AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thomas Riquet (Directeur de publication)Christophe Thill (Préfacier, etc.)Mathieu Coudray (Illustrateur)
ISBN : 2373830086
Éditeur : Mythologica (01/02/2016)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Les légendes abyssales ont de tout temps intrigué et inquiété les Hommes. Qu’il s’agisse des abysses marines, spatiales, mentales, retrouvez à travers ces treize récits, chacune de ces abysses littéraires, tantôt étonnantes, tantôt inquiétantes.

Anthologie Officiel du Salon du Fantastique 2016
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
boudicca
  22 décembre 2016
Les profondeurs des océans ont depuis toujours fasciné les hommes. Tour à tour inaccessibles, accueillantes, terrifiantes ou merveilleuses, quel meilleur décor que ces abysses pour un récit de fantasy ou de science-fiction ? Les approches choisies par les treize auteurs inscrits au sommaire de cette anthologie sont assez diverses, la plupart faisant malgré tout la part belle aux créatures peuplant les fonds océaniques, qu'il s'agisse de personnages mythiques à l'image des envoûtantes sirènes (« Je t'appartiens » de Céline Guillaume ; « Une robe couleur d'océan » d'Estelle Faye ; « Délivrance » de Jean-Luc Marcastel...), ou bien d'animaux marins ayant subi une évolution naturelle ou technique (« Notre règne » d'Anthony Boulanger). D'autres s'attachent moins à la faune sous-marine qu'aux secrets tapis dans les profondeurs des océans qui abriteraient soit l'entrée des Enfers (« Les naufragés de Calypso » de Barbara Cordier), soit une cité engloutie (« Selanka » de Patrick Mc Spare), voire même un autre monde à part entière (« Un radeau sur le Styx » de Régis Goddyn). Certains optent aussi pour le post-apo, nous dépeignant un monde dans lequel le seul espoir de survie pour l'humanité résiderait dans les profondeurs (« Quitter Charydbe » de Fabien Clavel ; « Arche » de David Bry). Enfin, quelques uns choisissent de s'éloigner de la mer pour se focaliser sur d'autres abysses ou civilisations : c'est le cas de Sébastien Péguin et Patrick Eris qui se consacrent respectivement aux légendes amérindiennes et orientales (« Le Whi N'gho Waa » ; « Quelques grammes de chair »), ainsi que dans une certaine mesure de Nathalie Dau qui opte pour sa part pour les profondeurs de l'âme humaine.
Comme dans toute anthologie, la qualité varie d'une nouvelle à l'autre et j'avoue être pour ma part passée à côté de certains textes souvent trop brefs pour que le lecteur ait le temps de vraiment s'y immerger. On pourrait également regretter le placement les unes à la suite des autres des nouvelles traitant d'une même thématique car la répétition a pour fâcheuse conséquence d'en désavantager certaines. Parmi les textes les plus réussis, il faut d'abord mentionner celui de Jean-Luc Marcastel qui signe avec « Délivrance » un récit court mais effrayant dans lequel la belle et douce sirène laisse la place au monstre avide de chair fraîche. Récompensé cette année du Prix des Imaginales de la meilleure nouvelle, le texte d'Estelle Faye mérite lui aussi le détour. Dans « Une robe couleur d'océan », l'auteur propose une réinterprétation surprenante du célèbre conte d'Andersen tout en abordant un certain nombre de thèmes qu'elle avait déjà pu exploiter dans ses précédents romans. Avec « L'étreinte de la médulaire » Benedict Taffin nous entraîne pour sa part aux côtés d'une équipe de plongeurs confrontés à une effrayante créature des abysses. Un texte là encore assez bref mais dont l'ambiance travaillée et l'écriture gouailleuse parvient à capter sans mal l'attention du lecteur. Les deux nouvelles post-apo signées respectivement Fabien Clavel (« Quitter Charybde ») et David Bry (« Arche ») ne manquent pas non plus d'attraits, notamment dans leur construction. La contribution de Nathalie Dau, chargée de clore l'anthologie (« La plongée »), est également réussie, l'auteur misant comme souvent sur le registre de l'émotion.
