AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Lakestone tome 1 sur 2
EAN : 9782017207030
800 pages
BMR (12/01/2024)
  Existe en édition audio
4.65/5   1580 notes
Résumé :
Dans la tranquillité trompeuse de la ville d'Ewing aux Etats-Unis, Iris, confinée à la bibliothèque, est plongée dans ses révisions. A des kilomètres de la, un mercenaire affronte le froid tranchant de la nuit, aussi glaciale que le cadavre qu'il vient d'enterrer.

Ils n'ont rien en commun, pourtant tous deux ont le même objectif : amasser assez d'argent. Iris, pour payer ses frais de scolarité à l'université, le mercenaire, pour mener à bien sa missio... >Voir plus
Que lire après Lakestone, tome 1Voir plus
The Devil's Sons, tome 1 par Wallerand

The Devil's Sons

Chloé Wallerand

4.61★ (7647)

3 tomes

Russian mafia, tome 1 par Bardiau

Mafia (Emma Bardiau)

Emma Bardiau

4.40★ (1144)

2 tomes

Borderline, tome 1 par Kitten

Borderline

Joyce Kitten

3.88★ (1948)

2 tomes

Imbalance par Topez

Imbalance

Aria Topez

4.86★ (44)

Vendetta par iamthoraa

Vendetta

iamthoraa

4.41★ (413)

Critiques, Analyses et Avis (127) Voir plus Ajouter une critique
4,65

sur 1580 notes
UNE PUTAIN DE PÉPITE
j'y suis accroc, les théories extraordinaire faites par les lecteur.trice.s sont a en perdre la tête. La tension entre nos deux protagonistes est incroyable 😩, les personnages sont magnifiquement développés et attachants.

j'ai tellement de choses à dire que je ne sais PAS quoi dire 😭😭.

si vous avez aimé captive alors foncez, car de mon point de vue c'est largement au dessus.

Jacob, Kai, iris, Rox, Cody, Vernon, RUFUS, tout le monde enft est incroyable.

on va détester quelques personnages mais bon, c'est lakestone 🍓🐍.

tw : violence psychologique/physique ect

on va aussi plonger au coeur des traumatismes des personnages pour en comprendre la source fin bref
un chef d'oeuvre
Commenter  J’apprécie          275
Voilà trois jours que j'ai refermé Lakestone, et j'ai encore du mal à trouver mes mots concernant cette lecture. Comme souvent dans ces moments-là, je sais que ma chronique risque d'être décousue, mais c'est très compliqué de mettre des mots sur un livre comme celui-ci. Vous le savez probablement, mais Captive a été MA révélation du début d'année 2023. Nombreuses sont les fois où j'ai dit que je souhaitais redécouvrir Captive comme si c'était la première fois. Eh bien, je dois dire que même si j'ai pris mon temps pour lire cette petite brique qu'est Lakestone, il ne m'aura fallu que quatre jours pour le lire, car tout simplement je n'ai pas réussi à me retenir. Et du coup, comme pour Captive, j'ai envie de le redécouvrir pour la première fois, car ce sont des romans qui marquent les esprits et nos petits coeurs.

Dès le prologue, l'auteure nous annonce que nos deux protagonistes n'ont pas eu une enfance facile, et c'est ce qui a forgé leur caractère et leurs carapaces aujourd'hui. D'un côté, nous avons Kai, pour qui j'ai eu un énorme coup de coeur. Kai est un mercenaire qui n'hésite pas à tuer sans aucun remord, il est sans pitié, mais parfois, c'est comme s'il avait une autre personnalité et que son âme d'enfant ressortait. À ces moments-là, mon coeur s'est serré, car ce jeune homme qui n'a toujours connu que le pire redevient un enfant à qui il faut expliquer comment marcher. C'est déroutant et très touchant. Malgré le fait qu'il ait la gâchette facile, c'est un homme exemplaire, protecteur, loyal et ne ment jamais ; c'est une promesse qu'il s'est faite quand il était petit. Alors parfois, ses paroles peuvent faire mal, mais il est en paix avec ça. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Jacob, qu'il considère comme son frère. Ce dernier est toujours présent dans la vie de Kai et sera toujours là pour lui botter le cul quand il en aura besoin, surtout pour l'aider à trouver ses mots, à trouver la paix qu'il mérite tant. Kai est surtout un personnage très complexe. J'avais déjà trouvé qu'Asher Scott l'était, mais Kai, c'est un niveau au-dessus.

J'ai adoré la façon dont il prend soin d'Iris, même si une fois de plus c'est maladroit et violent, je rappelle qu'il n'a toujours connu que ça. Alors quand du jour au lendemain il la kidnappe, on a du mal à croire que c'est pour la protéger. Et pourtant ! Nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Iris, quant à elle, est le genre de personnage féminin qui me fait souvent lever les yeux au ciel, un peu comme c'est le cas dernièrement et comme je l'ai ressenti pour une autre héroïne d'une autre romance. Elle répète trop qu'elle a un manque affectif, et du coup, cela est frustrant pour le lecteur de souvent lire la même chose. Mais si de prime abord elle a l'air faible et fragile, comme le dit Kai, moi je trouve que malgré tout elle reste forte et elle combat ses démons du mieux qu'elle peut.

« Tu es fragile pour moi et je suis monstrueux pour toi. »

Je trouve que Kai et Iris se sont bien trouvés, même si c'est par la force des choses et qu'elle n'a pas eu forcément son mot à dire car tout était truqué dans sa vie. J'ai adoré comment l'histoire a été mise en place et le fait qu'on tombe sous leur charme. Je ne sais pas ce que le prochain tome nous réserve, et j'ai plein de questions, dont une concernant Rox, car ce n'est pas forcément clair, et surtout la fin ne correspond pas avec ce qui a été dit quelque temps avant dans l'histoire. En parlant de Rox, on va parler des personnages secondaires qui ont une place très importante. Comme je le disais un peu plus haut, j'ai adoré Jacob, le meilleur ami de Kai, mais j'ai aussi fort apprécié Rox. Coddy aussi, mais lui, il m'a fortement déçu sur la fin du roman. Mais Rox, Rox, on aimerait toutes avoir une meilleure amie comme elle. J'ai plus qu'aimé comment elle prend soin d'Iris, justement, et qu'elle fait tout pour que la jeune femme se sente aimée même si elle sait pertinemment que ça ne remplacera jamais l'amour parental qu'elle aurait dû recevoir. Car c'est là que le bât blesse pour la jeune Iris. Mais tout ce que Rox met en place, leur code pour savoir si l'une et l'autre sont en danger, la façon dont elle la surprotège pour son travail à la box. On veut vraiment une amie comme elle. En fait, il nous faut un Jacob (mais que le côté rigolo, on oublie la violence) et une Rox pour que notre vie soit belle.

Peut-être étais je folle d'éprouver de l'empathie pour Kai, mais en attendant, c'était ce même manque d'empathie qui créait des personnes comme lui.

Ah, et j'ai failli oublier, mais j'ai adoré le petit clin d'oeil à Captive et de revoir Ash, Ben et Kiara le temps d'une scène. Je les aime d'amour eux. Et du coup, en parlant de Captive, j'ai trouvé les ressemblances avec Lakestone qui ne sont pas pour me déplaire, mais du coup il faudrait que je les relise car j'ai beaucoup de questions qui restent sans réponses vu que j'ai lu les livres il y a un an.

Je terminerai par les TW, je ne suis pas du genre à les mettre car on sait bien qu'avec de la dark romance on peut s'attendre à tout, mais vu le contexte actuel, c'est bien d'en reparler : violence, meurtre de sang froid, problème liées à la santé mentale, cure par la violence kidnapping, parents toxiques, négligence durant l'enfance et syndrome de Stockholm. Je ne sais pas quand le prochain tome va sortir, mais j'espère que ça va être rapide, car même si dans ce premier opus il y a quelques longueurs et redondances, j'ai eu un énorme coup de coeur pour cette histoire.

D'ailleurs, peut-on parler de syndrome de Stockholm quand l'héroïne est attirée par la personne avant que ce dernier ne la kidnappe ?
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
Commenter  J’apprécie          111
Je dois avouer que j'ai lu ce roman par erreur, j'ignorais qu'il s'agissait d'un livre écrit par l'autrice de Captive quand je l'ai demandé. Finalement, j'ai saisi l'occasion pour le découvrir et me forger mon propre avis, étant donné que je n'ai jamais lu de dark romance auparavant… Je reconnais que je m'attendais à bien pire, certains aspects m'ont plu et j'étais captivée par le récit une bonne partie du temps, mais d'autres m'ont particulièrement gênée.

