AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782956956808
270 pages
Alexandra hummer (31/08/2019)
4.68/5   11 notes
Résumé :
Depuis le décès de Jeanne, son épouse, Pierre a fait du « Café Saint-Honoré » sa deuxième maison. Non content d’y observer les clients, ce psychiatre à la retraite aime prendre la liberté de leur apporter son assistance affective, comme il la qualifie, après les avoir abordés avec son habituel « vous allez dire que ça ne me regarde pas… ». Être à l’écoute, prodiguer des conseils, mettre des mots sur les maux, tel est son credo pour aider ceux qui retienn... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  23 octobre 2019
Paris. Pierre passe beaucoup de temps au café Saint-Honoré depuis la mort de sa femme. Il entretient une relation compliquée avec son fils Antoine 41 ans. Pierre était psychiatre. Attablé dans ce petit café, il aime observer les gens et leur venir en aide. Il commence toujours son approche par cette phrase: "Vous allez me dire que ça ne me regarde pas..."
Mais, quelques événements risquent bien de venir chambouler son quotidien...
J'ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Pierre. Pierre s'ouvre aux autres mais il a plus de mal avec les membres de sa propre famille comme sa petite-fille et surtout son fils. C'est un homme bienveillant, il est à l'écoute, donne des conseils. Mais, des événements et l'histoire de chacun vont le ramener à se poser des questions sur sa propre histoire, sur sa vie...car le passé n'est jamais bien loin. Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres et je n'avais pas envie de les quitter. C'est un bon moment de lecture! (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lunatic57
  19 décembre 2019
« Vous allez dire que ça ne me regarde pas… « : C'est ainsi que Pierre aborde les gens au café St Honoré où il aime observer les gens, essayer de comprendre leur détresse et discerner les personnalités. Il met ainsi ses compétences de psychiatre à la retraite pour aider ces gens qui n'ont rien demandé. Une habitude qui exaspère Antoine, son fils. Pierre vit seul depuis le décès de Jeanne son épouse. Et sa tranquille solitude va être perturbée par l'arrivée de Léa, sa petite fille qu'il a choisi d'héberger, à Paris, le temps de ses études. Léa est la fille d'Antoine, et pourtant les relations sont très compliquées entre eux. Il est loin d'être le père idéal ! D'ailleurs est-il seulement un père? Autour de Pierre, gravitent d'autres personnages, qui font eux aussi la force du roman : Amélie, sa petite protégée auquel on ne peut que s'attacher, Gérard le patron du café ou encore une femme mystérieuse qui semble familière à Pierre alors qu'il ne pense pas la connaître.
L'arrivée de Léa va chambouler le quotidien de notre retraité. Mais lorsque cette dernière lui parle de carnets intimes que Jeanne écrivait et qu'il en prend connaissance, tout s'effondre ! Il se sent trahi, il a l'impression que toute sa réalité n'est que mensonge. Que peuvent bien cacher ces écrits?
J'ai beaucoup aimé dans ce roman la lumière qui est mise sur les liens de famille difficiles, l'idée d'une filiation compliquée et la difficulté qu'ont nos personnages à se dire qu'ils s'aiment. J'ai eu un peu de mal avec le personnage d'Antoine, le mal qu'il a fait à Léa et qu'il continue à lui faire d'ailleurs. A l'inverse, j'ai trouvé l'affection que vont se porter Pierre et la jeune fille très touchante. Et Léa, ce petit bout de femme peu sûre d'elle qui s'essaie à l'amour. Alex Riva n'aura pas été tendre avec elle ! Pendant ma lecture je lui souhaitais vraiment le meilleur, espérant qu'elle tomberait sur le bon.
