AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782848102566
46 pages
Éditeur : Emmanuel Proust (20/08/2009)
3.71/5   55 notes
Résumé :
Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 55 notes
5
3 avis
4
2 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
0 avis

sabine59
  24 janvier 2018
Je suis plutôt déçue par cette adaptation BD du célèbre roman policier. Elle est très fidèle au livre, certes, mais peu originale, les dessins classiques , assez fades, ne rendent pas hommage au climat oppressant de l'île du Nègre.

Le fond rouge , qui revient régulièrement dans les planches, ne symbolise pas vraiment quelque chose de particulier. Je pensais qu'il correspondait aux moments critiques de l'histoire mais il est utilisé aussi pour les flash-black.
Tout s'accélère sans qu'on puisse approfondir les ressentis de chaque personnage. C'est pourtant un aspect essentiel de l'oeuvre. Mais une BD ne peut pas, il est vrai, s'appesantir sur la psychologie. Difficile à rendre en images...
Les deux planches évoquant la mort de Vera Claythorne sont par contre assez réussies : un bleu froid, le vide des pièces, l'espace angoissant.
Mais l'ensemble ne m'a pas convaincue, il manque de finesse( dans le trait comme dans l'écriture) et reste bien sage, fort prévisible...et ennuyeux. Un comble pour une intrigue aussi palpitante!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
manu_deh
  10 janvier 2015
Adaptation bd très efficace d'un des plus célèbres romans d'Agatha Christie.
Bien entendu, cette bd équivaut à la lecture d'un résumé du roman, et on n'y retrouve pas l'installation lente du suspense et du mystère.
Néanmoins, pour moi qui avait lu le roman il y a 20 ans, cette lecture a été une très agréable distraction qui m'a permis de me remémorer cet excellent scénario!
A conseiller donc à ceux qui ont de vagues mais bons souvenirs du roman. Graphiquement, les amateurs de ligne claire apprécieront. Les autres trouveront sans doute le style un peu "vielle école".
Cette bd figue dans une série BDtective, qui comporte pas mal de titres issus des classiques du roman policier, à découvrir!