La première partie se révélait plutôt plaisante. J'appréciais le personnage d'Iris, son caractère ainsi que ses réflexions. J'ai aimé le fait qu'elle soit entourée de Rox et de son meilleur ami, qu'elle ait un cercle d'amis présents dans sa vie, ce qui est trop souvent délaissé dans les romans. Lakestone, quant à lui, est plutôt intrigant et complexe, l'autrice développe ses traumatismes et les conséquences qu'ils ont sur sa vie. Plusieurs éléments m'ont semblé retravaillés depuis la parution du premier roman de l'autrice : la sororité féminine un peu plus présente, des amis pour l'héroïne, une remise en question des sentiments de l'héroïne pour Kai vis-à-vis de leur relation … L'histoire se dévore rapidement et devient vite addictive. J'avais du mal à lâcher le récit tant je voulais savoir jusqu'où la relation entre Iris et Kai pourrait aller.


En dehors de ça, il y a également pas mal d'éléments négatifs. En premier lieu, il y a ENORMEMENT de répétitions : que ce soit au niveau des péripéties, des pensées de la narratrice, des actions entre les personnages… On revient encore et encore sur le passé et les traumatismes des personnages, beaucoup trop souvent au point que ça en devienne lourd. On a parfois l'impression de relire les même passages. Les crises de Kai se répètent, leurs excursions également, c'est très mécanique et on perd tout intérêt par rapport à ce qui est raconté. le récit manque cruellement d'enjeux. On a pas réellement peur pour les personnages… Seule la fin est légèrement surprenante mais on se doute rapidement de la suite… Ce manque d'impact se retrouve aussi au niveau des personnages : on répète 195085298 fois que Kai s'énerve, que c'est “vraiment fort cette fois” alors qu'il est tout le temps en colère ! le nombre de fois où il s'énerve, qu'il dit que personne ne doit toucher Iris, qu'il devient furieux par jalousie… Ca devient très lourd au bout d'un moment. Et ce n'est pas le seul à qui ça arrive. de plus, le style d'écriture s'appauvrit au fur et à mesure, il y a des fautes et des répétitions (encore).


On dit telle chose sur un personnage et la narration nous prouve le contraire ensuite. Les protagonistes manquent de cohérence. Iris n'est pas si effrayée que ça de commencer à tomber amoureuse de Lakestone, un meurtrier et un mafieux, alors que d'ordinaire, on serait un peu apeurées d'aimer quelqu'un de son envergure… C'était comme si elle ne pensait qu'à Kai. Sa meilleure amie lui apprend un lourd pan de son passé et Iris passe très vite à autre chose, alors que ça devrait la bouleverser ! Les fois où Iris doit accompagner Kai pour récupérer de l'argent, on ne comprend pas pourquoi : pourquoi l'accompagne-t-elle alors qu'elle n'a aucune expérience et pourrait tout faire capoter ? Ca fait prendre des risques inutiles et on ne saisit pas les raisons qui poussent Kai à faire ça. Les personnages font des pas en avant et deux pas en arrière, c'est lassant.

Je suis tout de même curieuse de lire la suite pour savoir ce qu'il advient des personnages ! Cette lecture a de nombreux TW, alors lecteur.ice.s, faites attention avant de vous lancer dans cette lecture.

Lien : https://le-blog-d-eleanara.b..
Commenter  J’apprécie          141
5/5.

Le début est vraiment très dark, c'est une ambiance vraiment sombre.
Le début est un peu lent juste le temps de tout mettre en place mais une fois que c'est lancé … comment dire que c'est addictif.

On est dans un mélange de trauma, de relations très toxique et de « Parents issus » qui rendent l'histoire vraiment très touchante.
Un côté romance très dark et perturbante, à la limite du stalk.
Sur un fond de thriller, mafia/gang avec des meurtres, de la violence, du stalk…
Vraiment plus qu'une romance, c'est un vrai mystère, de vrai rebondissement.
Vraiment en commençant ce roman je m'attendais à tout sauf à ça et j'en suis étonnamment surprise d'avoir autant accroché.

J'ai bien aimé la plume de l'autrice.
Elle a une manière de manier humour, tension et tristesse vraiment incroyable.
Les émotions que j'ai pu ressentir… juste incroyable. J'ai sentie et ressenti le désespoir d'Iris, sa tristesse, ses angoisse.
J'ai eu le souffle coupé lors d'action, des suspense..
J'étais plongée avec eux…
Elle a su développé une tel psychologie, une tel profondeur pour ces personnages, c'était réellement bluffant !

