsi que ceux qui seront amenés à croiser leurs chemins, jouant chacun un rôle primordiale dans leur histoire.

Quelle réussite de faire en sorte que chaque personnage présenté nous soit d'emblée si attachant. Ils sont tous très intéressants à lire, ils jalonnent le récit de ce roman et permettent de construire tous un tableau qui nous embarque dans une histoire terrible et qui aura tant de conséquences sur la vie de ses personnages. du passé, nous serons portés par cet amour qui lie deux jeunes personnages, Alina et Tomasz qui ont cet espoir de pouvoir un jour vivre heureux ensemble. Leurs parents, leurs frères et soeurs nous permettront aussi d'appréhender des faits relatifs au peuple polonais qui auront subit le joug allemand de plein fouet. Il est aussi question de la façon dont ces polonais ont réagis à la traque des juifs, certains les dénonçant, d'autres les aidants mais chacun réagissant différents à la menace allemande, avec cette peur immuable de perdre sa famille. du présent, nous découvrirons l'après guerre et la façon dont chacun a pu se construire une vie et c'est la descendance de ces personnages découverts dans le passé que nous découvrirons, avec des portraits différents de femmes et d'hommes qui vivent leur vie différemment.

J'ai eu un très beau coup de coeur pour ce roman, qui allie à merveille le passé au présent. Si souvent, je reste plus accaparée par le passé dans ce type de roman, ici j'ai été vraiment intéressée par les deux périodes. le présent nous présente le tableau d'une femme qui donne tout à ses enfants, et qui doit en assumer les conséquences, non pas qu'elle regrette non au contraire, mais elle sait tout de même un peu oubliée pour cela. Et là elle se retrouve à devoir tout mettre en pause pour mener une action pour sa grand-mère, ce qui lui apportera tant à elle et sa famille. Tandis que le passé, le passé nous plonge au coeur de la Pologne du temps de la seconde guerre mondiale, qui nous offre alors un récit bouleversant sur la montée des nazis qui ont ravagé ce pays. On y vivra l'histoire de plusieurs familles confrontées à l'horreur de la guerre, et on accompagnera cette jeune femme, amoureuse et qui espère vivre un jour heureuse. le lien entre les deux est si beau, la transition est bouleversante.

J'ai éprouvé bien des émotions en lisant ce roman, j'ai été bien entendu portée par l'histoire qui se déroule du temps de la guerre, comment ne pas l'être mais aussi par l'ensemble. L'auteure a choisit de se pencher sur la situation du peuple polonais, qu'ils soient juifs ou pas, et nous pouvons alors découvrir de quelles façons ils vont vécu cette guerre, selon différentes histoires de personnages. le récit est poignant, cruel de vérités qui nous sont toujours aussi difficiles à entendre et qui pourtant ont bien eu lieu. On s'étonne encore de la cruauté des actes, des idées mises en place, et il est impossible de rester insensible à cela. le présent est tout aussi entrainant et captivant à lire.

Je ne vous cache pas que les larmes ont coulé et que je me suis sentie réellement transportée à une autre période et dans ce pays qui a tant subit. C'est un roman magnifique qui nous conte la vie de gens admirables face à l'ignominie de cette guerre. Je vous encourage à le lire si comme moi, vous êtes fascinés par cette période.
Lien : http://www.livresavie.com/to..
Commenter  J’apprécie          90
🇵❤ ATTENTION COUP DE COeUR ❤🇵

Bonjour mes bookaholics j'espère que vous allez bien ❤

Retour aujourd'hui sur cette magnifique lecture en commun avec ma douce @magiclisou

Ce livre m'a d'abord attirée par les bons retours faits ici et de par les sujets traités : une mère débordée par sa charge mentale (identification 100%) et des ancêtres polonais ayant fui la misère et la guerre (pensée pour ma Babka)

Soyons clairs : si vous cherchez du feel good , ce livre n'est pas pour vous.
J'ai plusieurs fois été révoltée, émue aux larmes (voire carrément chialé comme un bébé disons- le 😇)

Mais pfiou ! Quel livre !

L'autrice a su traiter de sujets ô combien difficiles comme des guerres, privation et injustice dans le passé ; délaissement, autisme et jugements dans le présent ; avec tellement de retenue et d'émotion et a su y insuffler de la beauté quand on pensait cela impossible.