Commenter  J’apprécie          170
MissSherlock
  01 mai 2017
Dix Petits Nègres est l'un de mes romans favoris d'Agatha Christie. Je me demandais ce qu'allait donner l'adaptation de François Rivière.
N'ayant été que moyennement enthousiasmée par les deux premières BD de l'auteur, j'y suis allée à reculons.
L'adaptation est de petite qualité. Une fois encore, la BD est bien trop courte pour rendre hommage au roman. Elle devrait au moins faire le double de pages pour restituer l'ambiance délétère qui règne sur l'île du nègre.
Ici, les meurtres s'enchaînent rapidement, les survivants ne réfléchissent presque pas à l'identité du tueur, ils n'ont pas le temps d'avoir peur qu'ils sont déjà morts.
La fin explicative n'est pas la meilleure idée qui soit. J'ai largement préféré la manière de faire dans les films de René Clair et Peter Collinson ou dans la série de la BBC. Dans la BD, le dénouement relève du processus.
Mais le pire, n'est pas l'adaptation. Non, le pire, c'est le graphisme. C'est d'une laideur ! le dessin en lui-même n'est pas terrible (je ne suis pas une adepte de la ligne claire) mais le pompon, c'est la colorisation.
Parfois, la case entière est de la même teinte. Par exemple, lors du premier dîner, tout est marron. Les murs, les meubles, les personnages, les vêtements, les aliments... sont colorés intégralement en marron. C'est moche. On dirait un dessin colorié à la va-vite par un bébé de trois ans.
Ou alors, il y a des couleurs différentes mais la majorité du dessin ne l'est pas. La porte est bleue, la couverture marron mais la fenêtre, les murs, le sol restent blancs. On va à l'économat.
Peut-être suis-je terriblement difficile au regard des notes et des bonnes critiques écrites par les membres de Babelio mais j'ai été hyper déçue par cette BD. le roman d'Agatha Christie et les lecteurs de cette BD méritaient mieux que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
MissG
  11 juillet 2012
Dans "Dix petits nègres" de François Rivière et Franck Leclerq on prend les mêmes et on recommence le jeu de massacre sur l'île du Nègre : "Ils trouveront sur l'île du Nègre, dix cadavres et un problème insoluble."
Il s'agit d'une transcription du roman policier d'Agatha Christie sous forme de bande dessinée.
Du point de vue des dessins, du choix des couleurs et des représentations des différents personnages je n'ai absolument rien à dire.
C'est beau d'un point de vue esthétique et agréable à regarder et à lire.
Les personnages sont conformes à l'idée que je m'en faisais.
Je trouve par contre que le contexte (meubles …) est un peu trop moderne par rapport à l'époque où se situe l'histoire.
J'ai eu l'impression qu'ils dataient de l'après Seconde Guerre Mondiale plutôt qu'avant.
Mais là où j'ai été déçue, c'est dans l'histoire et son passage de la forme de roman à celle de bande dessinée pourtant réalisée par le spécialiste français d'Agatha Christie : François Rivière.
Il y a beaucoup trop de raccourcis qui ont été pris et des ellipses à des moments mal choisis qui déséquilibrent l'histoire et finissent par lui faire perdre de sa puissance et de son suspens.
Par exemple pour le passé de Miss Brent, il est annoncé de façon brusque qu'elle a poussé au suicide une jeune fille à son service qui était enceinte.
Je me demande bien d'où cela sort puisqu'à aucun moment il n'est montré Miss Brent se confiant à qui que ce soit sur son passé.
Quant à la folie du Général MacArthur elle est totalement mise de côté.
Il aurait été plus judicieux selon moi de faire une bande dessinée plus conséquente, quitte à en faire deux tomes, plutôt qu'un seul volume d'à peine 50 pages.
Les auteurs s'appesantissent trop au début et accélèrent trop à la fin, alors que tout l'intérêt de cette énigme réside dans les meurtres et le casse-tête apparaissant comme irrésoluble à la fin.
La conclusion vient un peu comme un cheveu sur la soupe sans laisser mariner le lecteur et j'ai regretté que les auteurs ne consacrent pas plus de temps aux différents meurtres, certains étant liquidés en une image.
Le dernier meurtre est d'ailleurs expédié beaucoup trop rapidement, il n'y a pas le basculement dans la folie que le personnage de Vera Claythorne connaît dans le livre.
Elle revient dans sa chambre et se pend directement, alors que dans le livre elle est plus surprise d'y voir une corde et bascule progressivement dans la folie.
De plus, les auteurs ont choisi d'utiliser une autre traduction française de la comptine par rapport à celle du livre et je le regrette car je la trouve moins subtile sur certains aspects.
Visuellement réussie et de lecture facile, cette adaptation en bande dessinée de "Dix petits nègres" m'a toutefois déçue quant à l'adaptation de l'histoire et du scénario.
A lire en complément, mais cette bande dessinée n'affranchit pas de la lecture de l'oeuvre originale d'Agatha Christie.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeoLabs
  24 décembre 2019
L'adaptation en BD, certes concise, est tout de même très fidèle au roman. Les dessins sont propres et le coup de crayon précis. Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   22 mars 2016
Auréolée de rigorisme et de principes inébranlables, miss Brent endurait stoïquement l’inconfort et la chaleur de son compartiment de troisième classe surpeuplé. Les gens faisaient tellement d’histoires pour des riens, de nos jours ! Ils exigeaient une piqûre avant qu’on leur arrache une dent… ils prenaient des somnifères quand ils n’arrivaient pas à dormir… il leur fallait des fauteuils rembourrés par-ci, des coussins par-là – et les jeunes filles se tenaient n’importe comment et s’exhibaient à moitié nues sur les plages en été. Miss Brent pinça les lèvres. Elle aurait volontiers procédé à quelques exécutions pour l’exemple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   22 mars 2016
Vers marcha à sa rencontre, la compétence faite femme : — Je suis la secrétaire de Mrs O’Nyme. Un taxi nous attend. Je vous présente Mr Lombard, ajouta-t-elle. Les yeux d’un bleu délavé, perçants malgré leur âge, jaugèrent Lombard. L’espace d’un instant, ils exprimèrent un jugement – mais bien malin qui aurait pu le lire. « Beau garçon. Mais avec un je-ne-sais-trop-quoi de pas net… » Ils montèrent tous les trois dans le taxi. Ils parcoururent les rues assoupies du petit bourg d’Oakbridge et empruntèrent sur un bon kilomètre et demi la grand-route de Plymouth. Puis ils s’enfoncèrent dans la campagne, à travers un labyrinthe de chemins tortueux et verdoyants
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   22 mars 2016
Eh bien, ça avait marché ! La chance avait joué en sa faveur. La chance et sa compétence, bien sûr. Il était très fort dans sa partie – mais ça, ça ne suffisait pas à assurer le succès. Il fallait de la chance par-dessus le marché. Et il en avait eu ! Un diagnostic exact, deux ou trois patientes reconnaissantes – des femmes à grosse galette et à position en vue – et le bouche à oreille avait fonctionné. « Vous devriez essayer le Dr Armstrong… il est très jeune, mais tellement doué… Ça faisait des années que Pam courait de spécialistes en charlatans – et lui, il a tout de suite mis le doigt sur ce qui n’allait pas ! » La machine était lancée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   22 mars 2016
Merci, dit sèchement miss Brent qui baissa la tête et monta dans le taxi dont le chauffeur tenait la portière ouverte. Le juge Wargrave l’imita. Le capitaine Lombard dit : — J’attendrai avec miss… — Claythorne, dit Vera. — Je m’appelle Lombard. Philip Lombard. Les porteurs empilaient les bagages sur le toit du taxi. À l’intérieur, le juge Wargrave déclara à sa voisine, avec toute la prudence inhérente à son ancienne fonction : — C’est un bien beau temps que nous avons là. — Oui, en effet, acquiesça miss Brent. « Très distingué, ce vieux monsieur, se dit-elle. Bien différent du genre d’hommes qu’on rencontre habituellement dans les pensions de famille du bord de mer. De toute évidence, Mrs – ou miss – Oliver a d’excellentes relations… » — Vous connaissez bien la région ? demanda le juge Wargrave
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   05 mars 2018
Merci, dit sèchement miss Brent qui baissa la tête et monta dans le taxi dont le chauffeur tenait la portière ouverte. Le juge Wargrave l’imita. Le capitaine Lombard dit : — J’attendrai avec miss… — Claythorne, dit Vera. — Je m’appelle Lombard. Philip Lombard. Les porteurs empilaient les bagages sur le toit du taxi. À l’intérieur, le juge Wargrave déclara à sa voisine, avec toute la prudence inhérente à son ancienne fonction : — C’est un bien beau temps que nous avons là. — Oui, en effet, acquiesça miss Brent. « Très distingué, ce vieux monsieur, se dit-elle. Bien différent du genre d’hommes qu’on rencontre habituellement dans les pensions de famille du bord de mer. De toute évidence, Mrs – ou miss – Oliver a d’excellentes relations… » — Vous connaissez bien la région ? demanda le juge Wargrave
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de François Rivière (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Rivière
François Rivière - Agatha, es-tu là ?
autres livres classés : îlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2119 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre