AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747058948
Éditeur : Bayard Jeunesse (13/06/2018)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Abigail Rook, 17 ans, en fuite de chez elle depuis un an, débarque en Nouvelle Angleterre. La tête pleine de rêves d’ailleurs, elle espère vivre en Amérique l'aventure, avec un grand A. A peine descendue du bateau, elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui va par le plus grand hasard devenir son employeur. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes anormaux et occultes (déceler les auras, repérer les traces du p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  08 juin 2018
Abigail Rock quitte son pensionnat de jeunes filles de Birmingham pour échapper à son destin tout tracé par ses parents : devenir une bonne épouse et une bonne mère.
En 1892, elle voyage un peu avant de traverser l'Atlantique et d'arriver en Nouvelle-Angleterre à New Fiddelham.
Dans une auberge, elle rencontre un homme étrange, Jackaby. Il devine sa provenance en dégotant des petits êtres présents dans le tissu de sa casquette.
Elle se fait engager chez un détective privé qui n'est autre que cet étrange Jackaby et ils sont envoyés sur les lieux d'un meurtre qui semble commis par une créature surhumaine.
L'ambiance du livre qui se déroule dans le passé est très agréable d'autant plus que même si on nage dans le paranormal, la méchanceté ne règne pas.
Une réelle enquête s'installe et je me suis mise à essayer de deviner le coupable. Une belle surprise nous attend à la fin.
Je note le caractère très sympathique d'Abigail et d'autres personnages secondaires comme Jenny.
Je réserverai le roman à Oscar, 12 ans qui a aimé "Miss Peregrine et les enfants particuliers" ainsi que "Les animaux fantastiques".
Abigail n'est pas trop féminine, pas trop masculine non plus. le roman s'adresse donc aussi bien à de jeunes ados filles ou garçons.
Je résumerai en disant que l'écriture est de qualité, les personnages bien typés et on peut lire quelques scènes amusantes.
Merci à l'opération masse critique privilégiée et aux éditions Bayard pour cet envoi que je vais partager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
book-en-stock
  23 juin 2018
Un récit à la première personne pour une enquête policière fantastique riche en émotions fortes !
La jeune anglaise Abigail Rook débarque en Nouvelle-Angleterre en 1892 en quête d'un travail. Elle répond à une petite annonce sans se douter qu'elle va vivre en quelques jours les aventures les plus inattendues et dangereuses qui soient. Elle va côtoyer un fantôme, parler à un canard puis à un troll, sympathiser avec un homme-chien, tout en recherchant un meurtrier qui n'a rien d'humain… ou seulement l'apparence…
Je ne souhaite pas faire un résumé plus précis afin de ne pas trop en dévoiler au futur lecteur et ne pas gâcher le plaisir de la découverte !
J'ai réellement été « emportée » par ce récit au style soigné, parfois poétique et parfois humoristique, et au rythme soutenu. J'ai apprécié le temps que prend l'auteur, au fil des chapitres, pour nous présenter ses personnages : pas de longues descriptions mais des éléments donnés au cours d'actions. Peu à peu ces personnages prennent corps et on a plaisir à les retrouver.
William Ritter fait preuve d'une grande imagination et j'aime cet univers qu'il a créé et notamment la maison de Mr. Jackaby ! Comme j'aimerais la visiter !! Par les sons, les odeurs, la lumière (ou pas) il fait vivre littéralement les lieux qu'il décrit.
L'enquête en elle-même est passionnante, j'ai suivi plusieurs pistes avant de deviner, grâce aux indices, peu avant le dénouement. J'ai apprécié que le roman ne s'achève pas sur ce dénouement et qu'il offre quelques pages supplémentaires pour rester avec les personnages principaux et ouvrir la possibilité d'une future enquête.
En effet, il semblerait que ce roman soit le premier d'une série, même s'il peut très bien se lire comme une unique histoire. Au choix du lecteur !
