AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747058948
Éditeur : Bayard Jeunesse (13/06/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Abigail Rook, 17 ans, en fuite de chez elle depuis un an, débarque en Nouvelle Angleterre. La tête pleine de rêves d’ailleurs, elle espère vivre en Amérique l'aventure, avec un grand A. A peine descendue du bateau, elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui va par le plus grand hasard devenir son employeur. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes anormaux et occultes (déceler les auras, repérer les traces du p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  08 juin 2018
Abigail Rock quitte son pensionnat de jeunes filles de Birmingham pour échapper à son destin tout tracé par ses parents : devenir une bonne épouse et une bonne mère.
En 1892, elle voyage un peu avant de traverser l'Atlantique et d'arriver en Nouvelle-Angleterre à New Fiddelham.
Dans une auberge, elle rencontre un homme étrange, Jackaby. Il devine sa provenance en dégotant des petits êtres présents dans le tissu de sa casquette.
Elle se fait engager chez un détective privé qui n'est autre que cet étrange Jackaby et ils sont envoyés sur les lieux d'un meurtre qui semble commis par une créature surhumaine.
L'ambiance du livre qui se déroule dans le passé est très agréable d'autant plus que même si on nage dans le paranormal, la méchanceté ne règne pas.
Une réelle enquête s'installe et je me suis mise à essayer de deviner le coupable. Une belle surprise nous attend à la fin.
Je note le caractère très sympathique d'Abigail et d'autres personnages secondaires comme Jenny.
Je réserverai le roman à Oscar, 12 ans qui a aimé "Miss Peregrine et les enfants particuliers" ainsi que "Les animaux fantastiques".
Abigail n'est pas trop féminine, pas trop masculine non plus. le roman s'adresse donc aussi bien à de jeunes ados filles ou garçons.
Je résumerai en disant que l'écriture est de qualité, les personnages bien typés et on peut lire quelques scènes amusantes.
Merci à l'opération masse critique privilégiée et aux éditions Bayard pour cet envoi que je vais partager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
dedanso
  22 juin 2018
Quelle bonne surprise que ce Jackaby qui m'a été proposé dans le cadre d'une masse critique privilégiée ! Je remercie Babelio et les éditions Bayard Jeunesse pour m'avoir fait découvrir ce jeune auteur américain dont voici le 1er roman traduit en France.
Si Jackaby peut être lu comme un one-shot, il faut quand-même savoir qu'il est le 1er roman d'une série de 4 tomes.
Ce qui m'a tout de suite plu dans ce récit, ce sont ses personnages hauts en couleur. J'aime l'excentricité, moi qui ne le suis pas du tout, et j'ai été amplement servie.
Par Abigail d'abord, le personnage principal, jeune fille de 17 ans éprise de liberté et d'aventures dans un monde qui n'accordait pas vraiment le droit aux femmes d'être indépendantes (Nouvelle Angleterre - 1892). Esprit vif, intelligent, romanesque et un brin railleur.
Par Jackaby surtout. Détective qui emprunte sans dissimulation quelques traits à Sherlock Holmes (personnage énigmatique et farfelu, un peu hautain, un chouïa blasé mais profondément humaniste) tout en réussissant à s'en démarquer.
Ensuite c'est l'ambiance fantastique dans laquelle évoluent les personnages qui m'a convaincue. Jackaby voit en effet tout un monde qui est invisible au commun des mortels : banshee, gobelins, farfadets, rien n'échappe à son 6ème sens. Ses enquêtes se concentrent donc exclusivement sur les faits inexpliqués. J'ai beaucoup aimé le fait de rendre fantastiques (au sens dotés de caractéristiques surnaturelles) des personnages qui paraissent tout d'abord communs. C'est une inversion de ce qui se pratique habituellement dans les récits fantastiques (où un élément/être surnaturel fait irruption dans une vie ordinaire) qui m'a vraiment emballée !
Enfin, j'ai apprécié cet humour décalé que l'on retrouve dans les conversations entre Jackaby et Abigail principalement, mais aussi dans certaines situations cocasses ou dans quelques réparties incongrues formulées sur un ton badin et pince-sans-rire.