Je n'ai pas son talent pour parler de ce livre alors je vous dirais juste de le lire très vite, car il est absolument magnifique .

🇵❤🇵❤🇵❤🇵❤🇵❤

Merci ma Lisou de m'avoir accompagnée pour cette lecture. Tu es si chère à mon coeur . Nos origines nous rapprochent encore plus.


Et merci à vous de m'avoir lue ☺
Commenter  J’apprécie          181
Je viens juste de finir le livre... En 3 jours ce qui pour moi est un exploit!

C'est un roman qui une fois débuté vous donne envie de lire, de lire et de lire jusqu'à une heure très tardive!

Comme chaque roman traitant du sujet de la Guerre 39-45 je peux dire que l'auteur a su nous faire ressentir, décrire des événements ayant eu lieu pendant cette période. Oui ce n'est qu'un roman et non un documentaire mais rien n'empêche que derrière cette écriture se cache de réelles histoires.

J'ajouterai que j'y ai versé ma petite larme.

Bon revenons à nous moutons. Ce récit raconte la vie en parallèle de 2 personnages: Alice et Alina.

2019:
Alice est une femme au foyer, mariée à Wade avec 2 enfants Callie et Eddie. Eddie est autiste et lui demande beaucoup d'attention. Wade n'ayant trouvé sa place auprès de son fils et de sa femme, une distance va se créer dans le couple.
La grand-mère d'Alice, Hanna, est hospitalisée suite à un AVC. A son âge, sa famille se doute qu'il lui reste peu de temps à vivre. Alors qu'elle est sur son lit d'hôpital elle demande à sa petite fille d'aller en Pologne à la recherche de son passé. Comment Alice va gérer cette demande avec son quotidien?

En parallèle, apprenons l'histoire de Alina, femme ayant vécu en 1939 en Pologne. Dans un premier temps, nous découvrons sa vie avant l'occupation du pays. Puis nous connaissons le récit de sa famille au moment du début de l'occupation par les allemands. Nous y percevons les obligations de sa famille face à cette peur de mourrir. Mais comment va t-elle s'en sortir ?

Ces 2 personnages sont reliées par une histoire d'amour identique qui est forte et dont elles expriment leur amour différemment.

D'un point de vue critique, je dirai que les parties d'Alice sont moins intéressantes jusqu'à son départ en Pologne. Heureusement que les parties d'Alina nous donne envie d'en savoir plus sur sa relation avec Thomazs et de savoir comment ils survivent à cette guerre.

Challenge Coeur d'Artichaud 2022
Challenge Multi-défis 2022
Challenge Plumes Féminines 2022
Commenter  J’apprécie          70
Aujourd'hui, je viens vous parler du roman Tout ce que le coeur n'oublie jamais de Kelly Rimmer.

Cette romance historique se déroule en Pologne pendant la seconde guerre mondiale. Alina, une jeune femme de 15 ans, va être obligée de murir plus vite malgré elle pour faire face à l'occupation et à l'horreur de la guerre.
De nos jours, à la demande de sa grand mère Babcia, Alice va partir sur la Terre de ses ancêtres. Un séjour qui va la couper des difficultés du quotidien auprès de ses enfants, Eddie qui souffre de troubles autistiques et Callie qui est haut potentiel.

Parfois, quand on ouvre un livre, on se dit que ce sera un coup de coeur puis on espère ne pas avoir mis la barre trop haute, pour des détails parfois insignifiants où l'on passerait à côté de ce coup au coeur. Les pages se tournent de plus en plus vite car on veut savoir la suite puis on ralentit le rythme car on ne veut pas quitter les personnages trop tôt. J'ai ressenti tout cela à la lecture de ce livre. Je pensais avoir deviné vers le milieu où l'auteure voulait nous mener, j'avais donc peur d'être un peu déçue, que ce coup de coeur que je pressentais se transforme en très bonne lecture. Il n'en fût rien. L'auteure arrive à mettre tellement d'émotions dans ce roman que j'en ressors bouleversée, essuyant mes yeux remplis de larmes (ce qui m'arrive rarement lors d'une lecture). On ne peut pas rester insensible devant ce mélange de souffrance mais également d'amour et de tendresse.
Bien souvent lors des romans alternant présent et passé, j'apprécie moins le récit actuel qui me paraît parfois plus fade. Ici, j'ai été captivée du début à la fin. le présent est tout aussi poignant, avec des thèmes forts tels que la maladie, le handicap ou encore la fin de vie. Une multitude de détails nous accrochent à ces histoires entremêlées, nous touchent au plus profond de notre être.