Merci à Babelio pour cette Masse Critique privilégiée et aux éditions Bayard pour l'envoi de ce bel ouvrage bleu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
dedanso
  22 juin 2018
Quelle bonne surprise que ce Jackaby qui m'a été proposé dans le cadre d'une masse critique privilégiée ! Je remercie Babelio et les éditions Bayard Jeunesse pour m'avoir fait découvrir ce jeune auteur américain dont voici le 1er roman traduit en France.
Si Jackaby peut être lu comme un one-shot, il faut quand-même savoir qu'il est le 1er roman d'une série de 4 tomes.
Ce qui m'a tout de suite plu dans ce récit, ce sont ses personnages hauts en couleur. J'aime l'excentricité, moi qui ne le suis pas du tout, et j'ai été amplement servie.
Par Abigail d'abord, le personnage principal, jeune fille de 17 ans éprise de liberté et d'aventures dans un monde qui n'accordait pas vraiment le droit aux femmes d'être indépendantes (Nouvelle Angleterre - 1892). Esprit vif, intelligent, romanesque et un brin railleur.
Par Jackaby surtout. Détective qui emprunte sans dissimulation quelques traits à Sherlock Holmes (personnage énigmatique et farfelu, un peu hautain, un chouïa blasé mais profondément humaniste) tout en réussissant à s'en démarquer.
Ensuite c'est l'ambiance fantastique dans laquelle évoluent les personnages qui m'a convaincue. Jackaby voit en effet tout un monde qui est invisible au commun des mortels : banshee, gobelins, farfadets, rien n'échappe à son 6ème sens. Ses enquêtes se concentrent donc exclusivement sur les faits inexpliqués. J'ai beaucoup aimé le fait de rendre fantastiques (au sens dotés de caractéristiques surnaturelles) des personnages qui paraissent tout d'abord communs. C'est une inversion de ce qui se pratique habituellement dans les récits fantastiques (où un élément/être surnaturel fait irruption dans une vie ordinaire) qui m'a vraiment emballée !
Enfin, j'ai apprécié cet humour décalé que l'on retrouve dans les conversations entre Jackaby et Abigail principalement, mais aussi dans certaines situations cocasses ou dans quelques réparties incongrues formulées sur un ton badin et pince-sans-rire.
Alors oui, j'ai quand-même un bémol à formuler : le fil conducteur de l'histoire, c'est tout de même l'enquête menée par Jackaby et Abigail sur les meurtres étranges qui ont lieu au sein de la ville de New Fiddleham. Le problème est que j'ai compris qui était le meurtrier quasiment dès le début de l'enquête. Je ne pense pas être douée d'un esprit analytique particulier, donc je crois pouvoir dire que la ficelle était un peu grosse.
Toutefois, ce n'est pas un polar qu'a écrit William Ritter donc peu importe ! Le plaisir de lecture ne réside pas tant dans la découverte du meurtrier que dans l'ambiance générale, savant mélange d'humour, de fantastique, de contes et légendes et d'excentricité, le tout servi par une plume pimpante. Un régal que cette lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Syl
  02 juillet 2018
Nouvelle-Angleterre, 1892,
Abigail Rook, dix-sept ans, a quitté l'Angleterre depuis un an pour fuir la vie que ses parents lui destinaient après ses études. Épouser un homme à la situation déjà établie, porter des tournures et des corsets, avoir des enfants et tenir une maison n'étant pas ses aspirations premières, elle était partie dans les Carpates sur un site de fouilles archéologiques, en quête d'émancipation. Et pour continuer l'aventure, elle avait pris un bateau pour la Nouvelle-Angleterre.
En ce mois de janvier 1892, elle se retrouve sur le port de New Fiddleham, seule et désargentée, à la recherche d'un gite et d'un travail. Courageuse, déterminée et doté d'un bel optimisme, elle répond à une annonce pour un emploi chez un détective privé peu ordinaire, Mr R.F. Jackaby, spécialiste en phénomènes inexpliqués, qui enquête et donne des conseils sur des affaires d'ordre paranormal.
Séduit par l'intelligence et les capacités d'Abigail, Jackaby l'embauche et met à sa disposition une chambre dans sa grande maison, une bâtisse tout aussi étrange que lui, pleine de vieux livres, d'éprouvettes, d'ossements et d'une collection de runes gravées, qu'il partage avec un fantôme, la belle Jenny, et Douglas le canard chargé des archives, qui fut avant sa transformation un charmant jeune homme.