Alors oui, j'ai quand-même un bémol à formuler : le fil conducteur de l'histoire, c'est tout de même l'enquête menée par Jackaby et Abigail sur les meurtres étranges qui ont lieu au sein de la ville de New Fiddleham. Le problème est que j'ai compris qui était le meurtrier quasiment dès le début de l'enquête. Je ne pense pas être douée d'un esprit analytique particulier, donc je crois pouvoir dire que la ficelle était un peu grosse.
Toutefois, ce n'est pas un polar qu'a écrit William Ritter donc peu importe ! Le plaisir de lecture ne réside pas tant dans la découverte du meurtrier que dans l'ambiance générale, savant mélange d'humour, de fantastique, de contes et légendes et d'excentricité, le tout servi par une plume pimpante. Un régal que cette lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mariliv
  21 juin 2018
L'auteur : alors non il ne s'agit pas d'un auteur de la fin du 19e et début du 20eme, critique, journaliste et écrivain suisse né en 1867 et mort en 1955 … oui parce que c'est d'abord sur ça qu'on tombe... mais plutôt d'un éducateur et auteur américain, nous informe laconiquement Bayard... une recherche image nous informerait presque plus sur l'auteur que la maison d'édition.
Mais peu importe ! C'était pour l'anecdote sur l'homonymie du nom.
L'histoire : On suit Abigail Rook, jeune femme de 17ans qui débarque en Amérique, la tête pleine de rêves et d'envie de liberté et d'indépendance, loin du poids de la société anglaise bourgeoise et traditionnelle de 1892. Son père archéologue lui a légué un goût pour l'aventure, sans vraiment le vouloir, il faut bien le dire... et sa mère lui a sans doute donné les manières et les conventions, mais sans l'envie de les appliquer (trop de contrainte pour un esprit curieux et avide d'aventures comme Abigail!)... A cours d'argent, elle recherche un emploi et tombe sur une annonce qui l'amène chez un étrange personnage Jackaby, un détective doué de facultés de méduim. Sa maison est étrange, son accoutrement est étrange, ses manières sont étranges et ses enquêtes sont étranges... Pour sa première mission, elle le suit sur les lieux d'un crime particulièrement sanglant et Jackaby soupçonne l'assassin de ne pas être humain. La police refuse de le croire. Mais les meurtres s'enchaînent et Abigail est confrontée à des phénomènes étranges.
Mon avis : de lecture agréable, on est très vite embarqué dans l'histoire et on s'attache au personnage d'Abigail. Elle est jeune, intrépide, curieuse et vive d'esprit.
J'avais l'impression de regarder un épisode de Sherlock Holmes : les événements s'enchaînent, les personnages bougent vite, et perso, je lisais en ayant la musique de la série dans la tête. Abigail apparaît vite comme le Watson féminin de Jackaby /Sherlock...
Les personnages surnaturels ouais ok, mais sans plus pour qui a déjà de la bouteille dans la domaine du surnaturel.
Je reste mitigée parce que je n'ai pas trouvé que ça sorte de l'ordinaire, et en même temps c'est un livre que je pourrais conseiller à la lecture pour un débutant, un adolescent qui a envie de vivre une enquête palpitante, facile à lire, et avec du surnaturel. le cadre est posé dés les premières pages, l'action est là, le lecteur n'est pas noyé de descriptions et d'état d'âme trop développés.
C'est efficace. C'est agréable, et il y a du suspens (bein oui, on a quand même envie de vérifier nos soupçons !! non mais!).
Pour finir, je remercie Babelio pour ma participation à Masse Critique et Bayard pour l'envoi de ce livre. Merci pour cette lecture !
Mes passages préférés concernent le pardessus de Jackaby ! ... il fait partie de la personnalité de l'enquêteur, un peu comme le chapeau de Sherlock ou l'imper de Columbo ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
un-monde-de-papier
  11 juin 2018
Je ne m'attendais pas à une perle pareille en commençant ma lecture, mais au fur et à mesure, l'histoire m'a embarquée : les personnages l'univers, tout est incroyable!
Je ne vais pas être très originale, tous les anglophones l'ont déjà dit, mais c'est tellement vrai. Ce roman est un savant mélange de Sherlock Holmes et de la série anglaise Doctor Who, deux sagas que j'adore, deux séries anglaises dont je suis fan. (...) le tout se passe dans l'Amérique de la fin du XIXème(...).