Vous l'aurez compris j'ai eu un coup de coeur pour cette histoire d'amour magnifique et délicate. Quelle puissance ! Un message d'espoir à lire absolument !

"Peu importaient les traditions, en cet instant. L'intensité de sa souffrance transcendait nos différences. Nous n'étions plus une catholique et un juif, nous n'étions plus un homme et une femme, nous étions deux êtres humains sous le choc d'un acte inhumain"
Commenter  J’apprécie          60
POIGNANT & ÉMOUVANT ! COUP DE COEUR ❤

La vie d'Alice a été totalement chamboulée depuis la naissance de son fils Eddie, autiste. Tout son quotidien s'organise désormais autour d'Eddie. Mais lorsque Babcia, sa grand-mère souffrante qui lui a tant apporté, l'encourage à se rendre en Pologne, à la recherche de ses racines, elle ne peut lui refuser cette dernière volonté...
En parallèle, 1940, en Pologne. La vie paisible d'Alina et Tomasz, un jeune couple est menacée par les troupes nazies et l'Occupation...

Whaou, quel roman ! Quelle histoire puissante et délicate à la fois. 💫
J'ai été captivée aussi bien par l'histoire du passé que celle du présent. L'autrice alterne les chapitres avec brio entre Pologne occupée et vie moderne agitée.

J'ai adoré Alice, qui doit jongler au quotidien entre fils autiste, fille précoce et mari qui peine à trouver sa place. Elle va pourtant trouver le courage de se séparer de son fils pour la première fois et partir sur la terre de ses ancêtres dont elle ignore tout.
Elle est loin d'imaginer ce qu'elle va découvrir...

J'ai admiré la force d'Alina et sa famille, menacés par l'occupation nazie. La guerre va séparer les époux, Tomasz va disparaître et pourtant la jeune femme va trouver la force pour affronter cette période. Avec sa famille, ils vont lutter et résister face à l'ennemi...

Tout ce que le coeur n'oublie jamais, c'est des personnages attachants et tellement humains. C'est de l'amour et beaucoup d'espoir au coeur de l'horreur. La plume de Kelly Rimmer est fluide et déborde d'émotions. Entre tristesse, amour, courage, solidarité, injustice... la palette est large, et j'ai refermé ce roman les yeux humides.

Tout ce que le coeur n'oublie jamais c'est une histoire de destins déchirés par la guerre.
Parce que le coeur n'oublie jamais certains moments clés de la vie, parce que connaître la vie de ses aïeux permet parfois de se réancrer dans la sienne...

Un magnifique écho entre une grand mère et sa petite fille. Un roman poignant, bouleversant, et difficile à lâcher, je recommande vivement !

Alors... prêts à embarquer direction la Pologne?

Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Des souvenirs ressurgissent. Je pense aux baisers de mon grand-père, à son rire qui illuminait une pièce. Il aimait la vie. Il la prenait même à bras-le-corps et ne manquait pas une occasion de faire le bien, de donner de l’amour.
Commenter  J’apprécie          40
La vie a le don de briser nos attentes mais, tant qu'il y a de l'amour, les vestiges de nos rêves brisés peuvent se recoller, même s'il en résulte une mosaïque.
Commenter  J’apprécie          60
Que faire lorsque les histoires sont perdues? Quand il n'y a plus personne pour les transmettre? Si seulement ma grand mère n'avait pas répondu :"c'était une époque terrible dont je n'ai pas envie de parler " quand je l'interrogeais, autrefois. Si seulement elle m'avait raconté un souvenir, un détail. J'aurais appris des choses, je les aurais transmises à mes enfants, nous aurions tiré les leçons du passé.
Commenter  J’apprécie          10
J’ai parfois l’impression de le détester mais, en général, je l’aime. La vie de couple est ainsi, pas toujours facile. Nous avons traversé des turbulences et ce sera toujours le cas
Commenter  J’apprécie          20
L'uniforme nazi les dépouillait de toute humanité, les vidait de leur personnalité pour faire d'eux une force unie et solidaire, tel un mur qui empiétait peu à peu notre espace. Ceux-là n'étaient même plus des hommes, mais les rouages d'une machine venue nous détruire. "
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : pologneVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (924) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3170 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..