Après avoir accepté le fait qu'un monde surnaturel venu des croyances du vieux continent puisse exister, Abigail est confronté à sa première enquête, la mort d'un journaliste du Chronicle retrouvé dans son lit, vidé de son sang, avec pour seul indice l'empreinte d'une chaussure métallique.
Si Jackaby a la faculté de percevoir l'invisible et le fantastique, Abigail, très observatrice, est capable de voir l'ordinaire, toutes ces petites choses qui mènent à bien une investigation.
Passant outre la colère de l'inspecteur chef Marlowe qui ne voit pas d'un bon oeil cette intrusion, Abigail et Jackaby vont rechercher le meurtrier dans l'univers des créatures fantastiques et découvrir qu'une vieille dame, qui est en réalité une banshee, annonce par des pleurs les morts survenues et à venir, car celui qui vient de mourir, Arthur Bragg, ne sera ni le premier ni le dernier cadavre.
Banshees, fantômes, trolls, lutins, métamorphes, leprechauns, Abigail n'est qu'au début de ses surprises…
Ce tome est le premier d'une série, dans laquelle Abigail et Jackaby traquent des assassins qui n'ont rien d'humains. Comme le duo d'Arthur Conan Doyle, Holmes et Watson, elle est l'assistante et la narratrice, lui est un enquêteur hors norme. Si je fais le parallèle avec une autre série, je pense également à la saga de l'Epouvanteur de Joseph Delaney, avec toutes les créatures surnaturelles issues des contes et légendes, l'action et le côté obscur.
L'histoire se lit bien, elle est du genre accrocheuse (suspense, frissons et émotions), et les personnages principaux sont tous attachants avec leur part de mystère et de fragilité.
Je recommande donc ce roman fantastique, aux initiés du genre… Mais je recommande, aussi, aux jeunes lecteurs qui souhaiteraient s'aventurer dans un autre monde.
A suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Lovehorse
  18 novembre 2018
Abigail Rook, 17 ans décide de partir à l'aventure. Elle quitte ses parents et arrive à New Feddleham. Se pose alors le problème de trouver un emploi et un logement. Elle finit par être engagée par Jackaby un détective privé spécialisé dans les phénomènes paranormaux. La voilà donc embarquée dans une enquête oscillant entre réalité et fantastique où les victimes s'accumulent, avec des scènes de crimes sanglantes et un meurtrier qui s'avère ne pas être humain. Alors, entre son étrange employeur, ce mystérieux jeune agent de police, cet inquiétant inspecteur, la déroutante Hatun et toutes ces victimes, Abigail ne pensait pas vivre en quelques jours ce qu'elle n'imaginait pas vivre en toute une vie ...


J'ai beaucoup apprécié cette lecture. C'est un parfait mélange entre Sherlock Holmes et L'Epouvanteur. On retrouve le côté détective privé (un peu atypique !) de Sherlock, et tout l'univers fantastique et effrayant de L'Epouvanteur.
L'intrigue est bien menée. William Ritter nous glisse des indices par-ci par-là, puis, quand on découvre qui est le meurtrier, on fait le lien entre toutes ces informations et on voit la logique de cette affaire. On ne trouve pas cela bancale ou tiré par les cheveux, ce qui est franchement un bon point au vu de certains romans jeunesse. Tous les éléments sont réunis pour avoir une enquête qui tient la route. On ne découvre pas qui est le coupable tout de suite, et quand on commence à se poser des questions, eh bien, on nous dit que, finalement, c'est pas lui ! le suspens et les rebondissements sont donc au rendez-vous, même si j'aurais préféré qu'il y en ai un peu plus. Pour le côté fantastique, c'est pareil. On nous expose des créatures fantastiques à la fois inquiétantes, effrayantes et pas si malveillantes que ça. L'auteur parvient à trouver un équilibre entre ces deux univers de façon habile.

La plume de l'auteur est agréable, simple et immersive. On n'est pas perdu dans son univers, ni noyé par un surplus d'informations ou des déductions trop péremptoires. de plus, on sent le travail de recherche de William Ritter sur la mythologie et le folklore local. Mais l'auteur se crée tout de même ses propres légendes et créatures.
En ce qui concerne les personnages, ils ont tous les deux une personnalité bien affirmée. Jackaby est plutôt dans son monde, associable, mystérieux, secret et drôle. C'est un peu un deuxième Sherlock Holmes. le côté renfermé de ce personnage fait qu'il se confie peu à Abigail (dont on a le point de vue), du coup certaines informations ne passent pas de la tête du détective jusqu'à celle du lecteur, ce qui est un peu dommage. Abigail, elle, est déterminée, ambitieuse, mais cette première aventure la met en difficulté et on le sent. La relation entre les deux personnages est assez drôle et cet humour amène de la légèreté à cette situation macabre.
La fin est bien menée. Elle est logique, cohérente et solide. Elle constitue une vraie fin pour ce tome, mais reste ouverte pour un second, qui me semble être une enquête plutôt prometteuse.

Si vous aimez le fantastique et les enquêtes à la Sherlock Holmes, je ne peux que vous conseiller ce roman très agréable à lire qui nous plonge dans une affaire sombre et au-delà du réel. Je suis impatiente de pouvoir lire le tome deux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

critiques presse (1)
Ricochet   29 octobre 2018
La confrontation des points de vue entre les différents mondes du visible et de l'invisible est intéressante, bien documentée et donne du piment à cette enquête où sévit un méchant aux contours flous [...]. Un roman pour les fans d'enquêtes corsées au pays des banshees et autres créatures fantastiques.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Venezia75Venezia75   01 décembre 2018
Je secouai la tête. Non que je ne croie pas aux fantômes ; je croyais en eux comme je croyais aux pieuvres géantes, aux pièces de monnaie fétiches, ou à la Belgique : sans y attacher vraiment grande importance. Ils existaient probablement mais je n'avais pas vraiment eu l'occasion de m'en soucier.
Commenter  J’apprécie          00
dedansodedanso   21 juin 2018
C'est à ce moment que la demeure éclectique de Jackaby commença à prendre un peu plus de sens pour moi. Certes, il n'y avait ni portraits ni photographies, mais il s'était peu à peu entouré de souvenirs d'un passé extraordinaire. Tous les objets, de par leur nature même, racontaient une histoire. Jeter un coup d'oeil dans ces lieux, c'était un peu se retrouver dans un chantier de fouilles, ou déchiffrer un texte ancien, et je me demandai quelles histoires ils me raconteraient si je savais les lire. Combien étaient porteurs de souvenirs chéris ? Combien, telle la canne polie du Bonnet-Rouge, rappelaient des fautes commises, voire des vies perdues ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jeunejanejeunejane   08 juin 2018
- Charlie appartient à une très ancienne et très secrète famille de métamorphes, c'est-à-dire des créatures ayant la capacité de changer d'apparence. Les Caini n'ont pas de demeure permanente et ne s'attardent jamais longtemps au même endroit.
Commenter  J’apprécie          220
jeunejanejeunejane   08 juin 2018
- Vous n'êtes pas en train de me faire marcher, là? demandai-je.
Jackaby me regarda d'un air innocent.
- Je vous assure que vous avancez toute seule, Miss Rook.
Commenter  J’apprécie          122
littlecookiielittlecookiie   20 juin 2018
- Je ne fais que noter les dates, maugréa-t-il. Continuez.
- Serait-ce de l'elfique, ou une langue apparentée ?
- Non, rétorqua-t-il en se reculant un peu pour contempler ce qu'il avait écrit.
- Des pictogrammes alors ? Et ce petit croquis ? Celui qui ressemble à une oie en train de tirer une ficelle ?
- C'est un sept.
- Oh, fis-je en penchant la tête de côté. Ah, oui... Je vois. Enfin, je crois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Video de William Ritter (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Ritter
Booklandia.tv - Author Q&A: William Ritter
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de William Ritter (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
.. ..