AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905998237
Éditeur : Claire Lumiere (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Ce livre regroupe les enseignements portant sur le Hinayana, le Mahayana et le Vajrayana. Il développe les points suivants : la compassion, les liens du corps et de l’esprit, les rouages du samsara, esprits, éléments et agrégats, le Mahamoudra, l’union du Mahamoudra et du maha-ati, le traitement des émotions, etc.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  15 mars 2016
Un petit livre sans prétention, mais précieux, d'une grande justesse et simplicité.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   30 juillet 2015
Gampopa dit : "l'eau sans agitation est limpide, l'esprit sans contrainte est heureux". Comme l'exprime cette citation, laissons l'esprit sans contrainte, détendu, sans le forcer aucunement, complètement relâché, et il viendra alors naturellement en un état de bien-être. En effet, si l'esprit n'est pas contraint, il est naturellement paisible et limpide... Dans cet état, l'esprit ne se pose pas sur quelque point de repère extérieur ou intérieur, il reste dégagé de toute fixation, sans être contrôlé. Il n'y a pas non plus d'évaluation de l'esprit comme étant vide, lucide ou de quelque manière que ce soit : ni même d'observation, car regarder l'esprit, fut-ce sa vacuité, sa lucidité ou quelque notion que ce soit, serait encore une vision dualiste qui prendrait l'esprit, la vacuité ou la lucidité (autoconnaissance) pour références. Mais il ne s'agit pas non plus de ne pas voir, car il ne faut pas que s'interrompe le cours de l'attention vigilante, de la lucidité. Il est donc nécessaire de garder une vision claire. C'est comme un endroit où la lumière est allumée : voir clairement n'exige aucun effort spécial : la clarté est naturellement présente. L'esprit reste ainsi sans s'engourdir ni sombrer en une sorte d'opacité obscure. L'esprit reste translucide, en un état de transparence lucide et dégagé. Le ciel est naturellement clair et ouvert : de même l'esprit, pour autant qu'il soit laissé "tel quel" en son état naturel... Laissant ainsi l'esprit dans un état de présence totale : sans l'orienter vers le passé ou le futur, sans ressasser le passer, ni aller au-devant de l'"à-venir" ; sans penser "j'ai fait ceci ou cela, je ferai ceci ou cela" ; laissant l'esprit juste vigilant, "tout simplement", sans le contraindre, sans rien y changer, en l'"instanéité présente" encore nommée "présence d'instantanéité" - "datar gui chépa" -, nous méditons. Si l'esprit reste vraiment ainsi, "tel qu'il vient de lui-même, tel qu'il est en lui-même" c'est ce qu'on appelle "rangbap" - c'est ainsi qu'on nomme "l'esprit ordinaire" - ou encore l'esprit d'immédiateté - "datar gui chépa". Réalisé, c'est l'esprit de mahâmudrâ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DanieljeanDanieljean   19 avril 2016
Façon de pratiquer mahâmudrâ : Gampopa dit : "l'eau sans agitation est limpide, l'esprit sans contrainte est heureux". Comme l'exprime cette citation, laissons l'esprit sans contrainte, détendu, sans le forcer aucunement, complètement relâché, et il viendra alors naturellement en un état de bien-être.
Commenter  J’apprécie          90
DanieljeanDanieljean   28 décembre 2016
Etablissez-vous dans un état où vous ne cherchez pas à créer ou à produire quoi que ce soit mentalement, où vous ne vous tournez pas vers l'extérieur, où vous ne plongez pas non plus vers l'intérieur ; l'esprit demeure simplement en lui-même.

Voyez si l'esprit est, oui ou non, vide, clair et doté de la capacité de connaitre. Comprendre ce qu'est cet esprit vide, clair et connaissance est une expérience infiniment ouverte et vaste, dont on dit qu'elle est dépourvue de centre et de limite, semblable à l'espace. C'est dans cet état que l'on doit rester.

Il ne faut pas restreindre cette vacuité-clarté-connaissance à des bornes étroites, la confiner à l'intérérieur de notre poitrine par exemple. L'esprit ne peut-être localisé dans un emplacement défini. Cette vacuité-clarté-connaissance est le mode de l'esprit et non quelque chose de fabriqué.

Demeurons dans cet état où notr esprit, d'une part, emplit toutes les hauteurs de l'espace, comme s'il allait plus loin que la lune et le soleil, sans que rien ne s'arrête ; où d'autre part, il descend plus profondément que toutes les profondeurs de la terre ou de l'océan.

Nous restons dans cet état sans aucune distraction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   30 juillet 2015
Il suffit simplement de laisser son esprit en son état naturel, tel qu'il est, comme il vient, sans artifice ; c'est extrêmement simple. Dans la tradition du "Mahâmudrâ reliquaire", il est dit que mahâmudrâ est : trop proche pour être reconnu ; trop profond pour être saisi ; trop simple pour être cru ; trop merveilleux pour être saisi par l'intelligence. Tels sont les quatre obstacles qui empêchent de reconnaître mahâmudrâ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : espritsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Planète des singes de Pierre Boulle

En quelle année Pierre Boulle publie-t-il La Planète des singes?

1943
1957
1963

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : La Planète des singes de Pierre BoulleCréer un quiz sur ce livre