L'écriture est douce, pleine de bienveillance et porte les personnages vers plus de douceur et de bonheur. L'auteure dit qu'elle aurait aimé rencontrer un homme comme Pierre dans un café, et je crois bien que chaque lecteur après avoir lu ce roman aurait envie d'un Pierre près de lui !
Ma notation :
Des personnages attachants qui font de cette histoire un joli moment de bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ladybooksss
  14 mai 2020
« Vous allez dire que ça ne me regarde pas » est un peu la phrase que Pierre pourrait sans cesse répéter. Veuf depuis trois ans, Pierre a pris ses habitudes au Café Saint-Honoré. Ce café, c'est un peu sa seconde maison. Cet ancien psychiatre est connu de tous et résout les problèmes des habitués. Qu'ils le veuillent ou non d'ailleurs! Car Pierre se fie toujours à son intuition et sent quand il peut venir en aide à quelqu'un. Pourtant, en se mêlant des histoires de coeur d'un client du café, c'est toute sa vie que Pierre va bouleverser…
Ce roman est une vraie douceur. La galerie de personnages très éclectique m'a beaucoup plu. Que ce soit Amélie, la jeune femme illettrée qui a perdu son mari, Vincent qui se fait tromper par sa femme ou encore Mathilde qui a des problèmes avec les hommes, tous ont des parcours de vie différents et sont touchants. À travers Pierre, nous allons découvrir les histoires de ces protagonistes, les obstacles qu'ils rencontrent, leurs difficultés émotionnelles. Une manière aussi de pouvoir se retrouver (ou pas) dans leurs problématiques et de suivre également les conseils de Pierre!
J'ai également été touchée par le trio Pierre-Antoine-Léa. le père et le fils ont toujours eu une relation conflictuelle, Pierre avoue même qu'Antoine n'est pas le garçon qu'il aurait aimé avoir. La relation n'est pas plus saine entre Antoine et sa fille, Léa. Devenu père alors qu'il était à la fac, Antoine n'a jamais voulu de cet enfant et ne s'en ai jamais occupé. Mais Jeanne, sa mère, a elle au contraire pris son rôle de grand-mère très au sérieux et s'est toujours occupée de sa petite-fille. Depuis sa mort, Pierre essaye à son tour de veiller sur sa petite-fille et de rapprocher tant bien que mal le père et sa fille. Mais à 21 ans, Léa est tiraillée entre la volonté de connaître Antoine et celle de vouloir rejeter celui qui l'a rejetée….
Pierre aura bien du fil à retordre dans ce roman. Entre les clients du café et sa propre famille, il lui faudra une bonne dose d'énergie ! Et la découverte d'un secret enfoui va mettre à mal la bonhomie et l'altruisme de ce sympathique psychiatre . Ne dit-on pas que c'est souvent le cordonnier le plus mal chaussé?
Ce roman se lit très vite (lu en 24h), j'ai vraiment aimé la bienveillance de ce roman qui donne à ce récit un côté feel-good apaisant! La légèreté se mêle à l'introspection et cette alchimie livre un roman qui nous interroge et qui donne lieu à diverses réflexions. Que ferait-on à la place de ces personnages? Comment réagirait-on?
Je conseille?
Ce roman m'a fait penser aux romans d'Aurélie Valognes. J'ai retrouvé la même bienveillance, ce côté à la fois pétillant et doux. « Vous allez dire que ça ne me regarde pas» est une comédie intergénérationnelle que je vous recommande!