Anthologie officielle du Salon fantastique, « Légendes abyssales » nous entraîne avec plus ou moins de succès selon les nouvelles des profondeurs de la mer à celles de la terre, de l'espace ou encore de notre propre esprit. A découvrir notamment pour les textes de Jean-Luc Marcastel, Estelle Faye ou encore Fabien Clavel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
celindanae
  11 juillet 2016
Une des principales raisons qui m'a fait acheté cette anthologie est la présence de la nouvelle d'Estelle Faye qui a obtenu le prix de la meilleure nouvelle aux Imaginales 2016. La présence d'autres auteurs comme Jean-Luc Marcastel ou encore Fabien Clavel ainsi que la magnifique couverture ont achevé de me convaincre. Et je ne regrette pas mon achat. C'est en effet une anthologie de très bonne qualité avec des nouvelles qui appellent à la réflexion. Comme souvent dans les anthologies, il y a des nouvelles qui nous plaisent beaucoup et certaines qui ne nous parlent pas. Parmi ces dernières, se trouvent la nouvelle de Céline Guillaume et celle d'Anthony Boulanger qui sont trop courte et abstraites à mon goût. Parmi celles que j'ai beaucoup aimé figurent Les naufragés de la Calypso de Barbara Cordier qui mêle habillement la mythologie grecque et les abysses, Arche de David Bry et bien entendu Une robe couleur d'Océan d'Estelle Faye. Cette nouvelle sort clairement du lot et tourne autour du mythe de la petite sirène revisitée par l'auteure qui y intègre la dualité féminin masculin et une certaine forme de second degré agrémenté de beaucoup de sensibilité, bref un cocktail détonnant qui fait une superbe nouvelle.
Plusieurs thèmes reviennent dans cette anthologie. tout d'abord les créatures surnaturelles qui peuplent les abysses. On ne retrouve pas vraiment de profonds ou des anciens dieux comme chez H.P. Lovecraft mais des créatures surnaturelles qui peuvent être tout aussi effrayantes, comme des médulaires chez Benedict Taffin, ou des spectres faisant étrangement penser aux profonds chez Barbara Cordier ou des sirènes pas très sympathiques chez Jean-Luc Marcastel. Les sirènes chez Estelle Faye sont moins effrayantes cependant croiser leur route peut avoir d'étranges conséquences.
Les légendes de différents pays sont également très présentes dans cette anthologie. On retrouve les légendes celtes chez Céline Guillaume et Patrick Mc Spare où l'on retrouve la guerre entre les Thuata de Danann et les Fomoré. La mythologie grecque est également présente dans la très belle nouvelle de Barbara Cordier où il est question du Styx et aussi chez Fabien Clavel Quitter Charybde. La nouvelle de Patrick Eris s'intéresse avec brio à la mythologie des 1000 et une nuit avec une revisite de la légende des Djinns. Enfin, le Whi N'gho Waa s'intéresse aux légendes d'Amérique du Nord avec le Wendigo. Dans cette nouvelle, l'océan n'est pas au coeur de l'histoire et les abysses se trouvent plutôt dans les profondeurs de la terre.
Les changements climatiques sont également présents dans quelques nouvelles notamment chez Fabien Clavel où la terre est devenue inhabitable suite au réchauffement climatique et dans Arche de David Bry où une arche est construite sous l'eau dans le but de sauver quelques humains de la catastrophe climatique en cours. L'auteur utilise des retours dans le temps pour expliquer la situation de la terre.
Dans beaucoup de nouvelles, il est aussi question de la survie de l'espèce humaine et même de la fin du monde comme dans le Whi N'gho Waa ou Arche. Qui parle d'abysse parle aussi de noirceur, et elle est très présente dans cette anthologie et tout particulièrement dans la nouvelle de Nathalie Dau. Les abysses sont à la fois présentes dans l'océan mais aussi au sein de l'être humain et la citation de Nietzsche présente dans la préface prend toute sas portée dans cette anthologie: « Quand tu regardes l'abîme, l'abîme regarde aussi en toi. »
Lien : https://aupaysdescavetrolls...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Unity
  02 août 2016
Pour chaque nouvelle édition, le Salon Fantastique propose une thématique et une anthologie. Après le steampunk, c'était au tour des abysses de dévoiler leurs mondes imaginaires sous la bannière des éditions Mythologica. La belle illustration de couverture de Mathieu Coudray suggère des univers sous-marins nimbés de mystères, peuplés de créatures inquiétantes, mais les quatorze textes ne se passent pas forcément en eaux sombres. Une chose est certaine, il ne fait pas toujours bon de s'aventurer sur là où l'Homme n'a encore jamais mis les pieds.
Légendes Abyssales explore toutes sortes de limbes, inquiétantes ou merveilleuses, ce qui donne au lecteur une bonne vision panoramique. On balaye également le paysage de la littérature SFFF française avec plusieurs auteurs à l'actualité très dynamique. (Ayant participé à l'anthologie, je n'évoquerai pas mon texte ici.)
Estelle Faye, la « vedette », si l'on peut dire, de ce volume a remporté le prix Imaginales de la nouvelle avec Une robe couleur d'océan, une réécriture de la Petite Sirène touchante qui, malgré une structure assez classique de conte, nous happe jusqu'à la fin. L'écriture est élégante, parvient à développer une histoire sentimentale simple, mais sans tomber dans la mièvrerie. Même mon coeur de pierre s'y est laissé prendre. Bien joué !
Chez Jean-Luc Marcastel et Benedicte Taffin, les sirènes sont un peu moins charmantes. Les auteurs nous entraînent dans un registre plus horrifique, même si Benedicte Taffin nous régale d'un ton plus graveleux et léger en rapportant les paroles d'un vieux marin bavard. Dans le registre des créatures aquatiques, comment ne pas oublier aussi les calmars géants ? Ces monstres bien réels, et à l'existence pourtant si mystérieuse. Anthony Boulanger propose une intéressante introspection, en partant d'un invertébré assez primitif et en imaginant la civilisation progressive de l'espèce. Notre règne est un texte bien mené, qui ose un point de vue surprenant. Plus loin encore Régis Goddyn imagine un monde sous la mer où tout est inversé. Une expérience déroutante.
D'autres abysses plus plus ténébreuses, tirées de vieux cultes, de la magie noire. Ici, les auteurs spécialistes du fantastique se font plaisir. Patrick Eris nous évoque un gong qui réveille de son long sommeil une entité démoniaque avec laquelle il vaut mieux ne pas pactiser, même si elle ne réclame que Quelques grammes de chair. Avec Patrick McSpare, une jeune femme revit en boucle un passé terrible. Sébastien Péguin profite de l'occasion pour rendre un bel hommage Stephen King et son roman Simetierre. Une nouvelle plus terrienne, qui s'en va creuser dans des croyances amérindiennes oubliées, bien enfouies dans le sol. Il y a comme un avant goût d'apocalypse dans ce texte qui est un véritable concentré d'horreur à l'américaine. D'ailleurs, plusieurs autres nouvelles s'intéressent au devenir de l'humanité. La montée des eaux semble une actualité inquiétante, ou simplement possible, puisque Fabien Clavel et David Bry imaginent des futurs où les hommes ont trouvé un refuge incertain sous l'eau.
L'anthologie se termine par un texte signé Nathalie Dau qui nous ramène, aussi à nos origines aquatiques, ce qui fait écho avec le texte de Céline Guillaume, pour laquelle la mer est à la fois début et fin.
Légendes Abyssales est un bel échantillon d'auteurs français, et de sensibilités littéraires. Comme la plupart des auteurs au sommaire ont aussi publié des romans, c'est une bonne entrée dans l'univers de chacun pour préparer son prochain calendrier de lecture. J'ai eu plaisir à retrouver quelques plumes et à en découvrir d'autres dont il se murmurait qu'elles avaient du talent.
Lien : http://unityeiden.fr/1196-2/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeilaRogon
  30 mars 2016
Voici ma chronique sur l'anthologie « Légendes abyssales » publiée aux éditions Mythologica. Il s'agit d'un recueil de 14 textes nouvelles dont le thème, vous l'aurait deviné est les abysses .
Description de l'éditeur :
Les légendes abyssales ont de tout temps intrigué et inquiété les Hommes. Qu'il s'agisse des abysses marines, spatiales, mentales, retrouvez à travers ces treize récits, chacune de ces abysses littéraires, tantôt étonnantes, tantôt inquiétantes.
Mon avis/mes coups de coeur :
Je ne vais parler que des nouvelles qui ont retenu mon attention. J'ai eu la chance de lire ce magnifique recueil en avant-première. Toutefois, je n'avais aucune idée de qui avait écrit quoi.
Je me suis donc laissé porter au gré du vent et j'ai découvert de magnifiques textes comme « Selanka » de Patrick Mc Spare, « Les naufragés de Calypso » de Barbara Cordier ou encore « Une robe couleur d'océan d'Estelle Faye.
Oh, toutes les nouvelles ont bien leur place dans ce recueil, mais j'avoue que ces trois plumes plus particulièrement ont été pour ma part celles qui ont été les plus à même de me toucher.
Je vous invite donc à découvrir cette belle anthologie et remercie Mythologica ainsi que le Salon Fantastique de m'avoir permis de découvrir les titres de chaque auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   08 novembre 2016
-Où suis-je ?
-Là où tu l'as mérité ; aux abords des Abysses.
Commenter  J’apprécie          180
Video de Thomas Riquet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Riquet

Thomas Riquet
Thomas Riquet
autres livres classés : monstres marinsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
229 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre