AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de daniel_dz


daniel_dz
  24 avril 2019
La France est infestée par des zombies qui, en contaminant les valides, les transforment à leur tout en zombies. Une sympathique petite équipe tente de rejoindre l'Angleterre en espérant y trouver le moyen d'enrayer ce fléau. Une amusante épopée, fantaisy teintée de burlesque. Rien de magistral, mais j'ai pris beaucoup de plaisir de goûter à ce plaisir démodé de se construire des images dans la tête à partir des sons d'une histoire à la radio.

Je qualifierais de livre audio l'enregistrement d'une personne lisant un livre à voix haute. « Dernière terre » n'en est pas un: il s'agit d'une histoire jouée par une troupe de comédiens; on écoute des dialogues et des bruitages. Et on se construit les images. Finalement, c'est la même démarche d'imagination que lorsque l'on lit un livre, si ce n'est que les sons donnent quelques indications supplémentaires.

Là-dessus, j'ai envie d'écouter la radio. Depuis mon enfance, j'ai été habitué à vivre avec le son d'une radio allumée. Au point que lorsque je dois me concentrer, j'ai besoin de me mettre de la musique dans les oreilles. Mais c'est un bruit de fond. Que j'entends. Ce « livre audio » m'a donné l'envie de retrouver (de trouver ?) le plaisir non pas d'entendre mais d'écouter. C'est passé de mode, non ? J'ai toujours connu la télévision dans mon foyer. Mais j'ai aussi des souvenirs d'hommes, surtout, plus que de femmes, écoutant un match de foot ou le Tour de France à la radio. Un match de foot... Sans les ralentis sous dix angles différents, sans les statistiques de nombre de passes réussies, ... Tout se passait dans la tête. Les gens voyaient ce qu'ils entendaient. Magique non ?

J'aurais envie de pouvoir écouter les feuilletons que tout le monde connaissait à l'époque: « La famille Duraton », fin des années 30, « Signé Furax », plus tard, avec Pierre Dac, le « Hitchhicker's guide to the galaxy » dont beaucoup d'Anglais connaissent encore les répliques cultes... Pour ceux-là, je n'étais pas né, ou trop jeune. Mais dans les années 2000, j'ai aussi raté « Le donjon de Naheulbeuk », que mon fils écoutait sur Internet pendant que moi, je continuais à entendre la radio. On peut aussi écouter un conteur, mais c'est une autre ambiance ; j'aime les deux, en fait.

Bref. « Dernière terre » m'a plongé dans l'ambiance de ce plaisir démodé. Un peu déganté, une ambiance de monstres moyenâgeux mais où l'on parle aussi de gilets jaunes et de Brexit. Un groupe sympathique, avec une petite fille que certains pourraient trouver horripilante mais qui m'a fait penser à Fifi Brindacier. Tout un univers qui fait passer un bon moment de détente.

Et pour fois, un personnage qui parle avec un vrai accent belge et pas une caricature d'accent bruxellois ! Si c'est un Français qui le joue, chapeau bas !

Merci à Audible de m'avoir offert cette parenthèse audiophonique, dans le cadre d'une Masse critique privilégiée de Babelio !
Commenter  J’apprécie          112



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (11)voir plus