Lien : https://ladybookss.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Leslecturesdangelodie
  29 septembre 2021
On suit Pierre, qui est veuf, et qui apprend à vivre sans sa femme Jeanne. Il a des relations compliquées avec son fils. Cependant la fille de ce dernier, Léa, qui va venir habiter chez lui pendant ses études, va bouleverser son quotidien. Sans compter sur sa rencontre avec Anna.
Pierre va tous les jours au "Café Saint Honnoré" à Paris, pour boire son café et lire son journal. Sa spécialité s'immiscer dans la vie des gens qui ont des soucis et qu'il croise au café, et leur apporter son aide avec comme début "Vous allez dire que cela ne me regarde pas" .
Cette histoire est très prenante, de part les sujets difficiles qu'elle aborde. Les personnages sont hyper attachants, on a pas envie de les quitter, on veut les accompagner dans leur histoire encore quelques temps.
Pierre est un peu le cordonnier qui est le moins bien chausser, et ça il va l'apprendre à ses dépends. Je vous laisse lire ce livre pour en découvrir toutes les péripéties que celui-ci vous réserve. On parle de sujets tels que : le deuil, l'amour, l'amitié, la solidarité, la reconstruction, l'alphabétisation, l'abandon, la trahison.
Ce roman est pour moi, emprunt d'une bienveillance certaine envers chaque personnage. Il donne des message fort à travers mes situations de ceux-ci, qui nous font réfléchir à notre propre vie.
Une petite pépite, un coup de coeur, que je vous conseille de découvrir au plus vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jadorelalecturecom
  11 janvier 2020
Avant toute chose, je tiens à remercier Alex Riva, l'auteure de ce roman, pour m'avoir suggéré sa lecture. Une petite pépite que je vous recommande vivement !
J'ai vraiment eu un coup de coeur. Pierre, le personnage principal est particulièrement attachant. J'ai beaucoup aimé cet homme qui aide les autres dans un café qui remplace son cabinet de psy. Une manière de redorer la vie des autres ou en tout cas de les aider à retrouver leur chemin.
L'histoire se déroule peu à peu et vous avez l'impression d'être dans ce café aux côtés de Pierre, psychiatre à la retraite. Il se découvre une véritable passion pour l'aide qu'il apporte, bien souvent contre leur gré, aux clients de ce bistrot de quartier. Pierre a trouvé là une manière d'occuper un peu son temps de retraité seul, veuf et finalement voilà qui le sort de l'ennui.
Raz-de-marée affectif
Léa, sa petite-fille, va elle chambouler sa vie. Elle déboule alors qu'elle vient faire ses études et va désormais loger avec lui. Une cohabitation qui va se révéler plutôt amusante. Sourires et rires émailleront votre lecture lors de ces passages où ces deux-là apprennent à se connaître et à cohabiter. Ils n'ont pas du tout les mêmes habitudes. Surtout Léa va secouer le cadre de vie de son grand-père, figé depuis la mort de sa grand-mère adorée. Et il y a également Antoine, qui apparaît de façon furtive dans l'existence de la jeune fille. Fils de Pierre et père biologique de la jeune fille, il n'a jamais jusqu'alors tissé de liens véritables avec elle.
Bref, Pierre se pique d'aider les autres à aller mieux, affectivement surtout quand lui aussi se retrouve au coeur d'une vie affective où tout va changer. Il va aller sur surprise en surprise et comprendre grâce à sa petite-fille qui était vraiment sa défunte épouse. Il se mêle de tout dans la vie des autres et il va découvrir finalement tout un pan de la vie de femme qu'il ignorait, trop accaparé par son cabinet de psychiatre alors qu'elle vivait encore.
Ce qui m'a plu dans ce roman c'est l'humain, les relations entre les uns et les autres, les fils qui se dénouent et la bienveillance du vieil homme. Car après tout, il n'a qu'un seul but : aider les autres à aller mieux !
Lien : https://jadorelalecture.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   28 septembre 2019
C’est comme si tu avais eu deux vies parallèles. Une vie de tous les jours, rose en façade pour ton entourage proche, et une autre plus sombre. Tu imagines la claque que j’ai prise pour celui qui passe son temps à observer ceux qu’il croise au café et est toujours prêt à leur porter secours ?
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

UNE question (potache) : QUI ❓❓

Lors d'un périple en Chine, j'ai découvert que cet écrivain y avait longtemps (indice) séjourné ...

joseph kessel
honoré de balzac
andré gide
alfred de musset
marcel proust
sylvain tesson
jules verne

1 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : blague , potache , écrivain , voyages , humour , jeux de mots , calembours , baba yagaCréer un quiz sur ce livre