AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Lorraine47


Lorraine47
  09 novembre 2014
Floc'h et Rivière, deux poids lourds de la BD française ont revisité trois de leurs albums parus entre 1977 et 1984.
Le premier: Rendez-vous à Sevenoaks, qui avait été préédité dans le journal Pilote en 1976 nous plonge dans un univers à la Hitchock.
Londres, 1949, Georges Croft, journaliste et écrivain tombe sur une publication de Basil Sedbuk, écrivain compatriote et dramaturge décédé dans de troubles circonstances. Stupeur, cet écrit reprend les intrigues et les personnages de Coft. Ce dernier mène l'enquête pour éviter d'être accusé de plagiat.
Une enquête dangereuse qui nous embarquera dans un versant fantastique.
Le dossier Harding nous emmène dans un Londres plus récent mais tout aussi captivant: 1951, alors que nos deux héros: Olivia Sturgess et Francis Albany prennent le thé avec la reine du polar Agatha Christie, ils apprennent la mort brutale de l'éditeur d'Olivia.
Francis, jouant de ses accointances dans le milieu policier, se rend sur place et mène l'enquête. Une intrigue digne de la grande Dame du polar!
La trilogie se clôt avec À la recherche de Sir Malcom. Retour sur le passé pour Francis Albany. Attendant fébrilement l'ouverture du testament de sa tante, qui devrait lui révéler les circonstances de la mort de son père sur le tristement célèbre Titanic, Francis replonge dans ses souvenirs d'enfance.
Cette trilogie n'est pas que la simple compilation de trois excellents ouvrages, elle débute par une biographie de Francis Albany rédigée par Olivia Turgess, son amie et complice à l'occasion des obsèques de Francis. Ce petit journal graphique liminaire donne vie et chair à nos deux héros alors qu'on nous apprend que l'un d'eux a passé l'arme à gauche, élégante pirouette des auteurs!
Je suis sous le charme de cette ligne claire, école graphique à laquelle appartiennent Hergé et Edward P. Jacobs et dont Floc'h et Rivière revendiquent l'héritage tout en allant plus loin: " Et si nous travaillons avec, sans cesse, le désir de rendre hommage à ces créateurs qui restent des maîtres, notre propos n'en est pas moins d'élargir la vision que nous offraient ceux-ci, de prendre en somme un certain recul par rapport à la leçon dictée, d'abord, pour ne pas marcher sur leurs pieds - ce qui serait un peu maladroit - mais aussi parce que nous avos à dire..."
Et bien, pour ma part, je remercie chaleureusement Floc'h et Rivière de m'avoir embarquée dans cette trilogie anglaise: ah, le charme anglo-saxon!!!
Commenter  J’apprécie          250



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (24)voir plus