Les personnages sont vraiment pépite.
J'ai adorée leurs relations qui malgré qu'elle soit sombre pour certaine, d'autre été beaucoup plus légère et vraiment adorable.
La tension entre les personnages est juste arhg incroyable !
J'ai adoré Iris et veut paraitre « dure » mais qui n'est pas non plus comme beaucoup de fille dans les romance dark à vouloir tenir tête à tous les hommes quitte à se mettre en danger.
J'ai tout de suite accroché avec Kai même s'il est très spécial et parfois même incompréhensible.
Je me suis tellement accrochée à eux, avec leurs défaut, leurs passés..
Je me suis retrouvée dans le personnages d'Iris.
Les personnages était tellement réel… ? et en même temps irréel.

Ce livre m'a vraiment retournée, brisé le coeur, fait rire, attristée, fait sourire. En bref il ma détruite.
Commenter  J’apprécie          105
~ J'ai refermé ce roman le coeur lourd, il va être difficile d'attendre la suite. Je me suis énormément attaché aux personnages. Que ce soit Iris ou Kai, mais également à Jacob. Chacun à leur manière ont réussi à me toucher. La fin est juste une torture, il va falloir être patiente, pour pouvoir me replonger dans cette atmosphère chargée de tension et de mystère. Mystère, dont je suis sûre, nous n'avons qu'effleuré qu'une infime partie, car Sarah manipule avec brio cet ambiance cher à mon coeur.

~ Iris est une jeune femme au passé très douloureux, une enfance rempli de violence psychologique et physique, où personne ne sera là pour lui tendre la main. Forcé de grandir dans des conditions où elle est constamment seule et rabaisser, on fait d'elle une adulte aux nombreuses angoisses. Alors qu'elle reprend sa vie étudiante simple, qu'elle apprécie. Elle va se retrouver forcée de cohabiter avec un mercenaire dont elle est la cible. Elle qui est si pur va se retrouver au milieu d'un monde de violence extrême. Elle va devoir affronter cette nouvelle vie qui devient la sienne, et surtout les monstres qui la peuple.

~ Kai est un mercenaire, le meilleur dans son domaine, son aura dangereuse et sa facilité à tuer, sans une once de regrets, ont fait de lui un adversaire redoutable. Sa nouvelle mission : Iris, la fascination qui l'éprouve pour elle est une chose inédite, mais il est entraîné à tuer. et rien ne pourra le détourner de son objectif. Il manie la destruction psychologique et la brutalité avec efficacité, il ne fera aucune distinction entre ce qu'il ressent pour elle et ce qu'il doit faire pour la mission. Enfin ça c'est ce qu'il croit, ces nouveaux sentiments, risquent bien d'être très dangereux pour tous les deux.

~ C'est une Dark romance, à ne pas mettre entre toutes les mains. Pour ma part ce fut une excellente lecture, on ressent parfaitement les émotions des personnages. C'est un univers sombre, violent, semé de peur et d'angoisse, une atmosphère lourde et pesante qui nous malmène à chaque chapitre, que Sarah a su mener avec justesse et finesse.
Commenter  J’apprécie          93

Citations et extraits (128) Voir plus Ajouter une citation
Madame est jalouse.
Ce fut à mon tour de pouffer de rire.
- Ça, c'est ton fantasme, pas la réalité.
- Dans ma réalité, tu es mon fantasme.
Commenter  J’apprécie          50
Concentre-toi sur la télé... concentre-toi sur Spencer Reid.
Commenter  J’apprécie          30
Nathalie Portman ? Non... Iris Simones.
Commenter  J’apprécie          10
Je ne savais pas s'il se rendait compte que la pitié était un trait qui faisait partie de l'humanité, que c'était normal.

Certaines pensaient que la pitié était un signe de condescendance, mais dans la définition générale, la pitié était une sensibilité aux souffrances d'autrui.

Souvent, on changeait la pitié par la compassion pour enjoliver la chose, mais au final c'était la même chose.

La sensibilité était intacte.

Mais...parfois les gens mariaient mépris et pitié, rendant alors le mot condescendant...faisant sentir la personne en face d'eux, pathétique.
Commenter  J’apprécie          90
- Quand... Quand j'étais petit, mon... père ne... Il ne me permettait pas de pleurer... Il disait que c'était pour les faibles. Alors j'aimais sortir... quand il pleuvait, murmura-t-il.
Mon cœur se serra quand je saisis l'ampleur de sa révélation.
- Parce qu'il ne pouvait jamais savoir s'il s'agissait de mes larmes ou simplement de la pluie.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Sarah Rivens (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Rivens
Extrait du livre audio « Lakestone, tome 1 » de Sarah Rivens lu par Molly Savannah et Hervé Grull. Parution numérique le 17 janvier 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/lakestone-tome-1-9791035415730/
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : dark romanceVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (3968) Voir plus




{* *} .._..