(...)
C'est un roman pour toute la famille, à la fois sombre et très drôle, déjanté et sérieux, parfait pour les fans de Sherlock Holmes et/ou du Docteur. Franchement, il n'y a aucune raison de ne pas craquer tout de suite pour un livre pareil, c'est une pépite, et j'espère que la suite des aventures d'Abigail et Jackaby sera traduite, sinon je ne doute pas que je me tournerais vers les versions américaines.
Lien : https://monmondedepapier.wor..
Commenter  J’apprécie          20
Calou-Mae
  11 juin 2018
Je ne m'attendais pas à un mélange de Sherlock Holmes et des contes des Frères Grimm, la différence avec le détective anglais est que ça se déroule aux États-Unis et sans se coter agaçants. On peut ne détester aucun personnage, même le méchant ou la méchante (j'évite de spoiler) de l'histoire, car ils ne sont pas très développés. Les seules qui sont vraiment travaillées en profondeur sont nos héros Abigail Rook et R.F. Jackaby qui est une équipe des plus étranges en raison de leurs personnalités. La lecture est fluide avec un vocabulaire des plus simple, en à peine deux jours, j'ai fini de le lire. Quant à l'intrigue, elle nous mène vers une fin, dont on ne s'attend pas, vus que l'enquête ne nous révèle pas toutes les déductions de notre détective. L'histoire est racontée du point de vue d'Abigail, on le ressent bien au Chapitre 13, ce qui m'a amusé quand on connait les personnages. C'est un livre léger et marrant, agréable à la lecture, sans aucune prise de tête.
Maintenant, j'attends que la suite sorte en France, car je ne sais pas lire anglais et qu'elle est déjà finie d'écrire.
Lien : http://lecholitteraire.e-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
dedansodedanso   21 juin 2018
C'est à ce moment que la demeure éclectique de Jackaby commença à prendre un peu plus de sens pour moi. Certes, il n'y avait ni portraits ni photographies, mais il s'était peu à peu entouré de souvenirs d'un passé extraordinaire. Tous les objets, de par leur nature même, racontaient une histoire. Jeter un coup d'oeil dans ces lieux, c'était un peu se retrouver dans un chantier de fouilles, ou déchiffrer un texte ancien, et je me demandai quelles histoires ils me raconteraient si je savais les lire. Combien étaient porteurs de souvenirs chéris ? Combien, telle la canne polie du Bonnet-Rouge, rappelaient des fautes commises, voire des vies perdues ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MarilivMariliv   21 juin 2018
"Son allure était jeune et il vibrait d'énergie".
"Il était émacié et osseux. Son pardessus marron lui arrivait sous les genoux et devait peser autant que lui, lesté comme il l'était de tout un tas d'objets qui déformaient ses poches. Son col était doublé d'une épaisse écharpe en laine, qui tombaient presque aussi bas que son manteau."

"l'agent avait pris nos effets personnels, et Jackaby avait l'air exceptionnellement frêle dans la cellule dénudée sans son stupide chapeau et son pardessus"

"... Jackaby, après avoir pratiquement doublé sa masse corporelle en lestant son pardessus de tous ses accessoires,... "


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
littlecookiielittlecookiie   20 juin 2018
- Je ne fais que noter les dates, maugréa-t-il. Continuez.
- Serait-ce de l'elfique, ou une langue apparentée ?
- Non, rétorqua-t-il en se reculant un peu pour contempler ce qu'il avait écrit.
- Des pictogrammes alors ? Et ce petit croquis ? Celui qui ressemble à une oie en train de tirer une ficelle ?
- C'est un sept.
- Oh, fis-je en penchant la tête de côté. Ah, oui... Je vois. Enfin, je crois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
littlecookiielittlecookiie   20 juin 2018
Je n'arrive pas à imaginer un troll adulte abandonnant un cadavre sans ronger un minimum les os. C'est un peu comme si l'un de nous mangeait une écorce d'orange en laissant intact le fruit à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          10
LioneldeLyonLioneldeLyon   17 juin 2018
Les conflits les plus ardus sont souvent mentaux.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de William Ritter (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre