AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00BD9QB1O
Éditeur : Genèse Édition (14/02/2013)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Comment Saül Birnbaum, né à Braunau-sur-Inn, survivant d'une vieille famille de restaurateurs judéo-polonais ouvre un delicatessen à New York, puis réalise son rêve de devenir producteur de films. Le roman raconte comment, par l'entremise du fils notoirement antisémite d'un ex-notable du gouvernement de Vichy, le film mis en scène par le neveu de Saül, John, dont la filmographie comporte en tout et pour tout des communions, des mariages et un sitcom en yiddish, se r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ClaireObscure
  29 juin 2013
Le roman d'Henri Roanne-Rosenblatt, le cinéma de Saül Birnbaum, mélange habilement fiction et réalité, à la manière du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, mon coup de coeur 2012 !
On suit les (més)aventures de Saül Birnbaum, survivant d'une famille de restaurateurs judéo-polonais, de Braunau- sur - Inn à Vienne, de New York en passant par Cannes et son festival, le Canada, Shanghai... On découvre comment le film tourné par le neveu de Saül se retrouve primé à Cannes. Comment Saül, cinéphile depuis l'enfance, retrouve l'amour et un sens à sa vie en rencontrant dans un cinéma new-yorkais Hannah , une mystérieuse projectionniste.
Si le style ne m'a pas spécialement interpellée, le récit m'a beaucoup plu. le roman présente de beaux traits d'humour mais il évoque aussi des éléments dramatiques comme l'antisémitisme, la collaboration pendant la Seconde guerre mondiale en France.
Bien entendu, je me suis interrogée : quelle est la part de vécu et quelle est la part de fiction dans le roman ? Mais peu importe au final, tout est crédible ! L'auteur a visiblement fait des recherches et des repérages très précis ( il suffit de voir la bibliographie pour sen convaincre.)
Au-delà de l'aspect historique du roman, on retient la passion du cinéma véhiculée par l'auteur.
J'ai particulièrement aimé la description cinéphile de la ville de New York - du traiteur chez Katz de Harry rencontre Sall au Tiffany's de Diamants sur canapé. Ce roman, c'est une mini-encyclopédie du cinéma, le nombre de références est très important.
Finissons sur une rumeur : le livre serait bientôt adapté au cinéma. Souhaitons que cette rumeur dise vrai et que, de fil en aiguille, le succès soit au rendez-vous, comme pour le film fictif produit par Saül ( The yellow star avengers) !
En conclusion :
Voilà un récit très divers, qui vous fera voyager, réfléchir, sourire et vous donnera envie de vous ruer dans les salles obscures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
joman
  09 juillet 2013
Dans ce roman, nous suivons l'histoire de Saul Birbaum et son neveu, John, de la création d'un delicatessen par Saul, très fréquenté par de nombreux artistes new yorkais, au festival de Cannes où Saul et John présentent un long métrage.
Car, depuis que Saul a offert une camera video à John pour son anniversaire, il ne s'en sépare plus et en a fait son gagne-pain. Cette fois-ci, John et Saul se sont lancés dans la réalisation d'un film sur la vie d'une famille juive, avec une star du comique.
Parallèlement, le lecteur découvre peu à peu le passé de Saul, né à Branau Sur Inn, tout comme Hitler. le lecteur ne peut être qu'intrigué par l'histoire de cet enfant d'une famille de restaurateurs judeo-polonais qui a survécu à la persécution opérée par les nazis.
Et c'est là que ce roman pèche. Cette histoire si intéressante et captivante méritait d'être davantage décrite, détaillée. Moins de deux cent pages pour l'histoire d'un survivant de la Shoah qui présente un film au festival de Cannes, c'est dérisoire. On reste sur notre faim.
Même si beaucoup de détails sont donnés sur l'histoire du cinéma (on sent ici le travail de critique de cinéma de l'auteur qui émerge) ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
remhand
  22 juillet 2013
une passion pour le cinéma m'a fait choisir ce livre, d'un réalisateur que je ne connais pas
la première et 4 eme de couverture sont assez original entre l'enfant qui devient adulte sur la 4 eme de couverture.
Livre autobiographique sur Saul Birnbaum, qui pour ma part est assez difficile à lire, j'ai trouver pas mal de confusion, ne sachant pas parfois à quel période on se trouve
je dirais simplement que je n'ai pas trop aimer, mais il en faut pour tous les goûts, et les autobiographie ne sont pas mon style
Commenter  J’apprécie          01
remhand
  22 juillet 2013
une passion pour le cinéma m'a fait choisir ce livre, d'un réalisateur que je ne connais pas
la première et 4 eme de couverture sont assez original entre l'enfant qui devient adulte sur la 4 eme de couverture.
Livre autobiographique sur Saul Birnbaum, qui pour ma part est assez difficile à lire, j'ai trouver pas mal de confusion, ne sachant pas parfois à quel période on se trouve
je dirais simplement que je n'ai pas trop aimé, mais il en faut pour tous les goûts, et les autobiographie ne sont pas mon style
Commenter  J’apprécie          00
Video de Henri Roanne-Rosenblatt (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Roanne-Rosenblatt

Henri Roanne-Rosenblatt présente Henri Seroka & Jean-Pierre Berckmans
"Le consul de Bordeaux", Coffret livre / dvd - Rencontre avec Henri Seroka, co-producteur et compositeur et Jean-Pierre Berckmans, producteur exécutif. "Ar...
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Henri Roanne-Rosenblatt (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1603 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre