AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207071098X
Éditeur : Gallimard (26/08/1987)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Après la mort de ses parents, le narrateur encore adolescent se retrouve maître de la Villa des Palmiers où fleurissent des roses semblables à celles décrites par Pline l'Ancien. Vingt ans plus tard, alors qu'il a quitté son île natale et que la propriété a été vendue, il est rappelé à ses souvenirs par l'avis de décès d'une jeune fille et par l'annonce de l'arrivée de Rose, la cousine qui le gardait autrefois. Rose est malade, pressée par le temps. Elle veut faire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
paroles
  16 janvier 2013
20 après avoir quitté son île natale (la Corse) et sa villa des Palmiers où fleurissent des roses semblables à celles décrites par Pline l'Ancien, le héros nous conte sa vie.
Orphelin très tôt, il a été élevé par sa cousine Rose.
M. Tiberi, irrédentiste, a été son précepteur et lui a livré plus d'anecdotes sur sa vie que de leçons de latin ou d'italien.
Ensuite à Paris, il s'est créé un cercle de connaissances avec Marthe Dieudonné, Pierre-Yves, avocat et amoureux de lui, et une richissime russe au passé sulfureux.
Mais aucune de ces personnes ne trouve grâce à ses yeux. Comme il le dit lui-même : c'est une chance, il n'a pas d'ami. Ce qu'il aime dans le rapport avec les autres, c'est leur soumission face à l'argent, son argent.
Héros peu sympathique, très centré sur lui-même, qui ne s'intéresse aux autres que superficiellement.
Personnage de Rose attachant qui suscite la curiosité.
Très belle écriture, et de nombreuses descriptions méritent une relecture tant elles sont admirables (les yeux de la mort, par exemple, p39)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Angelo Rinaldi (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angelo Rinaldi
Interview radio du 15 novembre 2016. Il a la réputation d’être cruel et sans pitié. Avec les fausses valeurs, assurément, ce qui devient une qualité rare. Et puis pour paraphraser Oscar Wilde, nous pourrions ajouter que la mauvaise réputation est un mythe inventé par les envieux pour expliquer le mystérieux attrait de certaines personnes. Ou pour en citer un autre qu’être la cible des sots constitue un plaisir de fin gourmet. Angelo Rinaldi ressemble de plus en plus à un enfant tout heureux d’avoir fait une bonne farce ou, selon le mot de la Comtesse de Ségur, à “un bon petit diable”. Pour un Angelo, avouez que la chose est amusante. Mais quand je l’ai vu passer une tête à la librairie Tschann, vendredi soir, pour nous dire un petit bonjour à Felicity Lott et moi, pour notre dédicace, je me suis dit que lorsque la générosité se mêle au talent, il n’y a rien de plus beau. Voici son programme :
4 morceaux classiques : - Debussy, Images : Poissons d’or, par Philippe Cassard - Schubert, Lied ”Le pâtre sur le rocher”, par Felicity Lott et l’ensemble Nash - Verdi, Nabuco : “Va pensiero” par le choeur et l’orchestre de la scala de Milan, direction C. Abbado - Schubert, “La Belle Meunière: Des Baches Wiegenlied” par Jonas Kaufmann et Helmut Deutsch
3 madeleines : - Milva, “Caruso” - Edith Piaf, “Je ne regrette rien” - Nat King Cole,”Aquellos ojos verdes”
+ Lire la suite
autres livres classés : histoires de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1743 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre